dansespluriel Index du Forum dansespluriel
forum consacré aux danses, tous styles
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Le Songe d'une Nuit d'été : Shakespeare, Mendelssohn, Balanchine, Weir, Allen et les autres!
Aller à la page: 1, 2  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    dansespluriel Index du Forum -> Les spectacles et les festivals -> Opéra de Paris
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Valérie Beck
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 5 419
Localisation:
Féminin

MessagePosté le: Sam 7 Jan - 17:54 (2017)    Sujet du message: Le Songe d'une Nuit d'été : Shakespeare, Mendelssohn, Balanchine, Weir, Allen et les autres! Répondre en citant

Le songe d’une nuit d’été, ballet en deux actes chorégraphié par Georges Balanchine à l’âge de 58 ans pour le New York city ballet d’après l’œuvre éponyme de Shakespeare écrite entre 1594 et 1595, trottait dans la tête du chorégraphe depuis longtemps. Considérant que l’ensemble des pièces de Mendelssohn, composées comme musique de scène, n’offrait pas une étoffe suffisante pour réaliser son œuvre, il fit donc des emprunts à d’autres œuvres du compositeur, comme les ouvertures d’Athalie, de la belle Mélusine, ou de la première Nuit de Walpurgis. Il concentre principalement la trame de la pièce de Shakespeare qui entrecroise plusieurs récits parallèles, autour des couples d’amoureux ; certains sont humains (Lysandre, Démétrius, Héléna, Hermia), d’autres, elfiques ( Titania, Obéron). Puck est l’elfe par qui tout arrive !
Cette œuvre avait déjà été chorégraphiée sur la musique de Mendelssohn par Petipa ( Lacotte en a fait une reconstitution en 1985 pour l’opéra de Paris) que Michel Fokine remontera pour les élèves de l’école de danse.
Mais d’autres œuvres nous viennent tout de suite à l’esprit : dans le Cercle des poètes disparus, de Peter Weir, c’est autour de cette pièce que se créera le drame qui vaudra le renvoi du professeur ; on pense aussi à l’élégiaque et truculente Comédie érotique d’une Nuit d’été de Woody Allen, qui utilise largement la musique de Mendelssohn pour entrecroiser ses personnages plus ou moins lubriques. Et bien sûr, on garde à l’esprit le poétique Songe d’une Nuit d’été de Neumeier créé au Palais des Sports en 1982.
Quelques archives, billets, extraits de ballets suivront cette première publication !





 

_________________
mon blog de danse http://www.shabastet.com/

Formation personnelle de yoga en 3 ans, de professeur en 4 ans et de yoga nidra en 2 ans
http://www.art-et-yoga.fr/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Sam 7 Jan - 17:54 (2017)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
bilboette


Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 878

MessagePosté le: Sam 7 Jan - 19:06 (2017)    Sujet du message: Le Songe d'une Nuit d'été : Shakespeare, Mendelssohn, Balanchine, Weir, Allen et les autres! Répondre en citant

Merci, Valérie, pour ce post !

Le songe d’une nuit d’été, dans la version Ashton, est le premier ballet que j'ai vu à Covent Garden ! J'en garde un bon souvenir mais c'était mon tout premier ballet à part une sortie à Garnier avec mon école de danse quand j'étais toute petite, donc, j'étais peut-être bon public ! En tout cas je n'avais pas un oeil très averti ni d'éléments de comparaison. Je garde un souvenir émerveillé de Puck, qui occupait toute la scène et semblait vraiment être un petit esprit bondissant et certainement pas un danseur bien humain.

A mon mur en ce moment le calendrier du Royal Ballet, et la page de janvier est ornée d'une photo de Puck dans The Dream justement !
Revenir en haut
Valérie Beck
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 5 419
Localisation:
Féminin

MessagePosté le: Dim 8 Jan - 12:36 (2017)    Sujet du message: Le Songe d'une Nuit d'été : Shakespeare, Mendelssohn, Balanchine, Weir, Allen et les autres! Répondre en citant

Tiens, quel joli clin d'oeil que ce Puck facétieux sur votre calendrier!
Et on comprend votre engouement pour ce rôle tout en sauts, un peu comme le Zael de Heymann dans la Source très proche au fond de ce personnage!

