dansespluriel Index du Forum dansespluriel
forum consacré aux danses, tous styles
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Grande Leçon Publique le 25 mars 2018 CENTRE DE DANSE DU MARAIS

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    dansespluriel Index du Forum -> Les spectacles et les festivals -> La danse à Paris
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Elisabeth


Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 2 663
Localisation: Orléans
Féminin

MessagePosté le: Mar 6 Mar - 14:06 (2018)    Sujet du message: Grande Leçon Publique le 25 mars 2018 CENTRE DE DANSE DU MARAIS Répondre en citant

La société Vestris vous invite à une Grande Leçon publique le

dimanche 25 mars 2018 à 15h

au Centre de danse du Marais (41, rue du Temple 75004 PARIS)

avec Jean-Guillaume Bart, Elisa Corsini et Marie-José Redont
La soirée sera présentée par Guy Vareilhes et accompagnée au piano par Atans Kaïchev et Tania Ichmoukhametova.

informations : augustevestris@free.fr

Ces Grandes Leçons sont toujours passionnantes.
Nous vous y attendons nombreux.


Dernière édition par Elisabeth le Mar 6 Mar - 14:20 (2018); édité 1 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 6 Mar - 14:06 (2018)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Elisabeth


Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 2 663
Localisation: Orléans
Féminin

MessagePosté le: Mar 6 Mar - 14:19 (2018)    Sujet du message: Grande Leçon Publique le 25 mars 2018 CENTRE DE DANSE DU MARAIS Répondre en citant

Revenir en haut
Valérie Beck
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 5 858
Localisation:
Féminin

MessagePosté le: Jeu 8 Mar - 12:08 (2018)    Sujet du message: Grande Leçon Publique le 25 mars 2018 CENTRE DE DANSE DU MARAIS Répondre en citant

Merci Elisabeth pour cette information; j'ai beaucoup la façon dont l'adage est présenté, la transition d'une forme vers une autre; c'est si vrai, et c'est même la base commune des arts liés au temps.
_________________
Formation personnelle de yoga en 3 ans, de professeur en 4 ans et de yoga nidra en 2 ans
suivi et programme sur mesure
http://www.art-et-yoga.fr/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Elisabeth


Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 2 663
Localisation: Orléans
Féminin

MessagePosté le: Mar 3 Avr - 07:57 (2018)    Sujet du message: Grande Leçon Publique le 25 mars 2018 CENTRE DE DANSE DU MARAIS Répondre en citant

Dimanche 25 mars 2018, Centre de Danse du Marais, Paris
Le Grand Adage


C’est devant une salle Beethoven bien remplie que s’est tenue la « Grande Leçon » consacrée au Grand Adage.
Marie-José Redont s’étant excusée, c’est donc Jean-Guillaume Bart et Elisa Corsini qui nous ont longuement entretenus de l’adage.

Katharine Kanter, présidente de la Société Auguste Vestris, qui organise cet événement, ouvre la séance et la dédie à Kenji Usui, une sommité de la danse classique au Japon et dans le monde, qui nous a quittés en décembre dernier. Il s’est beaucoup intéressé à l’histoire de la danse et a laissé une vaste collection que l’on peut découvrir au Hyogo Performing Art Centers, près d’Osaka.

S’avance Guy Vareilhes qui dit se sentir plus « Monsieur Loyal » que « Maître de cérémonie » !
Il présente les différents intervenants, Tania Ichmoukhametova, qui accompagne la classe au piano, Elisa Corsini et Jean-Guillaume Bart, qu’il qualifie de « notre joyau de l’Ecole française ». Comme je suis d’accord avec lui !
Il évoque ensuite les différentes définitions du mot « adage », se remémore (avec une certaine émotion) Isabelle Guérin qui savait parfaitement passer de la pointe à la demi-pointe selon les critères de l’Ecole française.
Il se demande quelle est l’utilité première de l’adage et d’où vient d’expression « Grand Adage.

Jean-Guillaume Bart s’avance au milieu d’une quinzaine d’élèves, garçons et filles, venus d’horizons différents.

Il dit : « Il faut respirer le mouvement. Toute danse, qu’elle soit contemporaine ou classique, part de la respiration. Un danseur contemporain n’est pas à l’aise dans une classe de danse classique. Pourtant, l’engagement est identique. Seule la forme est différente. »
Il montre alors un port de bras du Lac des Cygnes et sa variante chez Pina Bausch. Le geste est le même, la dynamique et le ressenti différents.
Il ajoute : « Dans la danse classique, le corps humain est sublimé, comme une statue qui s’anime. La danse classique n’est pas faite de lignes mais de courbes. »

