dansespluriel Index du Forum dansespluriel
forum consacré aux danses, tous styles
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Entrer dans la danse : L'envers du ballet de l'opéra de Paris - Joël Laillier
Aller à la page: 1, 2  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    dansespluriel Index du Forum -> Les spectacles et les festivals -> Opéra de Paris
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Valérie Beck
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 5 421
Localisation:
Féminin

MessagePosté le: Sam 3 Juin - 11:25 (2017)    Sujet du message: Entrer dans la danse : L'envers du ballet de l'opéra de Paris - Joël Laillier Répondre en citant

Voici un livre singulier que je vais recevoir cette semaine!



quatrième de couverture


 
Citation:

 La représentation du monde de la danse classique oscille entre fascination et condamnation. Fascination pour les danseurs et danseuses qui se consacrent " corps et âme " à la recherche de l'excellence artistique. Condamnation de la souffrance et des sacrifices d'une vie d'ascète dans un univers compétitif à l'extrême. La représentation du monde de la danse classique oscille entre fascination et condamnation. Fascination pour les danseurs et danseuses qui se consacrent " corps et âme " à la recherche de l'excellence artistique. Condamnation de la souffrance et des sacrifices d'une vie d'ascète dans un univers compétitif à l'extrême. Le cinéma, la littérature et les médias véhiculent sans cesse une telle tension, comme en témoigne le fi lm à succès Black Swan.
Le Ballet de l'Opéra de Paris est au cœur de cette représentation fantasmatique, au point d'en être le modèle. Dévoilement des coulisses de cette institution prestigieuse, cet ouvrage montre comment les désirs des jeunes aspirants sont façonnés, entretenus ou remis en cause au fil d'une vie tout entière consacrée à la danse malgré des chances de réussite très incertaines.
L'enquête menée auprès des élèves et de leurs parents, des professeurs et des anciens danseurs permet de saisir sur le vif les mécanismes sociaux qui amènent les danseurs à donner du sens à leur engagement. En suivant les danseurs et les danseuses dès l'entrée dans la pratique, durant la scolarité et jusqu'à leur départ à la retraite, Joël Laillier donne à voir la fabrique d'une élite artistique.


  

  

_________________
mon blog de danse http://www.shabastet.com/

Formation personnelle de yoga en 3 ans, de professeur en 4 ans et de yoga nidra en 2 ans
http://www.art-et-yoga.fr/


Dernière édition par Valérie Beck le Mer 7 Juin - 09:21 (2017); édité 1 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Sam 3 Juin - 11:25 (2017)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Valérie Beck
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 5 421
Localisation:
Féminin

MessagePosté le: Mar 6 Juin - 16:30 (2017)    Sujet du message: Entrer dans la danse : L'envers du ballet de l'opéra de Paris - Joël Laillier Répondre en citant

Livre reçu ce jour, je vous en reparle dès que j'ai le temps!
_________________
mon blog de danse http://www.shabastet.com/

Formation personnelle de yoga en 3 ans, de professeur en 4 ans et de yoga nidra en 2 ans
http://www.art-et-yoga.fr/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Valérie Beck
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 5 421
Localisation:
Féminin

MessagePosté le: Mer 7 Juin - 09:18 (2017)    Sujet du message: Entrer dans la danse : L'envers du ballet de l'opéra de Paris - Joël Laillier Répondre en citant

Quelques mots sur le début du livre qui me laisse perplexe!
Ce livre pose comme base plusieurs choses dès le début que je vous livre telles quelles sans pour l'instant donner mon avis sauf en bas:

