dansespluriel Index du Forum dansespluriel
forum consacré aux danses, tous styles
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

En marge du Lac des cygnes : Tchaikowsky- Wagner - Proust et les autres...
Aller à la page: 1, 2, 3, 4  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    dansespluriel Index du Forum -> Les spectacles et les festivals -> Opéra de Paris
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Valérie Beck
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 5 046
Localisation:
Féminin

MessagePosté le: Lun 12 Déc - 20:12 (2016)    Sujet du message: En marge du Lac des cygnes : Tchaikowsky- Wagner - Proust et les autres... Répondre en citant



Le roi de Bavière, Louis II se prenant pour Lohengrin, le chevalier aux cygnes


J'ai vu sur le site de l'opéra de Paris, que celui ci cite un poème de Pouchkine, comme référence de l'influence sur ces histoires de cygnes, de princes, et d'enchantements dans les contes slaves. Certes, on peut sans doute trouver pas mal d'histoires et pas que dans les contes russes sur les cygnes, les princesses et les transformations et sans doute est-ce la source première pour la trame du ballet du lac des cygnes.

Mais quand on y réfléchit bien, il semble comme une évidence qu'il y a aussi une filiation du côté de Wagner et de son chevalier au cygne via Lohengrin : Tchaïkovsky admirait ce compositeur et sans doute s'en est-il rappelé en composant " son Lac". Par la suite, il est curieux de constater que cette histoire semble parler de Louis II de Bavière,  roi homosexuel et fantasque, dont l'un des châteaux s'appelle " nouvelle pierre du cygne" ( Neueschwanstein)  qui s'identifie au chevalier au cygne à tel point qu'il se fait construire une nacelle pour flotter dans une grotte  complètement artificielle à Linderhof où sont peintes des scènes de l'opéra. Le château de Neueschwanstein ( celui du cygne) sera sa dernière demeure, et c'est dans le Lac  près de ce château qu'il périra  ( noyé ou assassiné? ) tout comme le Prince Siegfried ( encore une allusion à Wagner!)

On comprend mieux que Noureev se soit doublement inspiré des légendes et de ce roi, si beau, ni " romantique" qui finit noyé ( ou assassiné?) dans le Lac.
Et qu'il ait insisté sur le côté rêveur, ce qu'était magnifiquement Ludwig, qui ira jusqu'à se fiancer avec une des soeurs de Sissi, avant de renoncer aux Noces; il avait changé son nom en ... Elsa ( comme dans l'opéra de Wagner)
Par la suite, Proust à son tour fasciné par ces triples histoires ( Wagner, Louis II de Bavière et Tchaïkowsky) donnera comme nom   Swann ( le cygne en anglais) à l'un de ses personnages; il était donc tout naturel  que son amoureuse, maléfique, vénéneuse, le manipulant comme une marionnette s'appelât Odette : elle lui apparait comme un ange, mais au final elle se révèlera être une femme fatale pour lui; et lors d'une rencontre à l'opéra, elle porte même une aigrette qui la fait sembler.... à un cygne.... la boucle est bouclée!

Louis II en Lohengrin




Le monde de Proust : Swann et Odette

_________________
mon blog de danse http://www.shabastet.com/

formation professeur de yoga
http://www.art-et-yoga.fr/


Dernière édition par Valérie Beck le Mar 27 Déc - 16:46 (2016); édité 2 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Lun 12 Déc - 20:12 (2016)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Valérie Beck
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 5 046
Localisation:
Féminin

MessagePosté le: Lun 12 Déc - 20:29 (2016)    Sujet du message: En marge du Lac des cygnes : Tchaikowsky- Wagner - Proust et les autres... Répondre en citant

D'autres images


Une photographie du roi, avec les cygnes, en costume de Lohengrin



Cela fait même tellement partie du folklore local, qu'on peut ramener ce genre de carte postale!


_________________
mon blog de danse http://www.shabastet.com/

formation professeur de yoga
http://www.art-et-yoga.fr/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Joseph


Hors ligne

Inscrit le: 24 Mai 2016
Messages: 53
Masculin

MessagePosté le: Lun 12 Déc - 20:31 (2016)    Sujet du message: En marge du Lac des cygnes : Tchaikowsky- Wagner - Proust et les autres... Répondre en citant

Quel beau travail de recherche vous nous exposez là, c'est très interessant ! Merci pour cet éclairage 


J'aime autant dans le Lac des cygnes son versant psychologique, référencé, torturé, que Noureev à magnifiquement mis en scène, que son versant romantique, peut être moins intellectuel mais tout autant sensible et bouleversant (oui je me confesse j'aime beaucoup la version dite "power rangers" Bourmeister). 
Revenir en haut
Valérie Beck
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 5 046
Localisation:
Féminin

