dansespluriel Index du Forum dansespluriel
forum consacré aux danses, tous styles
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Autour de en Sol de Robbins, de la Valse, du Boléro, de Ravel, de Chanel, du train bleu, du jazz et du music hall etc!...
Aller à la page: <  1, 2, 3  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    dansespluriel Index du Forum -> Les spectacles et les festivals -> Opéra de Paris
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Joseph


Hors ligne

Inscrit le: 24 Mai 2016
Messages: 63
Masculin

MessagePosté le: Jeu 27 Avr - 20:42 (2017)    Sujet du message: Autour de en Sol de Robbins, de la Valse, du Boléro, de Ravel, de Chanel, du train bleu, du jazz et du music hall etc!... Répondre en citant

Eh bien, un petit coup de foudre pour ce Train Bleu..

Déjà ce tableau de Picasso est magnifique, ces magnifiques Deux femmes courant sur la plage sont si aériennes malgré leur corps massifs, un tableau inspirant. Où est rendu le rideau original ?

J'avoue avoir une fascination pour Nicolas Le Riche...et les trains bleus. Enfant mon dessin animé préféré s'intitulant "Le petit train bleu"  Laughing  


Coco Chanel, Picasso, Cocteau, Nijinska.. une réelle entreprise artistique qui donne un résultat si imprégné de son époque mais à la fois si moderne, intemporel. L'oeuvre transpire la liberté ressentit lorsqu'on aperçoit la mer ou lorsque l'on marche sur la plage face à l'océan. Tout cela mélangé à un peu d'humour et de chic, on se laisse porter.

Je raconte tout cela en ayant vu seulement quelques minutes d'Elisabeth Maurin et de Nicolas Le Riche, je m'emporte surement un peu je m'en excuse (ou pas). Wink
Une jolie découverte 
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 27 Avr - 20:42 (2017)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Valérie Beck
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 5 421
Localisation:
Féminin

MessagePosté le: Ven 28 Avr - 08:13 (2017)    Sujet du message: Autour de en Sol de Robbins, de la Valse, du Boléro, de Ravel, de Chanel, du train bleu, du jazz et du music hall etc!... Répondre en citant

@Joseph : Ah, je vous comprends pour Nicolas Le Riche! Et votre train, me rappelle quelque  chose que regardaient mes neveux lorsqu'ils étaient enfants!
Pour le rideau, il était là avant son lever précisément, comme celui pour Parade
La première fois que j'ai visionné mon DVD et cette pièce précisément ( il y a le Tricorne aussi dessus) , j'ai trouvé ça " nul"! et puis un soir, j'ai décidé de le regarder d'un oeil neuf, sans attente, et là j'ai pu entrer dans ce ballet léger, sautillant, qui ne se prend pas au sérieux, et dont le seul but est d'être divertissant! Et j'ai bien ri! Comme quoi, c'est souvent une question d'angle, de point de vue, qui nous permet d'appréhender une oeuvre différemment!
_________________
mon blog de danse http://www.shabastet.com/

Formation personnelle de yoga en 3 ans, de professeur en 4 ans et de yoga nidra en 2 ans
http://www.art-et-yoga.fr/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Valérie Beck
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 5 421
Localisation:
Féminin

MessagePosté le: Sam 29 Avr - 10:57 (2017)    Sujet du message: Autour de en Sol de Robbins, de la Valse, du Boléro, de Ravel, de Chanel, du train bleu, du jazz et du music hall etc!... Répondre en citant

Aujourd'hui, texte extrait du :  Train bleu : la couleur et le mouvement d'un voyage,   de Rocio Robles Tardio à lire en texte intégral 



L'article tout entier est vraiment passionnant à lire! Il parle bien sûr du Train bleu, l'oeuvre qui nous occupe ici, mais de tout le contexte de cette époque!