Et puisque vous parlez de la version d'Ashton, aujourd'hui  quelques mots rapides sur la version de F Asthon, qui date de 1964, soit deux ans après la version de Balanchine!
Comme Balanchine, Ashton a élagué la pièce de Shakespeare sur laquelle je reviendrai!
Il n'a pas gardé les personnages de Thésée et d'Hippolyte qui vont se marier,  mais concentre son accent sur l'intrigue des quatre jeunes gens ( Demétrius, Hermia, Héléna et Lysande,) perdus dans la forêt,  ainsi que les elfes Obéron et Titania avec le célèbre Puck!
lui aussi a utilisé la musique de Mendelssohn, et cette création a été donnée pour le 400ème anniversaire de la naissance de Shakespeare

La musique de Mendelssohn a été utilisée avec des arrangements de John Lanchberry; en fait, il ne s'agit pas d'arrangement : le chef d'orchestre  a démonté et remonté la partition suivant sans doute les demandes d'Ashton,  mélangeant  parfois des morceaux entre eux; j'avoue que je trouve cela un peu perturbant, ce mixage! Laughing

Ashton, comme Neumeier plus tard, déplace l'action en 1840

L'oeuvre s'intitule The Dream  et est enregistré chez Kultur  par l'American Ballet  avec A. Ferri ( Titania)  Ethan Stiefel ( Obéron) , H Cornero  (Puck)



        



Et voici un extrait vidéo   avec Anthone Doweel as Puck :   https://www.youtube.com/watch?v=E609KKB3Nyw


Et voici la vidéo complète de The Dream par l'ABT
https://www.youtube.com/watch?v=s3APvyV9q2Q
_________________
mon blog de danse http://www.shabastet.com/

Formation personnelle de yoga en 3 ans, de professeur en 4 ans et de yoga nidra en 2 ans
http://www.art-et-yoga.fr/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
TimeWarp


Hors ligne

Inscrit le: 09 Déc 2012
Messages: 451
Masculin

MessagePosté le: Dim 8 Jan - 16:13 (2017)    Sujet du message: Le Songe d'une Nuit d'été : Shakespeare, Mendelssohn, Balanchine, Weir, Allen et les autres! Répondre en citant

Le Royal Ballet va reprendre ce ballet en fin de saison lors d'un programme 100 % Ashton avec Symphonic Variations et Marguerite et Armand.
Ce programme sera visible au cinéma en direct le 7 juin.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
ileana


Hors ligne

Inscrit le: 05 Sep 2012
Messages: 1 002
Localisation: Paris
Féminin

MessagePosté le: Dim 8 Jan - 16:59 (2017)    Sujet du message: Le Songe d'une Nuit d'été : Shakespeare, Mendelssohn, Balanchine, Weir, Allen et les autres! Répondre en citant

Valérie, avez-vous vu la version de Pierre Lacotte ?
_________________
Abonnez-vous à mon blog-feuilleton Histoire du Ballet de l'Opéra au 19ème siècle http://balletopera19eme.canalblog.com/
Revenir en haut
Valérie Beck
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 5 419
Localisation:
Féminin

MessagePosté le: Lun 9 Jan - 09:10 (2017)    Sujet du message: Le Songe d'une Nuit d'été : Shakespeare, Mendelssohn, Balanchine, Weir, Allen et les autres! Répondre en citant

Non, Iléana, je ne l'ai pas vu, hélas; et je n'arrive pas à remettre la main sur le magazine qui en parlait il y a longtemps; par ailleurs, je regrette que Pierre Lacotte n'ait pas un site internet qui parlerait de sa carrière de danseur et de chorégraphe, comme  c'est le cas pour Roland Petit; car je n'ai rien trouvé sur mémopéra quant à cette oeuvre, en revanche, dans un magazine anglais qui parle de Shakespeare, il est fait référence à ce Songe remonté pour le ballet de Rome en 1988 et non  en 1985 pour l'ONP... donc les informations quant à la reconstruction de ce Songe de Petipa via Lacotte sont extrêmement floues...  d'où mon regret que Pierre Lacotte n'ait pas un site internet qui éclairerait ma lanterne! Laughing
  

_________________
mon blog de danse http://www.shabastet.com/

Formation personnelle de yoga en 3 ans, de professeur en 4 ans et de yoga nidra en 2 ans
http://www.art-et-yoga.fr/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Valérie Beck
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 5 419
Localisation:
Féminin

MessagePosté le: Lun 9 Jan - 18:23 (2017)    Sujet du message: Le Songe d'une Nuit d'été : Shakespeare, Mendelssohn, Balanchine, Weir, Allen et les autres! Répondre en citant

@Timewarp! Merci pour l'info de la diffusion au cinéma, j'essaierai d'y aller!

