dansespluriel Index du Forum dansespluriel
forum consacré aux danses, tous styles
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Bilan de la saison 2017-2018

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    dansespluriel Index du Forum -> Les spectacles et les festivals -> Opéra de Paris
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Elisabeth


Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 2 693
Localisation: Orléans
Féminin

MessagePosté le: Lun 23 Juil - 10:31 (2018)    Sujet du message: Bilan de la saison 2017-2018 Répondre en citant

Voici venu le temps du bilan de ma saison à l’Opéra de Paris.

Sur les douze spectacles proposés (je ne compte pas le gala et les démonstrations de l’école de danse), je n’en ai vu que la moitié.
Voici quelques impressions en vrac :

S’il n’en restait qu’un

Les Adieux de Laetitia Pujol , le 23 septembre 2017, pour l’amitié, la solidarité, la belle confiance, et tout l’amour qui se dégageaient autour de cette étoile sensible et modeste.

Don Quichotte

J’ai vu quatre distributions.
Celle de la première, le 11 décembre, m’a enthousiasmée. J’étais tellement bien en sortant de Garnier ! Merci à Mathias Heymann et Ludmila Pagliero de m’avoir emportée dans leur histoire.
Le 5 janvier, j’avais pris une place spécialement pour revoir une dernière fois le Basilio de Karl Paquette. Et ce fut la surprise : la nomination de Valentine Colasante. Une véritable étoile ce jour-là.
Nouvelle année en fanfare.

En février/mars, Onéguine m’a fait vibrer. J’ai particulièrement aimé l’Onéguine d’Audric Bezard aux côtés d’une Dorothée Gilbert mûrie. (Je l’avais vue, en 2009, avec José Martinez, et m’étais profondément ennuyée).
Heureuses retrouvailles de Laura Hecquet qui faisait une prise de rôle réussie en Tatiana aux côtés d’un Stéphane Bullion toujours très mélancolique.
J’ai vu deux fois le couple Marchand/Park. J’ai hâte de les revoir !

Ma danseuse de la saison : Sae Eun Park

Exceptionnelle dans Diamants (avec un Florian Magnenet, dont la danse devient de plus en plus vivante), elle est sortie de sa réserve dans Onéguine.

Et pour terminer la saison en beauté, une Fille souriante avec le couple complice Mathias Heymann et Myriam Ould-Braham. Ils se complètent si bien !
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 23 Juil - 10:31 (2018)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Valérie Beck
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 5 921
Localisation:
Féminin

MessagePosté le: Mer 8 Aoû - 22:28 (2018)    Sujet du message: Bilan de la saison 2017-2018 Répondre en citant

Merci Elisabeth d'avoir ouvert ce topic!


le voici le bilan de la saison : je n'ai plus aucune envie d'aller voir les danseurs de l'opéra de paris, et voici un article qui résume le malaise que j'ai ressenti sur D Q qui m'a fait revendre toutes mes autres places de la saison. Je n'ai jamais ressenti cela en presque 40 ans de spectacles!


-]LIRE ICI


Je plains profondément les danseurs et j'espère que Dupont sera vite remplacée par quelqu'un de compétent, car si c'est pour faire venir Béyoncé ou Sofia Coppola, franchement on peut se passer d'elle qui ne sait même pas s'occuper d'une compagnie ni faire une programmation digne de ce nom.
_________________
Formation personnelle de yoga en 3 ans, de professeur en 4 ans et de yoga nidra en 2 ans
suivi et programme sur mesure
http://www.art-et-yoga.fr/
http://www.artetyoga.fr/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
ileana


Hors ligne

Inscrit le: 05 Sep 2012
Messages: 1 076
Localisation: Paris
Féminin

MessagePosté le: Ven 10 Aoû - 10:54 (2018)    Sujet du message: Bilan de la saison 2017-2018 Répondre en citant

 
Citation:
 le voici le bilan de la saison : je n'ai plus aucune envie d'aller voir les danseurs de l'opéra de paris


Bilan identique pour moi. Après avoir revendu quasiment toutes mes places d'abonnement la saison dernière, je ne me suis plus réabonnée pour la prochaine saison et n'ai pris aucun billet. Je n'en reviens toujours pas qu'Aurélie Dupont, que j'ai tant aimée en tant que danseuse, soit une si mauvaise directrice de la Danse.



