dansespluriel Index du Forum dansespluriel
forum consacré aux danses, tous styles
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Etés de la Danse 2016 - le New York City Ballet (NYCB) au Châtelet
Aller à la page: <  1, 2, 3
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    dansespluriel Index du Forum -> Les spectacles et les festivals -> La danse à Paris
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
ileana


Hors ligne

Inscrit le: 05 Sep 2012
Messages: 927
Localisation: Paris
Féminin

MessagePosté le: Dim 3 Juil - 21:52 (2016)    Sujet du message: Etés de la Danse 2016 - le New York City Ballet (NYCB) au Châtelet Répondre en citant

Merci de votre superbe compte-rendu Amélie !

 
Citation:
C'est ça que j'aime chez Balanchine : son abstraction n'est en fait qu'une porte ouverte à l'imagination
Je suis complètement d'accord avec vous.
_________________
Abonnez-vous à mon blog-feuilleton Histoire du Ballet de l'Opéra au 19ème siècle http://balletopera19eme.canalblog.com/
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim 3 Juil - 21:52 (2016)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
TimeWarp


Hors ligne

Inscrit le: 09 Déc 2012
Messages: 410
Masculin

MessagePosté le: Mar 5 Juil - 10:45 (2016)    Sujet du message: Etés de la Danse 2016 - le New York City Ballet (NYCB) au Châtelet Répondre en citant

Quoi de mieux que de célébrer l'indépendance des États Unis qu'en allant voir le New York City Ballet?

De tout le programmes que la compagnie propose pendant ces deux semaines, c'est celui qui m'intéressait le plus. La raison est simple: West Side Story Suite! J'avais été bouleversé en voyant cette comédie musicale au Châtelet il y a presque 4 ans maintenant, l'un des plus beau spectacle que j'ai pu voir.

Ce ballet était précédé de deux Balanchine et deux Peter Martins.

La partie Balanchine fut un régal. Western Symphony avec son kitsch décomplexé, se laisse savourer avec plaisir. Si sur le papier ça reste un ballet/symphonie tout ce qu'il y a de plus classique (Allegro/Adagio/Rondo), la chorégraphie est pleine de surprise. J'ai particulièrement aimé l'Adagio, avec la sublime Sterling Hytlin, qui rappelle par moment Giselle ou La Sylphide. Dans le final Teresa Reichlen et Andrew Veyette semblent déchaînés et entraînent avec eux toute la troupe. Pendant ce temps je me dandinais de bonheur sur mon siège.

Après l'entracte vient la Tarentella. Court pas de deux enthousiasmant avec les superbes Tyler Peck et Joaquin De Luz. Mention particulière à Tyler Peck, imperturbable, alors que les ruban de son tutu pendouillait dangereusement pendant la moitié du ballet, avec aucune possibilité de sortir de scène pour fixer ça (une mésaventure similaire venait également d'arriver à une soliste de Western Symphony, mais la chorégraphie lui permettait de revenir en coulisses). Elle a donc entamé crânement ses fouettés et autres pirouettes tambourin dans une main, ruban dans l'autre (ce qui l'a, par contre un peu plus décousu). Les pauvres en on raté leurs sorties (le ruban commençait à s'entortiller dans les jambes de Tyler Peck), mais cette Tarantelle fut un vrai bonheur.

Ensuite Peter Martins... J'étais presque euphorique après la Tarantella, The Infernal Machine qui suivait a complétement plombé l'ambiance... Un pas de deux néo-classique en mode dark sur une musique enregistré. Vite vu, vite oublié. Les danseurs faisaient preuve de beaucoup d'engagement mais ça ne suffit pas.