Aujourd'hui, petit retour sur l'ouverture opus 21

Félix Mendelssohn a d’abord composé, âgé seulement de 17 ans, une ouverture pour le Songe d’une nuit d’été (opus 21). Né dans un milieu très cultivé, il est devenu très vite un fervent amoureux de Shakespeare dont il a joué avec ses frères et soeur ce Songe qu’il connaît par cœur. On pense en l’écoutant, à Weber, l'auteur du Freischütz et d’Obéron – référence au Songe d’une nuit d’été de Shakespeare. On se remémore aussi les magistrales ouvertures de Beethoven, dont certaines existent sans être suivies par des opéras ou des musiques de scène.
Mendelssohn écrit donc cette ouverture indépendante en 1826. Elle n’est pas assujettie à une œuvre lyrique (souvent un opéra) ni même à une œuvre littéraire scénique. Il parvient à faire de cette pièce une sorte de poème symphonique – le genre n’est pas encore créé et apparaîtra plus tard au XIXe siècle- dans lequel paraissent tour à tour les elfes qui se querellent le facétieux Puck, l’imposant Roi d’Athènes Thésée et sa future femme l’amazone Hippolyte, les quatre jeunes gens qui se poursuivent dans la forêt, la troupe de théâtre amateur, qui amène son joyeux désordre et même Bottom, l’infortuné acteur qui se retrouve affublé d’une tête d’âne.

Si Mendelssohn a composé cette ouverture, c’est qu’il a appris la mort de Weber, l’été 1826, quelques jours après la création de son Obéron. L’ouverture est un hommage au compositeur dans une forme empruntée à ce même Weber et à Beethoven.

Cette sublime partition possède la transparence de l’orchestre d’un Weber, mais aussi, ce qui sera la marque de Mendelssohn, une légèreté, un côté vif-argent qui signe certaines de ses romances sans paroles où son brillant rondo capriccioso, œuvre pour piano aux couleurs orchestrales qui a aussi des airs de bel canto. La féérie des cordes qui frémissent comme les ailes des créatures elfiques, la couleur des bois qui mêlent leurs lumières aux cordes, les énigmatiques et magiques accords d’introduction, les thèmes qui virevoltent, les cuivres qui évoquent la puissante et royale cour d'Athènes, tout est d’une beauté simple et vibrante.
Il ne reste plus qu’à écouter cette fabuleuse ouverture, opus 21 avant de parler dans quelques jours de la musique de scène opus 67, qui sera composée quelques années plus tard à la demande du roi Fréderic-Guillaume IV de Prusse.

Pour écouter l'ouverture seule, c'est ici : https://www.youtube.com/watch?v=FTGRuAXnyeY
_________________
mon blog de danse http://www.shabastet.com/

Formation personnelle de yoga en 3 ans, de professeur en 4 ans et de yoga nidra en 2 ans
http://www.art-et-yoga.fr/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Valérie Beck
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 5 419
Localisation:
Féminin

MessagePosté le: Mer 11 Jan - 11:52 (2017)    Sujet du message: Le Songe d'une Nuit d'été : Shakespeare, Mendelssohn, Balanchine, Weir, Allen et les autres! Répondre en citant

 

Aujourd'hui,  un joli embroglio sur les dates : la pièce se passe-t-elle en été ou bien en mai? Comment s'y retrouver? Summer, désigne bien l'été non? 
Mais il est question d'un songe! Un songe qu'on ferait à la mi-été? 