Mais peut-être qu'un autre ou une autre à sa place se serait comporté de la même façon ? Je ne sais vraiment plus ce qu'on peut encore espérer comme avenir pour l'Opéra de Paris et je n'ai pas la moindre idée du directeur qu'il lui faudrait. J'ai l'impression qu'on est dans une impasse.
_________________
Abonnez-vous à mon blog-feuilleton Histoire du Ballet de l'Opéra au 19ème siècle http://balletopera19eme.canalblog.com/
Revenir en haut
Val


Hors ligne

Inscrit le: 01 Avr 2015
Messages: 813
Féminin

MessagePosté le: Ven 10 Aoû - 15:33 (2018)    Sujet du message: Bilan de la saison 2017-2018 Répondre en citant

Et bien moi, je n'aimais pas Dupont comme danseuse, je n'attendais rien de sa programmation et je suis au finish pas si déçue que ça de la saison  Mr. Green et surtout bien plus satisfaite qu'après les deux saisons Millepied...
Je vais essayer de dire pourquoi ce week end !
Revenir en haut
Cathy


Hors ligne

Inscrit le: 31 Jan 2018
Messages: 78
Féminin

MessagePosté le: Sam 11 Aoû - 09:39 (2018)    Sujet du message: Bilan de la saison 2017-2018 Répondre en citant

Comme Ileana, j'adorais Aurélie Dupont en tant que danseuse, mais j'ai du mal avec la directrice, même si je lui ai donné le bénéfice du doute ! J'ai du mal à croire qu'une danseuse qui excellait dans toute forme de répertoire ait d'un seul coup mis de côté tout le classique. Je pense que l'intention de tuer le classique vient de plus haut.



Quant à la crise interne de l'Opéra, je crois qu'elle couvait depuis des années. Les danseurs ont du avoir une bouffée d'air avec Millepied qui tel Noureev se moquait de la hiérarchie pour distribuer les danseurs. Je ne crois pas à du réel harcèlement moral, ce que je lis dans cet article me semble plus être de jeunes danseurs qui ne tolèrent plus les réflexions comme beaucoup de jeunes d'aujourd'hui et ne connaissent pas les contraintes de la vie professionnelle. Quand je lis qu'ils ont besoin d'accompagnement quand ils sont blessés, certainement mais pas plus pas moins que tout salarié qui n'a aucun accompagnement. Les danseurs ont officiellement renvoyé le danseur notamment pour les idées de "papier peint" donc ils ont une haute estime d'eux-mêmes. Et jamais la gentillesse n'a conduit à la perfection, la bienveillance est le maître mot actuellement, mais cela ne permet pas aux gens de progresser.  Les programmations Millepied étaient au moins des programmations "néo-classiques" à défaut d'être totalement académiques... J'adore ces chorégraphies néoclassiques Balanchine, Robbins, Peck, Ratmansky c'est de la danse pas une masturbation intellectuelle !


J'espère juste qu'il n'est pas trop tard pour redonner à l'Opéra de Paris son lustre d'antan mais le plus dur sera de réformer les mentalités actuelles qui semblent être celles du moindre effort et de l'à peu près.



Par contre dans les bruits on devrait avoir droit à une reprise de Coppélia, et une tournée est prévue au Japon avec la version intégrale de Raymonda. Cela voudrait donc dire qu'on va remonter ce ballet qui permet de faire danser de nombreux solistes de la compagnie, va-t'on refaire les décors et costumes ou utiliser ceux de Vienne, et j'espère qu'on va réintroduire le pas de trois final entre Jean De Brienne et les Berber à la fin du 2d acte  ? Serait aussi annoncée pour 2020 une création de Lacotte sur une adaptation du Rouge et le noir, mais bon le chorégraphe aura 90 ans, ça semble dur à y croire. En tout cas, ça serait une bonne idée, après les full length avortés notamment celui de Wheeldon sur "Au bonheur des dames".
_________________
https://blogdecathyblog.wordpress.com/


Dernière édition par Cathy le Mar 14 Aoû - 09:13 (2018); édité 1 fois
Revenir en haut
Val


Hors ligne

Inscrit le: 01 Avr 2015
Messages: 813
Féminin

MessagePosté le: Dim 12 Aoû - 18:26 (2018)    Sujet du message: Bilan de la saison 2017-2018 Répondre en citant

Malgré une certaine appréhension lors de l’annonce de la programmation, je n'ai pas trouvé cette saison si désagréable. Je n’ai manqué que deux affiches, une volontairement (La fille mal gardée) et l’autre (Roméo et Juliette) en raison de l’incident technique de Bastille et j’ai vu les autres bien souvent plusieurs fois.  

