dansespluriel Index du Forum dansespluriel
forum consacré aux danses, tous styles
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Autour de Don Quichotte

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    dansespluriel Index du Forum -> Les spectacles et les festivals -> Opéra de Paris
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Valérie Beck
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 5 600
Localisation:
Féminin

MessagePosté le: Mar 14 Nov - 20:05 (2017)    Sujet du message: Autour de Don Quichotte Répondre en citant

Retour du petit feuilleton autour d'un ballet de Noureev : Don Quichotte




Prologue : Noureev et Don Quichotte


Très jeune, à peine âgé de 21 ans, Noureev a dansé au Kirov le rôle du barbier, Basilio ; il adorait ce rôle virtuose, mais aussi très drôle. Basilio, c’est un feu-follet qui s’amuse, n’a pas froid aux yeux, et mène la danse. En bon méridional, il a du bagout. Dans la version filmée de 1972 qu’il dirigea lui-même avec l’Australian ballet, - s’il avait pu un même soir, faire les costumes, les décors, diriger l’orchestre et danser, et encore, tous les rôles, il l’aurait fait ! - il est irrésistible de drôlerie quand il fait semblant d’être mort.  A voir ICI
En Occident, il remonte le ballet pour Vienne en 1966, et demande en même temps à John Lanchbery de changer certaines pages de la partition pour qu’elle corresponde mieux à sa vision du ballet, qu’il voulait enjoué et joyeux.
Je me rappelle d’ailleurs très bien ce premier Don Quichotte, vu en 1981, sous la direction de Rosella Hightower, avec Pontois, Bujones, et Loudière en amie de Kitri. Le plateau était complètement contagieux de joie ; tout le monde était un personnage et le plateau débordait de vie.
Jusqu’alors, seul, le pas de deux du troisième acte était dansé, et je le connaissais et j’en raffolais, car je l’avais vu par mon idole d’alors, Claire Motte avec Cyril Atanasoff. Le découvrir cette année là, dans cette fougue, cette joie, cette bonne humeur et ces artistes talentueux reste un souvenir inoubliable. Là, il transmit la version de Gorski d’après Petipa.

Qu’est ce que la chorégraphie lui doit ?

La gaité ! Un plateau toujours en ébullition, avec, grâce aux changements de Lancbery, des danses espagnoles enjouées.
Dans le prologue, il montre un Don Quichotte dans sa chambre, entouré de livres, dont la cervelle bouillonne de toutes les aventures de ses héros chéris et surchauffe au point de faire d’un vulgaire moine chapardeur un écuyer et de prendre une matrone pour la dame de ses rêves.
Dans l’acte 2, avant le rêve de Don Quichotte et toute la scène des dryades, il chorégraphie un superbe pas de deux au châle, sur la musique de la Bayadère. Le petit théâtre pour enfants aussi est de son cru (Petipa ayant prévu des marionnettes) – une mise en abîme comme il aime les faire.

Les beaux décors et costumes de Georgiadis ont été remplacés en 2000 par ceux de Beliaev/Rivkina et je ne m’en console pas ! (Quelques photos à venir !)
_________________
Formation personnelle de yoga en 3 ans, de professeur en 4 ans et de yoga nidra en 2 ans
suivi et programme sur mesure
http://www.art-et-yoga.fr/


Dernière édition par Valérie Beck le Mer 15 Nov - 12:21 (2017); édité 1 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Mar 14 Nov - 20:05 (2017)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Joseph


Hors ligne

Inscrit le: 24 Mai 2016
Messages: 68
Masculin

MessagePosté le: Mar 14 Nov - 21:11 (2017)    Sujet du message: Autour de Don Quichotte Répondre en citant

Très heureux du retour de vos petites chroniques, j'avais beaucoup aimé les précédentes !  Okay


Ahh Don Quichotte, le deuxième ballet que j'ai découvert. Je me souviens n'avoir rien compris à l'argument qui est plutôt complexe à mettre en scène et à comprendre finalement, mais il s'agit là plus d'un prétexte à la danse et au divertissement, cet argument étant tiré d'un passage plutôt anecdotique de l'oeuvre de Cervantes.