Ensuite Barber Violin Concerto et ses 25 longues minutes. Ce ballet est un condensé de cliché. Deux couples s'opposent, l'un classique (chemise et collant pour lui, pointe et petite robe blanche pour elle) et l'autre contemporain (pieds nu, cheveux détachés). Puis la danseuse classique fait un pas de deux guimauve avec le danseur contemporain (où elle finit par se lâcher les cheveux, youhouhou!) et inversement. Le dernier pas de deux est un peu plus intéressant mais bon... Quel gâchis de voir les fabuleuses Sara Mearns et Megan Fairchild dans ce pensum.

Ensuite vient le tant attendu West Side Story. Dès le levé de rideau, les jets sont accueillis par des applaudissements.
Quel plaisir de réentendre cette partition, de revoir la chorégraphie de Jerome Robbins. Chase Finlay et Mimi Staker sont la mignonnerie incarnée en Tony et Maria. Robert Fairchild déborde de charisme en Riff et mène avec bonheur ses jets. Justin Peck est très convaincant en Bernardo. La bataille des deux danseurs est très intense. Et Brittany Pollack est une Anita qui a du chien. Le ballet se termine sur le "dream ballet" Somewhere, la chorégraphie est d'une telle simplicité que s'en est émouvant, je n'ai pu m'empêcher de verser une petite larme.

La soirée s'est terminée sur une standing ovation plus que méritée. Un programme à voir. Il aurait vraiment été incontournable si les Peter Martins étaient remplacés par un autre Robbins, Fancy Free à tout hasard!
Il est quand même dommage que ce West Side Story Suite, soit le seul Robbins de la tournée...
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Valérie Beck
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 4 497
Localisation:
Féminin

MessagePosté le: Mar 5 Juil - 11:11 (2016)    Sujet du message: Etés de la Danse 2016 - le New York City Ballet (NYCB) au Châtelet Répondre en citant

Ah West Side Story comme je vous comprends, Timewarp! Je ne me suis jamais lassée pendant toutes ces années à voir et écouter les chorégraphies et chansons du film !
Merci pour votre enthousiaste compte rendu!
Fichus rubans, mais quel cran pour la danseuse de finir ses fouettés dans ses conditions!
Dommage effectivement que chaque compagnie se sente " obligée" d'intégrer dans son programme un  chorégraphe" air du temps" qui la plupart du temps n'arrive pas à la cheville de ses aînés et souffre de la sorte de la comparaison qu'obligatoirement le public fait!
_________________
mon blog de danse http://www.shabastet.com/

formation professeur de yoga http://www.art-et-yoga.fr/

http://www.artetyoga.fr/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Val


Hors ligne

Inscrit le: 01 Avr 2015
Messages: 448
Féminin

MessagePosté le: Mar 5 Juil - 13:15 (2016)    Sujet du message: Etés de la Danse 2016 - le New York City Ballet (NYCB) au Châtelet Répondre en citant

Valérie Beck a écrit:

Dommage effectivement que chaque compagnie se sente " obligée" d'intégrer dans son programme un  chorégraphe" air du temps" qui la plupart du temps n'arrive pas à la cheville de ses aînés et souffre de la sorte de la comparaison qu'obligatoirement le public fait!


Euh, ce n'est pas un chorégraphe "air du temps", c'est "juste" le directeur de la compagnie Mr. Green ... comme on s'est supporté Millepied quoi , et comme Millepied a mis son ballet dans la tournée japonaise de l'année prochaine... "on n'est jamais si bien servi..."
Revenir en haut
Valérie Beck
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 4 497
Localisation:
Féminin

MessagePosté le: Mer 6 Juil - 08:19 (2016)    Sujet du message: Etés de la Danse 2016 - le New York City Ballet (NYCB) au Châtelet Répondre en citant

Merci pour la précision, Val! Mais je voulais dire tout simplement que les " copieurs" ou " suiveurs" des chorégraphes phare de ces trentes dernières années n'ont pas forcément le petit plus qui fait toute la différence!
C'est comme quand Besson s'attaque à la SF : ça ne donne pas la même chose que quand c'est Ridley Scott ou Kubrick! Laughing
_________________
mon blog de danse http://www.shabastet.com/

formation professeur de yoga http://www.art-et-yoga.fr/

http://www.artetyoga.fr/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Elisabeth


Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 2 114
Localisation: Orléans
Féminin

MessagePosté le: Jeu 14 Juil - 11:52 (2016)    Sujet du message: Etés de la Danse 2016 - le New York City Ballet (NYCB) au Châtelet Répondre en citant

Coucou, me revoilà, après quelques jours parisiens bien "danses" ! Quatre représentations en cinq jours. Je sature un peu ... dont trois pour le NYCB.
Je m'attelle à mes comptes-rendus dès que possible.
Revenir en haut
Valérie Beck
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 4 497
Localisation:
Féminin

MessagePosté le: Jeu 14 Juil - 14:14 (2016)    Sujet du message: Etés de la Danse 2016 - le New York City Ballet (NYCB) au Châtelet Répondre en citant

Ravie de vous retrouver, Elisabeth, et hâte de vous lire! 
_________________
mon blog de danse http://www.shabastet.com/

formation professeur de yoga http://www.art-et-yoga.fr/

http://www.artetyoga.fr/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Elisabeth


Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 2 114
Localisation: Orléans
Féminin

MessagePosté le: Ven 15 Juil - 12:18 (2016)    Sujet du message: Etés de la Danse 2016 - le New York City Ballet (NYCB) au Châtelet Répondre en citant

NYCB au Châtelet
Matinée du samedi 9 juillet 2016
Balanchine/Martins/Robbins


Retrouvailles avec le NYCB, qui, lors de leur dernière venue en France, en 2008, ne m’avait pas laissé de souvenir inoubliable. Mes souvenirs des années 80 étaient-ils trop enjolivés dans ma mémoire ?
Programme typiquement américain en cette matinée ensoleillée et chaude C’est enfin l’été !

Deux œuvres emblématiques du répertoire américain de Balanchine et Robbins ouvrent et ferment le programme.

Balanchine, d’abord, avec Western Symphony. Nous voilà plongés au far-ouest, avec ses saloons, cow-boys et ses beautés locales. Les quatre cow-boys du premier mouvement « allegro » sont particulièrement convaincants. Quel peps ont ces danseurs du corps de ballet, Silas Farly, Alec Knight, Aaron Saiz et Peter Walker. Le couple principal, Lauren King et Chase Finlay, est bien mis en lumière dans cet allegro virevoltant. L’humour transparaît à chaque pas dans ce ballet.

Pour terminer, West Side Story Suite, un condensé de la comédie musicale, qui marche merveilleusement bien. Ce Roméo et Juliette du XXe siècle émeut encore et toujours. Et je n’étais pas loin d’avoir la larme à l’œil … Même si, finalement, j’ai préféré les séquences bien rythmées (Dance at the gym, Cool), plutôt que les passages un peu trop eau de rose comme Somewhere. Andrew Veyette et Amar Ramasar en chefs de gang sont irrésistibles.

Entre les deux, on pouvait voir deux pas de deux complètement différents et le magnifique Barber Violin Concerto.

J’avais très envie de voir Tarentella, ce pas de deux que Balanchine chorégraphia pour Edward Villela et Patricia McBride. Erica Pereira et Gonzalo Garcia n’ont pas failli et ont dansé ce feu d’artifice avec beaucoup de joie et d’allégresse, comme il se doit.

Le pas de deux qui suivait, signé Peter Martins, The Infernal Machine, est complètement différent, et de toute beauté. Mais, une beauté fatale. La musique est assez inquiétante, l’ambiance est sombre. Le spectateur subit une sorte d’envoûtement. Et les danseurs, Amar Ramasar et Ashley Laracey, pas encore Principal, mais qui devrait le devenir, y sont pour beaucoup.

