dansespluriel Index du Forum dansespluriel
forum consacré aux danses, tous styles
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Olga Petiteau

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    dansespluriel Index du Forum -> Les Artistes -> Danseurs - Danseuses
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Elisabeth


Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 2 549
Localisation: Orléans
Féminin

MessagePosté le: Mar 10 Jan - 12:49 (2017)    Sujet du message: Olga Petiteau Répondre en citant

En 2011, j’avais interviewé Olga Petiteau et un article était paru sur feu Danser en France.
Olga était alors danseuse au Cymru Ballet, au Pays de Galles.
Formée à l’Académie de danse Américaine de Paris, elle poursuit depuis, une carrière de danseuse.
Elle s’est envolée pour le New Brunswick, Canada, il y a quelques années pour y intégrer l’Atlantic Ballet Atlantique du Canada, petite compagnie néo-classique très dynamique.

site Atlantic ballet

Mais je ne l'avais jamais vu danser "en vrai". Ce sera chose faite le 28 janvier !

Citation:
Le Ballet-théâtre atlantique du Canada est une compagnie de ballet néoclassique vouée à l’interprétation des oeuvres inédites d’un chorégraphe, Igor Dobrovolskiy, également son directeur artistique. Igor Dobrovolskiy et les danseurs exceptionnels du Ballet-théâtre atlantique du Canada tentent de lever le voile de mystère, d’amour et de tragédie qui plane sur les chansons et la vie de la grande Édith Piaf.
Si Olga Petiteau n’avait pas été parisienne, aurait-elle pu interpréter son personnage avec un tel degré de sensibilité ? Toujours est-il qu’elle parvient à s’approprier la posture d’Édith Piaf, habituellement si statique et chargée de vécu, tout en effectuant des figures de ballet classique et contemporain de manière déconcertante. Avec une technique impeccable, les autres danseurs sont également remarquables et accompagnent « Édith Piaf » avec attention tout au long du spectacle. Igor Dobrovolskiy ne nous livre donc pas ici un énième récit de la vie de Piaf mais bel et bien une interprétation originale et innovante, avec une sélection pertinente de musiques de l’artiste et autres, ainsi qu’une scénographie forte en lumières, couleurs et émotions.

RDV le 28/01/2017 à 20h30 au Palais des Congrès du Mans.


billeterie Le Mans
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 10 Jan - 12:49 (2017)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
bilboette


Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 878

MessagePosté le: Mar 10 Jan - 21:55 (2017)    Sujet du message: Olga Petiteau Répondre en citant

Je me souviens de cette interview, Elisabeth !

Quelle jolie "conclusion" (le mot juste ne vient pas, conclusion est trop final... à force de ne plus parler ni écrire le Français, j'en perds mes mots !) pour vous que de la voir danser bientôt. J'espère que vous passerez une belle soirée !
Revenir en haut
Elisabeth


Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 2 549
Localisation: Orléans
Féminin

MessagePosté le: Mar 31 Jan - 20:23 (2017)    Sujet du message: Olga Petiteau Répondre en citant

Très bon moment passé en compagnie du Ballet Théâtre Atlantique du Canada.
Compagnie modeste par le nombre de danseurs (moins de 10) mais grande par les talents !
Revenir en haut
Elisabeth


Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 2 549
Localisation: Orléans
Féminin

MessagePosté le: Dim 21 Jan - 11:06 (2018)    Sujet du message: Olga Petiteau Répondre en citant

Non, vous ne rêvez pas. Le compte-rendu que vous allez lire, ci-dessous, concerne une représentation que j'ai vue il y a quasiment un an ...

Aujourd'hui, Olga Petiteau est toujours au Ballet Théâtre Atlantique du Canada. La compagnie est plus dynamique que jamais. Malheureusement, je ne vois pas de tournée française prévue pour le moment.

représentation du 28 janvier 2017 - Palais des Congrès du Mans

C’est au palais des congrès du Mans qu’il fallait être, ce 28 janvier 2017, pour assister à l’unique représentation, en France, du Ballet Théâtre Atlantique du Canada.

Cette compagnie, à vocation néo-classique, fondée en 2002, a pour port d’attache Moncton, ville de 70.000 habitants dans le Nouveau-Brunswick, entre Québec et la Nouvelle-Ecosse.
Venu avec sa compagnie, Igor Dobrovolskiy, directeur artistique et chorégraphe principal, compte à son actif pas moins de onze ballets et plusieurs pièces plus courtes.
Il aime à préciser : « Je souhaite que le public rapporte chez lui quelque chose de personnel – que les gens voient la beauté de l’œuvre, des danseurs, du visuel – mais aussi que ce soit une exploration personnelle, qu’ils se reconnaissent dans la danse, leurs rapports avec les autres, leurs propres histoires. »

Le 13 mai 2014, il crée le ballet Piaf avec, dans le rôle-titre, une jeune danseuse française, Olga Petiteau, formée à l’Académie Américaine de Danse de Paris.
Nous la retrouvons ce soir. Elle incarne parfaitement la « môme » Piaf et sa danse est au service de son interprétation. Tour à tour amoureuse, amante éplorée, femme usée, elle réussit à faire partager au public les émotions vertigineuses de l’icône Piaf.

Certains moments sont particulièrement émouvants. Ainsi du pas de deux qu’elle danse avec Elyar Daniyarov, danseur de grande classe, originaire du Kirghizistan. On remarque aussi Yuriko Diyanova, ballerine accomplie à la danse épurée ainsi que Peter Lancksweerdt et Audrey Boccara, tous deux formés au CNSMDP.
Les personnalités différentes des danseurs, venus d’horizons variés, apportent une richesse expressive à l’interprétation.
La mise en scène est simple et efficace, la conception des décors intelligente. Les lumières mettent en valeur le propos et les images vidéo ne sont pas là pour « faire joli » mais au service de la narration.
L’accompagnement musical mêle Piaf, Fauré, Chopin, Beethoven, Martinu et Britten (des extraits de la 3e suite pour violoncelle), un patchwork musical qui fonctionne à merveille pour emporter le spectateur dans la vie tourmentée d’Edith Piaf.

Le Ballet Théâtre Atlantique du Canada est la preuve qu’avec un faible effectif (8 danseurs) et des moyens relativement modestes, on peut présenter des ballets de grande qualité « qui racontent une histoire ».
On passe une excellente soirée et on attend, avec impatience, le retour de cette compagnie dynamique.
Mesdames et Messieurs les programmateurs, invitez le Ballet Théâtre Atlantique du Canada !
Vous ne serez pas déçus !
Pour en savoir plus : https://www.atlanticballet.ca/fr/accueil/
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 22:59 (2018)    Sujet du message: Olga Petiteau

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    dansespluriel Index du Forum -> Les Artistes -> Danseurs - Danseuses Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2018 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
snowSilver style by Daniel Briant 2004