 
Citation:

 Le Train bleu est une danse comique qui rendait compte de la façon de s’amuser des gens aisés et du rôle que les artistes y jouaient. Nul mieux que Jean Cocteau pour en témoigner. Il était l’un des meilleurs connaisseurs de la Côte d’Azur, l’ami de comtes, de peintres, d’écrivains et de sculpteurs, séjournait à Villefranche et était toujours le bienvenu là où l’on cuisinait, buvait ou respirait cet « esprit bleu » qui émanait de la ligne Calais-Méditerranée. Le ballet fonctionnait aussi comme une sorte de réclame de la Côte, faisant d’elle un lieu de référence pour la création artistique où l’on pouvait poursuivre les soirées littéraires entamées à Paris et prolongées au bar dans le train. Selon Cocteau, l’argument du Train bleu est si simple que son livret ne contenait pas de texte. La musique, composée par Darius Milhaud, maintenait tout du long un rythme drolatique qui traduisait en notes l’allégresse des voyageurs à peine arrivés au bord de la mer. Avant que la pièce ne débute, un air de fanfare écrit exprès par Georges Auric invitait les spectateurs à admirer le rideau, réalisé d’après une gouache de Pablo Picasso – La Course, deux femmes courant sur la plage (1922) (fig. 2). Diaghilev voulait compter une fois de plus sur la participation de Picasso aux décors de ce ballet, mais le peintre de Málaga, las de ses dernières collaborations avec les ballets russes – Parade (1917), El sombrero de tres picos (1921) –, refusa. Toutefois il offrit une gouache au cas où celle-ci pourrait s’avérer utile. Ce qui fut le cas. Le prince Shervashidze, ami de Diaghilev, fut chargé de l’agrandir afin d’en faire un grand rideau. Naturellement ce que personne n’imaginait, c’est que le jour de la première, Picasso irait voir le résultat et signerait ce rideau comme son œuvre, en ajoutant au passage une cordiale dédicace à Diaghilev5.


  

Anedocte amusante!

 
Citation:

 Au terminus, les wagons se transformaient en coulisses et vestiaires où enfiler son maillot car la mer se trouvait juste de l’autre côté de la fenêtre, comme l’a dessiné Roland Hugon dans une affiche pour la SNCF à la fin des années trente (fig. 3).



En écho au rideau de scène :

 


Et aussi

 

_________________
mon blog de danse http://www.shabastet.com/

Formation personnelle de yoga en 3 ans, de professeur en 4 ans et de yoga nidra en 2 ans
http://www.art-et-yoga.fr/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Valérie Beck
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 5 421
Localisation:
Féminin

MessagePosté le: Mar 2 Mai - 17:58 (2017)    Sujet du message: Autour de en Sol de Robbins, de la Valse, du Boléro, de Ravel, de Chanel, du train bleu, du jazz et du music hall etc!... Répondre en citant

Aujourd'hui quelques mots sur En Sol de Robbins, chorégraphié en 1975!

On comprend mieux maintenant la filiation et l'hommage rendu à ce Train bleu, à cette époque révolue - les costumes de bain rayés rappellent les années 1920-1930, à cette fausse insouciance.
Si de son côté, Ravel s'était amusé à faire des clins d'oeil au Jazz,  via les danses à la mode comme le cake walk,  Robbins, lui, en fait à la chorégraphie de Nijinska
Ainsi, les deux solistes marchant à la manière de " Beau Gosse" par moments, en " roulant des mécaniques"
Les filles sont " girly " à souhaits, en rappelant comme l'a fait Nijinska dans son Train Bleu, les girls des musicals.

Pas de rideaux à la Picasso, mais cette toile de fond qui évoque forcément " la Grande bleue", la Méditerannée, celle pour qui on enfilait son maillot de bain dans le train!





Les solistes, bien sûr, interviennent sur les solo de piano, et pour le premier mouvement, la danseuse fait son entrée sur le premier solo, tandis que le danseur fait la sienne sur la reprise de cette même partie.
Ils restent seuls en scène pour le second mouvement, où le piano reste longtemps seul en scène
Puis les 6 filles et 6 garçons reviennent pour le dernier mouvement, en compagnie des solistes.

Une œuvre pleine de vie, où passe beaucoup de poésie aussi ( si c'est bien dansé) qui restitue une époque, une ambiance disparue, et qui rend un double hommage : à Ravel et à Nijinska.