MessagePosté le: Lun 12 Déc - 20:35 (2016)    Sujet du message: En marge du Lac des cygnes : Tchaikowsky- Wagner - Proust et les autres... Répondre en citant

Je suis d'accord avec vous Joseph, les deux versions sont belles chacune à leur manière, chacune avec leur poésie, leurs rôles secondaires vivants, comme le bouffon dans l'autre version!
 Mais comme  j'ai grandi dans l'amour de Proust, Wagner, Tchaikowsky, puis Noureev, je suis un tout petit plus sensible à la deuxième version, qui me rappelle mes puissantes amours de jeunesse! 
Je me rappelle même la date où j'ai vu pour la première fois le Ludwig de Visconti : 2 février 1979! c'est dire!!! Mr. Green
_________________
mon blog de danse http://www.shabastet.com/

formation professeur de yoga
http://www.art-et-yoga.fr/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Joseph


Hors ligne

Inscrit le: 24 Mai 2016
Messages: 53
Masculin

MessagePosté le: Lun 12 Déc - 20:49 (2016)    Sujet du message: En marge du Lac des cygnes : Tchaikowsky- Wagner - Proust et les autres... Répondre en citant

J'ai bien peur d'avoir une connaissance de Wagner et Proust excessivement limitée.. mais il n'est jamais trop tard, les 7 tomes de La recherche du temps perdu sont sur ma longue liste de livre à lire   Wink


Pour le Lac mon coeur balance  entre les deux versions, j'ai donc décidé de ne plus chercher de préférence et de seulement me laisser submerger par l'émotion de l'une et de l'autre (j'aimerais bien un retour de la version romantique au ballet de l'Opera Paris pour pouvoir profiter des deux en live). 
Revenir en haut
Valérie Beck
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 5 046
Localisation:
Féminin

MessagePosté le: Lun 12 Déc - 21:47 (2016)    Sujet du message: En marge du Lac des cygnes : Tchaikowsky- Wagner - Proust et les autres... Répondre en citant

Les 7 volumes sont inégaux, et  à la limite on peut en " sauter " certains

Les deux premiers sont plutôt faciles à lire ( du côté de chez Swann et à l'ombre des jeunes filles)
Ensuite, du côté de chez Guermantes est un peu long; le monde de Saint germain y est détaillé en long en large et en travers et les fameux Guermantes ( Proust passe un temps fou à décrire le salon des Guermantes, leurs vêtements, leurs goûts, leurs relations et tout cela est mis en parallèle avec le salon des Verdurin, bourgeois parvenus à qui il manque le parfum inimitable de l'aristocratie, de l'élégance, la culture, et l'intelligence)
Sodome et Gomorrhe est spécial...  il traite beaucoup de l'homosexualité aussi bien masculine ( Charlus se faisant fouetter jusqu'au sang dans des maisons de passe, c'est spécial!) que féminine, puisque le narrateur suppose que sa bien-aimée est peut être lesbienne... un de ses personnages Saint Loup, tombe d'un piedestal doré et inaccessible dans les bas fonds des maisons de passe...
Le tout, bien sûr, avec l'écriture de Proust, mais quand même, c'est un univers vraiment à part!
Suit ensuite la prisonnière, et l'un de mes préférés de cette série, Albertine disparue
Puis vient la clé de voûté, comme on disait au Moyen Age, de cette pièce qui a elle seule faisait tenir toute une voûte  : le temps retrouvé

Sans doute l'un des textes qui m'a le plus marqué

Si vous sautez deux ou trois volumes, ce n'est pas grave du tout, car ce qui fait la trame du roman, c'est l'écriture de Proust, ses analyses de sentiments, de gens, de situations, ses reflexions philosophiques sur le temps, la mort, l'amour  ( avec l'ambivalence haine/ amour, Jalousie/don, Absence comme nécessité pour aimer, le paraître, la société, la vocation littéraire, le talent, la musique, la mémoire, etc... ) mais en aucun cas " l'histoire"!

En tous cas Du côté de chez Swann permet d'entrer en douceur dans l'univers proustien!