Et je n'ai personnellement rien contre les ballets de pur divertissement, on cherche parfois trop à intellectualiser les oeuvres, chercher une profondeur à tout prix, alors que la légèreté fait tellement de bien parfois. Cela n'empêchant pas de passer par diverses émotions et d'être transporté. 


La pyrotechnie et l'humour de l'Act I, la sensualité du pas de châle, le lyrisme de la scène des Dryades et la virtuosité du pas de deux final... autant d'éléments qui m'ont fait adorer ce ballet. Ajouté à cela les sublimes arrangements de Lanchberry qui apportent une réelle plus-value à la musique de Minkus qui sans ça, manque d'ampleur à mon goût. 


Et pour les décors et costumes : je donne aussi ma préférence à Georgiadis dont j'aime beaucoup le travail, ses productions très "clair-obscure" apportent toujours un charme très spécial, un peu hors du temps alors que la production actuelle est plus banale bien que tout soit d'une grande qualité (vive les ateliers de l'opéra!).


On évoquera peut-être plus tard les différent.es interprêtes des principaux rôles, il y a pas mal de vidéos à partager, mais j'aimerais évité de spoiler votre travail Valérie Wink


Hate de lire la suite !
Revenir en haut
Valérie Beck
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 5 600
Localisation:
Féminin

MessagePosté le: Mer 15 Nov - 12:28 (2017)    Sujet du message: Autour de Don Quichotte Répondre en citant

Ravie de vous revoir parmi nous, Joseph, et merci pour vos gentils mots! Okay Quelques videos viendront au fur et à mesure, et je pense que la plupart serez surpris par les tempi très rapides! Je ne sais pas ce qu'il en sera cette année, mais au fil des ans, tous les tempi donné par  Noureev du temps de sa direction se ralentissent de plus en plus ( je ne parle même pas de l'adage à la rose qui devient poussif et lourd à force d'être ralenti alors que Aurore a 16 ans et la fougue de cette âge là, et que même si elle salue les princes suivant son rang, elle n'en reste pas moins vive et légère!)  Chacun peut d'ailleurs  poster ici ce qui lui plait à partir du moment où c'est en lien avec le topic, mais si vous postez des videos, s'il vous plait, plutôt en lien comme je le fais, pour que le texte reste bien visible!   
J'ai édité mon précédent message pour mettre l'extrait dans lequel il fait semblant d'être mort que je remets ici!
La suite ce soir ou demain, avec un petit portrait de marius Petipa!
 
_________________
Formation personnelle de yoga en 3 ans, de professeur en 4 ans et de yoga nidra en 2 ans
suivi et programme sur mesure
http://www.art-et-yoga.fr/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Val


Hors ligne

Inscrit le: 01 Avr 2015
Messages: 663
Féminin

MessagePosté le: Mer 15 Nov - 16:23 (2017)    Sujet du message: Autour de Don Quichotte Répondre en citant

Joseph a écrit:



Et je n'ai personnellement rien contre les ballets de pur divertissement, on cherche parfois trop à intellectualiser les oeuvres, chercher une profondeur à tout prix, alors que la légèreté fait tellement de bien parfois. Cela n'empêchant pas de passer par diverses émotions et d'être transporté. 


!


Quand j'ai commencé à aller au spectacle, le pur divertissement ne me gênait pas mais au fur et à mesure que j'engrange les années de balletomane, j'aime de moins en moins, voire presque plus du tout.
Revenir en haut
Valérie Beck
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 5 600
Localisation:
Féminin

MessagePosté le: Mer 15 Nov - 19:50 (2017)    Sujet du message: Autour de Don Quichotte Répondre en citant

Je ne pense pas qu'on puisse ranger Don Quichotte dans le pur divertissement; lorsque les artistes laissent la place à la danse, il se passe toujours quelque chose de subtil et de profond, et pour parler comme les Indiens, le rasa, la ferveur que fait naître le théâtre, la virtuosité, la beauté, amène l'âme sur des hauteurs vertigineuses!
_________________
Formation personnelle de yoga en 3 ans, de professeur en 4 ans et de yoga nidra en 2 ans
suivi et programme sur mesure
http://www.art-et-yoga.fr/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Pink Kitten