  1. De vocation, il n'y en a pas; les enfants sont plus ou moins choisis à cause de leur physique, et à partir de là, dirigés à cause de ce physique vers l' examen d'entrée de l'école de danse
  2. De cours en stages, de rencontres avec les " grands professeurs" au petit stage de l'école de danse, les enfants finissent par intégrer l'idée qu'ils sont différents, et dotés d'un corps " faits" pour danser. Le choix de la danse classique plutôt que d'un autre style viendrait du goût personnel de l'un des deux parents qui inciterait son enfant à se diriger vers elle plutôt que vers le hip hop ou la danse contemporaine
  3. C'est le professeur de danse qui guide, les parents et leur enfant s'en remettant à l'avis d'un professionnel qui sait.
  4. Tous les enfants sont issus de milieux plutôt aisés, ou de milieux favorisés sur le plan social et culturel, contrairement au 19ème siècle, où les enfants venaient plutôt de classes populaires, avec l'espoir du côté des mères que leurs filles trouvent un riche bourgeois pour les entretenir.
  5. Long discours sur le mot " vocation" et mise en parallèle avec le séminaire et ce que cela implique. Comparaison d'une vocation religieuse et artistique qui dans les deux cas est sous influence.  Remise en cause de  " l'appel" que ressentirait l'enfant qui serait, d'après les propos du livre, sous influence d'une manière ou d'une autre



J'avoue que cette lecture, assez facile, m'interroge profondément, car j'ai l'impression d'un parti pris dès le départ, bien que l'auteur s'en défende et explique au contraire qu'il a mené son enquête sans préjugé, sans connaissance initiale de la danse, et  a beaucoup questionné les familles.
Il explique que grâce à elles, il a pu poser des questions qui lui auraient fermé des portes s'il les avait posés dans le cadre de l'opéra.
Il me semble cependant - mais c'est une intuition sans preuve - que sont laissés de côté les enfants qui réellement ressentent dès leur plus jeune âge, 4 ou 5 ans, ce désir profond de danse classique. De ceux là, pour l'instant dans le livre, il n'en est absolument pas question.


La préface du livre fustige d'une manière assez grossière l'institut opéra de Paris que le" pauvre" Millepied n'a pas pu " secouer" de son passé et de sa torpeur.. Millepied, en quelques lignes, étant présenté comme l'homme qui aurait enfin débarrassé cette institution de son lourd passé.
Bessy aussi se fait fustiger pour avoir " codifié" à l'extrême le corps d'un danseur classique : long, mince, pas de rotules qui sortent, de longs tendons pour les sauts, etc, ces critères mettant à l'index tous les enfants qui n'ont pas ces critères physiques et qu'on décourage même s'ils dansent bien.

Il est vrai que lorsque l'on voit les danseuses des années 1940/1970, les corps étaient tout de même sensiblement différents,
Aujourd'hui, une Claire Motte ne serait peut être plus admise à l'école de danse...  et cela laisse réfléchir.

Une autre chose qui fait réfléchir, c'est l'évolution de ce corps à travers les âges, car Marie Taglioni, précisément, est décrite par Gautier comme ne pouvant susciter de désir chez l'homme tant elle était maigre, avec de grands bras et de grandes jambes, à l'inverse de Fanny Essler qui était plus pulpeuse.
Marie Taglioni était donc un " avant goût" de ce qu'allait être le corps de la danseuse à la fin du 20ème siècle, Guillem donnant le coup de grâce final aux corps moins longs et fins. Mais j'en reparlerai dans le topic sur la Sylphide.

Suite demain!
_________________
mon blog de danse http://www.shabastet.com/

Formation personnelle de yoga en 3 ans, de professeur en 4 ans et de yoga nidra en 2 ans
http://www.art-et-yoga.fr/


Dernière édition par Valérie Beck le Mer 7 Juin - 10:29 (2017); édité 1 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Val


Hors ligne

Inscrit le: 01 Avr 2015
Messages: 610
Féminin

MessagePosté le: Mer 7 Juin - 10:25 (2017)    Sujet du message: Entrer dans la danse : L'envers du ballet de l'opéra de Paris - Joël Laillier Répondre en citant

merci, ça me donne envie de lire ce livre
Revenir en haut
Elisabeth


Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 2 420
Localisation: Orléans
Féminin

MessagePosté le: Mer 7 Juin - 19:39 (2017)    Sujet du message: Entrer dans la danse : L'envers du ballet de l'opéra de Paris - Joël Laillier Répondre en citant

Merci Valérie. J'attends la suite !
Revenir en haut
Valérie Beck
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 5 421
Localisation:
Féminin

