dansespluriel Index du Forum dansespluriel
forum consacré aux danses, tous styles
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Le Bolchoï au cinéma
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    dansespluriel Index du Forum -> Danse et multimédias -> La danse au cinéma ou à la TV
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Elisabeth


Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 2 663
Localisation: Orléans
Féminin

MessagePosté le: Mar 26 Avr - 14:41 (2016)    Sujet du message: Le Bolchoï au cinéma Répondre en citant

La saison 2016-2017 du Bolchoï au cinéma, c'est

ICI

7 représentations

4 en direct :

L' Age d'Or
La Belle au bois dormant
Soirée contemporaine
Un héros de notre temps


Je vous laisse découvrir cette nouvelle saison !

Et voilà :

LES TARIFS

Il n'y a que les abonnements, les tarifs réduits et un plein tarif valable jusqu'au 30 juin 2016. J'imagine que le billet devrait être aux alentours de 30 euros.
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 26 Avr - 14:41 (2016)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Elisabeth


Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 2 663
Localisation: Orléans
Féminin

MessagePosté le: Mer 27 Avr - 17:02 (2016)    Sujet du message: Le Bolchoï au cinéma Répondre en citant

En version française ...

SAISON 2016-2017

c'est mieux Wink Exclamation
Revenir en haut
Valérie Beck
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 5 858
Localisation:
Féminin

MessagePosté le: Dim 29 Jan - 10:04 (2017)    Sujet du message: Le Bolchoï au cinéma Répondre en citant

Plusieurs ballets ont déjà été diffusé
Le 5 février, ce sera le Lac des cygnes avec Zakharova
_________________
Formation personnelle de yoga en 3 ans, de professeur en 4 ans et de yoga nidra en 2 ans
suivi et programme sur mesure
http://www.art-et-yoga.fr/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Valérie Beck
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 5 858
Localisation:
Féminin

MessagePosté le: Ven 31 Mar - 07:54 (2017)    Sujet du message: Le Bolchoï au cinéma Répondre en citant

La saison suivante est déjà en ligne - programmation dans les cinéma Pathé

Pour consulter les ballets 2017 -2018  Voir ICI

 
Citation:

 Ballet du Bolchoï 2017-2018
Lors de cette saison 2017-2018, les plus beaux classiques revus par les grands chorégraphes d’aujourd’hui et dansés par les étoiles du Bolchoï, sont à vivre en exclusivité au cinéma ! Trois ballets historiques repris par Alexeï Ratmansky (Le Corsaire, Roméo et Juliette et les Flammes de Paris) seront accompagnés de la Dame aux Camélias de John Neumeier et la Mégère Apprivoisée de Jean-Christophe Maillot. Trois incontournables de la scène moscovite complèteront la saison avec Giselle, Casse-Noisette et Coppélia. Aussi classique soit-il, le Bolchoï reste toujours la référence.



_________________
Formation personnelle de yoga en 3 ans, de professeur en 4 ans et de yoga nidra en 2 ans
suivi et programme sur mesure
http://www.art-et-yoga.fr/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Elisabeth


Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 2 663
Localisation: Orléans
Féminin

MessagePosté le: Lun 22 Jan - 13:39 (2018)    Sujet du message: Le Bolchoï au cinéma Répondre en citant

Cela faisait bien longtemps que je n'avais pas traversé la Loire pour "aller au Bolchoï". Finalement, je me suis décidée à aller voir Roméo et Juliette, dans la version d'Alexei Ratmansky.
Une version sobre et peut-être un peu sage. Mais, je n'ai pas boudé mon plaisir.
Compte-rendu suit.
D'autres internautes y étaient ?

Je mets permet de mettre un lien vers le dossier, très intéressant à lire et à regarder (nombreuses illustrations) concocté par DANSOMANIE lors de la diffusion du Roméo et Juliette de Grigorovitch. Vous y trouverez une mine d'informations claires et précises sur l'historique du ballet Roméo et Juliette.

dossier DANSOMANIE sur Roméo et Juliette


Dernière édition par Elisabeth le Lun 22 Jan - 14:31 (2018); édité 1 fois
Revenir en haut
Elisabeth


Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 2 663
Localisation: Orléans
Féminin

MessagePosté le: Lun 22 Jan - 14:30 (2018)    Sujet du message: Le Bolchoï au cinéma Répondre en citant

Mon compte-rendu n'est pas très structuré ... mais je vous le livre quand même.
J'implore votre indulgence !