Hors ligne

Inscrit le: 27 Sep 2016
Messages: 174
Féminin

MessagePosté le: Jeu 16 Nov - 12:25 (2017)    Sujet du message: Autour de Don Quichotte Répondre en citant

Ah, les petits "cours d'histoire de la danse" sont de retour ! Merci, Valérie.
_________________
Pas besoin de savoir danser pour admirer la danse. Il suffit de savoir apprécier ce qui est beau.
Revenir en haut
Val


Hors ligne

Inscrit le: 01 Avr 2015
Messages: 663
Féminin

MessagePosté le: Jeu 16 Nov - 15:29 (2017)    Sujet du message: Autour de Don Quichotte Répondre en citant

Valérie Beck a écrit:
Je ne pense pas qu'on puisse ranger Don Quichotte dans le pur divertissement; lorsque les artistes laissent la place à la danse, il se passe toujours quelque chose de subtil et de profond, et pour parler comme les Indiens, le rasa, la ferveur que fait naître le théâtre, la virtuosité, la beauté, amène l'âme sur des hauteurs vertigineuses!


Je n'en suis pas persuadée Wink mais, j'irai encore une fois voir Don Quichotte, pour les danseurs que j'aime
Revenir en haut
Valérie Beck
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 5 600
Localisation:
Féminin

MessagePosté le: Ven 17 Nov - 21:34 (2017)    Sujet du message: Autour de Don Quichotte Répondre en citant

Episode 1 : Marius Petipa


   
Marius Petipa jeune
  

Marius Petipa, le célèbre chorégraphe du Lac des cygnes, de Don Quichotte, de Raymonda, de Casse-Noisette, et de la belle au bois dormant, pour ne citer que ses ballets les plus célèbres, est né en 1818 à Marseille, dans une famille de danseurs puisque père et frères dansaient aussi. Il danse d’abord à Bruxelles, à Nantes, à Bordeaux, tente sa chance à New York, puis travaille quelques temps avec Vestris avant de faire un séjour en Espagne où il apprend les danses traditionnelles : fandango, séguedille, jota et autres, il n’en est d’ailleurs pas peu fier car il raconte tout cela dans ses Mémoires rédigées en Russie en 1906, 6 ans avant sa mort.
Il chorégraphie tout en étant danseur, et ses premières chorégraphies, faut-il s’en étonner, s’appellent Perle de Séville, et l’Etoile de Grenade (1845). Le ballet de Saint-Pétersbourg lui ouvre tout grand ses portes et il en devient l’un des premiers danseurs mais ne renonce pas à la chorégraphie pour autant : aussitôt, ou presque, il remonte (comme par hasard !) Paquita de Joseph Mazilier, puis assiste Jules Perrot pour Giselle, avant de créer son premier ballet en Russie.
     

     
     
Marius Petipa ( Loys, Giselle)
     

     
En 1862, il succède à Saint-Léon en tant que maître de ballet, puis comme chorégraphe en titre en 1870. Commence alors pour lui une période féconde qui voit naître des ballets somptueux où la technique classique la plus pure, « toute française », se nourrit de virtuosité à l’italienne, et incorpore des danses de divers folklores, - ce qui nourrira abondamment le style russe - tout en donnant un faste extraordinaire aux mises en scènes.
Il crééra ainsi une cinquantaine de ballet.
Don Quichotte naît en 1869 ( il a presque 50 ans) à la demande du Théâtre de Moscou avant d'être redonné en 1871 à Saint-Pétersbourg ; les années suivantes verront naître ses ballets les plus célèbres sur des musique de Tchaïkowsky, lire topic de l’année précédente. Il mourra à 92 ans, en Crimée, après avoir donné son dernier ballet en 1903,

Minkus sera son compositeur attitré jusqu’à ce que Tchaïkowsky lui succède.
Son frère Lucien Petipa a créé les rôles titre de Giselle, Sakountala, Namouna, après des débuts dans une reprise de la Sylphide en 1839.     