Heureusement, nous avons un guide sûr, en la personne du fils de Victor Hugo, François-Victor qui a traduit la pièce au 19ème siècle, pour nous guider dans cet espace temps digne d'un roman de science fiction. Pour lui ,  Midsummer désigne le 24 juin, fête que l'on connait en France sous le nom de Saint-Jean; de nombreuses légendes sont rattachées à cette fête en Angleterre, encore au 19ème siècle
Voici les explications de François-Victor Hugo

 
Citation:


 Le titre que Shakespeare a donné à sa pièce : Midsummer night’s dream, n’est pas ici exactement traduit, par la raison qu’il ne peut pas l’être. Le mot Midsummer, en effet, quoi qu’en disent les dictionnaires, n’a pas d’équivalent véritable en français. Midsummer ne signifie pas la mi-été ; ce n’est pas une époque vague de l’année. Midsummer est un jour de fête tout britannique qui est fixé dans le calendrier protestant au 24 juin, c’est-à-dire au commencement de l’été, et qui correspond à la Saint-Jean du calendrier catholique. Dans l’Angleterre shakespearienne, la nuit qui précédait Midsummer était la nuit fantastique par excellence. C’était pendant cette nuit, au moment précis de la naissance de saint Jean, que sortait de terre cette fameuse graine de fougère qui avait la propriété de rendre invisible. Les fées, commandées par leur reine, et les démons, conduits par Satan, se livraient de véritables combats pour s’emparer de cette graine. Les magiciens les plus audacieux avaient coutume de veiller au milieu des solitudes afin de prévenir les esprits et de saisir avant eux la précieuse semence. Mais ils étaient souvent obligés de soutenir une lutte terrible, et, s’ils n’employaient pas pour leur défense des charmes puissants, ils couraient risque de la vie. Heureux alors ceux qui en étaient quittes pour des coups !




Il explique entre autre  que l'action se passe bien en mai, comme mentionné dans le dialogue lui même. Mais que le spectateur rêvera pendant cette fameuse nuit de la Saint Jean; pour lui, tout est d'une logique exemplaire comme il l'explique un peu plus loin !


 
Citation:


 Beaucoup de commentateurs, ne tenant pas compte de cette explication donnée par le poëte, ont pensé que par ce titre : Midsummer night’s dream, Shakespeare a voulu désigner l’époque où se passait l’intrigue même de sa comédie. La preuve que cette opinion est erronée, c’est que l’auteur a pris soin de nous avertir, par les paroles même d’un de ses personnages, que l’action a lieu au commencement de mai. Quand Thésée découvre dans le bois féerique les quatre amants couchés à terre, il dit à Égée que c’est sans doute pour observer le rite de mai qu’il se sont levés de si bonne heure. Ainsi, ce n’est pas, comme on le croit généralement, dans une nuit d’été que Bottom et Titania se sont aimés, c’est dans une nuit de printemps. Cette rectification est d’autant plus nécessaire que Shakespeare a été accusé d’avoir choisi son titre trop légèrement et de s’être contredit lui-même.
La vérité, c’est qu’il n’y a aucune contradiction. Les événements féeriques, auxquels le spectateur est censé assister dans un rêve, ont lieu pendant la première nuit de mai ; mais le rêve lui-même, le spectateur est censé le faire pendant la nuit du 23 au 24 juin, la veille de Midsummer. Pour traduire par un équivalent le titre anglais, j’aurais pu intituler la pièce traduite : Le Songe d’une Nuit de la Saint-Jean. Mais cette traduction n’aurait aucune signification pour le lecteur français, qui n’associe pas à cette nuit solennelle les mêmes superstitions fantastiques que le public anglais. J’ai donc cru pouvoir conserver en tête de la pièce traduite le titre, aujourd’hui consacré, du chef-d’œuvre de Shakespeare : Le Songe d’une Nuit d’été.