C’est encore Peter Martins qui s’est lancé dans la chorégraphie du sublime concerto pour violon de Samuel Barber.
Dans Barber Violin Concerto, deux couples sont sur scène. Un couple « classique » et un couple « contemporain ». A noter que les classiques sont grands et élancés et les contemporains plus petits et ramassés. Ils se croisent et se décroisent, font timidement connaissances et finissent par changer de partenaires. C’est une ode à la tolérance. La danse contemporaine et la danse classique peuvent très bien cohabiter, même si, au bout du compte, c’est la technique classique qui devient contemporaine quand elle est mise au service de chorégraphes d’aujourd’hui. Megan Fairchild et Jared Angle campent les « contemporains », Teresa Reichlen et Russel Janzen, le couple « classique ». Je découvre la pureté et la beauté de la danse de Teresa Reichlen. Un nom à retenir !
Revenir en haut
Elisabeth


Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 2 114
Localisation: Orléans
Féminin

MessagePosté le: Ven 15 Juil - 12:56 (2016)    Sujet du message: Etés de la Danse 2016 - le New York City Ballet (NYCB) au Châtelet Répondre en citant

Soirée Balanchine – New York, Paris
12 juilet 2016


Les compositeurs français sont à l’honneur en cette soirée du 12 juillet, où l’on pouvait écouter successivement Gounod, Ravel et Bizet. Un programme équilibré et dense qui nous change de la trop courte soirée Peck/Balanchine donnée à Bastille.

Après Walpurgisnacht ballet, chorégraphié par Balanchine lors de la production de l’Opéra Faust en 1975 à l’Opéra de Paris, ce ballet vole, depuis 1980, de ses propres ailes. Au NYCB, on trouve une intensité, une force et, surtout, une rapidité peu communes. La blonde et pulpeuse Sara Mearns apporte sa touche glamour et son punch, Laura Lovette, petite brunette, n’est pas moins énergique. Adrian Danchy-Waring est un danseur grand et élancé qui contraste avec le physique plus trapu des autres danseurs.

Violette Verdy nous a quittés il y a quelques mois. Celle qui fut l’une des muses de Mr B au NYCB, est aujourd’hui célébrée. Un hommage un peu timide. Le programme de ce soir, qui sera donné trois fois, estampillé « Hommage à Violette Verdy », comprend le pas de deux Sonatine qui fut créé pour elle et Jean-Pierre Bonnefous (aujourd’hui Bonnefoux). Ce 12 juillet, ce sont Megan Fairchild et Joachim de Luz qui dansaient. Ce pas de deux a un côté intimiste un peu comme un Other Dances. Malheureusement les physiques des deux danseurs ne s’accordaient guère.

Après un premier entracte, on reprend avec La Valse. Quand on pense « valse », on pense fleurs, couleurs, gaité, ivresse. Détrompez-vous, la valse est une tueuse.
Cette valse n’a rien de réjouissant et nous fait entrer dans un monde cruel. Un ballet tourbillonnant qui fait réfléchir.

Après un deuxième entracte, place à Symphony in C ou, si vous préférez, Symphonie en ut. Chorégraphie légèrement différente, costumes épurés. Les danseuses sont en tutus immaculés constellés de strass Swarovski (qui décidément à la cote dans le monde du ballet, entre La Source, Palais de Cristal …). Les danseurs, tout de noir vêtus avec quelques brillants. Le noir n’est pas une couleur facile à porter. Et ce « total look » ébène n’avantage pas toujours les danseurs.
Mon coup de cœur pour Teresa Reichlen se confirme. Elle danse l’Adagio avec Tyler Angle (frère de Jared, je suppose). Tyler Peck et Andrew Veyette sont les deux danseurs solistes du premier mouvement.
Petit incident sans gravité : chute de la soliste du troisième mouvement, Alston Macgill, peu de temps après son entrée en scène. Sur le programme, elle est notée comme surnuméraire. Je ne comprends pas très bien comment une surnuméraire peut être propulsée dans un rôle de soliste. Elle s’est néanmoins très bien acquittée de sa tâche, mais quel stress pour elle !