_________________
Formation personnelle de yoga en 3 ans, de professeur en 4 ans et de yoga nidra en 2 ans
suivi et programme sur mesure
http://www.art-et-yoga.fr/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Valérie Beck
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 5 600
Localisation:
Féminin

MessagePosté le: Mar 21 Nov - 09:55 (2017)    Sujet du message: Autour de Don Quichotte Répondre en citant

Episode 2  : Alexandre Gorski


    

C’est en 1902 que Gorski devenu le chorégraphe du ballet de Saint-Pétersbourg décide de remonter Don Quichotte, tandis que Petipa en semi-retraite  quitte le théâtre l’année suivante. Gorski remodèle considérablement les ensembles et s’appuie  sur la méthode Stanislawki pour permettre à chaque danseur de tenir véritablement un rôle sur scène, même ceux qui ne font que de la figuration pendant que les solistes dansent : la méthode du comédien russe repose grosso modo sur l’utilisation de sa propre vie pour infuser ses rôles, ceux-ci devant s’imprégner de sentiments, d’émotions qui ont été vécus réellement ou qui, grâce à ce travail sur sa propre intériorité, seraient vécus de cette façon si cela devait se produire. Ainsi, sur le plateau, chacun sait quel personnage il est et ce qu’il a à faire. Le ballet devient plus vivant, moins " figé" et reposant moins sur des conventions théâtrâles dépassées; en outre, le corps de ballet ne se fige plus lorsque les solistes dansent, mais continuent de faire vivre leur personnage ( sauf ensembles des dryades conservées  et intégrées à l'acte 2).
Gorski revoit aussi les costumes et les décors, et envoie promener « les vieilleries » de l’époque Petipa, essuyant pas mal de foudres au passage.
Il ne reste donc déjà dès cette époque du Don Quichotte de Petipa plus grand-chose, puisque même la scénographie est revue en entier. De lui, comme pour ses autres ballets sont conservées les variations des solistes, surtout celles de Kitri-Dulcinée ( rôles qui n’étaient pas dansés par la même ballerine chez Petipa lors de sa première version moscovite). N’empêche, son nom ne figure même pas sur l’affiche le soir des représentations !

Pour le rôle de Basile, il est encore plus difficile de savoir ce qui a été conservé, car les danseurs masculins du 20ème vont peu à peu ajouter leur propre virtuosité au rôle (des grands sauts notamment et tour en l’air) ce qui fait que le couple se retrouve au troisième acte dans une sorte de « battle » avant l’heure !
Si à cela on ajoute le remodelage de la partition par Lanchbery qui a surtout revu l’orchestration et a suivi toutes les instructions de Noureev pour les tempi et l’ordre ou l’élagage des morceaux, on comprend bien que le nom de Petipa pour ce ballet ne veut plus dire grand-chose : une trame, des personnages, quelques variations et c’est à peu près tout !

Cela pose toute la question de la tradition et de la transmission des ballets ! Question qui se pose dans d'autres traditions de danse car depuis la mort de Kelucharan Mohapatra qui a beaucoup créé  pour le style classique indien odissi, la génération qui l'a connu  et travaillé avec lui essaie actuellement de filmer tout son travail pour en gardant une trace parfaite et transmettre ainsi au pas près. Est ce vraiment satisfaisant de conserver ainsi les oeuvres chorégraphiques sans les laisser respirer un peu? Je ne saurai le dire et comprends alors la réaction des Mats Ek ou Béjart qui ne désiraient pas que leurs oeuvres leur survivent, puisqu'elles seraient forcément amenées à se modifier au fil du temps.  

_________________
Formation personnelle de yoga en 3 ans, de professeur en 4 ans et de yoga nidra en 2 ans
suivi et programme sur mesure
http://www.art-et-yoga.fr/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Valérie Beck
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 5 600
Localisation:
Féminin

MessagePosté le: Mer 22 Nov - 14:09 (2017)    Sujet du message: Autour de Don Quichotte Répondre en citant


Episode 3 : Et Cervantès ? Un mariage et des Moulins !