On comprend donc déjà tout l'impact poétique qui se dégage d'une pièce qui a en quelques sortes deux espaces temps différents! Celui de l'action et celui du rêve... Tout cela, Neumeier l'a magnifiquement compris, mais j'y reviendrai un peu plus tard!
_________________
mon blog de danse http://www.shabastet.com/

Formation personnelle de yoga en 3 ans, de professeur en 4 ans et de yoga nidra en 2 ans
http://www.art-et-yoga.fr/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
ileana


Hors ligne

Inscrit le: 05 Sep 2012
Messages: 1 002
Localisation: Paris
Féminin

MessagePosté le: Jeu 12 Jan - 18:47 (2017)    Sujet du message: Le Songe d'une Nuit d'été : Shakespeare, Mendelssohn, Balanchine, Weir, Allen et les autres! Répondre en citant

 
Citation:

par ailleurs, je regrette que Pierre Lacotte n'ait pas un site internet qui parlerait de sa carrière de danseur et de chorégraphe, comme  c'est le cas pour Roland Petit; car je n'ai rien trouvé sur mémopéra quant à cette oeuvre, en revanche, dans un magazine anglais qui parle de Shakespeare, il est fait référence à ce Songe remonté pour le ballet de Rome en 1988 et non  en 1985 pour l'ONP... donc les informations quant à la reconstruction de ce Songe de Petipa via Lacotte sont extrêmement floues...  d'où mon regret que Pierre Lacotte n'ait pas un site internet qui éclairerait ma lanterne!




Et si nous nous proposions, nous, de le créer ce site ? Je ne suis pas très compétente en création de site Internet, mais je serais prête à donner pas mal de temps pour cela s'il y avait d'autres bonnes volontés et compétences...


 
_________________
Abonnez-vous à mon blog-feuilleton Histoire du Ballet de l'Opéra au 19ème siècle http://balletopera19eme.canalblog.com/
Revenir en haut
Valérie Beck
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 5 419
Localisation:
Féminin

MessagePosté le: Jeu 12 Jan - 19:09 (2017)    Sujet du message: Le Songe d'une Nuit d'été : Shakespeare, Mendelssohn, Balanchine, Weir, Allen et les autres! Répondre en citant

Il est très facile aujourd'hui de créer des sites avec webnode  ou autres, ils sont même gratuits, mais j'avoue très peu  connaître la vie de Pierre Lacotte; il faudrait que des gens qui aient une bonne connaissance de son travail et du danseur qu'il fut puissent remplir ce site!
Et peut être demander aussi au monsieur s'il serait d'accord... j'avoue que ce projet m'enthousiasme mais je n'ai ni les compétences ( connaissance de Pierre Lacotte) ni le temps; en revanche, via webnode, on peut créer un site en trois clics!

 
_________________
mon blog de danse http://www.shabastet.com/

Formation personnelle de yoga en 3 ans, de professeur en 4 ans et de yoga nidra en 2 ans
http://www.art-et-yoga.fr/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Valérie Beck
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 5 419
Localisation:
Féminin

MessagePosté le: Ven 13 Jan - 17:40 (2017)    Sujet du message: Le Songe d'une Nuit d'été : Shakespeare, Mendelssohn, Balanchine, Weir, Allen et les autres! Répondre en citant

Aujourd’hui, le résumé de la pièce de Shakespeare, le Songe d’une Nuit d’été.

Tandis que Thésée s’apprête à épouser Hyppolite, Egée vient demander audience au roi d’Athènes, car sa fille Hermia refuse d’épouser l’homme qu’il lui a choisi, Démétrius. La jeune fille le hait et lui préfère Lysandre, lui aussi épris d’elle ; son amie, Hélène, est folle amoureuse de Démétrius qui la repousse sans cesse et qui lui, aime Hermia. ( Ils sont donc deux à aimer Hermia, si vous avez bien suivi! Wink )

Pendant ce temps, les roi et reine elfes, Obéron et Titiana se querellent à cause d’un enfant que la reine a recueilli - celui d’une mortelle et amie très chère –qu’0béron veut prendre pour page, ce que refuse Titiana.
Pour se venger de son refus, Obéron demande alors à Puck de verser sur les paupières de Titiana lorsqu’elle sera endormie le suc d’une fleur qui la rendra amoureuse de la première créature qu’elle verra se réveillant, fut-elle un ours ou un loup. Puck doit aussi verser sur les yeux de Démétrius ce même suc pour qu’il s’éprenne d’Hélèna, qu’Oberon a pris en affection : le premier couple a fui Athènes et Démétrius qui poursuit Hermia est poursuivi par Héléna. Mais Puck se trompe et verse le suc sur les yeux de Lysandre. A son réveil, il voit et tombe amoureux d’Héléna qui croit que celui-ci se moque d’elle.
Dans le même temps, une troupe de théâtre amateur répète dans la forêt pour y être au calme un drame qui s’intitule Pyrame et Thisbée pour le jouer aux noces de Thésée ; mais, simples artisans, ils n’ont aucune connaissance du théâtre et leurs textes ainsi que leurs accessoires sont du plus grand ridicule.
Puck verse le suc de la fleur sur l’un des acteurs, Bottom, qui a pris un buisson pour coulisse, précisément celui où dort Titiana. Le voilà à présent affublé d’une tête d’âne. Titiana se réveille et tombe amoureuse de lui.
A la fin de la pièce, tout rentre dans l’ordre pour le mieux, Obéron pardonne à Titiana et la troupe de théâtre joue devant Thésée qui s’est marié ainsi que les quatre autres jeunes gens ; la pièce vaut de la part des spectateurs des commentaires drôles mais pleins de gentillesse à cause de la grande naïveté du jeu et de la mise en scène.

