dansespluriel Index du Forum dansespluriel
forum consacré aux danses, tous styles
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

En marge du Lac des cygnes : Tchaikowsky- Wagner - Proust et les autres...
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    dansespluriel Index du Forum -> Les spectacles et les festivals -> Opéra de Paris
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Valérie Beck
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 4 895
Localisation:
Féminin

MessagePosté le: Mer 21 Déc - 10:28 (2016)    Sujet du message: En marge du Lac des cygnes : Tchaikowsky- Wagner - Proust et les autres... Répondre en citant

Aujourd'hui, le contexte de création du Lac des Cygnes à l'ONP par Rudolf Noureev! Tempête sur le Lac en 1984!

Il y a déjà un an que Noureev est à la tête de la troupe de l'ONP quand il décide de monter SON Lac. Mais la troupe, liguée contre lui à cause de tous un tas de mésententes, fait grève; elle refuse de répéter ce Lac, d'une part, car Noureev a poussé pas mal de gens à bout, et d'autres parts, car les danseurs trouvent sacrilège de ne pas reprendre la version qu'ils connaissent, celle de Bourmeister.
 Noureev pense alors démissionner car il y a tellement de tensions entre lui et les danseurs qu'il pense partir; il change finalement d'avis, présente ses excuses aux danseurs excédés et leur promet de remonter la version de Bourmeister en 1985, ainsi ils pourront comparer

Il déteste cette version qu'il a vue en Russie et qu'il trouve trop "soviétique" à son goût, avec son bouffon ridicule qui l'horripile; il est sûr que SA version va conquérir tout le monde, avec cette rêverie glacée d'une Prince solitaire, fragile, comme en exil, qui vit  et meurt par le rêve et son double personnage de Wolfgang/Rothbart. Il en a fait une ébauche à Vienne en 1961 mais depuis, il a lu des ouvrages de psychanlyses et a une idée plus précise de ce qu'il veut faire de ce Lac.
Cette version est présentée le 20 décembre 1984 et la froideur de ses décors, qui viennent souligner l'isolement neurasthénique du Prince ainsi que les cygnes qui ont perdu leur bras ondulants,  troublent plus d'un spectateur à peine remis de son Roméo de l'année précédente.

Mais c'est aussi pour lui l'occasion de mettre en valeur de jeunes danseurs comme Averty ( 1ere danseuse)  ou Guillem ( sujet) qui incarnent le double rôle.
Guillem y gagne son titre d'étoile, le 29 décembre 1984, et Noureev fait un pied de nez à la hierarchie car la jeune Sylvie vient tout juste d'être nommé sujet au concours quelques jours plus tôt...

L'année suivante, Noureev tient sa promesse et remonte la version Bourmeister, mais il a gagné la troupe à sa cause : plus personne ne défend désormais cette version, tous veulent redanser celle de Rudik  ce qui sera le cas en 1989!
 


Sublime Averty!
_________________
mon blog de danse http://www.shabastet.com/

formation professeur de yoga
http://www.art-et-yoga.fr/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Mer 21 Déc - 10:28 (2016)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Joseph


Hors ligne

Inscrit le: 24 Mai 2016
Messages: 48
Masculin

MessagePosté le: Mer 21 Déc - 19:26 (2016)    Sujet du message: En marge du Lac des cygnes : Tchaikowsky- Wagner - Proust et les autres... Répondre en citant

La photo est magnifique, lorsque l'on regarde les distributions sur Memopéra on voit que Karin Averty était très bien distribuée du temps de Noureev. Je ne sais pas si elle aurait mérité l'étoile mais elle semble avoir eu une belle carrière de première danseuse


Et pour Guillem je crois qu'elle était bien première danseuse fraichement nommée et non sujet, et que sa nomination avant sa prise de fonction officiel en janvier à permis à Isabelle Guérin arrivée deuxième au concours de passer première danseuse. Mais les sources se confondent un peu j'ai l'impression  .


