dansespluriel Index du Forum dansespluriel
forum consacré aux danses, tous styles
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Swan Lake de Alexander Ekman, T Champs Elysées 29-30-31 mars 2017

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    dansespluriel Index du Forum -> Les spectacles et les festivals -> La danse à Paris
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Valérie Beck
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 5 344
Localisation:
Féminin

MessagePosté le: Mar 28 Fév - 09:12 (2017)    Sujet du message: Swan Lake de Alexander Ekman, T Champs Elysées 29-30-31 mars 2017 Répondre en citant

 
Citation:

 Alexander Ekman est un chorégraphe désormais reconnu et recherché pour ce don unique qui est celui d’allier jeu d’esprit et goût du jeu. Sur une partition du compositeur suédois Mikael Karlsson et des costumes du styliste Henrik Vibskov, son Swan Lake jette un regard nouveau sur le « ballet des ballets ». S’il n’est pas le premier chorégraphe à revisiter le duo Tchaïkovski-Petipa, il y apporte une touche personnelle irrésistible et une audace plus que réjouissante. Désormais, les danseurs, entre deux fouettés et trois entrechats, devront également savoir danser sur l’eau !



Qui ira  ? J'avoue avoir été peu séduite par le trailer.... que je vous laisse en lien!
_________________
mon blog de danse http://www.shabastet.com/

Formation personnelle de yoga en 3 ans, de professeur en 4 ans et de yoga nidra en 2 ans
http://www.art-et-yoga.fr/


Dernière édition par Valérie Beck le Mer 29 Mar - 22:14 (2017); édité 1 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Mar 28 Fév - 09:12 (2017)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Val


Hors ligne

Inscrit le: 01 Avr 2015
Messages: 601
Féminin

MessagePosté le: Mar 28 Fév - 11:30 (2017)    Sujet du message: Swan Lake de Alexander Ekman, T Champs Elysées 29-30-31 mars 2017 Répondre en citant

Je pense y aller même si les trois dates ne me conviennent pas trop! On parle beaucoup de ce chorégraphe et j'aimerais bien voir ce que cela donne en vrai, d'autant plus qu'il va faire le ballet des fêtes de fin d'années à Garnier la saison prochaine!
Revenir en haut
Valérie Beck
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 5 344
Localisation:
Féminin

MessagePosté le: Mer 1 Mar - 09:57 (2017)    Sujet du message: Swan Lake de Alexander Ekman, T Champs Elysées 29-30-31 mars 2017 Répondre en citant

Alors, si vous y allez, nous serons ravis de lire vos impressions! Okay
_________________
mon blog de danse http://www.shabastet.com/

Formation personnelle de yoga en 3 ans, de professeur en 4 ans et de yoga nidra en 2 ans
http://www.art-et-yoga.fr/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Valérie Beck
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 5 344
Localisation:
Féminin

MessagePosté le: Mer 29 Mar - 09:30 (2017)    Sujet du message: Swan Lake de Alexander Ekman, T Champs Elysées 29-30-31 mars 2017 Répondre en citant

Un article  dans  Paris Match


 
Citation:
 nfluencé par Mats Ek, le grand aîné suédois, Ekman ne ressemble à personne. Son « motto » est simple : avant chaque pièce il se demande pourquoi il a besoin d’entrer en studio et pour quoi faire. « Le théâtre est un endroit où on peut tout oublier. Je ne sais jamais ce qui va advenir. J’essaie de savourer ces moments. Et si je me plante, j’espère apprendre de ces échecs. » Facile à dire pour un artiste prodigue dont les compagnies s’arrachent les œuvres. « J’ai dû me décider à lâcher prise sur mes chorégraphies. Je ne peux pas être partout tout le temps à superviser l’entrée au répertoire de mes ballets. Je suis parfois jaloux des peintres qui n’ont besoin de personne pour créer. »

_________________
mon blog de danse http://www.shabastet.com/

Formation personnelle de yoga en 3 ans, de professeur en 4 ans et de yoga nidra en 2 ans
http://www.art-et-yoga.fr/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Valérie Beck
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 5 344
Localisation:
Féminin

MessagePosté le: Mer 29 Mar - 21:47 (2017)    Sujet du message: Swan Lake de Alexander Ekman, T Champs Elysées 29-30-31 mars 2017 Répondre en citant

Et sur resmusica


 
Citation:

 La première préoccupation d’Ekman en tant que chorégraphe est de tromper l’ennui. C’est pour cela qu’il cherche avant tout à nous divertir, sans hésiter à nous faire rire. Les traits caractéristiques de son œuvre sont la présence de l’humour, capable de faire rire aux larmes un public qui n’y est guère habitué dans l’univers du ballet, la surprise perpétuelle causée par l’absence de limite à l’imagination et le travail sur le rythme.
Si l’humour est une des marques de fabrique d’Ekman, il se défend d’arriver dans un studio en cherchant à créer une pièce comique. Mais le travail créatif en lui-même doit être un amusement. Faire danser les danseurs dans l’eau pour Swan Lake ? « it was fun! » s’exclame Ekman.