MessagePosté le: Ven 9 Juin - 08:12 (2017)    Sujet du message: Entrer dans la danse : L'envers du ballet de l'opéra de Paris - Joël Laillier Répondre en citant

La suite pour ce week end mais l'enquête menée par l'auteur sur au moins 7 ans ( travail de CNRS oblige) fait vraiment froid dans le dos...
A cause du scandale qui avait éclaté il y a une dizaine d'années, on savait la condition d'enseignement et de recrutement des petits rats vraiment très difficile, mais c'est au delà de ce que l'on peut imaginer quand on voit les répercussions que cela a sur des familles entières et ce côté très "militaire" de cette organisation. Pour exemple rapide au passage,  les différentes blessures très sérieuses d'un élève qui le pousse à abandonner, car il n'en peut plus,  mais que les parents, à l'inverse, poussent à continuer et qui se reblesse encore plus sévèrement ensuite, tout le corps l'abandonnant pour ainsi dire.... la façon dont sont affichés les résultats scotchés sur la porte, alors que les élèves ont déjà vidé leur chambre, se tiennent dehors avec leur valise, et ne remettent donc plus jamais les pieds dans l'école en cas de renvoi, ne pouvant même pas vraiment dire au revoir aux autres élèves tétanisés par les résultats, même s'ils sont reçus.
Le désespoir de ceux qui restent mais qui en 3ème ou 2de division voient leur(s) ami(s) exclu(e)(s), avec qui des liens forts ont été noués, pour ceux qui parviennent à s'en faire... bref. Beaucoup de cruauté dans tout cela qui est accepté par tous car " vous faites partie de l'élite"!...
Plus de détails demain.
_________________
mon blog de danse http://www.shabastet.com/

Formation personnelle de yoga en 3 ans, de professeur en 4 ans et de yoga nidra en 2 ans
http://www.art-et-yoga.fr/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Elisabeth


Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 2 420
Localisation: Orléans
Féminin

MessagePosté le: Sam 10 Juin - 10:38 (2017)    Sujet du message: Entrer dans la danse : L'envers du ballet de l'opéra de Paris - Joël Laillier Répondre en citant

Le genre de livre qui vous dégouterait de la danse.
On peut tout faire dire à des statistiques, ici, je pense que c'est la même chose.
Cela dépend comment on prend les choses.
Le milieu de la danse est un monde à part, parfois cruel.
Revenir en haut
Amélie


Hors ligne

Inscrit le: 10 Sep 2012
Messages: 332
Féminin

MessagePosté le: Sam 10 Juin - 14:12 (2017)    Sujet du message: Entrer dans la danse : L'envers du ballet de l'opéra de Paris - Joël Laillier Répondre en citant

Je suis en cours de lecture pour ma part.


Toute la partie sur la naissance de la vocation est vraiment passionnante. Elle montre comment l'enfant passe de la passion (il aime vraiment danser) à l'idée d'entrée à l'Opéra, et à l'idée que l'Opéra est sa place, qu'il est destiné pour l'Opéra (encore plus destiné que pour la danse). Il y a aussi toute une réflexion sur le travail, sur la répétition. L'engagement des enfants, mais aussi celles des parents, ne me choque pas (je ne parle pas du témoignage cité par Valérie). C'est, à mon avis, quelque chose que l'on retrouve chez tous les enfants qui s'engagent dans une voie particulière, dans le sport-étude, etc.


L'auteur met aussi en avant la sur-représentation des classes sociale aisées parmi les familles des enfants de l'EDD. Très intéressant aussi, mais il manque un aspect dans cette réflexion : le fait qu'il y a 20-30 ans, cette sur-représentation ne se faisait pas forcément ressentir. L'auteur en parle mais n'explique pas forcément ce changement. Il faut dire aussi qu'il travaille sur l'EDD telle qu'elle est aujourd'hui, avec le témoignage des enfants d'aujourd'hui. 