Pressé de lire vos prochains postes en tout cas 
Revenir en haut
Valérie Beck
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 4 895
Localisation:
Féminin

MessagePosté le: Mer 21 Déc - 19:31 (2016)    Sujet du message: En marge du Lac des cygnes : Tchaikowsky- Wagner - Proust et les autres... Répondre en citant

Oui, elle a eu le titre de première danseuse pendant cinq jours parce que Noureev voulait la nommer!  Donc elle ne l'a pas été réellement; c'était juste une formalité administrative! Mr. Green
_________________
mon blog de danse http://www.shabastet.com/

formation professeur de yoga
http://www.art-et-yoga.fr/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Joseph


Hors ligne

Inscrit le: 24 Mai 2016
Messages: 48
Masculin

MessagePosté le: Lun 26 Déc - 10:33 (2016)    Sujet du message: En marge du Lac des cygnes : Tchaikowsky- Wagner - Proust et les autres... Répondre en citant

Pour compléter vos recherches, un document inédit et précieux qui apparait comme un cadeau de Noël : un enregistrement du montage de la générale et de la première du Lac de Cygnes lors de son entrée au répertoire (19 et 20 décembre 1984), vidéo postée sur la chaine cyrcatfran :


https://www.youtube.com/watch?v=PIxCQBY9L30


Et voici la distribution (de grand luxe) 


Odette/Odile : Elisabeth Platel
Le prince Siegfried : Charles Jude
Rothbart : Partice Bart


Pas de trois : Karin Averty/Yannick Stephant/Eric Vu An
Valse : Marie-Claude Dubus/Isabelle Guerin/Fanny Gaïda/Sylvie Guillem/Manuel Legris/Laurent Hilaire/Wilfried Romoli/Jean-Marie Didière (rien que ca!)


Cygnes : Mlles Pietragalla/Arbo/Gaida/Henault/Riqué entre autres
Petits cygnes : Jennifer Goube/Fabienne Cerruti/Elisabeth Maurin/Carole Lagache
Grands cygnes : Sylvie Guillem/Isabelle Guerin/Marie-Claude Dubus/Clotilde Vayer


Czardas : Karine Averty / Stephane Prince
Danse espagnole : Marie-Claude Pietragalla/Eric Vu-An ; Sylvie Clavier/Wilfried Romoli
Danse Napolitaine : Yannick Stephant, Jacques Namont (+Maurin, Legris...)
Mazurka : Guerin/Guillem/Vayer/Didière/Hilaire/Belarbi entre autres




A noter que Rudolf Noureev avait interdiction par son contrat de se distribuer lors des premières
Revenir en haut
Valérie Beck
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 4 895
Localisation:
Féminin

MessagePosté le: Lun 26 Déc - 10:59 (2016)    Sujet du message: En marge du Lac des cygnes : Tchaikowsky- Wagner - Proust et les autres... Répondre en citant

Merci Joseph! J'avais vu cette production en 1984 avec Clerc et Jude! Et tant mieux, car j'ai toujours détesté Platel! 
_________________
mon blog de danse http://www.shabastet.com/

formation professeur de yoga
http://www.art-et-yoga.fr/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Valérie Beck
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 4 895
Localisation:
Féminin

MessagePosté le: Lun 26 Déc - 14:40 (2016)    Sujet du message: En marge du Lac des cygnes : Tchaikowsky- Wagner - Proust et les autres... Répondre en citant

Aujourd'hui, des propos empruntés au livre d'Ariane Dolfus, Noureev L'insoumis! ( chapitre chorégraphe)

" Dans ma production, j'ai mis le prince au centre parce que le Lac est une tragédie et tout ce tapage est le fait du prince et non du cygne; or, toutes les produtions que j'ai vues négligent le prince" ( Vienne 1964)

Noureev travaille aux côtés d'Erik Bruhn qui tempère ses excès et son envie irrésistible de mettre mille pas sur trois notes.

" A Vienne, dit Noureev j'ai fait mourir le prince parce qu'il est vaincu. C'est tragique, et tragique dans un sens que l'art soviétique officiel ne pouvait pas comprendre ( NB Le lac qu'avait vu Noureev en Union soviétique se finissait par un happy end)  L'art soviétique se doit d'être optimiste. Le soleil doit toujours briller. Moi, à l'ouest, j'ai trouvé la liberté d'échouer, d'être pessimiste"

Il faut aussi savoir que la critique a fustigé, notamment à Londres, la variation de l'acte I du prince, jugé " efféminée" et que c'est une honte qu'un garçon puisse danser avec des bras comme ceux d'une ballerine.
Noureev prédit " Dans le futur de la danse, on ne se demandera pas qui est homme et qui est femme. Il y aura juste la danse, et le sexe du danseur ne sera qu'une simple couleur additionnelle."