Et pourtant, il n'y a rien à faire : quand je vois les vidéos, j'ai juste envie de FUIR!!!!!! au grand galop! Je trouve cela surfait, déjà vu mille fois ( Style Gallota au théâtre de la ville dans les années 90 ou bien encore Marin dans  un genre déjanté aussi, mais en mieux, dans les années 1980! pas la peine d'évoquer Mats Ek! franchement, non, mieux vaut le laisser en dehors de "ça!")

pourtant, comme pour les strass Swaroski qui ont fait tout le battage médiatique du Songe de Balanchine, la photo dans l'eau, c'est pareil!!!

Y a t'il eu des courageux qui y sont allés?
_________________
mon blog de danse http://www.shabastet.com/

Formation personnelle de yoga en 3 ans, de professeur en 4 ans et de yoga nidra en 2 ans
http://www.art-et-yoga.fr/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Lalia


Hors ligne

Inscrit le: 29 Déc 2016
Messages: 17
Localisation: paris
Féminin

MessagePosté le: Jeu 30 Mar - 00:15 (2017)    Sujet du message: ekman swan lake Répondre en citant

Revenir en haut
Lalia


Hors ligne

Inscrit le: 29 Déc 2016
Messages: 17
Localisation: paris
Féminin

MessagePosté le: Jeu 30 Mar - 00:22 (2017)    Sujet du message: swan lake ekman Répondre en citant

Ben moi, par exemple, chère Valérie... mais « courageuse », je n’irai pas jusque là ; poule mouillée, alors, peut-être?
Courage,donc, je me jette à l’eau (sic) pour un petit compte rendu : ça commence par une sorte de film promotionnel du spectacle, 10 bonnes minutes au moins : extraits de beaux lacs des cygnes vintage en technicolor (poses outrées, cygnes mélodramatiques et pâmés, oiseaux sorciers aux yeux exorbités.... C’est très plaisant pour qui aime, comme moi, les ballets- peplums et le kitsch sovietico-hollywoodien) puis l’homme de l’art nous explique comment son projet aquatique a germé (dans sa salle de bains, comme Archimède) et s’est finalement réalisé : recherches techniques pointues, pour éviter de noyer des théâtres , cassages de gueules de danseurs tentant d’apprivoiser l’élément, bref ce fut bien difficile, et dangereux, mais impossible n’est pas suédois quand on veut étonner (car « qu’est-ce que le théâtre, sinon l’étonnement ? » je cite à peu près). Enfin, le rideau s’ouvre sur la fameuse piscine du TCE, mais il faut d’abord qu’une créature des marais (costume sombre façon têtard, bonnet de bain noirâtre) longe le rideau à 1O mètres heure, puis les têtards restent figés quelques minutes, et c’est très long, on en a même un peu marre (resic) ; c’est le premier tunnel du spectacle, il y en aura d’autres, notamment un long face à face pétrifié entre cygne blanc et cygne noir postmodernes, celui-ci donnant des baffes, celui-là de tendres accolades, avant leur pas de deux un peu circonspect, qui sera le seul de la soirée.... Car la force du spectacle, c’est le groupe, un peu comme dans le si beau ballet de Cristal Pyte à Garnier: visuellement, ça en jette, et ces éclaboussures parfaitement synchronisées sont très graphiques et séduisantes (et magnifiées par de fort beaux éclairages) ; par ailleurs moments comiques et surréalistes assez réussis, avec un passage plein de ballons, de canards en plastique, un mélange déjanté de vieilles comédies musicales américaines, un peu d’Esther Williams, l’aqua-boulevard, du charleston, du Jean-Paul Goude années 80, une mini fanfare New Orleans en bottes d’égoutier, jusqu’à ce que les plombs sautent quand une cantatrice glamour laisse tomber son sèche-cheveux dans le bassin : électrocution générale, et pétage de plombs au propre comme au figuré.... Bref, un côté « impressing the Czar », mais Ekman n’est ni Forsythe, ni Mats Ek (il en est très très loin) et je me suis dit que quand on passe son temps à se demander à quels autres spectacles le machin ressemble, ce n’est pas très bon signe.... Je suis sortie de là mi figue-mi raisin, heureuse d’avoir revu ces très beaux danseurs, mais frustrée de les avoir vus bridés par le parti-pris du chorégraphe, réduits aux glissades qui charment au début mais lassent , assez vite, et ne pouvant jamais montrer leur personnalité et leur flamme. Même si ça m’a moins agacée, ça m’a rappelé le « Bolero » soi disant chamanique de Cherkaoui (repris cette année, je passerai mon tour) : du beau travail qui mobilise plein de gens, des idées, mais un vide assez sidéral et l’impression que n’importe qui pourrait danser « ça » de façon mécanique : on ne voit personne, on ne reconnaît personne...et il ne reste pas grand chose : bref, ça fait « plouf »....
J’ajoute que la musique tonitruante m’a vrillé les tympans, je conseille d’y aller ses bouchons d’oreille.
Ce qui était rigolo, c’est qu’à la sortie le noyau dur des abonnés du TCE, constitué, j’ai le regret de le dire, de vieilles biques emperlouzées et atrocement désagréables, du genre à vous donner des coups de canne dans les escaliers et à faire des castagnettes avec leur dentier pendant toute une Carmen (c’est du vécu) , était sonné et hagard, les doigts dans la prise, ce qui finalement me rend le spectacle assez sympathique....
Revenir en haut
Valérie Beck
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 5 344
Localisation:
Féminin

