dansespluriel Index du Forum dansespluriel
forum consacré aux danses, tous styles
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Cunningham/ Gillot - ONP - saison 2012
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    dansespluriel Index du Forum -> Les spectacles et les festivals -> Opéra de Paris
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Valérie Beck
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 5 261
Localisation:
Féminin

MessagePosté le: Lun 5 Nov - 20:34 (2012)    Sujet du message: Cunningham/ Gillot - ONP - saison 2012 Répondre en citant

ça va dans la logique du ballet : les hommes ont des pointes, les femmes sont seins nus; personnellement, la nudité sur scène ne me gêne pas, si le spectateur n'est pas transformé en voyeur; dans bella figura, c'est le cas, les hommes comme les femmes ont des jupes, et tout le monde est torse nu et ça passe tout seul!

pour MA Gillot, je suppose que c'était dans l'idée de " desexualiser " le corps ou le rendre androgyne, comme je n'ai pas vu son ballet et n'ai pas retenu ce sur quoi elle travaillait, son idée première m'échappe!  je suppose que le vêtement transparent était sans doute pour rendre moins blessant le bondage! sinon les cordes leur aurait sans doute fait encore plus mal, car les costumes n'ont pas l'air confortable du tout!!!!

 
_________________
mon blog de danse http://www.shabastet.com/

Formation personnelle de yoga en 3 ans, de professeur en 4 ans et de yoga nidra en 2 ans
http://www.art-et-yoga.fr/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Lun 5 Nov - 20:34 (2012)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
gargouille
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 5 Nov - 22:38 (2012)    Sujet du message: Cunningham/ Gillot - ONP - saison 2012 Répondre en citant

shana a écrit:


pour MA Gillot, je suppose que c'était dans l'idée de " desexualiser " le corps ou le rendre androgyne, comme je n'ai pas vu son ballet et n'ai pas retenu ce sur quoi elle travaillait, son idée première m'échappe!  je suppose que le vêtement transparent était sans doute pour rendre moins blessant le bondage! sinon les cordes leur aurait sans doute fait encore plus mal, car les costumes n'ont pas l'air confortable du tout!!!!

 
Bien possible, je n'y avais pas pensé, bon j'ai une excuse. Wink
Revenir en haut
Valérie Beck
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 5 261
Localisation:
Féminin

MessagePosté le: Mar 6 Nov - 21:59 (2012)    Sujet du message: Cunningham/ Gillot - ONP - saison 2012 Répondre en citant

bah,pas grave!

en revanche, quelque chose qui est bien dans l'air du temps - et MA Gillot n'y est pour rien!
c'est l'ultra médiatisation!!!chez moi, ce phénomène provoque l'inverse de ce qu'il devrait; c'est à dire qu'au lieu d'exciter ma curiosité, il l'éteint, et provoque même vis à vis de l'artiste ou de l'oeuvre un sentiment de rejet

ainsi, j'ai vu par exemple Titanic cinq ans après sa sortie, et je boycotte allègrement toutes les expositions " qu'il faut voir absolument"
ainsi, je n'irai pas voir Hopper; mes collègues ont fini par m'en dégoûter absolument
même pas possible de leur dire que c'est un artiste étrange : ils vous toisent et vous disent " ah, mais moi, j'aime bien, c'est beau"
alors on leur répond " beau n'est peut être pas le mot qui me viendrait à l'esprit" mais là, ils vous re-toisent plus encore, lèvent les yeux au ciel, et brandissent le catalogue et l'affiche fraichement acquis  en vous montrant que vous, vraiment, vous n'y comprenez rien à l'art!

quand je vois le véritable marathon auquel s'est soumis MA Gillot sur le plan communication, je dis " chapeau"
presse, interview, fnac, jt, conférence, répétition publique, et j'en passe .... quel marathon! Pire que pour les réalisateurs qui passent à Cannes


Je pense aussi à elle : quand tout cela s’achèvera. C'est une fille intelligente, forte et sensible. et intelligente. Déjà dit, mais je le répète, car je le pense.
elle saura très bien ou mener son navire pour ne pas ensuite céder au baby blues

n'empêche!  au final, c'est presque comique : le titre nous dit finalement dans quel " état" se trouve la création de MAG. Sous apparence. En cette fin de " civilisation" qui y échappe vraiment???


Bon pour cette première œuvre, elle s'est fait " noyée" par tous un tas de gens ( décorateur, chef de cœur - Equilbey était avec moi à la Sorbonne, on ne s'est jamais dit deux mots! deux univers incommensurables!!! - dramaturge, etc, etc... pas facile dans ces conditions de créer sans avoir vraiment la liberté de le faire!!!!)
mais je suis sûre que TOUTE SEULE, elle aurait des tas de choses à dire! sans s'encombrer de gens dans l'air du temps! si, si, j'en suis sûre!!!