Derrière cette comédie, comme toujours avec Shakespeare, on prend conscience de la souffrance qui suit la joie comme une ombre : les deux jeunes filles comprennent qu’elles ne pèsent pas grand-chose dans la vie des hommes et sont « interchangeables » ; les hommes – père, mari – ordonnent et les femmes obéissent. Hélèna est celle qui est le plus « maltraitée », car même son amie Hermia se montre peu charitable avec elle. Elle n’a au fond qu’un seul allié, Obéron qui a eu de la compassion pour elle. Une certaine violence contenue et maîtrisée couve tout du long : Egée peut tuer sa fille si il le veut et qu’elle refuse de lui obéir ; Démétrius peut abuser d’Hélèna si elle continue à le suivre partout y compris la nuit. Obéron punit sa femme pour un refus qu’on comprend quand on a du cœur…
L’amour est inconstant, et change d’objet aussi facilement qu’on change de personnage au théâtre. La vie est fragile, ce que symbolise l’enfant recueilli par Titiana dont la mère est morte en couches ; bref ; une comédie qui porte dans le double fond de son texte, tout le drame des vies, qu’elles soient du monde féérique ou humaine. Mais le tout enluminé de poésie, comme Shakespeare savait en distiller dans ses textes.



Vivien Leigh en Titiana
_________________
mon blog de danse http://www.shabastet.com/

Formation personnelle de yoga en 3 ans, de professeur en 4 ans et de yoga nidra en 2 ans
http://www.art-et-yoga.fr/


Dernière édition par Valérie Beck le Ven 13 Jan - 20:30 (2017); édité 1 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Joseph


Hors ligne

Inscrit le: 24 Mai 2016
Messages: 63
Masculin

MessagePosté le: Ven 13 Jan - 19:44 (2017)    Sujet du message: Le Songe d'une Nuit d'été : Shakespeare, Mendelssohn, Balanchine, Weir, Allen et les autres! Répondre en citant

Après trois lectures attentives et avec une concentration intense j'ai enfin pu comprendre l'argument de cette pièce, merci Valérie Wink


Je me demande comment un livret si compliqué peut être transposé en ballet sans s'y perdre 
Revenir en haut
ileana


Hors ligne

Inscrit le: 05 Sep 2012
Messages: 1 002
Localisation: Paris
Féminin

MessagePosté le: Ven 13 Jan - 21:59 (2017)    Sujet du message: Le Songe d'une Nuit d'été : Shakespeare, Mendelssohn, Balanchine, Weir, Allen et les autres! Répondre en citant

 
Citation:
Il est très facile aujourd'hui de créer des sites avec webnode  ou autres, ils sont même gratuits, mais j'avoue très peu  connaître la vie de Pierre Lacotte; il faudrait que des gens qui aient une bonne connaissance de son travail et du danseur qu'il fut puissent remplir ce site!
Et peut être demander aussi au monsieur s'il serait d'accord... j'avoue que ce projet m'enthousiasme mais je n'ai ni les compétences ( connaissance de Pierre Lacotte) ni le temps; en revanche, via webnode, on peut créer un site en trois clics!