MessagePosté le: Jeu 30 Mar - 08:27 (2017)    Sujet du message: Swan Lake de Alexander Ekman, T Champs Elysées 29-30-31 mars 2017 Répondre en citant

Merci pour votre compte rendu Lalia!  Okay La bande annonce donc donne un très bon aperçu en quelques minutes de la totalité du spectacle!
En vous lisant, même s'il y a sans doute des passages forts, je ne regrette pas d'avoir écouté mon intuition et d'être plutôt allée revoir le Songe! Laughing
_________________
mon blog de danse http://www.shabastet.com/

Formation personnelle de yoga en 3 ans, de professeur en 4 ans et de yoga nidra en 2 ans
http://www.art-et-yoga.fr/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Val


Hors ligne

Inscrit le: 01 Avr 2015
Messages: 601
Féminin

MessagePosté le: Jeu 30 Mar - 08:29 (2017)    Sujet du message: Swan Lake de Alexander Ekman, T Champs Elysées 29-30-31 mars 2017 Répondre en citant

Moi aussi, j’ai été plutôt déçue par le Swan Lake d’Alexander Ekman. Je ne détaille pas comme Lalia, je ne suis juste pas d'accord avec sa vision du Bolero de Cherkaoui/Jalet qui au moins avait une ligne directrice, certes un peu simpliste, mais au moins on pouvait y adhérer, ou pas. 
D’abord j’ai trouvé insupportable le film présentant les conditions de création du ballet et lorsque Ekman dit "’aime être surpris" j’aimerais lui répondre "nous aussi" et ne rien savoir de ce qu’il va se passer après. Alors oui, c’est difficile de danser dans l’eau, OK, on s’en doutait. Est-ce que ça explique la pauvreté des mouvements ? Certainement. Mais ce n’est pas mon reproche à cette œuvre. Je la trouve plutôt inconstante dans sa série de tableaux assez inégaux par eux-mêmes. C’est un peu inspiré du tanztheater, on chante, on joue de la musique, on s’aventure du côté de l’absurde. Il y a de très beaux moments, très poétiques, d’autres vraiment triviaux, mais tout cela est mal "fini", n’a pas de ligne directrice visible. Je pense aussi que la musique n’aide pas à fédérer l’ensemble et à supporter le ballet.  Pourquoi avoir voulu faire long ? C'est un des problèmes des chorégraphes modernes non narratifs. 1h20, c'est beaucoup trop. Peut-être la pièce réduite à 40 minutes, le format moyen, aurait gagné en intérêt ?
Revenir en haut
Valérie Beck
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 5 344
Localisation:
Féminin

MessagePosté le: Jeu 30 Mar - 08:35 (2017)    Sujet du message: Swan Lake de Alexander Ekman, T Champs Elysées 29-30-31 mars 2017 Répondre en citant

Merci Val!
je découvrirais le boléro de Cherkaoui cette année, je vous dirai, donc, comment je l'ai perçu!
_________________
mon blog de danse http://www.shabastet.com/

Formation personnelle de yoga en 3 ans, de professeur en 4 ans et de yoga nidra en 2 ans
http://www.art-et-yoga.fr/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Lalia


Hors ligne

Inscrit le: 29 Déc 2016
Messages: 17
Localisation: paris
Féminin

MessagePosté le: Jeu 30 Mar - 09:38 (2017)    Sujet du message: ekman swan lake Répondre en citant

