dansespluriel Index du Forum dansespluriel
forum consacré aux danses, tous styles
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Giselle -ONP- du 27 mai au 14 juin 2016
Aller à la page: <  1, 2, 311, 12, 1315, 16, 17  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    dansespluriel Index du Forum -> Les spectacles et les festivals -> Opéra de Paris
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Cams


Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 770
Localisation: Palaiseau
Féminin

MessagePosté le: Ven 3 Juin - 12:44 (2016)    Sujet du message: Giselle -ONP- du 27 mai au 14 juin 2016 Répondre en citant

Je rejoins tout à fait l'avis d'Amélie sur la Giselle d'hier soir.
Dorothée était superbe. Enjouée et touchante au premier acte et juste sublime au second. Son partenaire était excellent. Cela amène toujours beaucoup de fraicheur de voir un danseur étranger sur la scène de Garnier. J'avoue que je n'ai pas trouvé ses entrechats trop parfaits, j'ai juste profité du spectacle! Wink

Au premier acte François Alu c'est taillé un beau succès dans le pas de deux des vendangeurs. Dommage qu'on ne puisse pas le voir en Albrecht, je suis sûre qu'il aurait pu apporter quelque chose de particulier au rôle.
Hilarion m'a parut totalement anecdotique. C'est bizarre, j'avais le souvenir d'un personnage plus important que cela. Je ne sais pas si c'est dû à l’interprète ou au souvenir que j'avais du rôle...

Valentine Colasante a assuré en Myrtha. Une bonne prestation même si elle ne me laissera pas non plus un souvenir ému.

Enfin le ballet est toujours un bonheur à revoir. On ne s'en lasse pas et je me demande bien pourquoi il n'est que si peu repris à Paris...
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Ven 3 Juin - 12:44 (2016)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Joelle


Hors ligne

Inscrit le: 06 Juin 2013
Messages: 1 503
Localisation: Paris
Féminin

MessagePosté le: Ven 3 Juin - 13:03 (2016)    Sujet du message: Giselle -ONP- du 27 mai au 14 juin 2016 Répondre en citant

Elisabeth a écrit:
EN CE MOMENT DES PLACES POUR GISELLE SUR LE SITE DE L'OPERA, dont le 5 juin


Et bien du coup je me suis repris deux places pour demain soir le 4 juin, avant d'y retourner dimanche !!! Mr. Green

signé la fille qui passe ses week-ends à Garnier...
_________________
Comme quoi le rock et le ballet peuvent faire bon ménage dans une même tête !
Revenir en haut
Elisabeth


Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 2 358
Localisation: Orléans
Féminin

MessagePosté le: Ven 3 Juin - 13:11 (2016)    Sujet du message: Giselle -ONP- du 27 mai au 14 juin 2016 Répondre en citant

Alors, ça, c'est chouette Laughing Laughing .

On se verra donc samedi ET dimanche !
Revenir en haut
Joelle


Hors ligne

Inscrit le: 06 Juin 2013
Messages: 1 503
Localisation: Paris
Féminin

MessagePosté le: Sam 4 Juin - 10:24 (2016)    Sujet du message: Giselle -ONP- du 27 mai au 14 juin 2016 Répondre en citant

Yesss !!!
_________________
Comme quoi le rock et le ballet peuvent faire bon ménage dans une même tête !
Revenir en haut
belleduseigneur
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Sam 4 Juin - 14:04 (2016)    Sujet du message: Giselle -ONP- du 27 mai au 14 juin 2016 Répondre en citant