Retransmission de Roméo et Juliette (Alexei Ratmansky)
Dimanche 21 janvier 2018

Avant d’arriver au direct proprement dit, on nous présente deux séquences avec Katerina Novikova, la présentatrice « star » de ces retransmissions qui nous explique combien elle aime présenter ces diffusions dans les cinémas. Elle reconnaît que, lors de ses débuts, elle préférait la danse contemporaine, mais que, au fil du temps, elle s’est rendue compte qu’il fallait préserver l’héritage de la danse classique et que celle-ci était tout aussi importante. Dans un autre passage, on voit également le directeur de la danse du Bolchoï, Makhar Vaziev, qui veut être fier de ce qu’il va laisser. Le directeur est le seul responsable, dit-il, et il a à cœur de donner à ses danseurs de quoi s’épanouir. Il ajoute que ce n’est pas toujours facile et sous-entend qu’il faut parfois être dur. Il a l’air très exigeant et pas commode !

Katerina Novikova apparaît, enfin, dans une belle robe bleue, et accueille tous les spectateurs en anglais, russe et français (un français de plus en plus exotique !). Elle présente le ballet Roméo et Juliette et en fait l’historique.
De nombreux chorégraphes ont donné leur propre version de Roméo et Juliette. Elle cite MacMillan, Noureev, Preljocaj, Jean-Christophe Maillot.
Au Bolchoï, c’est la version de Grigorovitch qui est à l’affiche depuis de nombreuses années. Elle fut créée, en 1978, à Paris, avec Dominique Khalfouni dans le rôle de Juliette et à Moscou avec Natalia Bessmertnova. Ballet en deux actes toujours au répertoire.

La dernière fois que je suis allée voir une retransmission d’un ballet au cinéma, c’était il y a deux ans. J’avais passé un excellent moment devant la Mégère apprivoisée de Jean-Christophe Maillot.
Trois des danseurs d’alors, Vladislav Lantratov, Igor Tsvirko et Ekaterina Krysanova dansent les rôles principaux de Roméo et Juliette.

Cette version, qui fut créée en 2011 pour le ballet du Canada est très sobre. Trop peut-être ?
Beaucoup de points positifs dans cette version de Ratmansky et quelques points négatifs.

Le premier point qui m’a gênée, c’est le manque de fluidité entre certains tableaux, qui compromet la narration. Ainsi, au troisième acte, on voit Roméo débouler dans la crypte mortuaire et découvrir Juliette morte. Comment a-t-il appris sa mort ?
Les décors sont très sobres, très géométriques. Beaucoup d’unis. Tout ça est un peu tristounet.
Mais cela fonctionne bien. Les costumes sont dans la même veine. Beaucoup de couleurs ocre, bruns, jaunes. Un regret, les Montaigu et les Capulet ne sont pas assez différenciés.

Les danseurs sont absolument épatants. Que ce soient les solistes ou le corps de ballet.
Beaucoup de tonus.

Paris est affublé de costumes à jupe plissée et est falot et antipathique à l’extrême. Je comprends que Juliette ne lui jette même pas un œil. Lors de la découverte du corps sans vie (endormi) de Juliette, on le voit reculer d’horreur, mais est-il vraiment attristé par la mort soudaine de sa fiancée ou seulement contrarié ? Rôle très ingrat dans cette version.
Le Mercutio d’Igor Tsvisko est tout en finesse. Même si ses plaisanteries sont un peu lourdaudes, c’est, finalement celui qui a le cœur le plus gros. Il est drôle, amusant et touchant.
La Juliette d’Ekaterina Krysanova est une jeune fille survoltée, qui passe de l’enfance à l’âge adulte en un éclair. Elle est à la fois fragile et forte. Beaucoup de personnalité. Pas de mièvrerie. Le drame est sous-jacent.
Le Roméo de Lantratov est un jeune homme différent des autres. C’est un doux-rêveur. On le voit d’ailleurs lire. Quel danseur et quel acteur ! C’est le Roméo idéal.
Comme j’aimerais qu’il soit invité à l’Opéra de Paris !

Autant vous dire que je n’ai pas vu les pas mais que j’ai regardé les danseurs vivre l’histoire de Roméo et Juliette.