A Vienne, écrit Ariane, Noureev fait un véritable transfert entre lui et Siegfried. Hamletien en diable, écrit-elle,  Siegfried est un prince incompris des siens, né pour souffrir, toujours à l'écart
Le critique allemand donne d'ailleur scomme titre à son article : " Un ballet nommé Siegfried" et aussi " (...) nous assistons là à une lente autodestruction d'un esprit noble. ( ...) en fait, ce que Noureev nous offre n'est pas un drame mais une élégie, évitant toute virtuosité et brio au profit d'une simplicité et d'un flot sans fin de lyrisme et de poésie"

Pour la variation de l'acte I, Noureev disait aux danseurs qui devaient faire le rôle : " Il faut dire au public que tu es seul, que tu cherches quelque chose. Si après ta variation, le public reste sans applaudir, c'est que tu as bien dansé"

Ariane écrit encore :  Noureev interdit aux Viennoises de travailler les fameux ports de bras car, pour lui, Odette et ses comparses sont femmes avant d'être cygnes.

A Paris, Noureev modifie sa version de 1964. Il ajoute un prologue ( celui où le prince rêve et où on voit le mauvais génie s'emparer de la princesse) et les autres modifications dont j'ai déjà parlé plus haut.
_________________
mon blog de danse http://www.shabastet.com/

formation professeur de yoga
http://www.art-et-yoga.fr/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Valérie Beck
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 4 895
Localisation:
Féminin

MessagePosté le: Mar 27 Déc - 15:26 (2016)    Sujet du message: En marge du Lac des cygnes : Tchaikowsky- Wagner - Proust et les autres... Répondre en citant

Aujourd'hui, juste cette phrase du compositeur qui pourrait être celle de Siegfried,  ou de Noureev, en parlant du destin : "  C'est le fatum, cette force inéluctable qui empêche l'aboutissement de l'élan vers le bonheur, qui veille jalousement à ce que le bien-être et la paix, ne soient jamais parfaits ni sans nuages, qui reste au dessus de notre tête comme une épée de Damoclès et empoisonne inexorablement et constamment note âme. Elle est invincible et nul ne peut la maîtriser. Il ne reste qu'à se résigner à une tristesse sans issue"

Voilà qui pourrait être un bon préambule au travail d'interprétation du Prince et que certain  danseur encensé  récemment pourrait se mettre dans le crâne... on ne danse pas Siegfried comme on danse Basilio, toutes dents dehors!
_________________
mon blog de danse http://www.shabastet.com/

formation professeur de yoga
http://www.art-et-yoga.fr/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Valérie Beck
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 4 895
Localisation:
Féminin

MessagePosté le: Mer 28 Déc - 09:29 (2016)    Sujet du message: En marge du Lac des cygnes : Tchaikowsky- Wagner - Proust et les autres... Répondre en citant

Aujourd'hui : mais où est passée la danse russe?

Après ces danses de divertissement  du IIIe acte  ( hongroise, espagnole, napolitaine, mazurkas)  figure la danse russe, qui est sans doute l'une des plus belles pages de la partition ( et pourtant, Dieu sait que cette partition est d'une beauté à couper le souffle quasiment d'un bout à l'autre!)

Danse russe dont s'est débarrassée Noureev, qui, une fois à l'ouest, voulait absolument gommer tout ce qui était " russe", ( alors que ceux qui l'ont bien connu disait qu'il en adorait intérieurement l'esprit)  des ports de bras des cygnes jusqu'à cette sublime musique.

En voici la musique ( Boston, et un de mes chefs préférés :  https://www.youtube.com/watch?v=Puq-OVvprTQ  )

Comment Noureev a -t-il pu se résoudre à se débarrasser d'une musique aussi belle?

Pour la raison citée ci-dessus et sans doute aussi parce que dramatiquement, une musique aussi douloureusement intense aurait coupé l'action, le drame qui devait se jouer au IIIè acte  devait survenir après des danses de fête, et il ne fallait sans doute pas faire intervenir une musique aussi intensément nostalgique avant le retour des cygnes de l'acte IV et le final cruel.