Bonjour à tous et à toutes,


Après avoir été une lectrice silencieuse mais avide, c'est la première fois que j'écris sur ce forum (cela fait quelques mois que j'essaie de m'enregistrer mais impossible, je ne recevais jamais de confirmation ou bien c'est mon adresse mail qui bloquait, mystère).
J'ai assisté à deux représentations de Giselle : la première avec A.Albisson et S. Bullion, et celle du 2 juin avec D. Gilbert et V. Muntagirov. Les émotions, la magie, le mystère n'ont opéré qu'avec l'interprétation de D.Gilbert, même si A. Albisson a fait montre de certaines qualités (mais pas suffisamment pour faire vibrer les cordes sensibles). J'ai beaucoup aimé l'engagement du danseur russe, démonstratif dans le jeu d'acteur et impliqué (contrairement à S.B., qui bien qu'il soit de nature plus réservé ou froid, m'a semblé trop absent).
J'y retourne ce soir, et ce serait avec plaisir que je ferais un petit coucou aux présents.
Je suis cependant très triste de ne pouvoir voir Myriam dans ce rôle qui lui va sûrement à merveille, elle qui est si poétique et éthérée ! Je vais tenter de trouver une place pour le 10 juin.


Vive le ballet romantique ! Une oeuvre par an devrait être réglementaire, c'est tellement hors norme !
Revenir en haut
Joelle


Hors ligne

Inscrit le: 06 Juin 2013
Messages: 1 503
Localisation: Paris
Féminin

MessagePosté le: Sam 4 Juin - 21:48 (2016)    Sujet du message: Giselle -ONP- du 27 mai au 14 juin 2016 Répondre en citant

Très belle représentation ce soir avec D. Gilbert et M. Ganio (24 entrechats il paraît... dixit les fans).
Vous posterai quelques photos demain !
_________________
Comme quoi le rock et le ballet peuvent faire bon ménage dans une même tête !
Revenir en haut
AnneLD
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Sam 4 Juin - 22:51 (2016)    Sujet du message: Prestation du 04/06 Répondre en citant

C'était la 2e fois que je voyais ce ballet (la première fois lors de la saison 2003-2004) et à vrai dire je suis ressortie un peu "perplexe". Bon ce n'était pas mon jour, j'ai raté le premier acte à 10 mins près (métro bloqué à cause d'inondation, j'ai dû prendre un taxi en catastrophe). 
Lors de ma première Giselle, j'avais été tout simplement bluffé (j'avais  environ 8 ans ). Là, quelques petites choses m'ont un peu dérangé... je ne suis pas une grande littéraire donc je vais faire une petite énumération assez courte des choses qui m'ont particulièrement marquées pour décrire ma demie-soirée:


- la musique. J'ai trouvé que l'orchestre n'a pas été très bon, la musique n'était pas assez forte, le tempo était trop lent, le rythme pas assez marqué (notamment lors des sauts)
- Toutes les éloges sur Dorothée Gilbert ont été faite (exceptionnelle); Mathieu Ganio m'a fait une petite frayeur lors de sa variation (mauvaise réception). Sa prestation ce soir a été globalement très bonne (son coté grand romantique y joue bcp). DG et lui forment un très beau couple.
- Valentine Colasante, j'ai beaucoup aimé son jeu de scène très glaciale. Néanmoins la lourdeur de ses receptions au sol m'ont un peu choqué (en ajoutant à ça le fait que la musique n'était pas assez forte). Je n'avais jamais prêté attention à cela auparavant mais ce détail m'a vraiment marqué. Comme pour les wilis lors qu'elles sautaient en ligne , ça a d'ailleurs fait beaucoup rire les gens de ma loge...
- Héloise Bourdon a été comme toujours sublime. Toujours aussi élégante, légère et gracieuse !  J'envie les chanceux et les chanceuses qui auront la chance d'être demain et le 10 juin à Garnier 
Pour le reste, mes impressions sur le ballet global correspondent plus ou moins à celles qui a été dit. (si quelqu'un a assisté à la representation en entière, je serais heureuse de lire un contre-rendu du premier acte). 