Revenant à la respiration, il explique que le danseur ne peut utiliser la respiration abdominale (comme dans le yoga) car il ne doit jamais lâcher sa sangle abdominale. Il doit donc respirer par les côtés, le dos et, éventuellement, le sternum.
Pour mieux faire comprendre le public, il l’invite à faire quelques exercices de respiration.
Les élèves font ensuite un exercice très lent basé sur la respiration.
Il nous parle des trois inclinaisons du corps : devant, derrière, sur le côté. Il faut accepter le mouvement, dit-il, le port de tête est important. Il insiste sur la résistance, sur la densité des ports de bras. Alors que dans l’exercice qu’il leur a proposé les élèves ont les bras ouverts à la seconde, il dit « c’est comme si on projetait des paillettes ! »
Quand il corrige un épaulement, il dit à l’élève : « présente ta joue au soleil ! ». L’humour n’est jamais loin : « Les épaulements, non seulement c’est beau mais ça sert à quelque chose ! »
Dans le Grand Adage, qu’il nous présente, les mouvements sont plus complexes. Il fait référence au geste du tireur à l’arc. C’est le haut du corps qui est leader. Le Grand Adage permet de développer l’imaginaire artistique pour arriver à interpréter des variations du répertoire telles que les variations « au violon » de Désiré, de Des Grieux, et la variation lente de Siegfried.
Le travail du Grand Adage permet d’inscrire les positions fondamentales dans le cerveau. Lorsque le danseur sera face à un chorégraphe, il sera à l’aise. Dans un ballet, il faut aller vite.
Il dit que certains danseurs peinent pendant cette partie du cours. Pour lui, il aimait ce moment car, comme il dit, en souriant, « je n’ai jamais eu de problème pour lever la jambe ».

Une intervention très vivante, brillante et passionnante ! Il a toujours des mots simples mais percutants.
Tout en corrigeant attentivement les élèves, il n’hésite pas à montrer et démontrer lui-même. C’est toujours un plaisir de le voir « danser ». Il conclut en présentant Elisa Corsini, qui, dit-il, va nous présenter « des exercices démoniaques ».

Elisa Corsini est co-directrice de la Scuola Hamlyn, à Florence. C’est une spécialiste de la méthode Cecchetti. Elle nous montre des exercices d’adage de la fin du XIXe siècle, mais, dit-elle, parfaitement contemporains. Ces adages sont un concentré de difficultés. Comme elle le précise, ils ne sont pas très longs mais demandent coordination, énergie et dynamisme.
Alors que les élèves ont beaucoup de mal pour exécuter un pas (un renversé) elle leur dit : « Lorsque c’est confortable, c’est juste. »
Autant l’adage proposé et montré par Jean-Guillaume Bart m’a semblé évident, naturel, sans entrave, dansant, la beauté du geste gommant le côté travail, autant les adages Cecchetti m’ont paru difficiles. Ce sont effectivement des adages diaboliques qui sont très difficiles à restituer correctement. Même si on perçoit qu’ils sont tout en nuances.

Lors de la discussion qui suit la séance, on parle de l’importance de la tête, autrefois et aujourd’hui.
Suit un « débat » sur le terme de flic-flac et la terminologie en danse classique qui diffère selon les pays.

Comme le dit, fort sagement, Wayne Byars, professeur de danse reconnu : « Le vrai langage de la danse, c’est l’image. ».

Le Grand Adage a une importance primordiale dans la formation du danseur, à la fois pour l’aider à dépasser la technique et à développer son horizon artistique.
Maîtriser le Grand Adage implique un accord parfait entre le corps et l’esprit. Ce n’est pas un simple exercice.

Pour aller plus loin, vous pouvez vous procurer la brochure qui a été éditée à cette occasion et qui contient des textes fort intéressants, dont je vous recommande la lecture.

Une brochure: 10 euros + 3.20 timbres donc au total 13.20 Euross

Deux brochures 20 euros + 3.20 timbres donc au total
23.20 Euros

Trois brochures: 30 euros plus 4.80 de timbres soit 34.80 Euros déductible d'impôt


Chèques à l'ordre de la Société Auguste Vestris, à envoyer à

Société Auguste Vestris
a/s Maison des Associations
Boîte à lettres 75
206 Quai de Valmy, 75010 Paris



Sommaire de la brochure

1/ Introduction, par le Prof. Francesca Falcone, Rome
2/ Petite histoire de l’adage, par Bruno Ligore, Assoc. des chercheurs en danse
3/ Bournonville et le Grand adage, par Dinna Bjoern (Théâtre royal du Danemark)
4/ Une recherche des extrêmes : le Grand adage dans la méthode d’Enrico Cecchetti, par Elisa Corsini (co-directeur, Scuola Hamlyn, Florence)
5/ Evolution de la notion de l’adage : Cecchetti et l’école française par Alessandra Alberti (co-directeur, Scuola Hamlyn)
6/ Le Grand Adage, apothéose du cours classique, par Dmitri Domojirov, chef du département de danse, Conservatoire de Valence
7/ L’adage dans l’enseignement d’Alexander Pushkin : extraits de déroulés de cours
8/ Les Freinateurs, par Marie-Josée Redont de l’Opéra
9/ Etre présent dans ses pieds, par Joëlle Mazet, professeur international
10/ Adage ! par Sophie Billy, Professeur au CRR de Boulogne-Billancourt
11/ Le Grand Adage et l’allegro au ralenti dans l’enseignement de Viktor Gsovsky, par F. Falcone et P. Veroli, d’après Lilian Karina
12/ Le creux du dos, foyer de toute puissance, par Vera Volkova
13/ L’adage dans le cours de Liubov Egorova, par Ethéry Pagava, et Pierre Lacotte
14/ Temps et gravité dans le Grand Adage, par KLH Kanter
15/ Le Grand Adage : d’une école à l’autre, d’un pédagogue à l’autre … par Jean-Guillaume Bart de l’Opéra
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 12:11 (2018)    Sujet du message: Grande Leçon Publique le 25 mars 2018 CENTRE DE DANSE DU MARAIS

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    dansespluriel Index du Forum -> Les spectacles et les festivals -> La danse à Paris Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com