dansespluriel Index du Forum dansespluriel
forum consacré aux danses, tous styles
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Jerémie Bélingard

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    dansespluriel Index du Forum -> Les Artistes -> Danseurs - Danseuses
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Valérie Beck
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 5 188
Localisation:
Féminin

MessagePosté le: Dim 2 Avr - 09:34 (2017)    Sujet du message: Jerémie Bélingard Répondre en citant

Il n'y avait pas encore de topic sur lui, j'en ouvre un, même si c'est à l'occasion de son départ
La presse pour l'instant est plutôt muette sur ce départ, mais je pense qu'elle va se rattraper à la fin du mois

J'en profite pour dire ici à quel point j'ai aimé ce danseur lorsque je le voyais régulièrement sur scène, c'est à dire jusqu'à peu près les années 2010; ensuite, il s'est fait plus rare

Ici, nous découvrons un Jérémie mystique et sensible ( cela on le savait); un court entretien sur la foi et la grâce; j'avoue que j'adhère à sa vision des choses, sentir que nous sommes tous poussières d'étoiles, donc tous constitués d'atomes qui sont chargés de conscience ; c'est la philosophie du yoga ( pas ce qu'on en fait actuellement en occident, à savoir ce stretching dans l'air du temps pour se faire du bien)  à voir ICI


Ensuite, mes plus forts souvenirs : c'est lorsque la toute première fois, je l'ai vu sur scène dans une oeuvre plutôt déconcertante de Béjart : phrase de quatuor; je crois que c'était en 2003.
Parmi les rôles dans lesquels je l'ai aimé, il y a Drosselmeyer/ Prince de Casse Noisette, il apportait au personnage avec la gracile M Ould Braham, un intensité douloureuse et sensuelle au personnage qui était vraiment très profonde, très particulière


   

Tout comme son Heathcliff, qui était ténébreux à souhait, ( Hurlevent de Belarbi) ; il y avait un peu côté grunge, comme Néo dans Matrix.


   

Parmi les autres souvenirs, il y a deux Teshigahara : Air, que j'avais vraiment adoré, qui était d'une intense poésie, dans lequel il dansait notamment aux côtés de la si lumineuse Mitéki Kudo,  et puis la dernière pièce Black horses, trio avec Aurélie Dupont et Nicolas Le Riche,  qui m'avait vraiment profondément émue par son esthétisme si particulier et par l'engagement total de Jérémie sur scène; pour rebondir sur son interview, véritablement, il était en état de grâce, d'autant que c'était le soir où Le Riche était blessé, donc Jérémie avait beaucoup improvisé.


   

Voilà pour les forts moments de danse qui me restent en mémoire; de Jérémie, je retiens surtout cet engagement total sur scène, son physique atypique, sa forte personnalité, son charisme
Ensuite, je regrette vraiment qu'il ait été si rare ces dernières années. Il nous a privé de sa différence sur scène, et de sa sensiblité.

Il fera donc ses adieux le 13 mai, à 20 heures, dans un solo qu'il dansera aussi  les 7, 9 et 12 mai


 
Citation:


 À cette occasion, un solo interprété par le danseur Étoile, mis en musique par Keshiro Shibuya et scénographié par Claire Bardainne & Adrien Mondot sera ajouté aux représentations des 7, 9, 12 et 13 mai.





_________________
mon blog de danse http://www.shabastet.com/

Formation personnelle de yoga en 3 ans, de professeur en 4 ans et de yoga nidra en 2 ans
http://www.art-et-yoga.fr/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Dim 2 Avr - 09:34 (2017)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Valérie Beck
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 5 188
Localisation:
Féminin

MessagePosté le: Lun 3 Avr - 11:59 (2017)    Sujet du message: Jerémie Bélingard Répondre en citant

Je rajoute à mes souvenirs l'extraordinaire finale de l'Arlésienne
Par chance, quelqu'un à mis la video sur youtube
Je me rappelle Jérémie dansant jusqu'à la folie : c'est tout lui, lorsqu'on le voit, il danse jusqu'au bout de tout!

Vous trouverez la totalité avec Abbagnato sur youtube, je ne poste que la scène finale, ce grand crescendo vertigineux ; j'ai encore des frissons en me rappelant ce moment!


https://www.youtube.com/watch?v=cKAPER15NxU
_________________
mon blog de danse http://www.shabastet.com/

Formation personnelle de yoga en 3 ans, de professeur en 4 ans et de yoga nidra en 2 ans
http://www.art-et-yoga.fr/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Val


Hors ligne

Inscrit le: 01 Avr 2015
Messages: 570
Féminin

MessagePosté le: Lun 3 Avr - 12:38 (2017)    Sujet du message: Jerémie Bélingard Répondre en citant

J'ai beaucoup aimé Jérémie Bélingard mais, c'est un peu comme Hervé Moreau, ils m'ont beaucoup déçu ces dernières années à ne pas prendre de décision envers leur statut d'étoile qu'ils n'honorent pas, aux dépens de leurs collègues et aussi du public.  Bref.
Bélingard était  un danseur très doué, très bon en classique, même s'il n'avait pas trop le physique, ce qui l'a longtemps cantonné aux pas de trois et d'où peut-être aussi cette nomination un peu tardive, à une période d'une carrière où les danseurs de l'opéra sont plus tournés sur le néo-classique et le contemporain. 
Son Basilio était truculent, son Solor très pertinent. Je l'ai aussi adoré dans Hurlevent. Moins dans le Jeune Homme et la mort et dans l'Arlésienne où il n'affichait pas assez de nuances. Pour moi, c'est dans le contemporain où il excellait et notamment Forsythe et McGregor où il déployait une belle énergie associée à une puissance que sa personnalité était le mieux rendue.  Très surprise donc qu'il ne danse pas lors de cette dernière affiche. je serai en vacances pour sa date d'adieux, je l'ai donc vu pour la dernière fois sur Tree of Codes. Bon, ce n'est pas si mal !
Revenir en haut
Valérie Beck
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 5 188
Localisation:
Féminin

MessagePosté le: Mar 4 Avr - 08:51 (2017)    Sujet du message: Jerémie Bélingard Répondre en citant

Je vous rejoints sur l'agacement suscité par son absence de la scène mais sa présence ailleurs ( film, publicité, video de lui jouant de la guitare, etc)  mais en ouvrant ce topic, j'avais envie de rendre hommage à l'artiste qu'il a été ; la dernière fois où je l'aurais vu aura été pour la soirée d'adieu; je devais le revoir ensuite, mais à chaque fois, son nom disparaissait des distributions...
J'ai retrouve mon commentaire succint sur Phrase de quatuor, et c'était en 2003 et pourtant, 14 ans plus tard, ce souvenir est intact!
Son Faune, dansé lors des adieux de Le Riche, m'avait un peu laissé sur ma faim, mais pour le reste, j'ai toujours eu un immense plaisir à le voir; et contrairement à vous, malgré de nombreux défauts, j'adorais le voir dans du classique, car il m'a toujours fait pensé à Orson Welles et sa démesure, et cela fait du bien de voir des artistes qui " illuminent"  de leur charisme les princes bênets, ou les personnages sans épaisseur.
_________________
mon blog de danse http://www.shabastet.com/

Formation personnelle de yoga en 3 ans, de professeur en 4 ans et de yoga nidra en 2 ans
http://www.art-et-yoga.fr/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 01:08 (2017)    Sujet du message: Jerémie Bélingard

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    dansespluriel Index du Forum -> Les Artistes -> Danseurs - Danseuses Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com