J'avais gardé un souvenir incroyable de ce ballet (la qualité du corps de ballet semblait être meilleure ) et je m'attendais sans doute à mieux. D'ailleurs je n'ai pas senti la salle complètement emballée. Les applaudissements ne se sont pas éternisés. (une belle ovation aux 2 étoiles). J'ai quand même passé un bon moment! 



En ce qui concerne ma place,  à la direction de ONP. J'ai payé 65 euros (catégorie 3) et je me suis retrouvé au fond de la loge face à la scène au 4e rang. Payé autant pour un niveau de visibilité et de confort comme ça   Mais bon, comme j'ai dû rater le premier acte, une autre personne s'était mise à ma place (à coté de son conjoint), j'ai pu donc avoir une place au 3e rang avec une bien meilleure visibilité. C'est quand même assez scandaleux ! La 4e rangé a été rajouté pour faire plus de "fric". J'ai pu d'ailleurs  "admirer" les dégâts faits par les travaux des cloisons.


Dernière édition par AnneLD le Dim 5 Juin - 09:37 (2016); édité 2 fois
Revenir en haut
Joelle


Hors ligne

Inscrit le: 06 Juin 2013
Messages: 1 503
Localisation: Paris
Féminin

MessagePosté le: Sam 4 Juin - 23:15 (2016)    Sujet du message: Giselle -ONP- du 27 mai au 14 juin 2016 Répondre en citant

Ah les cloisons...

C'est vrai que l'une des réceptions de MG à l'acte i a fait frémir...
_________________
Comme quoi le rock et le ballet peuvent faire bon ménage dans une même tête !
Revenir en haut
Valérie Beck
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 5 265
Localisation:
Féminin

MessagePosté le: Dim 5 Juin - 09:27 (2016)    Sujet du message: Giselle -ONP- du 27 mai au 14 juin 2016 Répondre en citant

Merci AnneLD

Je pense que l'orchestre fait beaucoup de dégâts et donne cette impression de gâchi que vous avez constaté
C'est une honte d'avoir des musiciens indignes de leur titre qui accompagnent des étoiles de cette qualité!
Oserait on proposer un tel orchestre aux grandes voix qui viennent chanter   à Paris cette saison???

D'ailleurs les Balletonautes en parlent ICI   

Quand au prix et 4ème rang rajouté,  et le dégât  dans les loges, vous comprenez sans doute mieux maintenant mes différentes lettres à la direction, soutenues par une partie de ce forum
Et je suis bien contente de soutenir Sylvain Fort contre l'opéra de Paris au mois de septembre, même si on n'obtient pas raison, on aura au moins élevé la voix, c'est une consolation et pas des moindres, malgré tout.

 Constater que ce théâtre National  subventionné en partie par NOS impôts devient une vache à lait pour que les Lisnner, Millepied et compagnie s'amusent à faire leur programmation nullarde qui ne remplit même pas les salles à moitié certains soirs, en se disant qu'il y aura bien des abrutis de touristes de dernière minute pour payer le prix fort!

 
_________________
mon blog de danse http://www.shabastet.com/

Formation personnelle de yoga en 3 ans, de professeur en 4 ans et de yoga nidra en 2 ans
http://www.art-et-yoga.fr/


Dernière édition par Valérie Beck le Mar 7 Juin - 14:56 (2016); édité 3 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Ornella


Hors ligne

Inscrit le: 19 Avr 2013
Messages: 733
Localisation: France
Féminin

MessagePosté le: Dim 5 Juin - 09:39 (2016)    Sujet du message: Giselle -ONP- du 27 mai au 14 juin 2016 Répondre en citant

J'ai l'impression qu'il y a de moins en moins de places "bon rapport qualité-prix", au gré des refontes annuelles du plan de salle, et que même des places assez chères (cat. 2 notamment) ne sont pas terribles.
Revenir en haut
Valérie Beck
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 5 265
Localisation:
Féminin

MessagePosté le: Dim 5 Juin - 09:47 (2016)    Sujet du message: Giselle -ONP- du 27 mai au 14 juin 2016 Répondre en citant