  
  

  

_________________
mon blog de danse http://www.shabastet.com/

Formation personnelle de yoga en 3 ans, de professeur en 4 ans et de yoga nidra en 2 ans
http://www.art-et-yoga.fr/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Valérie Beck
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 5 421
Localisation:
Féminin

MessagePosté le: Mar 9 Mai - 20:19 (2017)    Sujet du message: Autour de en Sol de Robbins, de la Valse, du Boléro, de Ravel, de Chanel, du train bleu, du jazz et du music hall etc!... Répondre en citant

Absolument pas le temps de venir ici, en ce moment, hélas, mais la suite pour bientôt, promis! Okay
_________________
mon blog de danse http://www.shabastet.com/

Formation personnelle de yoga en 3 ans, de professeur en 4 ans et de yoga nidra en 2 ans
http://www.art-et-yoga.fr/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Pink Kitten


Hors ligne

Inscrit le: 27 Sep 2016
Messages: 134
Féminin

MessagePosté le: Mer 10 Mai - 15:40 (2017)    Sujet du message: Autour de en Sol de Robbins, de la Valse, du Boléro, de Ravel, de Chanel, du train bleu, du jazz et du music hall etc!... Répondre en citant

Je vais donc attendre sagement (promis aussi).
_________________
Pas besoin de savoir danser pour admirer la danse. Il suffit de savoir apprécier ce qui est beau.
Revenir en haut
Valérie Beck
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 5 421
Localisation:
Féminin

MessagePosté le: Sam 13 Mai - 09:29 (2017)    Sujet du message: Autour de en Sol de Robbins, de la Valse, du Boléro, de Ravel, de Chanel, du train bleu, du jazz et du music hall etc!... Répondre en citant

Aujourd’hui, une petite présentation de la Valse de Maurice Ravel.

La période pendant laquelle Ravel a composé la Valse a été une période douloureuse. Le musicien se porte mal, se remet encore plus mal de la mort de sa mère, suit les conseils de ses médecins autant que possible sans voir aucune amélioration ; il sombre dans une « insondable mélancolie » à la Dürer et devient même indifférent à une partie de lui-même. Il ne parvient plus à composer et pourtant, il est persuadé que c’est la seule chose dont il ait réellement besoin. Pendant ce temps, ses cadets, Poulenc et Milhaud, eux, composent abondamment des œuvres pleines de vie et d’ardeur.
Le projet de la Valse, conçu comme un hommage à Johann Strauss, date de 1906 mais il n’aboutit pas. Ravel le garde pourtant en mémoire. En 1917, Diaghilev qui lui avait commandé Daphnis et Chloé pour le chorégraphe Michel Fokine, lui commande un nouveau ballet. Entre temps, tout un monde a sombré corps et âme dans la grande boucherie de 1914. Comment revenir à cette danse, désormais rattachée à ce qui n’est plus, sans la transformer en danse « macabre » ?
   

   

   
Michel Fokine dans Daphnis et Chloé -1912
  


Ravel écrit alors :
« J’avais conçu (1906) cette œuvre comme une espèce d’apothéose de la valse viennoise à laquelle se mêle dans mon esprit (1919) l’impression d’un tournoiement fantastique et fatal. Je situe cette valse dans un palais impérial en 1855."
C’est dans une maison isolée en Ardèche, prêtée par des amis à sa demande car il ne supporte pas la joie tonitruante de la victoire, que Ravel se plonge en plein hiver dans ce projet qui lui tient à cœur. Curieusement, sa propre gloire l’isole d’une partie de lui-même. Peu de temps auparavant, à la sortie d’un concert, tandis qu’une foule se presse pour le voir, il dit, anticipant ainsi le célèbre « les hommes s’endorment avec Rita Hayworth et se réveillent avec moi » de la célèbre actrice : « ce n’est pas moi qu’ils veulent voir, c’est Maurice Ravel ! »



   
   
la sulfureuse Misia, amie de Ravel
  

L’œuvre est d’abord écrite pour piano et dédiée à l’excentrique Misia Godebska chez qui Ravel la jouera en présence de Diaghilev, Stravinski et Poulenc qui avait 21 ans et qui fut sidéré, écrit-il dans Moi et mes amis, de ce qui se passa ce jour là : Diaghilev refusa l’œuvre, Stravinski en fut silencieusement ravi, et Ravel quitta dignement le salon sans un mot, sa partition sous le bras.
Le calme apparent avec lequel Ravel quitta l’appartement de Godebska cacha en réalité une blessure profonde ; dès lors, il cessa toute relation avec Diaghilev mais aussi avec Stravinsky. Ravel qui gardait déjà sur le cœur que son Daphnis avait été éclipsé par Petrouchka, fut mortifié par le silence hostile de Stravinski.
 