_________________
mon blog de danse http://www.shabastet.com/

formation professeur de yoga
http://www.art-et-yoga.fr/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Joseph


Hors ligne

Inscrit le: 24 Mai 2016
Messages: 53
Masculin

MessagePosté le: Lun 12 Déc - 21:57 (2016)    Sujet du message: En marge du Lac des cygnes : Tchaikowsky- Wagner - Proust et les autres... Répondre en citant

Merci du conseil, je tenterai quand même l'expérience de lire la septologie en entier mais je garderai dans un coin de ma tête ce conseil bien utile si cela devient trop ardu  Wink
Revenir en haut
Valérie Beck
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 5 046
Localisation:
Féminin

MessagePosté le: Mar 13 Déc - 18:24 (2016)    Sujet du message: En marge du Lac des cygnes : Tchaikowsky- Wagner - Proust et les autres... Répondre en citant

Aujourd'hui, description d'Odette lors de sa seconde rencontre avec Swann

"Elle tenait à la main un bouquet de catleyas et Swann vit, sous sa fanchon   de dentelle, qu’elle avait dans les cheveux des fleurs de cette même orchidée   attachées à une aigrette en plumes de cygnes. Elle était habillée sous sa mantille,   d’un flot de velours noir qui, par un rattrapé oblique, découvrait en un large   triangle le bas d’une jupe de faille blanche et laissait voir un empiècement,   également de faille blanche, à l’ouverture du corsage décolleté, où étaient   enfoncées d’autres fleurs de catleyas. Elle était à peine remise de la frayeur   que Swann lui avait causée quand un obstacle fit faire un écart au cheval. Ils   furent vivement déplacés, elle avait jeté un cri et restait toute palpitante,   sans respiration."

Dans ce court texte nous avons tout : Swann ( cygne) Odette ( Lac des cygnes) qui comme la danseuse porte une aigrette en plumes de cygne, et une Odette effrayée comme l'est l'Odette du Lac par Siegfried! Elle porte du blanc ET de noir ( comme Odette/Odile)  et voilà comme Proust glisse l'air de rien son amour du Lac des cygnes, d'autant que la première rencontre s'est faite au théâtre!
_________________
mon blog de danse http://www.shabastet.com/

formation professeur de yoga
http://www.art-et-yoga.fr/


Dernière édition par Valérie Beck le Mar 27 Déc - 16:48 (2016); édité 2 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Elisabeth


Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 2 307
Localisation: Orléans
Féminin

MessagePosté le: Jeu 15 Déc - 08:00 (2016)    Sujet du message: En marge du Lac des cygnes : Tchaikowsky- Wagner - Proust et les autres... Répondre en citant

Merci de partager vos connaissances avec nous, Valérie.
J'ai lu quelques volumes de Proust il y a fort longtemps. Vous me donnez envie de le relire. Quel tome me conseilleriez vous ?
Revenir en haut
Valérie Beck
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 5 046
Localisation:
Féminin

MessagePosté le: Jeu 15 Déc - 10:22 (2016)    Sujet du message: En marge du Lac des cygnes : Tchaikowsky- Wagner - Proust et les autres... Répondre en citant

En fait, les sept volumes retracent la vie de Proust, sous le titre de " La recherche du temps perdu"; il parle de sa vocation littéraire, et il décrit la société dans laquelle il vit; artistes, écrivains, société de Saint-germain, petit monde de la tante Léonie,  à Villiers Combray.
Dès ce premier opus, on remarque que la sexualité est toujours là, sous jacente,  avec les thèmes récurrents de l'homosexualité féminine et masculine; il évoque cela avec une liberté de ton assez exceptionnelle! Comme les plaisirs solitaires découverts dans les toilettes...

Je trouve que du côté de chez Swann qui évoque son enfance et toute la nature qu'il retrouvait en allant à Villiers Combray, près de Chartres, sa grand mère, le fameux Swann, voisin et ami, sur qui se centre ensuite le roman( homme qui se met à souffrir de la jalousie, sentiment qu'il n'a jamais connu avant, en tombant amoureux d'une cocotte qui le trompe allègrement) contient des pages remarquables, tant sur le plan des descriptions que sur celui des réflexions d'une grande profondeur et d'une grande analyse, le tout servi par une plume fluide et extrêmement belle pour qui goûte ce genre de style
il y a l'évocation du salon des Verdurin, des parvenus qui jouent à être de grands ducs, et quelques fous rires inattendus sont même au rendez vous tant ces personnages sont dépeints dans leurs travers ridicules!

La suite, l'écrivain est adolescent, correspond à " l'ombre des jeunes filles en fleur" ; là, il parle allègrement de Balbec, ( Cabourg), de la mer, des peintres de la musique,  toujours de sa grand mère.