Par contre, tout ce qui concerne la santé est vraiment choquant. On voit que, même si le discours a changé, la façon de voir sa santé corporelle et sa façon se ressentir les blessures n'a pas beaucoup évolué chez les Petits rats. Et que les professeurs ont une attitude extrêmement ambivalente sur le sujet. L'auteur pointe un manque flagrant de structure médicale, et le fait que les familles de classes aisées ont forcément plus de ressources pour combler ce manque. Par exemple, il est expliqué que les élèves doivent se conformer à un physique très particulier (ça, on le sait). Je ne parle pas de minceur, mais de forme des muscles, des choses comme ça, très techniques. L'auteur explique que le professeur pointe du doigt ce défaut, mais que c'est aux familles de régler le problème, en se tournant d'eux-même vers un osthéo, un kiné, etc. On ne dit pas aux enfants comment faire, on leur dit juste qu'il y a un problème. L'analyse de la référence est aussi intéressante (au-delà de la jolie tradition bien sûr, c'est aussi une façon en fait de toujours maintenir les enfants "sous contrôle", ils doivent toujours guetter autour d'eux s'il n'y a pas un adulte). 


Ce livre est un regard, il ne représente donc pas le fonctionnement dans sa globalité de l'EDD. Il offre néanmoins des pistes de réflexion plus qu'intéressantes sur ce qui pourraient évoluer. 
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Valérie Beck
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 5 421
Localisation:
Féminin

MessagePosté le: Sam 10 Juin - 17:06 (2017)    Sujet du message: Entrer dans la danse : L'envers du ballet de l'opéra de Paris - Joël Laillier Répondre en citant

Je suis d'accord avec vous, Amélie, ce livre donne beaucoup à réfléchir, et plus encore, à comprendre ce qui cloche vraiment depuis une douzaine d'années
Vous rendez vous compte qu'aujourd'hui,  ni une Pontois ( 1,56m) ni une Motte ( pas les critères physiques) ni un Guizerix ( même chose) n'accéderaient au corps de ballet? Et peut être même Bessy elle même qui avait un corps de " femme"
On comprend mieux pourquoi ce sont souvent des filles qui  n'ont pas fait l'école de danse qui s'en tirent le mieux : Gilbert, Pagliero, O Neill, Eun Park... et avant elles Platel, Ciaravola, Osta.... elles portent des stigmates moins lourds donc doivent mieux gérer tout cela
On comprend aussi beaucoup mieux pourquoi les danseurs aiment tant le contemporain ( j'y reviendrai)
Dans ce contexte la maladroite phrase de " papier peint" de Millepied s'explique enfin ( j'y reviendrai aussi)
On comprend aussi qu'un Alu " détonne" et stagne malgré son talent.
Bref, on a un éclairage qui permet de comprendre ce qui, comme je le disais plus haut, a été en " empirant"
les choses étaient déjà comme cela autrefois, mais elles sont devenues terriblement excessives  ( explications à venir! Laughing ter!!!)

Je reviens faire la fin du compte rendu de ce livre demain puis je passerai aux commentaires

@Elisabeth ; il ne s'agit pas que de statistiques mais aussi d'observations, de questions posées pendant une dizaine d'années ( parents, élèves, anciens élèves, professeurs, etc..) toujours les mêmes pour comprendre le fonctionnement de l'institution opéra et ensuite à partir de toutes ces données un tableau dressé
Il y a un parti pris, c'est indéniable, mais il y a aussi une logique très précise et très claire, comme dans toute institution!
_________________
mon blog de danse http://www.shabastet.com/

Formation personnelle de yoga en 3 ans, de professeur en 4 ans et de yoga nidra en 2 ans
http://www.art-et-yoga.fr/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Elisabeth


Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 2 420
Localisation: Orléans
Féminin

MessagePosté le: Sam 10 Juin - 19:44 (2017)    Sujet du message: Entrer dans la danse : L'envers du ballet de l'opéra de Paris - Joël Laillier Répondre en citant

Quand je parlais de statistiques, c'était juste un exemple. On peut faire dire beaucoup de choses à des chiffres. En positif et en négatif.
Il va falloir que je lise ce livre, qui m'a l'air tout à fait intéressant, même si ça fait "mal" à la balletomane que je suis.
Revenir en haut
Valérie Beck
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 5 421
Localisation:
Féminin