Finalement, c’est Ida Rubinstein qui la première va chorégraphier cette œuvre en 1929 (c’est la dédicataire du Boléro en 1928) puis ensuite Balanchine en 1951. Poulenc, qui assista à la représentation, fut transporté d’admiration pour la chorégraphie.

 

  

   
Ida Rubinstein, créatrice et dédicataire du Boléro
  
 
L’œuvre est étonnante car elle ne cherche pas à être belle, à séduire. Elle porte, comme les œuvres expressionnistes d’avant guerre, une sourde angoisse. Celle de Ravel, probablement, hanté par un mal qui le ronge peu à peu et qui aura le dernier mot.
Dans le tohu-bohu insouciant d’une certaine partie de la société d’après-guerre, cette œuvre sombre s’inscrit dans une volonté de rester lucide sur le monde encore tout gorgé d’horreur, comme l’est le merveilleux commandant Delaplane du film « la Vie et rien d’autre » de Bertrand Tavernier qui inlassablement en 1920, continue de rechercher les disparus et comptabilise avec une précision d’horloger suisse, tous ceux qui sont morts et que l’histoire veut déjà oublier. 

_________________
mon blog de danse http://www.shabastet.com/

Formation personnelle de yoga en 3 ans, de professeur en 4 ans et de yoga nidra en 2 ans
http://www.art-et-yoga.fr/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Pink Kitten


Hors ligne

Inscrit le: 27 Sep 2016
Messages: 134
Féminin

MessagePosté le: Sam 13 Mai - 13:13 (2017)    Sujet du message: Autour de en Sol de Robbins, de la Valse, du Boléro, de Ravel, de Chanel, du train bleu, du jazz et du music hall etc!... Répondre en citant

Merci pour ces nouvelles informations toujours aussi intéressantes, Valérie. Je n'ai jamais entendu cette valse, mais je vais chercher. Ça me changera du fameux Boléro qui me revient souvent en tête alors que je ne l'ai pas entendu depuis le gala de Deauville (il suffit de voir "Boléro" sur les pages de distributions et c'est parti).
_________________
Pas besoin de savoir danser pour admirer la danse. Il suffit de savoir apprécier ce qui est beau.
Revenir en haut
Valérie Beck
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 5 421
Localisation:
Féminin

MessagePosté le: Sam 13 Mai - 19:10 (2017)    Sujet du message: Autour de en Sol de Robbins, de la Valse, du Boléro, de Ravel, de Chanel, du train bleu, du jazz et du music hall etc!... Répondre en citant

@Pink Kitten : Ah, je connais bien cela! Les airs qui tournent en boucle, ainsi en décembre janvier, ce fut le Lac et en février mars, le SOnge! de belles oeuvres, assurément! Merci pour votre retour toujours bienveillant, Pink Kitten!
_________________
mon blog de danse http://www.shabastet.com/

Formation personnelle de yoga en 3 ans, de professeur en 4 ans et de yoga nidra en 2 ans
http://www.art-et-yoga.fr/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Pink Kitten


Hors ligne

Inscrit le: 27 Sep 2016
Messages: 134
Féminin

MessagePosté le: Sam 13 Mai - 19:27 (2017)    Sujet du message: Autour de en Sol de Robbins, de la Valse, du Boléro, de Ravel, de Chanel, du train bleu, du jazz et du music hall etc!... Répondre en citant

"Étrangement", j'avais les mêmes musiques que vous en tête à ces moments-là. Au moins, c'est mieux que quand c'est une chanson idiote...
_________________
Pas besoin de savoir danser pour admirer la danse. Il suffit de savoir apprécier ce qui est beau.
Revenir en haut
Valérie Beck
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 5 421
Localisation:
Féminin