Tout à fait Ornella, les bons rapports qualités prix ont disparu ( baignoire de côté 1er rang, loge 1 et 2 de côté premier rang, par exemple qui ne dépassaient alors pas il y a encore deux ans 25 euros!)   on croit rêver d'écrire cela! 
Sans parler des matinées ( 14h30) qu'on payait 30 pour cent moins cher!  
_________________
mon blog de danse http://www.shabastet.com/

Formation personnelle de yoga en 3 ans, de professeur en 4 ans et de yoga nidra en 2 ans
http://www.art-et-yoga.fr/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Lucie


Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2012
Messages: 857
Localisation: Ile-De-France
Féminin

MessagePosté le: Dim 5 Juin - 11:30 (2016)    Sujet du message: Giselle -ONP- du 27 mai au 14 juin 2016 Répondre en citant

Quelle émotion hier à Garnier pour ma part !


L'orchestre s'est nettement amélioré depuis samedi dernier. Le cdb toujours aussi superbe au 2e acte. Mais très bon également au 1er  .


Dorothée est vraiment une étoile qui mérite son rang ! Sa technique n'est plus à démontrer et son interprétation est toujours juste (je garde toujours en mémoire sa Manon et sa Juliette  ). Son partenaire Mathieu Ganio était parfait lui aussi (même si je trouve qu'Albrecht est toujours un méchant garçon (pour rester polie) et peu importe son interprète !)
La scène de la mort a été magnifique et le 2e acte totalement magique ! J'avais la chance d'avoir une très très bonne place cette fois et ça aide pas mal pour apprécier un ballet que j'aime déjà beaucoup).


Pour revenir aux entrechats 6, ayant vu 2 versions en une semaine, ça apporte quand même plus dans la souffrance d'Albrecht que les petits sauts et la course en rond de la Première... Parce qu'avec le recul quand même, ce qu'avait proposé Bullion n'était pas spectaculaire non plus. Qui plus est, MG ne fait pas que sauter, on voit vraiment la souffrance dans ses yeux.. Alala je veux y retourner !!!


Les 2nds rôles étaient dansés par les mêmes que pour ma première Giselle. Je n'ai rien à ajouter (Alu vole toujours aussi haut) il n'y a que Lydie V. que je n'avais pas vue le 28 dans le pdd des paysans et rien à dire elle a très bien dansé.


Le retour à la réalité dans le RER sale et puant a été bien rude  Laughing  tellement j'étais partie loin hier soir.


Ravie d'avoir croisé quelques membres du forum hier soir ! Et bon spectacle à ceux qui y vont cet après-midi !
_________________
Si vous me cherchez sur Twitter: Milcah7
Revenir en haut
Val


Hors ligne

Inscrit le: 01 Avr 2015
Messages: 581
Féminin

MessagePosté le: Dim 5 Juin - 11:58 (2016)    Sujet du message: Giselle -ONP- du 27 mai au 14 juin 2016 Répondre en citant

Je pense que notre différence est irréconciliable sur les entrechats 6, même si j'ai préféré ceux en souffrance de Mathieu Ganio à ceux brillantissimes de Vadim Muntagirov. Enfin il me semble difficile de qualifier la diagonale trois doubles sauts de basque de petits sauts ( Rolling Eyes ) , le manège de brisés arrière qui a suivi peut-être (Ganio en a fait deux après ses entrechats, Bullion a fait un manège) . 
Ce que j'aime dans ces sauts de basque, c'est qu'ils arrivent à genoux devant Myrtha comme une supplique. Bullion était très dramatique à ce moment là. C'est un autre choix d'interprétation que j'aime plus. 
Revenir en haut
Manon


Hors ligne

Inscrit le: 02 Jan 2016
Messages: 69
Féminin

MessagePosté le: Dim 5 Juin - 16:08 (2016)    Sujet du message: Giselle -ONP- du 27 mai au 14 juin 2016 Répondre en citant

Que d'émotions de mon côté également hier soir... J'ai trouvé ma place d'hier grâce à Elisabeth, sans faire grand cas de la distribution. J'ai eu de la chance, car la représentation fut sublime !! Mon compte rendu est relativement long par contre. 