J'ai vu dans la version Bourmeister Karine Averty danser cette danse russe ( elle m'a tant marquée que 30 ans plus tard, je la revois encore)  mais curieusement uniquement la partie lente et d'une infinie mélancolie; elle n'avait pas dansé la seconde partie, vive et joyeuse d'apparence, mais en fait, c'est juste un autre visage que prend la mélancolie.

Comme il y a beaucoup de fans de cette autre danseuse ici, je vous propose l'interprétation de Lopatkina, même si elle est hélas, accompagnée par un violon très limité musicalement et techniquement!    https://www.youtube.com/watch?v=aL4OWnEa4Og&list=PLrCVgxA065xNRuM-nzFdP…
A noter qu'ici, elle danse la chorégraphie de Fokine

On voit dans les mises en ligne complète du ballet une chorégraphie dansée par plusieurs danseurs au total mais je ne sais pas si ces chorégraphies sont fidèles à ce qu'avait proposé Petipa

A noter que P Bart, quand il a remonté Le Lac dans Sa version pour le ballet de Berlin a réglé sur cette danse russe un pas de deux " lourd de sens" ( et sans aucune nuance psychologique, comme dans la Petite danseuse, c'est du même acabit) entre la mère du Prince et le précepteur qui sont forcément amants! Rolling Eyes

Mon avatar montre Pavlova dans ce sublime costume pour la danse russe!
_________________
mon blog de danse http://www.shabastet.com/

formation professeur de yoga
http://www.art-et-yoga.fr/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Valérie Beck
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 4 895
Localisation:
Féminin

MessagePosté le: Mer 28 Déc - 16:35 (2016)    Sujet du message: En marge du Lac des cygnes : Tchaikowsky- Wagner - Proust et les autres... Répondre en citant

Cela fait rêver! En 1984, Noureev avait confié le rôle d'Odette/Odile à  8 solistes ( dont des premières danseuses, comme Averty, Guillem, Guérin) et Siegfried à 8 solistes également  ( y compris aux jeunes Hilaire, Legris et Prince) A noter que Hilaire et Guérin seront nommés étoiles lors de la  saison suivante; Guillem ayant été nommé en 84.

Odette / Odile Karin Averty , Florence Clerc , Isabelle Guérin , Sylvie Guillem , Monique Loudières , Elisabeth Platel , Noëlla Pontois , Claude Vulpian (de) Le Prince Siegfried Cyril Atanassoff , Michaël Denard , Laurent Hilaire , Charles Jude , Manuel Legris , Jean-Yves Lormeau , Rudolf Noureev , Stéphane Prince Rothbart Patrice Bart , Bernard Boucher , Francis Malovik , Olivier Patey
_________________
mon blog de danse http://www.shabastet.com/

formation professeur de yoga
http://www.art-et-yoga.fr/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Joseph


Hors ligne

Inscrit le: 24 Mai 2016
Messages: 48
Masculin

MessagePosté le: Mer 28 Déc - 19:17 (2016)    Sujet du message: En marge du Lac des cygnes : Tchaikowsky- Wagner - Proust et les autres... Répondre en citant

Les parties sur le Noureev chorégraphe sont mes préférées du livre d'Ariane Dolfus, je me souviens d'une anecdote racontant que Noureev rajoutait tellement de pas qu'on avait du le dissuader d'en rajouter au pas de quatre des petits cygnes déjà bien fournis et bien dense    Laughing


Et la danse russe fait partis des petits trésors cachés de la partition que j'avais découvert en écoutant un enregistrement du lac par André Previn. J'avais trouvé ce morceau plein de lyrisme et de poésie mais il vrai qu'il arrive un peu comme un cheveu sur la soupe à la suite des divertissements pleins de joie et de caractère. C'est un peu comme la musique utilisée pour le pas de deux final, qui est ma préférée, et qui semble pourtant faite pour cet acte blanc alors qu'elle se trouvait à l'origine dans un pas de six en plein milieu du IIIe acte, pas de six composé d'une très belle musique d'ailleur mais très rarement joué j'ai l'impression (mais c'est vrai que ca ferait beaucoup). 