MessagePosté le: Sam 10 Juin - 20:36 (2017)    Sujet du message: Entrer dans la danse : L'envers du ballet de l'opéra de Paris - Joël Laillier Répondre en citant

Je ne pense pas que cela  fera " mal" à la balletomane que vous êtes, Elisabeth ; mais peut être que  cela vous éclairera sur ce que vous savez intuitivement " clocher" à l'opéra!
Pourquoi Aurélie était-elle si amère? Pourquoi s'est -elle blessée si cruellement au genou? Pourquoi Mathieu Ganio a-t-il été soudain arrêté en plein vol? Pourquoi Le Riche s'est-il blessé au dos? Pourquoi cette impression de froideur qui émane du corps de ballet parfois? Pourquoi a t-on l'impression que certaines danseuses n'osent pas être elles mêmes en scène? Pourquoi cet amour du contemporain dans une compagnie classique? Toutes ces réponses, vous les aurez, et votre amour pour les artistes du ballet n'en sera que plus fort, croyez moi!  En revanche, vous vous direz " sans doute pourrait on gérer les choses autrement, avec moins de souffrance"
Rappelez vous Yannick Noah, il faisait le même constat; et il a alors entraîné une équipe qui a gagné, et sans passer par les mêmes stigmates que ceux que lui même avait vécus et portés tout au long de sa carrière avec toute une détresse qu'il ne s'est avoué que très tard! Alors bien sûr, il y a de danseurs qui traversent l'école et le corps de ballet les ailes aux pieds parce qu'ils sont solides, physiquement, moralement, mentalement.... il semble qu'à leur époque, Bélarbi, Romilli et Le Riche étaient de joyeux drilles... mais aujourd'hui, ils seraient  peut être renvoyés pour manquement à la discipline et au règlement... et n'intregreraient peut être pas le corps de ballet à cause de leur côté " rebellion" qu'ils revendiquaient alors avec une certaine insolence propre à la jeunesse.
Et en fermant le livre, ce que je devrais faire ce soir, vous vous direz juste " pourquoi avoir à ce point scélorer cette institution, pire que dans les années 1980, quand on peut faire autrement"?    Wink
_________________
mon blog de danse http://www.shabastet.com/

Formation personnelle de yoga en 3 ans, de professeur en 4 ans et de yoga nidra en 2 ans
http://www.art-et-yoga.fr/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Valérie Beck
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 5 421
Localisation:
Féminin

MessagePosté le: Dim 11 Juin - 20:43 (2017)    Sujet du message: Entrer dans la danse : L'envers du ballet de l'opéra de Paris - Joël Laillier Répondre en citant

Une Francine Richard entrerait-elle encore dans le ballet aujourd'hui??????
Et pourtant!!!!    https://www.youtube.com/watch?v=DmIW-H8goSA
_________________
mon blog de danse http://www.shabastet.com/

Formation personnelle de yoga en 3 ans, de professeur en 4 ans et de yoga nidra en 2 ans
http://www.art-et-yoga.fr/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Elisabeth


Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 2 420
Localisation: Orléans
Féminin

MessagePosté le: Lun 12 Juin - 07:07 (2017)    Sujet du message: Entrer dans la danse : L'envers du ballet de l'opéra de Paris - Joël Laillier Répondre en citant

Je redécouvre cette variation. Magnifique !
Revenir en haut
Valérie Beck
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 5 421
Localisation:
Féminin

MessagePosté le: Lun 12 Juin - 08:30 (2017)    Sujet du message: Entrer dans la danse : L'envers du ballet de l'opéra de Paris - Joël Laillier Répondre en citant

Elisabeth, c'est exactement l'impression que j'ai eu en   voyant  cette variation : la redécouvrir, et pourtant, je l'ai vue danser par plusieurs ballerines en " live"
mais là, il y a une véritable magie quand on la regarde danser!