Le NYCB est accueilli chaleureusement par le public du Châtelet, public qui me semble plus jeune que celui de l’Opéra. De mon perchoir, j’ai pu apprécier les figures chorégraphiques de Mr B parfaitement maîtrisées par sa Compagnie.
A noter que le premier rang de l’amphithéâtre est doté d’une rambarde un peu gênante pour la vue. Sinon, la scène n’est pas aussi loin qu’à Garnier, ce qui est agréable.
Cette soirée était filmée par BelAirmedia. Un DVD en perspective ?
Revenir en haut
Amélie


Hors ligne

Inscrit le: 10 Sep 2012
Messages: 307
Féminin

MessagePosté le: Ven 15 Juil - 15:14 (2016)    Sujet du message: Etés de la Danse 2016 - le New York City Ballet (NYCB) au Châtelet Répondre en citant

Le NYCB aime mettre en avant ses jeunes solistes. Surnuméraire peut en fait se comprendre comme 'apprenti', le statut qu'ont les élèves de la School of American Ballet en entrant au NYCB, pendant leurs premiers mois. Elle doit avoir 18 ans je pense. La pauvre, c'est terrible de commencer par une chute, mais elle s'est bien débrouiller pour la suite.


J'ai beaucoup aimé ce programme aussi. Ce sont des pièces que l'on connaît un peu moins à Paris. Si j'ai eu un peu de mal à rentrer dans La Valse (si ce n'est pour le très beau final), j'ai beaucoup aimé Walpurgisnacht ballet, avec l'Étoile Sara Mearns plus glamour que jamais. Symphony in C est pour moi un chef-d'oeuvre, c'est brillant.


Pour la captation, je ne sais pas s'il y aura un DVD, mais la soirée sera en tout cas retransmise en direct sur Arte Concert samedi. Les images filmées ce mardi servent aux cas où. 
http://concert.arte.tv/fr/balanchine-new-york-paris-au-theatre-du-chatelet
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Elisabeth


Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 2 114
Localisation: Orléans
Féminin

MessagePosté le: Ven 15 Juil - 19:11 (2016)    Sujet du message: Etés de la Danse 2016 - le New York City Ballet (NYCB) au Châtelet Répondre en citant

Merci, Amélie, pour vos explications.
Revenir en haut
Elisabeth


Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 2 114
Localisation: Orléans
Féminin

MessagePosté le: Sam 16 Juil - 15:32 (2016)    Sujet du message: Etés de la Danse 2016 - le New York City Ballet (NYCB) au Châtelet Répondre en citant

NYCB – soirée du 13 juillet 2016
Balanchine-Tchaïkovski


C’est avec le NYCB que se termine ma saison 2015-2016. Une soirée dont le thème central, la musique de Tchaïkovski, m’avait mis l’eau à la bouche.

Revoir Sérénade n’était pas non plus pour me déplaire ainsi que réécouter le concerto pour piano n°2, remède efficace contre les coups de blues.
Sérénade est un ballet de femmes, tout en épures et en simplicité. L’homme est ici anecdotique, mais il fait partie du rêve. Les mouvements les plus simples sont les plus efficaces : les bras en couronne glissent vers une deuxième position, comme une fleur dont la corolle s’ouvrirait, les pieds sagement fermés en sixième s’ouvrent en première. Tout simplement.

Pour Mozartiana, trois solistes et huit danseuses (dont quatre élèves de l’école de danse Stanlowa) sont sur scène.
Les costumes noirs me semblent bien tristes. Mais quel dynamisme, quelle vivacité !
Sterling Hyltin brille de tous ses feux. Le mouvement « thème et variations » donne lieu à une démonstration brillante de sa part et de son partenaire, Anthony Huxley.