Bien entendu cela ne pourrait se faire sans l'autorisation et la participation de Pierre Lacotte. Il faudrait déjà le contacter pour voir si ce projet lui plaît.
Et voir si d'autres participants de ce forum voudraient se joindre à ce projet...
_________________
Abonnez-vous à mon blog-feuilleton Histoire du Ballet de l'Opéra au 19ème siècle http://balletopera19eme.canalblog.com/
Revenir en haut
Valérie Beck
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 5 419
Localisation:
Féminin

MessagePosté le: Sam 14 Jan - 10:38 (2017)    Sujet du message: Le Songe d'une Nuit d'été : Shakespeare, Mendelssohn, Balanchine, Weir, Allen et les autres! Répondre en citant

On peut peut être ouvrir un autre topic sur ce sujet?
Car j'entends encore P. Lacotte dire que je ne sais plus quelle danseuse russe, ayant fait de lui en quelques sortes son dépositaire du répertoire romantique et classique tel que dansé en Russie, espérait bien qu'il consacrerait une partie de sa vie à conserver la mémoire de ces oeuvres...!
_________________
mon blog de danse http://www.shabastet.com/

Formation personnelle de yoga en 3 ans, de professeur en 4 ans et de yoga nidra en 2 ans
http://www.art-et-yoga.fr/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Valérie Beck
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 5 419
Localisation:
Féminin

MessagePosté le: Sam 14 Jan - 12:38 (2017)    Sujet du message: Le Songe d'une Nuit d'été : Shakespeare, Mendelssohn, Balanchine, Weir, Allen et les autres! Répondre en citant

@ Joseph : et encore, j'ai simplifié au maximum la pièce!!  Mr. Green
Seul Neumeier ( et j'y reviendrai plus tard) a vraiment respecté tout l'esprit de l'oeuvre de Shakespeare, les autres chorégraphes ont considérablement simplifié et concentré l'intrigue

Voici ce que  donne pour Balanchine  "l'élagage" de la pièce :


 
Citation:
 Acte I
  1. Ouverture : Le songe d'une nuit d'été, ouverture Op.21
  2. Chez Titania : Athalie, ouverture Op. 74
  3. Le Royaume d'Obéron : Le songe d'une nuit d'été, Op. 61 no  1 : Scherzo
  4. Le tour du monde : Le songe d'une nuit d'été, Op. 61 no  6
  5. Les amants : La Belle Mélusine, ouverture Op. 32
  6. La chanson des elfes : Le songe d'une nuit d'été Op. 61 no  2&3: Marche des fées & Chants avec chœurs
  7. Hermia : Le songe d'une nuit d'été, Op. 61 no  5. Intermezzo
  8. Apparition de artisans : Le songe d'une nuit d'été, Op. 61 no  5. Intermezzo (suite)
  9. Puck et Bottom : Le songe d'une nuit d'été, Op. 61 no  6
  10. Bottom et Titania : Le songe d'une nuit d'été, Op. 61 no  7. Nocturne
  11. Dans la forêt : Première nuit de Walpurgis, Op. 60. Ouverture et no  1
Acte II
  1. A la cour de Thésée : Le songe d'une nuit d'été, Op. 61 no  9. Marche nuptiale & no  10
  2. Divertissement : Symphonie pour cordes no  9. I Allegro
  3. Divertissement - Pas de deux : Symphonie pour cordes no  9. II Andante
  4. Finale : Retour de l'étranger, ouverture Op. 89
  5. Epilogue : Le songe d'une nuit d'été, Op. 61, Finale


A noter donc qu'il reste peu de choses de la totalité de la pièce, mais que Balanchine qui a peu fait de ballets narratifs revient au deuxième acte avec des divertissements....
nous verrons quelle tournure cela prend avec les costumes de C Lacroix! Espérons qu'il ne surchargera pas trop les costumes et que le tout gardera un esprit léger, féérique et fidèle à l'esprit de Shakespeare!
_________________
mon blog de danse http://www.shabastet.com/

Formation personnelle de yoga en 3 ans, de professeur en 4 ans et de yoga nidra en 2 ans
http://www.art-et-yoga.fr/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 13:30 (2017)    Sujet du message: Le Songe d'une Nuit d'été : Shakespeare, Mendelssohn, Balanchine, Weir, Allen et les autres!

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    dansespluriel Index du Forum -> Les spectacles et les festivals -> Opéra de Paris Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com