Mes moments favoris :

Onéguine
Celui fantastique de Stéphane Bullion accompagné de Laura Hecquet (qui m'a agréablement surprise car je ne la voyais pas dans le rôle) ... et dans une moindre mesure, celui d’Audric Bezard et Dorothée Gilbert. J’ai vu trois fois Bullion/Hecquet, deux fois Bezard/Gilbert, cela fait longtemps que ce ne m’était pas arrivé pour une même distribution!!! Stéphane, un Onéguine, hautain, profond, sombre et torturé et une Laura Hecquet, rêveuse, amoureuse et enfin libérée de son côté un peu froid dans le dernier acte.  En petit plus pour cette distribution, ils étaient accompagnés de Paul Marque et Marion Barbeau/Naïs Duboscq pour Lenski/Olga, très corrects et de mieux en mieux au fil des représentations.  Audric et Dorothée, un peu en-deça pour moi par Stéphane et Laura mais quand même, duo très agréable,  des émotions, du grand drame, une histoire bien déroulée. Les autres distributions avaient du pour et du contre, je retiens surtout dans le rôle d’Olga,  Muriel Zusperreguy, avec un personnage insouciant très finement élaboré dans la distribution Bezard/Gilbert et la fraîcheur de Marion Barbeau dans la distribution Bullion/Hecquet.

Orphée et Eurydice.
Là encore un Stéphane Bullion en grande forme dans la dynamique de son Onéguine, époustouflant d'émotion, superbe de sensibilité, une belle danse déliée et profonde. Stéphane a un peu écrasé sa partenaire, une Marie-Agnès Gillot que j'ai trouvée à bout de souffle dans cette série. A l’inverse de Laëtitia Pujol, j’ai l’impression que ces dernières années, MAG n’avait plus rien à dire, ne dansant presque plus rien et plutôt moins bien qu’avant. Des adieux un peu tristes de ce point de vue là, mais le gotha bobo parisien a fait le buzz, elle n’est pas partie dans l’indignité. L’autre satisfaction d’Orphée et Eurydice, c’est un très beau duo, plus équilibré, de Nicolas Paul avec une superbe Alice Renavand, corps "bauschiens" par excellence. Dommage que le corps de ballet était un poil en-deça des reprises précédentes. Dupont pour des raisons x/y a cassé les passages de témoins sur les deux Pina Bausch de la saison et cela s’est vu…

Adieux très émouvants de Laëtitia Pujol dans un très bel Emeraudes (souvent un véritable pensum), un pas de deux de Neumeier très touchant avec Manuel Legris et un défilé avec un final simple et joyeux ! Bravo à Laëtitia qui ne voulait pas faire d'adieux et qui a finalement bien réussi son au revoir. Par ailleurs, j’ai trouvé ce Joyaux, moi qui ne suis pas fan de Balanchine, plutôt moins ennuyeux que par le passé, avec de belles distributions, dans Emeraudes, mais aussi dans Diamants (notamment Sae Eun Park et Florian Magnenet très majestueux) Rubis m’a paru plus inégal malgré Alice Renavand
 
A côté de cela, des déceptions quand même, mais plus dans l’interprétation que pour la programmation :
Un Sacre de Pina Bausch plutôt sans relief (Baulac en élue hors sujet mais également le corps de ballet particulièrement mou) mais j'ai raté Eleonora Abbagnato et Alice Renavand. Cela reste néanmoins une belle œuvre in abstracto que j’aimerai revoir bientôt.
Un Boléro de MAG un peu catastrophique. L’association avec une purge de Millepied m’a convaincu de ne pas y retourner…

Entre ces deux extrêmes, des soirées dont je n‘attendais rien et où j’ai quand même trouvé du plaisir, Play, sympa mais oubliable, Frôlons/The Art of not looking back, vraiment très intéressants, Don Quichotte plutôt en demi teinte avec des invités décevants (Hernandez chez Basilio et (j’ai dû aller rechercher son nom tellement elle m’a paru insignifiante) Boylston en Kitri), mais une Alice Renavand et un Mathieu Ganio efficaces,  un beau duo Espada/Danseuse des rues avec Florian Magnenet et Valentine Colasante, de même que le Cupidon délicieux de Charline Giezendanner…  Pour finir, un hors les murs très bien senti, Bullion et Paquette dans A-bras-le-corps au CND Pantin, un super moment, plein d’humour distancié !
Revenir en haut
Valérie Beck
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 5 921
Localisation:
Féminin

MessagePosté le: Lun 13 Aoû - 17:36 (2018)    Sujet du message: Bilan de la saison 2017-2018 Répondre en citant

Un grand merci à Val et à Cathy pour leur retour!  Okay
Si Raymonda est remontée, et bien dis donc, les danseurs vont souffrir, car ils n'ont plus trop l'habitude d'une telle charge de travail! mais c'est effectivement une excellente nouvelle, quelques soient les décors!
_________________
Formation personnelle de yoga en 3 ans, de professeur en 4 ans et de yoga nidra en 2 ans
suivi et programme sur mesure
http://www.art-et-yoga.fr/
http://www.artetyoga.fr/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 17:15 (2018)    Sujet du message: Bilan de la saison 2017-2018

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    dansespluriel Index du Forum -> Les spectacles et les festivals -> Opéra de Paris Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com