J'ai quasiment fini la lecture, j'y reviendrai,  il y a un parti  pris évident dans ce livre " sociologique"  pour démontrer en gros " que de vocation, il n'y en a pas chez les danseurs " - chose que je commenterai plus tard, - mais en même temps, cet ouvrage offre beaucoup de pistes de réflexions intéressantes.

G Thesmard disait bien elle même que l'opéra de Paris est une " machine à broyer les faibles" dans le documentaire de Niels Tavernier, et cela n'est pas un scoop, mais d'autres choses m'interpellent surtout sur la norme du corps du danseur aujourd'hui

Je sais qu'il y a au moins 15 ans, Jean Guizerix et W Piolet, avaient écrit un article pour s'insurger contre le  "corps en deux dimensions" voulu par l'opéra qui nous habitue depuis une douzaine d'années à des  corps identiques, tant est si bien qu'on finit par l'accepter comme étant normal

Comme je le disais plus haut, nombre d'étoiles des années 60/70 sont complètement hors normes par rapport à aujourd'hui, et  quand on les regarde dans les videos, on voit leur personnalité, leur danse, on voit le ou la danseuse;  aujourd'hui, tout le monde est plus ou moins contraint d'être identique, de se ressembler
Sinon, on remarque tout de suite celle qui est plus petite, qui a plus de poitrine, ou qui a juste les hanches un peu plus larges
Avant, non
Et dans d'autres compagnies, c'est complètement différent; la venue de l'english ballet l'an passé, c'était tout l'inverse, et cela ne choquait pas

La première question qui se pose est donc : peut on arriver à une unité de style avec des corps sensiblement différents?


L'opéra, aujourd'hui, répond non.

Ensuite, par rapport au contemporain, quel soulagement pour les danseurs de ne pas être choisi en fonction des critères de leur corps physique, mais de leur personnalité, de ce qu'ils expriment, du message qui passe à travers eux
Voilà pourquoi aujourd'hui, ils finissent par préférer le contemporain au classique non pas parce qu'ils n'aiment pas le classique, mais parce que celui ci leur rappelle  par exemple et la liste pourrait faire trois pages; que leurs muscles n'ont pas la bonne forme, leur cou est trop court, leurs bras pas assez longs, leur buste trop développé vers le haut, leurs mollets..etc, etc.... ils se voient pas petits bouts avec tous les défauts pointés depuis leur enfance sur ce qui physiquement les empêche d'être les danseurs label " opéra de paris"

Voilà pour les premières réflexions.

 
_________________
mon blog de danse http://www.shabastet.com/

Formation personnelle de yoga en 3 ans, de professeur en 4 ans et de yoga nidra en 2 ans
http://www.art-et-yoga.fr/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Val


Hors ligne

Inscrit le: 01 Avr 2015
Messages: 610
Féminin

MessagePosté le: Lun 12 Juin - 08:49 (2017)    Sujet du message: Entrer dans la danse : L'envers du ballet de l'opéra de Paris - Joël Laillier Répondre en citant

Je ne suis pas tellement d'accord avec vous Valérie. J'ai commandé le livre, j'attends donc pour en commenter le contenu mais je trouve que l'on ne peut pas comparer jadis et maintenant. Il y a une tendance générale internationale qui n'est pas qu'au ballet de l'opéra de Paris d'harmoniser les corps dans les compagnies européennes de premier plan, les russes en tête. On attend des corps longs et fins, pas seulement chez les filles mais aussi chez les garçons. Quand on voit les compagnies américaines, on ne peut s'empêcher de se faire la réflexion que notre oeil européen n'est pas habitué à ça... L'English national ballet... c'est aussi la marque de sa directrice, Tamara Rojo qui a lutté toute sa carrière pour imposer son corps jugé lui-même peu à la mode...
Après, il y a quand même des exceptions à Paris et de plus en plus, et pas seulement avec le passage de Millepied qui a tout fait pour contrer cela. 
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 06:50 (2017)    Sujet du message: Entrer dans la danse : L'envers du ballet de l'opéra de Paris - Joël Laillier

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    dansespluriel Index du Forum -> Les spectacles et les festivals -> Opéra de Paris Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com