Sous Apparence.... c'est elle qui s'est retrouvée à devoir apparaitre accompagnée si lourdement....! 

 
_________________
mon blog de danse http://www.shabastet.com/

Formation personnelle de yoga en 3 ans, de professeur en 4 ans et de yoga nidra en 2 ans
http://www.art-et-yoga.fr/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Marcfberger


Hors ligne

Inscrit le: 04 Nov 2012
Messages: 32
Localisation: Paris
Masculin

MessagePosté le: Sam 10 Nov - 16:40 (2012)    Sujet du message: Cunningham/ Gillot - ONP - saison 2012 Répondre en citant

Mon retour sur la soirée de Mardi ...
Soyez indulgents (c'est mon premier commentaire  cool  )


Le ballet de MAG :
J'ai bien aimé ... Pas adoré mais j'ai trouvé cela cohérent : chorégarphie/musique/ décors ...
Quelques belles découvertes ...
Le sol noir donnait des reflets superbes ... Son côté glissant permettait des mouvements innovants ...
Pujol / Renavand / Chaillet : homogènes et les pas de trois très réussis.
Un beau moment aussi quand il n'y avait que les danseuses.
Je dirai : prometteur ... 


Un jour ou deux :
La musique de J. Cage a nui à ma concentration ...
Un peu trop austère pour moi comme chorégraphie mais le néophyte que je suis imagine que c'est assez difficile à danser ...
Superbe moment avec E. Cozette (je crois que c'était elle).


Une belle soirée mais pas inoubliable ... J'ai été plus ému par mon précédent spectacle à Garnier (Balanchine). 
Revenir en haut
Cams


Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 770
Localisation: Palaiseau
Féminin

MessagePosté le: Sam 10 Nov - 18:22 (2012)    Sujet du message: Cunningham/ Gillot - ONP - saison 2012 Répondre en citant

Merci pour ce premier commentaire! n'hésitez pas à en poster d'autres!

De mon côté j'ai pu trouver une toute petite place à 10€ pour hier soir. Je crois que je n'avais jamais été aussi mal placée! Au point que j'ai du passer tout le spectacle debout du ma chaise! si ça ce n'est pas de l'endurance!

Mes impressions de cette soirée sont très contrastées.

Déjà la pièce de Marie-Agnès Gillot. Je n'ai du tout, mais pas du tout accroché. Quelque part ça peut paraitre sympathique et fun avec ces costumes fluos, son sol qui glisse et ces espèces de grosses peuluches qui dansent... mais au final non!
J'ai trouvé cela incroyablement vide. Il n'y a presque pas de danse et le reste ressemble à du gadget. Les danseurs glissent d'un côté à l'autre de la scène pendant 15 minutes. Les hommes montent sur pointe mais n'en font rien. Au milieu de tous ces costumes et décors je n'ai pas vu la chorégraphie. Reste les danseurs avec notemment Vincent Chaillet magnifique et charismatique et Alice Rennavand qui vaut beaucoup que la partie qui est dévolue.
Aux saluts on entend beaucoup de bravos. Moi je n'ai pas compris...

La pièce de Cunningham est plus difficile d'accès et la musique n'aide pas à entrer dans le ballet! Ca surprend au début puis on s'y fait. On est vite absorbé par la chorégraphie. Il était d'ailleurs très surprenant dans ce quasi silence de ne pas avoir droit au traditionnel festival de tous dans le public! Les gens semblaient hypnotisés. Après, 1h c'est long, on s'ennui parfois. Pourtant c'est bien construit, cohérent et au final on reste accroché tout du long. Il ya une vraie réflexion au niveau des ensembles, de l'espace du mouvement. Je trouve assez triste que le spectacle ne soit pas plus applaudit car il mérite beaucoup mieux que ce qui est réservé à l'oeuvre qui le précède.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Valérie Beck
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 5 261
Localisation:
Féminin

MessagePosté le: Dim 11 Nov - 09:26 (2012)    Sujet du message: Cunningham/ Gillot - ONP - saison 2012 Répondre en citant

quel courage, Cams! Je me rappelle des soirées analogues à votre âge! Je n'en serai plus capable! je peux supporter l'inconfort des 4ème loges de côté, mais rester debout pendant tout un Cunnigham!

Merci à Marc pour son premier post!!!!
_________________
mon blog de danse http://www.shabastet.com/

Formation personnelle de yoga en 3 ans, de professeur en 4 ans et de yoga nidra en 2 ans
http://www.art-et-yoga.fr/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Elisabeth


Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 2 357
Localisation: Orléans
Féminin

MessagePosté le: Dim 11 Nov - 17:25 (2012)    Sujet du message: Cunningham/ Gillot - ONP - saison 2012 Répondre en citant

Merci Marc et Cams pour vos commentaires !