J'ai découvert Proust quand j'avais 17 ans, et j'ai relu cette " Recherche du temps perdu" au moins trois fois, mais la troisième pas en entier; j'ai sauté un ou deux volumes, et quelques pages!
_________________
mon blog de danse http://www.shabastet.com/

formation professeur de yoga
http://www.art-et-yoga.fr/


Dernière édition par Valérie Beck le Mar 27 Déc - 16:50 (2016); édité 1 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Valérie Beck
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 5 046
Localisation:
Féminin

MessagePosté le: Jeu 15 Déc - 18:54 (2016)    Sujet du message: En marge du Lac des cygnes : Tchaikowsky- Wagner - Proust et les autres... Répondre en citant

Neumeier a d'ailleurs pris le Roi de Bavière comme Siegfried dans son Illusionen Wie Schwanenseen, une relecture de l'oeuvre de Petipa dans lequel Ludwig der Zeiten est Siegfried!

Extraits : https://www.youtube.com/watch?v=oOD8z1HViIk
_________________
mon blog de danse http://www.shabastet.com/

formation professeur de yoga
http://www.art-et-yoga.fr/


Dernière édition par Valérie Beck le Lun 19 Déc - 09:48 (2016); édité 1 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Valérie Beck
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 5 046
Localisation:
Féminin

MessagePosté le: Sam 17 Déc - 13:31 (2016)    Sujet du message: En marge du Lac des cygnes : Tchaikowsky- Wagner - Proust et les autres... Répondre en citant

Retour aujourd'hui sur la chorégraphie du Lac des cygnes, on évoque souvent Petipa et/ou Noureev, mais on oublie au final qu'on doit beaucoup à Ivanov qui  s'est principalement occupé de régler les actes blancs, et avait, dans sa première mouture, avant que Petipa ne reprenne le Lac déjà donné sans grand succès en 1871, pensé à la danseuse comme à un cygne en équilibre, avec un travail de bras propice à évoquer les ailes et des mouvements de tête marquant l'affliction
Le travail a donc été commun, chacun réglant des pans des actes  ( Petipa rajoute le double d'Odette, dans l'acte III

Mais toute la poésie des cygnes blancs et mélancoliques est dû à Ivanov qui a créé les actes II et IV.

Quant  à Noureev, il a toujours pensé à Odette plus comme à une princesse qu'à un cygne et ne tenait pas à ce que les danseuses qui incarnent le double rôle battent des ailes à la russe; de même son Odile, qui est une charmeuse, une enjôleuse, ( ce que faisait magnifiquement Guillem) et pas une méchante!

Cette vision, Hannah O Neill l'a parfaitement incarnée il y a deux ans, plus princesse que cygne, et évoluant sans emphase dans une grande pureté de style;  et je me réjouis de la revoir cette année dans le rôle aux côtés de F Révillion, dont toutes les apparitions sur scène m'ont profondément marquée!
_________________
mon blog de danse http://www.shabastet.com/

formation professeur de yoga
http://www.art-et-yoga.fr/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Valérie Beck
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 5 046
Localisation:
Féminin

MessagePosté le: Dim 18 Déc - 11:20 (2016)    Sujet du message: En marge du Lac des cygnes : Tchaikowsky- Wagner - Proust et les autres... Répondre en citant



Qu'est ce qui a changé entre le Lac présenté avec l'opéra de Vienne en 1961 ( Fonteyn/Noureev en DVD dans lequel on ne voit nullement Dame Margot battre des ailes  à la Russe et c'est pourtant l'une des Odette/Odile les plus belles que je connaisse) et la version proposée à Paris en 1984?

Le rôle de Rothbart y est davantage étoffé; comme Odette qui a son double Odile, Rothbart est celui de Wolfgang dans l'imagination tourmentée du prince Siegfried.
Cela permet un  pas de trois des plus vivants  au  troisième acte, bien moins statique que dans les autres versions puisque les trois personnages dialoguent véritablement ensemble, et le théâtre le dispute à la danse lorsque Odile, Rothbart et Siegfried danse ensemble : l'un manipule, l'autre s'amuse, le dernier succombe ;  quant à l'acte IV, il atteint son climax dans l'ultime pas de trois  qui conduit à la mort; sorte de danse macabre, parée de toute la poésie propre à ce Lac,  cette dramatisation de la fin du conte est poignante et laisse la gorge du spectateur nouée!