On ne perd pas les bonnes habitudes. Pendant les entractes, Katerina Novikova s’entretient avec une personnalité de la danse.
Hier, c’étaient Igor Tsvirko puis Vladislav Lantratov.
Il faut vraiment remercier ces deux danseurs, qui, n’ont pas hésité à sacrifier une grande partie de leur temps de repos pour venir s’entretenir de leurs rôles. Chapeau bas, Messieurs !
Igor Tsvirko salue les spectateurs et espère qu’ils prennent du plaisir. Il précise que cette version n’est pas facile pour tous les danseurs. Que Ratmansky est très musical et qu’il n’est pas toujours évident de le suivre. Que pour entrer pleinement dans le rôle de Mercutio, il faut faire le vide. Il est tout à fait charmant et simple.
Vladislav Lantratov insiste sur l’importance de bien connaître et de bien s’entendre avec sa partenaire surtout dans un ballet tel que Roméo et Juliette. Et c’est le cas avec Ekaterina Krysanova avec laquelle il y a une belle complicité. Lorsqu’on lui demande en quoi son personnage change. Il répond, que peut-être, il ne change pas tellement que ça car il croit, jusqu’au bout que l’amour va triompher. Petite minute mimi : Maria Alexandrova passait par là et ne peut résister à faire un petit bisou à son partenaire !

J’ai été très impressionnée par la danseuse qui jouait Lady Capulet, une Lady Capulet beaucoup plus jeune que son époux.
Tybalt est un sanguin. Peu d’interaction avec Juliette. Il a l’air d’être toujours en colère.

Alors que le deuxième acte est sur le point de commencer, Katerina Novikova nous dit quelques mots sur la musique de Prokofiev. Je n’ai pas écouté grand-chose, car, en arrière-plan, on voyait V. Lantratov/Roméo et E. Krisanova/Juliette travailler inlassablement certains passages du ballet qu’ils allaient danser quelques minutes après. Et c’est là qu’on voit le degré de complicité et d’approfondissement des rôles. Un rôle n’est jamais assez travaillé, jamais assez fouillé. Il y a toujours quelque chose à améliorer, des questions à se poser, même quelques minutes avant d’entrer en scène. Voilà l’humilité du danseur pour qui rien n’est jamais acquis.
C’est pour ce genre de moment que j’apprécie les retransmissions. Des petits riens qui enrichissent !

A noter l’excellence de l’orchestre du Bolchoï sous la direction de Pavel Klinichev.

Et pour rendre hommage à toute la compagnie, voici la distribution de ce 21 janvier :

Citation:
Juliet, the daughter of Capulet Ekaterina Krysanova
Romeo, the son of Montague Vladislav Lantratov
Mercutio, Romeo’s friend Igor Tsvirko
Benvolio, Montague’s nephew and Romeo’s friend Dmitry Dorokhov
Tybalt, Lady Capulet’s nephew Vitaly Biktimirov
Lord Capulet Nikita Elikarov
Lady Capulet Kristina Karasyova
Paris, Juliet’s betrothed Egor Khromushin
Juliet’s Nurse Anastasia Vinokur
Friar Laurence Egor Simachev
Lady Montague Ekaterina Barykina
Duke of Verona Alexei Loparevich
Two prostitutes Kristina Loseva
Xenia Sorokina
Juliet’s friends Bruna Cantanhede Gaglianone
Anastasia Denisova
Elvina Ibraimova
Margarita Shrainer
The Fools Andrei Koshkin
Georgy Gusev
Alexei Matrakhov
Egor Sharkov
Chevaliers at the Ball Oscar Frame
Mikhail Kochan
Sergei Kuptsov
Maxim Oppengeym


SOURCE
site du Bochoï
Revenir en haut
Valérie Beck
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 5 858
Localisation:
Féminin

MessagePosté le: Lun 22 Jan - 18:26 (2018)    Sujet du message: Le Bolchoï au cinéma Répondre en citant

Merci Elisabeth pour votre compte rendu, et je n'ai eu besoin d'aucune indulgence pour vous lire, au contraire, c'est vivant!

La version Grigorovitch est hideuse! C'est bien que le Bolchoï en ait changé! Laughing
_________________
Formation personnelle de yoga en 3 ans, de professeur en 4 ans et de yoga nidra en 2 ans
suivi et programme sur mesure
http://www.art-et-yoga.fr/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 03:56 (2018)    Sujet du message: Le Bolchoï au cinéma

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    dansespluriel Index du Forum -> Danse et multimédias -> La danse au cinéma ou à la TV Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7
Page 7 sur 7

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com