Val, vous pointez très justement deux failles du spectacle: le "teaser" paradoxal, et narcissisque, du film: attention, je vais vous étonner, et cette proclamation illustrée torpille de fait la possibilité de l'étonnement.... et la construction bancale de l'ensemble, qui laisse un sentiment de flottement sans objet.
ça ne donne pas follement envie d'aller voir "Play" à Garnier pour Noël: quel sera le "concept"? Danser sur les branches d'un sapin géant?....
Ekman revient au TCE l'an prochain, mais ça fait plus envie, car on annonce la présence sur scène de Mats Ek et Anna Laguna: ils peuvent venir faire leurs adieux tous les ans, je suis d'accord, j'y cours....
Revenir en haut
Valérie Beck
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 5 344
Localisation:
Féminin

MessagePosté le: Jeu 30 Mar - 10:02 (2017)    Sujet du message: Swan Lake de Alexander Ekman, T Champs Elysées 29-30-31 mars 2017 Répondre en citant

 
Citation:
  mais ça fait plus envie, car on annonce la présence sur scène de Mats Ek et Anna Laguna: ils peuvent venir faire leurs adieux tous les ans, je suis d'accord, j'y cours....
Mr. Green
_________________
mon blog de danse http://www.shabastet.com/

Formation personnelle de yoga en 3 ans, de professeur en 4 ans et de yoga nidra en 2 ans
http://www.art-et-yoga.fr/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Elisabeth


Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 2 386
Localisation: Orléans
Féminin

MessagePosté le: Jeu 30 Mar - 10:38 (2017)    Sujet du message: Swan Lake de Alexander Ekman, T Champs Elysées 29-30-31 mars 2017 Répondre en citant

Citation:
Ce qui était rigolo, c’est qu’à la sortie le noyau dur des abonnés du TCE, constitué, j’ai le regret de le dire, de vieilles biques emperlouzées et atrocement désagréables, du genre à vous donner des coups de canne dans les escaliers et à faire des castagnettes avec leur dentier pendant toute une Carmen (c’est du vécu) , était sonné et hagard, les doigts dans la prise, ce qui finalement me rend le spectacle assez sympathique....


Merci, Lalia, vous m'avez fait rire et sourire et j'en ai bien besoin en ce moment .

NB : j'espère ne jamais devenir une "vieille bique". Mr. Green (Je ne me reconnais pas encore dans ce portrait ... )

Heureusement, il y a des vieilles dames charmantes ! J'en connais !!
Revenir en haut
Lalia


Hors ligne

Inscrit le: 29 Déc 2016
Messages: 17
Localisation: paris
Féminin

MessagePosté le: Jeu 30 Mar - 11:39 (2017)    Sujet du message: swan lake ekman Répondre en citant

Très heureuse de vous avoir amusée, Elisabeth!
Forcément, je caricature un peu....Bien sûr, qu'il y a foule de vieilles dames charmantes, il y en a même dans les théâtres de l'avenue Montaigne, et je compte bien en devenir une ( dans pas si longtemps que ça....); mais en tant qu'abonnée multi-spectacles du TCE, je constate que le public de ce vénérable et beau théâtre ne lui fait pas toujours honneur, que la moyenne d'âge est très élevée (ce qui ne me pose pas problème en soi, à conditions que les sonotones soient bien réglés et ne sifflent pas pendant les arias) , et la moyenne d'aigreur et de sans-gêne itou... Hier soir je me suis avisée, exceptionnellement, de prendre l'ascenseur à la fin du spectacle avec ma tante et 3 autres inconnues pour descendre du 2ème balcon, une octogénaire chic à perlouzes déjà installée nous a toisées toutes de haut en bas avant de déclarer avec un très bel accent XVième (arrondissement) que les personnes étaient trop nombreuses et surtout trop corpulentes et que l'atterrissage se passerait mal... elle a eu droit à quelques piquantes répliques qu'elle n'avait pas volées....ce n'est qu'un exemple....
Belle journée à vous.
Revenir en haut
Val


Hors ligne

Inscrit le: 01 Avr 2015
Messages: 601
Féminin

MessagePosté le: Jeu 30 Mar - 12:59 (2017)    Sujet du message: Swan Lake de Alexander Ekman, T Champs Elysées 29-30-31 mars 2017 Répondre en citant

Une chose m'étonne toujours avec ce public très typé du TCE c'est à la fin, l'enthousiasme systématique pour n'importe quelle oeuvre présentée, quel que soit le niveau ! 
Quand je pense à l'inverse,  à la froideur très fréquente du public de Garnier, cela me surprend à chaque fois ! 
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 02:59 (2017)    Sujet du message: Swan Lake de Alexander Ekman, T Champs Elysées 29-30-31 mars 2017

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    dansespluriel Index du Forum -> Les spectacles et les festivals -> La danse à Paris Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com