MessagePosté le: Sam 13 Mai - 20:15 (2017)    Sujet du message: Autour de en Sol de Robbins, de la Valse, du Boléro, de Ravel, de Chanel, du train bleu, du jazz et du music hall etc!... Répondre en citant

 
Citation:
 Au moins, c'est mieux que quand c'est une chanson idiote...

haha!! ça, des chansons idiotes, j'en ai parfois; l'autre jour c'était une chanson débile de Patrick Topalof que vous n'avez sûrement pas connu! Mr. Green
Je ferai donc aussi un petit blabla sur les Valses nobles et sentimentales puisque Balanchine les a utilisées dans " La Valse"
A chaque fois, en écrivant ce titre, je pense à l'oeuvre de Camille Claudel!
_________________
mon blog de danse http://www.shabastet.com/

Formation personnelle de yoga en 3 ans, de professeur en 4 ans et de yoga nidra en 2 ans
http://www.art-et-yoga.fr/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Pink Kitten


Hors ligne

Inscrit le: 27 Sep 2016
Messages: 134
Féminin

MessagePosté le: Dim 14 Mai - 00:28 (2017)    Sujet du message: Autour de en Sol de Robbins, de la Valse, du Boléro, de Ravel, de Chanel, du train bleu, du jazz et du music hall etc!... Répondre en citant

Non, en effet, je ne vois pas qui c'est... mais il y a plein de chanteurs actuels que je ne connais pas non plus parce que je n'écoute jamais la radio.

Ah, je m'y attendais, à ce projet de "petit blabla" sur les Valses nobles et sentimentales ! Je le lirai volontiers, comme le reste.
_________________
Pas besoin de savoir danser pour admirer la danse. Il suffit de savoir apprécier ce qui est beau.
Revenir en haut
Valérie Beck
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 5 421
Localisation:
Féminin

MessagePosté le: Sam 20 Mai - 22:43 (2017)    Sujet du message: Autour de en Sol de Robbins, de la Valse, du Boléro, de Ravel, de Chanel, du train bleu, du jazz et du music hall etc!... Répondre en citant

Encore un peu de patience, j'aurai plus de temps le week end prochain!  Laughing
_________________
mon blog de danse http://www.shabastet.com/

Formation personnelle de yoga en 3 ans, de professeur en 4 ans et de yoga nidra en 2 ans
http://www.art-et-yoga.fr/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Valérie Beck
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 5 421
Localisation:
Féminin

MessagePosté le: Dim 21 Mai - 13:41 (2017)    Sujet du message: Autour de en Sol de Robbins, de la Valse, du Boléro, de Ravel, de Chanel, du train bleu, du jazz et du music hall etc!... Répondre en citant

Je laisse de coté les préparatifs pour l'option musique au bac,  - Taillefere, Ravel, Mozart, cette année, les programmes sont bien sages! - pour poster une video  sur les très touchantes valses Sentimentales de Schubert
On saisit toute la filiation qu'il y a avec Schubert : https://www.youtube.com/watch?v=Rfzf623pgKM
à écouter les jours de mélancolie...!
_________________
mon blog de danse http://www.shabastet.com/

Formation personnelle de yoga en 3 ans, de professeur en 4 ans et de yoga nidra en 2 ans
http://www.art-et-yoga.fr/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Elisabeth


Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 2 420
Localisation: Orléans
Féminin

MessagePosté le: Dim 21 Mai - 16:32 (2017)    Sujet du message: Autour de en Sol de Robbins, de la Valse, du Boléro, de Ravel, de Chanel, du train bleu, du jazz et du music hall etc!... Répondre en citant

merci pour le lien, Valérie.
Une musique qui me réchauffe le cœur.
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 15:14 (2017)    Sujet du message: Autour de en Sol de Robbins, de la Valse, du Boléro, de Ravel, de Chanel, du train bleu, du jazz et du music hall etc!...

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    dansespluriel Index du Forum -> Les spectacles et les festivals -> Opéra de Paris Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2, 3  >
Page 2 sur 3

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com