Les décors confiés à Ezio Frigério ( qui réalisera aussi ceux de Roméo et Juliette et ceux de la Bayadère)  exposent un cadre froid, où l'escalier marque la frontière entre le monde réel et le monde imaginaire du Prince.
Cette sobriété glaçante d'un Lac épuré qui montre l'abime de solitude dans lequel vit le Prince, est plus prison que décor romantique.
Ainsi, sans changement de lieu tout se passe au château ou bien  dans l'esprit du Prince, les deuxièmes actes n'étant que la matérialisation de ses rêves où s'incarne  l'idéal inacessible d'une pureté sans cesse recherche, et d'un ailleurs qui le soustrairait à l'étouffante présence de son précepteur et de sa mère
Mais le précepteur devient le vénéneux enchanteur Rothbart, et le Prince, même par le rêve, ne pourra pas ouvrir ses ailes et prendre son envol ; il ne pourra que rejoindre son rêve meurtri au fond du Lac.
_________________
mon blog de danse http://www.shabastet.com/

formation professeur de yoga
http://www.art-et-yoga.fr/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Valérie Beck
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 5 046
Localisation:
Féminin

MessagePosté le: Lun 19 Déc - 09:54 (2016)    Sujet du message: En marge du Lac des cygnes : Tchaikowsky- Wagner - Proust et les autres... Répondre en citant

Aujourd'hui, page de l'INA et ses archives pour explorer quelques facettes du Lac des cygnes
On y découvre entre autre :

-  Plusieurs videos autour des répétitions  et de la genèse du Lac des cygnes :

- Claire Motte et Atanassoff dans la série qui passait dans les années 1970, pas de Deux qui expliquait un grand pas de deux du répertoire ( là, il n'y a que le pas de deux en questions)

- Noureev se préparant à danser Siegfried dans la cour carrée du Louvre avec Makarova, Pontois et la toute jeune Thesmard; on sait par la suite que n'étant pas d'accord avec Makarova sur un placement, le jour du spectacle, elle s'est mise à un endroit, Noureev n'a pas bougé et patatra la Makarova, par terre!

- La délicieuse et si gracile Pontois dans le rôle d'Odette, etc




la sublime Noella!

_________________
mon blog de danse http://www.shabastet.com/

formation professeur de yoga
http://www.art-et-yoga.fr/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Valérie Beck
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 5 046
Localisation:
Féminin

MessagePosté le: Mar 20 Déc - 10:24 (2016)    Sujet du message: En marge du Lac des cygnes : Tchaikowsky- Wagner - Proust et les autres... Répondre en citant

Un hommage aujourd'hui à Pierina Legnani,  ( 1868- 1930)  celle qui lors de la reprise du Lac en 1895 a introduit les fameux 32 fouettés!

Martha Graham, celle là même qui fustigeait la danse classique, adorait cette série de fouettés, qui lui rappelait un grand cygne noir qu'elle avait vu un jour et qui tournait sur lui même  d'une façon étonnante

Les fouettés, s'ils sont amenés comme le point culminant du triomphe d'Odile sur le coeur du pauvre Siegfried et de la mystification parfaite sont toujours un moment fort, sinon, ce n'est plus qu'un triste étalage de technique vide de sens
Tout l'art de la danseuse ne consiste pas à " réussir" la série, mais à la rendre musicale, théâtrale, à lui faire dire " Regardez, Rothbart! le Prince est sous mon contrôle total, nous avons réussi!"    et de s'en amuser!

Les fouettés ne sont pas les mêmes que ceux que l'on danse à la fin du pas de deux de Don Quichotte, théâtrâlement parlant; dans l'un, démonstration de virtuosité, dans l'autre, théâtralité et point culminant; chez Noureev, ils prennent d'autant plus de sens que tout l'acte III met en valeur le trio Prince, Magicien, Cygne Noir; l'aveuglement du Prince est d'autant plus poignant grâce à ce pas de trois brillamment mis en scène et en danse.
 


Pierina Legnani, dit-on, fut la première à faire une sorte de synthèse entre la technique brillante italienne enseignée par son maître Cecchetti, et la technique française de Petipa remodelée à la sensibilité russe si lyrique
Elle fut aussi la première à porter le titre de Prima  Ballerina Absoluta

A noter que Pavlova n'a jamais réussi les figures brillantes techniques redoutablement difficiles  qu'exécutait Legnani  ( pirouette, double, triple, fouettés, et sauts de toutes sortes) et le regrettait, mais son lyrisme, son sens du détail, de la scène, sa beauté, son lyrisme incomparable, sa légèreté, sa danse éloquente en faisait toutefois une égale sur le plan de la danse.
_________________
mon blog de danse http://www.shabastet.com/

formation professeur de yoga
http://www.art-et-yoga.fr/


Dernière édition par Valérie Beck le Lun 23 Jan - 21:20 (2017); édité 2 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 00:40 (2017)    Sujet du message: En marge du Lac des cygnes : Tchaikowsky- Wagner - Proust et les autres...

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    dansespluriel Index du Forum -> Les spectacles et les festivals -> Opéra de Paris Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2, 3, 4  >
Page 1 sur 4

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com