A propos des deux Etoiles d’hier soir, je restais sur deux souvenirs assez opposés: la magnifique Juliette de Dorothée Gilbert et le Roméo trop peu passionné de Mathieu Ganio. 
Je reprochais à ce dernier une certaine absence, une adoration d’un idéal inaccessible. Ce ne fut pas le cas hier soir. Son Albrecht est un prince qui ne cherche à l'origine qu’à se divertir et à tromper son ennui à l’aide d’une paysanne gentille mais un peu naïve. Les refus successifs ne font qu’attiser son désir de la poursuite. Mais cette Giselle, avec sa joie, sa vitalité et son envie de danser le font sourire, d'abord avec un peu de condescendance princière, puis avec attendrissement. Puis ses problèmes de santé se mettent à l'inquiéter  Cet attendrissement se mue en amour lorsque Giselle est couronnée reine des vendanges. Au début de la scène de la folie, il ne comprend ni ce qui se passe ni ce qu’il aurait pu faire de mal. Il comprend juste que quelque chose ne va pas chez sa bien aimée, et alors qu'il prend peu à peu conscience de la gravité de ses actes, il cherche par tous les moyens à la réconforter. Lors de la mort de Giselle, difficile d’imaginer plus grande souffrance. C’est lui qui devient fou, fou contre Hilarion qu’il tient pour responsable. S’il n’avait rien dit, il aurait eu le temps de lui expliquer, en douceur. Mathieu Ganio parvient à transmettre ces émotions avec beaucoup de clarté.
Et quelle entrée lors du deuxième acte… En quelques pas, Mathieu Ganio envahit la scène de sa présence et de sa douleur. Devant tant de souffrance, comment avons nous pu douter de son amour ? Lors de cet acte, il m’a étonné par sa hauteur de saut et par ses tours. Et on a eu les entrechats !! J’ai compté jusqu’à 20, mais il a arrêté peu de temps après… Malgré tout le débat autour de ces entrechats, j'ai apprécié ce passage, notamment le mouvements de ses bras, tendus comme une supplique vers Myrtha... 


Et que dire de la Giselle de Dorothée Gilbert si ce n’est qu’elle fut extraordinaire ? Voila une Etoile avec un grand E. Il y a avait au premier acte, fraicheur, naïveté, amour pur. Tellement pur qu’il lui est impossible d’envisager la traitrise de son aimé, malgré les mises en garde d’Hilarion. C’est vrai qu’Albrecht ressemble bien plus à un prince qu’à un paysan. Et alors ? 
La semaine dernière, j’étais restée de marbre face à la scène de la folie d’Amandine Albisson. Hier, ce fut poignant, j’avais le souffle coupé lorsque le rideau s’est refermé. Son deuxième acte m'a fait penser à une vision, un peu hors du temps. Elle y est irréelle et évanescente  d’une légèreté sans pareil. Elle est un spectre, mais un spectre qui aime encore et a conservé assez de sa vitalité de l’acte I pour s’opposer a Myrtha. C’est lors de cet acte en fait, loin des conventions sociales et des problèmes de santé, que la portée de l’amour entre Giselle et Albrecht se révèle au grand jour. Au premier acte, ils n'avaient pas pu se battre pour cet amour: ils n'avaient eu le temps, la folie leur étant « tombée dessus ». Seuls face aux Willis, ils n'ont que la puissance de cet amour comme argument. 
Au premier acte, Albrecht entoure Giselle de ces bras. A présent, c'est son rôle a elle de le protéger. Et au lever du soleil, évanescente, elle disparait, laissant Mathieu Ganio seul avec ses lys. On perçoit encore sur son visage les marques de sa souffrance, mais alors qu'il laisse tomber ses fleurs sur scène, il apparait également comme plus apaisé.