Voici enfin le fameux Tchaïkovky piano concerto n°2. En lisant les notes du programme, je constate que ce ballet n’est autre que Ballet Impérial mais légèrement remanié par le Maître, sans décors, et avec des costumes simplifiés. C’est un ballet que Balanchine reprit à la fin de vie alors qu’il voulait de plus en plus de simplicité.
Je pense que c’est dommage. La musique de Tchaïkovski aurait mérité un peu plus de faste et de tralala, surtout pour les costumes des filles, simple tuniques.
Je suis quelque peu déçue par l’interprétation du concerto. Quand le piano fait son entrée, je sens que la pianiste et moi ne sommes pas sur la même longueur d’onde mis à part quelques moments de grâce.
Corps de ballet impeccable. Couple de solistes enfin bien assorti.
La star, Sara Mearns, ne faillit pas à sa réputation. Voilà une danseuse à la forte personnalité. Son partenaire, Russell Janzen, pourvu d’une belle ligne, est à la hauteur. La troisième soliste, Lauren King, un grade en dessous, est de la graine de Principal.

Une belle soirée.
Une compagnie, heureuse de danser, vive, jeune et dynamique.
M’ont marqué plus particulièrement : Sara Mearns, Teresa Reichlen, Andrew Veyette et Amar Ramasar …
Mon coup de cœur : Teresa Reichlen
Je regrette de ne pas avoir revu Daniel Ulbricht.
Revenir en haut
Valérie Beck
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 4 497
Localisation:
Féminin

MessagePosté le: Dim 17 Juil - 18:08 (2016)    Sujet du message: Etés de la Danse 2016 - le New York City Ballet (NYCB) au Châtelet Répondre en citant

C'est passionnant de vous lire toutes les deux, Amélie et Elisabeth!
Merci pour vos lumières et commentaires! Okay
_________________
mon blog de danse http://www.shabastet.com/

formation professeur de yoga http://www.art-et-yoga.fr/

http://www.artetyoga.fr/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Kaelle


Hors ligne

Inscrit le: 18 Mar 2015
Messages: 128
Féminin

MessagePosté le: Ven 29 Juil - 10:44 (2016)    Sujet du message: Etés de la Danse 2016 - le New York City Ballet (NYCB) au Châtelet Répondre en citant

Je poste mes impressions une éternité après mais je voulais quand même en toucher quelques mots par ici !

J'ai été ravie de revoir le pimpant "Symphony in C" et le mélancolique "Serenade" (ah, cette musique, ces ensembles !!). Avec "Thème et Variations", je crois que ce sont mes trois Balanchine préférés (en tout cas de ce que j'ai vu). Je découvrais les beaux morceaux de "Tchaikovsky Pas de deux", "Walpurgisnacht Ballet", le "Tarantella" et le "Tchaikovsky Piano Concerto No. 2". J'aime vraiment beaucoup tout ce qui se dégage de ce style très épuré. En revanche, comme certains ici, j'ai moins aimé "Mozartiana" et aussi "Western Symphony", un peu longuets.

Je n'ai pas non plus été très réceptive aux chorégraphies de Martins ("The Infernal Machine", "Barber Violin Concerto").

Enfin la "West Side Story Suite" de Robbins nous entraînait dans un tout autre univers, à la fois différent et familier ! Celui-ci, il n'y a vraiment que les Américains pour le danser aussi bien ! Bref, je retiens de véritables pépites dans cette tournée, malgré, effectivement, quelques chutes ou glissades lors du gala. Globalement je suis vraiment contente d'avoir découvert cette belle compagnie !
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 10:46 (2016)    Sujet du message: Etés de la Danse 2016 - le New York City Ballet (NYCB) au Châtelet

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    dansespluriel Index du Forum -> Les spectacles et les festivals -> La danse à Paris Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2, 3
Page 3 sur 3

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2016 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
snowSilver style by Daniel Briant 2004