 

Le Don Quichotte de Cervantès
n’est pas la base de l’œuvre de Petipa qui, outre qu’il évoque rapidement l’attaque des moulins, n’en extrait qu’un épisode, celui du mariage de Quitéria avec Basilio. Ce Don Quichotte, thème souvent emprunté avant Petipa pour la danse ou la musique, n’est pas un rôle dansé mais mimé. Et c’est lui qui permet de faire le lien entre les différents tableaux des amours de Quitéria et Basilio : car le chevalier à la triste figure se prend en affection pour ces jeunes gens qui s’aiment depuis l’enfance mais à qui on refuse le mariage car Quitéria est promise à un homme ridicule mais plus riche. C’est là qu’intervient alors Don Quichotte, qui explique qu’un homme qui « est vigoureux tireur de barre, excellent lutteur et grand joueur de balle, qui court comme un daim, saute mieux qu’une chèvre et abat les quilles comme par enchantement, qui chante comme un rossignol et touche si bien de la guitare qu’il la fait parler et surtout manie l’épée comme le plus brave » mérite d’épouser la belle Quitéria, et même la reine Guenièvre si elle vivant encore, en dépit de Lancelot et de ceux qui voudraient s’y opposer.

Le ballet évoque aussi de façon très rapide l’attaque des moulins ce qui permet avec Noureev, d’introduire ensuite la vision de Dulcinée. Lorsque le ballet était encore donné au palais Garnier, les décors de Georgiadis, sur une scène plus petite, rendait ce passage chorégraphique vraiment impressionnant, car on n’avait l’impression de voir Don Quichotte s’envoler jusqu’aux étoiles ; sur la scène de Bastille, cette même scène m’a toujours paru bien quitsch…. Qu’en sera-t-il cette année ?

D’ailleurs, il est une autre œuvre où l’on évoque cette scène avec un personnage aussi haut en couleur que Don Quichotte ; c’est Cyrano de Bergerac, qui explique à De Guiche, venu après l’épisode de la porte de Nesle, lui demander d’être à lui, ce à quoi Cyrano répond : « Monsieur, je ne suis à personne ». S’ensuit ce court mais extraordinaire dialogue :

De Guiche
Avez-vous lu le Don Quichotte ?
Cyrano
Je l’ai lu,
Et me découvre au nom de cet hurluberlu.
De Guiche
Veuillez donc méditer un instant, ne vous déplaise,
Sur le chapitre des moulins.
Cyrano
Chapitre treize.
DeGuiche
Car lorsqu’on les attaque, il arrive souvent...
Cyrano
J’attaque donc des gens qui tournent à tout vent ?
DeGuiche
Qu’un moulinet de leurs grands bras chargés de toiles
Vous lance dans la boue !...
Cyrano
Ou bien dans les étoiles !
_________________
Formation personnelle de yoga en 3 ans, de professeur en 4 ans et de yoga nidra en 2 ans
suivi et programme sur mesure
http://www.art-et-yoga.fr/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Elisabeth


Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 2 492
Localisation: Orléans
Féminin

MessagePosté le: Hier à 16:29 (2017)    Sujet du message: Autour de Don Quichotte Répondre en citant

Merci, Valérie, pour cet éclairage sur Don Quichotte.
Je manque de temps en ce moment pour le lire in extenso, mais les quelques bribes que j'ai lues sont fort intéressantes et instructives.
Revenir en haut
Valérie Beck
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 5 600
Localisation:
Féminin

MessagePosté le: Hier à 18:07 (2017)    Sujet du message: Autour de Don Quichotte Répondre en citant

Merci à vous, Elisabeth, d'être passée par là! 
_________________
Formation personnelle de yoga en 3 ans, de professeur en 4 ans et de yoga nidra en 2 ans
suivi et programme sur mesure
http://www.art-et-yoga.fr/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Joseph


Hors ligne

Inscrit le: 24 Mai 2016
Messages: 68
Masculin

MessagePosté le: Hier à 18:51 (2017)    Sujet du message: Autour de Don Quichotte Répondre en citant

Nous avons donc affaire ici à une double imposture si je comprend bien, un Don Quichotte par Marius Petipa qui n'a rien à voir ou presque avec Don Quichotte ou Petipa  Mr. Green
Plus sérieusement merci pour ces éclairages, notamment sur Gorski que je ne connaissais pas, et dont apparement la chorégraphie de Noureev est plus proche que celle de Petipa si je vous ai bien saisi.
Hâte de lire la suite Wink
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 17:29 (2017)    Sujet du message: Autour de Don Quichotte

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    dansespluriel Index du Forum -> Les spectacles et les festivals -> Opéra de Paris Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com