Pour revenir à la danse russe je ne l'avais jamais vu dansée, elle semble avoir été supprimée lors de la reprise de la version Bourmeister par Patrice Bart en 1992 (ou alors je ne l'ai pas trouvée), merci beaucoup de me la faire découvrir et merci pour ces articles toujours passionnants
Revenir en haut
Valérie Beck
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 4 895
Localisation:
Féminin

MessagePosté le: Mer 28 Déc - 19:32 (2016)    Sujet du message: En marge du Lac des cygnes : Tchaikowsky- Wagner - Proust et les autres... Répondre en citant

Merci Joseph pour votre enthousiasme!  Wink
 
_________________
mon blog de danse http://www.shabastet.com/

formation professeur de yoga
http://www.art-et-yoga.fr/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Valérie Beck
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 4 895
Localisation:
Féminin

MessagePosté le: Jeu 29 Déc - 15:33 (2016)    Sujet du message: En marge du Lac des cygnes : Tchaikowsky- Wagner - Proust et les autres... Répondre en citant

Aujourd’hui, faisons un peu le point sur les modifications de Noureev

Acte I : Le « Pas d’action » devient une variation brillante pour Siegfried et la « Danse des coupes » une Polonaise pour 16 garçons qui forment 4 quatuors ; comme à son habitude, Noureev utilise le motif appelé « imitation » en musique, emprunté au principe de l’écriture contrapuntique, qui fait que chaque groupe répète en décalé les figures. Il adorait Bach et lui rend hommage dans cette superbe polonaise, comme il l’avait fait dans la Valse fantastique de Raymonda ; une autre polonaise célèbre et magnifique est celle d’Eugène Onéguine, l’opéra de Tchaikovsky.

A l’Acte II Noureev est plutôt fidèle à la version d’Ivanov

A l’Acte III Noureev rajoute une variation pour Rothbart (il adorait danser les deux rôles à Paris) et transforme le duo Rothbart/Odette en trio, rajoutant une belle théâtralité dans ce passage, à la façon d’un opéra. On peut penser par exemple à la scène du Balcon de Don Giovanni, ou les deux hommes, présentés parfois comme un double l’un de l’autre, sont complices pour duper la pauvre Dona Elvira : ton de séduction de Gon Giovanni, fou rire de la part du serviteur Leporello (si vous continuez je ris, dit-il), et cœur frémissant pour Elvira qui croit aux remords sincères de Don Giovanni.

Pour le IVème acte, sur un hautbois plaintif et douloureux, morceau qui appartient dans la partition à l’acte III, comme Bourmeister, Noureev fait danser un ultime duo au Prince et au cygne, qui figure un adieu sans espoir de retour ; cette ultime rencontre se résout dans une plainte déchirante grâce au crescendo qui s’empare de tout l’orchestre jusqu’à un climax.
Le final laisse le choix au spectateur : Rothbart s’envole avec sa proie, le Prince se perd dans la brume. Cela peut être lu au premier degré, ou comme une allégorie. Dans la version de Vienne, Siegfried se noyait.

https://www.youtube.com/watch?v=fdiVhrsSY6U


ps : à noter que ni louvet ni Pagliero le 25 ne sont descendus vers le sol et ce n'est pas le seul passage de la chorégraphie qui a été simplifiée! Il a manqué de nombreux pas ou détails! Wink     Chez O Neill et Révillion, ce passage arrachait les larmes! Comme dans cette vidéo!
 
_________________
mon blog de danse http://www.shabastet.com/

formation professeur de yoga
http://www.art-et-yoga.fr/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Joseph


Hors ligne

Inscrit le: 24 Mai 2016
Messages: 48
Masculin

MessagePosté le: Jeu 29 Déc - 17:09 (2016)    Sujet du message: En marge du Lac des cygnes : Tchaikowsky- Wagner - Proust et les autres... Répondre en citant

Pour moi aussi le moment où Odette et Siegfried se lance dans une marche en s'agenouillant tour à tour me remplis d'émotion, on sent que leur destin est en marche et qu'il pèse sur leurs épaules. Et cela me fait toujours "tiquer" quand je vois que le genoux ne touche pas (ou presque pas) le sol, ce n'est qu'un détail mais cela est capable de me refroidir tout de suite et de me couper dans mon élan dramatique Laughing
Revenir en haut
Valérie Beck
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 4 895
Localisation:
Féminin