Représentation du 9 novembre 2012 – Gillot/Cunningham


Il y a certaines soirées où je vais, confiante, certaine d’y avoir du plaisir. D’autres que je vais voir avec curiosité mais quelque appréhension. La création de Marie-Agnès Gillot ayant donné lieu à des opinions très tranchées, je suis donc arrivée, assez méfiante et m’attendant au pire … qui n’est pas arrivé !


Sous Apparence


Le pot-pourri musical Feldman, Bruckner et Ligetti, très bien interprété par l’ensemble Accentus dirigé par Laurence Equilbey, soutient très efficacement Sous-Apparence. Les décors abstraits et mouvants d’Olivier Mosset sont aussi fort réussis (cette maison éclairée, ces murs qui bougent).Le début est assez prometteur. Dans la pénombre, on aperçoit un mur percé de fenêtres auxquelles on devine des barreaux. Finalement, ce sont des êtres (je n’ose pas dire humains) qui se glissent dehors et rampent jusqu’à une espace de monticule (le fameux Toblerone), s’y collent comme des sangsues (ou des rats) pour y former une espèce de sculpture éphémère que l’on devine gluante. Ce moment assez glauque m’a fait penser, comme Amélie, au début de Sidharta. Différentes scènes se succèdent. « Le jardin enchanté » m’a bien fait rire. Mais personne ne riait. Les danseurs sont transformés en végétaux et insectes monstrueux. Voir les longues pattes (pardon, jambes !) d’Audric Bezard s’agiter (il était transformé en insecte. J’y voyais une fourmi, il paraît que c’est une abeille) et faire mumuse avec sa copine insecte était assez comique. Les sapins ambulants (une idée pour Noël !) esquissent quelques pas. C’est amusant mais est-ce de la danse ? Le solo de Vincent Chaillet qui m’avait paru très prometteur à la répétition vue sur internet m’a semblé moins impressionnant. C’est vrai qu’il n’est pas aidé par le costume (ces longs gants bleus). Les glissades sur le lino sont surprenantes … la première fois. Puis cela devient énervant. La scène où les danseurs courent de jardin à cour et se laissent glisser ressemble  aux jeux que pourraient avoir des écoliers un jour d’hiver. Au final, une œuvre brouillonne. Les danseurs ont l’air de bien s’amuser. C’est déjà ça. Mes voisines ont adoré. Le public aussi qui a applaudi avec vigueur une Marie-Agnès Gillot venue saluer en robe bleu électrique assortie aux costumes et chaussures flashy à talons vertigineux.



Un Jour ou Deux


Dans Un Jour ou Deux l’atmosphère change complètement. On ne s’amuse plus.
Je me suis laissée envouter par la danse répétitive de Cunningham. Ces combinaisons de pas, froides mais à la beauté formelle, vous touchent. On remarque la belle présence de Yannick Bittencourt. Chaque danseur est mis en valeur. Et quelle joie de retrouver Hervé Moreau sur scène. Un moment que je n’espérais plus. Il forme avec Emilie Cozette (très amincie) un couple puissant. Le regard, si important dans le ballet classique, est ici quasiment absent. Une sorte de vide permanent qui devient vite pesant. Mais la beauté du mouvement est intense. La musique de John Cage ou plutôt ses bruitages musicaux accompagnent parfaitement ce moment dansé. Les danseurs trouvent leur propre rythme. C’est très beau mais aussi trop long. Des spectateurs ont quitté la salle avant la fin. Mes voisines étaient excédées par la danse « c’est toujours la même chose. » et surtout par la musique « Ah, ces dissonances ! ». Le succès public fut assez mitigé.
Un coup de chapeau à l’Ensemble Ars Nova dirigé par P. Nahon et J. Polak. Je regrette de n’avoir pas eu vue sur la fosse d’orchestre pour voir le ballet des musiciens.
Revenir en haut
Elisabeth


Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 2 357
Localisation: Orléans
Féminin

MessagePosté le: Jeu 13 Déc - 11:31 (2012)    Sujet du message: Cunningham/ Gillot - ONP - saison 2012 Répondre en citant

Patricia Boccadoro, sur Culturekiosque, revient sur la soirée Gillot/Cunningham

John Cage, Merce Cunningham and Marie-Agnès Gillot according to the Paris Opera Ballet

http://www.culturekiosque.com/dance/reviews/magillot_cunningham753.html


Elle a bien aimé Sous Apparence, même si elle reconnaît que cela ne restera pas dans les annales.
En passant, elle égratigne Nicolas Le Riche pour Caligula et Kader Belarbi pour Wuthering Heights.

Quant à Un Jour ou deux, elle a remarqué la belle prestation d'Emilie Cozette et se réjouit du retour d'Hervé Moreau.

(Elle dit beaucoup d'autres choses, ce n'est qu'un mini résumé !)
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 00:22 (2017)    Sujet du message: Cunningham/ Gillot - ONP - saison 2012

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    dansespluriel Index du Forum -> Les spectacles et les festivals -> Opéra de Paris Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4
Page 4 sur 4

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com