Du côté des seconds rôles  Vincent Chaillet est un Hilarion bien moins marquant que celui d’Audric Bezard, ce qui est peut-être du au fait qu’il ai eu à faire face à deux étoiles incandescentes. Son côté plus terrien lui permet cependant de trancher nettement avec Mathieu Ganio l’aristocrate et de marquer son territoire. La scène de sa mort reste cependant un des moment qui m’a le plus marqué du ballet, comme la semaine dernière, je trouve qu’il s’agit d’un passage d’une puissance absolue, ne serait ce que par sa musique puissante, et par ce spectacle d’Hilarion, dont on a l’impression que le corps échappe à sa volonté. 
Valentine Cosalante n’est pas Hannah O’Niell. Elle ne possède pas sa hauteur de saut ni sa technique, ni son autorité glacial. Son autorité vient d'une source differente.  Elle a beau être la reine des willis, elle est peut-être celle chez qui le spectre de la femme qu’elle a été est le plus vivace, celle qui est encore la plus vivante. Et c’est le souvenir de cette femme vivante qui n’en font pas une Myrtha glaciale mais plutôt une Myrtha de feu, ce qui lui confère une autre forme de puissance mais ne diminue en rien son autorité. J'avoue avoir apprécié les deux interprétations.


François Alu saute toujours aussi haut, il tourne toujours aussi bien. Quel dommage que son passage soit aussi court ! Il est assez bien assorti avec Lydie Vareilhes, toute pétillante et souriante dans sa variation. Ce fut un superbe pas de deux !


Les willis furent sublimes à l’acte 2. Les deux personnes assises devant moi et qui donnaient l’impression de venir pour la première fois à l’Opera se regardaient les yeux écarquillés pendant les applaudissement en murmurant « c’est somptueux ». Un grand bravo à toutes les danseuses ! Fanny Gorse et Héloise Bourdon laissent une belle impression, j’espère que cette dernière proposera une belle Myrtha cet après midi !
J’ai encore vu quelques problèmes d’alignement a l’acte I, dommage car les danseurs étaient très énergiques !


Enfin, je répète, je ne suis pas mélomane, mais j’ai trouvé l’orchestre plus en forme que la semaine dernière. Je n’ai par contre rencontré personne du forum parce que je suis restée en bonne partie dans ma loge pendant l’entracte ! Sinon, le point public: une spectatrice de ma loge a décroché et répondu au téléphone au milieu de l'acte II. C'était peut-être urgent, mais très irrespectueux ! 


J'espère que ce ne sera pas ma dernière Giselle, mais pour cela il me faut espérer que la représentation du 14 ne soit pas annulée... je crois les doigts ! 
Revenir en haut
Joelle


Hors ligne

Inscrit le: 06 Juin 2013
Messages: 1 503
Localisation: Paris
Féminin

MessagePosté le: Dim 5 Juin - 19:37 (2016)    Sujet du message: Giselle -ONP- du 27 mai au 14 juin 2016 Répondre en citant

Mr Raveau nous a gratifié d'une belle série d'entrechats cet après-midi (il en a fait 32...)et les charmantes E. Guerineau et H. Bourdon ont assuré comme des reines !!!

Je connais même une administratrice de ce forum qui est repartie avec des étoiles plein les yeux....
_________________
Comme quoi le rock et le ballet peuvent faire bon ménage dans une même tête !
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 12:10 (2017)    Sujet du message: Giselle -ONP- du 27 mai au 14 juin 2016

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    dansespluriel Index du Forum -> Les spectacles et les festivals -> Opéra de Paris Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2, 311, 12, 1315, 16, 17  >
Page 12 sur 17

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com