MessagePosté le: Jeu 29 Déc - 18:28 (2016)    Sujet du message: En marge du Lac des cygnes : Tchaikowsky- Wagner - Proust et les autres... Répondre en citant

Je vous comprends Joseph, et je peux vous dire que les deux danseurs cités pliaient à peine les genoux, et étaient au moins à un mètre du sol! je les ai maudits! Mr. Green au second passage on a eu une espèce de marche ratée, encore pire que la première! Rolling Eyes
_________________
mon blog de danse http://www.shabastet.com/

formation professeur de yoga
http://www.art-et-yoga.fr/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Valérie Beck
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 4 895
Localisation:
Féminin

MessagePosté le: Ven 30 Déc - 11:20 (2016)    Sujet du message: En marge du Lac des cygnes : Tchaikowsky- Wagner - Proust et les autres... Répondre en citant

Aujourd'hui, un livre facile à lire sur Tchaikovsky, court mais passionnant!  On le dévore en quelques heures!



Cette biographie, qui part de la mort du compositeur, puis va à rebours, est passionnante à lire; très concise, elle ne prétend pas analyser l'oeuvre du compositeur, mais brosser un portrait sensible en croisant de nombreux points du vue, tant de musicologues que de compositeurs contemporains de Tchaikovsky voire plus récents, ce qui la rend passionnante, tant ces points de vue s'opposent!

Il faut voir les musicologues projeter leur propre " moi" sur la pathétique, chacun y allant de son interprétation qui va jusqu'au délire d'un complot totalitaire!

Le plus amusant, ou effrayant? - est de voir chacun être persuadé détenir l'absolu vérité et le bon goût sur la musique du compositeur!

Je donne la parole a Stravinsky  qui écrit en 1921 : " Tchaikovsky par sa nature, possédait au plus haut point ces trois qualités : la simplicité, l'absence d'artifice et la spontanéité; c'est pour cela qui ne craignait jamais de manquer de retenue, alors que des gens prétendument vertueux, se considèrant comme raffinés, ou appartenant à des milieux académiques, étaient choqués par son discours musical sincère et sans artifices"


Cet homme doué de l'une des plus grande sensibilité de l'histoire de la musique, voir... hypersensibilité, a une place vraiment à part puisque tout en se déclarant profondément russe, il n'en a pas moins accepté et accueilli en profondeur les influences de la musique européenne ainsi que leurs codes de composition, que les " 5" rejetaient allègrement. Je cite un passage très anecdotique mais qui en dit long sur cette hypersensibilité, un jour que le compositeur se rend dans un zoo : "Tchaikovsky assista à la séance de nourriture d'un boa qui sous ses yeux avala un lapin; le compositeur poussa alors un cri mémorable, éclata en sanglots et perdit son sang-froid; ses amis le ramenèrent à son hôtel, où il demeura fièvreux jusqu'au soir, sans rien pouvoir avaler"

Lucide, il l'était, s'interrogeant toujours sur sa démarche personnelle et les moyens de réaliser ses oeuvres, il travaillait vite, certaines symphonies étant écrites en trois mois

A propos de Massenet, lui aussi un hypersensible, qui a mis tant de larmes dans son Manon, il écrit " il me donne mal au coeur, et le plus navrant dans tout cela, c'est que, dans cette matière écoeurante, je sens des relents de moi-même"

Un homme touchant dont la mort, survenue quelques jours après qu'il ait dirigé pour la première fois sa Pathétique ( si proche par son ton douloureux du Lac ou de certaines pages de Casse Noisette) a laissé bien des questions; a-t-il été empoisonné? Est-il mort du choléra, comme sa mère, qu'il a perdu à 14 ans? ou bien s'est-il suicidé ? Sans doute est ce de maladie que Tchaikovsky est mort, mais le mystère qui entoure sa mort en dit long sur le personnage, si secret!
   

_________________
mon blog de danse http://www.shabastet.com/

formation professeur de yoga
http://www.art-et-yoga.fr/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 03:54 (2017)    Sujet du message: En marge du Lac des cygnes : Tchaikowsky- Wagner - Proust et les autres...

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    dansespluriel Index du Forum -> Les spectacles et les festivals -> Opéra de Paris Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4  >
Page 2 sur 4

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com