dansespluriel Index du Forum dansespluriel
forum consacré aux danses, tous styles
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Royal Opera House, London
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    dansespluriel Index du Forum -> Les spectacles et les festivals -> la danse à l'étranger
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
bilboette


Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 790

MessagePosté le: Sam 19 Déc - 18:48 (2015)    Sujet du message: Royal Opera House, London Répondre en citant

Merci Valérie pour vos explications et pour le lien. je me le garde de côté car là je n'ai pas beaucoup de temps !

Il est vrai que la version britannique est plus "sucrée", ce à quoi je m'attendais car je l'avais lu ici et là. Je trouve indépendamment de cette différence, la version parisienne plus classe : costumes & décors sont plus beaux dans mon souvenir, palette de couleurs non seulement plus sombre mais plus élégante...

Vous me rappelez qu'il y a dans la chorégraphie UK de nombreuses gargouillades qui étaient fort bien exécutées ! Ce pas est tellement difficile et tellement ingrat !
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 19 Déc - 18:48 (2015)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
TimeWarp


Hors ligne

Inscrit le: 09 Déc 2012
Messages: 409
Masculin

MessagePosté le: Mar 22 Déc - 11:18 (2015)    Sujet du message: Royal Opera House, London Répondre en citant

J'ai pu regarder la captation de ce Casse Noisette et j'ai passé un très bon moment devant cette version plus traditionnelle de ce ballet.
J'ai été séduit par la fraicheur et la joie de danser de Francesca Hayward et d'Alexander Campbell et globalement tout le premier acte.
Le deuxième a un peu plus de mal à décoller et des danses de caractères je retiens surtout les interventions de... Francesca Hayward et Alexander Campbell (encore et toujours).
J'ai beaucoup aimé la fée Dragée de Lauren Cuthbertson, très femme, parfait contrepoint avec la petite fille Francesca. J'ai eu un peu plus de mal avec Nehemiah Kish, un peu transparent, dommage que Matthew Golding se soit blessé. Je ne suis pas le plus grand fan de ce dernier que j'avais trouvé tête à claque dans le Lac, mais il est bien plus enthousiasmant techniquement.
Comme vous Bilboette, j'ai eu une petite frayeur pendant la coda lors du manège de déboulés. En regardant plus attentivement la vidéo, j'ai l'impression qu'au moment où les deux se croisent, ils étaient un peu trop proche, et elle s'est cogné le bras contre le torse de son partenaire.
Du côté des seconds rôles, j'ai beaucoup aimé les automates du premier acte  et la Fée des roses de Yasmina Naghdi!
Même si au final, je préfère la version Noureev, un peu de rose et de paillettes ça fait du bien de temps en temps!
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Valérie Beck
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 4 485
Localisation:
Féminin

MessagePosté le: Mar 22 Déc - 11:31 (2015)    Sujet du message: Royal Opera House, London Répondre en citant

Merci Timewarp!  j'espère que j'aurai l'occasion de voir cette version en video tôt ou tard! 
_________________
mon blog de danse http://www.shabastet.com/

formation professeur de yoga http://www.art-et-yoga.fr/

http://www.artetyoga.fr/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
bilboette


Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 790

MessagePosté le: Ven 29 Jan - 01:12 (2016)    Sujet du message: Royal Opera House, London Répondre en citant

Mardi soir avait lieu une retransmission cinéma de la soirée Ashton donnée en ce moment au ROH. Si vous le pouvez : courrez-y ! Je suis ressortie du cinéma enthousiaste, il y a longtemps que je n'avais pas vu une soirée de ballet aussi euphorisante (et ce n'était "qu'une" retransmission filmée !)

Quelques liens :
La page officielle du programme avec un tas d'information sur les deux ballets qui composent ce programme : http://www.roh.org.uk/news/ballet-essentials-rhapsodythe-two-pigeons
Les divers reportages diffusés au cours de la soirée : http://www.roh.org.uk/news/watch-members-of-the-cast-and-creative-team-on-r…

Programme 100% Ashton donc, avec deux ballets et deux découvertes pour moi.


La soirée s'ouvre avec Rhapsody, une pièce sans argument qui célèbre simplement la danse et la musique.

J'ai adoré cette pièce !! La chorégraphie est pleine d'énergie, de virtuosité, et d'une musicalité incroyable. Euphorisant.

Steven MacRae dansait le rôle principal masculin : un véritable feu d'artifice. J'adore ce danseur et je crois bien que mon admiration pour lui grandit à chaque fois que je le vois, car à chaque fois il arrive encore à me surprendre. Lors des reportages d'introduction qui précédaient la représentation,on apprenait que la pièce avait été créée pour Baryshnikov. Je suis ultra fan de Baryshnikov qui pour moi est la perfection incarnée, et quand j'ai vu une œuvre dansée par lui, je trouve toutes les autres interprétations cruellement pâles, molles, ou les deux. Et quand je sais qu'il a dansé une œuvre, rien que le fait de me l'imaginer dans le rôle suffit en général à me faire soupirer et me dire que ça devait tout de même être autre chose. Eh bien là, ce n'a pas été le cas. Impossible pour moi d'imaginer mieux que Steven MacRae. Il était incroyable de virtuosité, une prestation hors du commun.



A ses côtés Natalia Osipova dansait le rôle principal féminin. Ma première impression quand elle est entrée en scène : elle n'a pas du tout le style de la pièce, ça jure atrocement et ce dès les premières secondes. Suivie immédiatement d'une interrogation : personne ne lui a donc jamais dit de baisser les épaules ? Mince, la base de la base classique !! Ces épaules hautes, ce cou pas dégagé et à de nombreuses reprises des mouvements pris en force avec les épaules qui montent, j'ai trouvé ça gênant. Surtout au milieu du corps de ballet féminin qui lui était au top. Ensuite, pourquoi grimace-t-elle autant ? Certes le style n'y est pas mais on en fait vite son deuil, encore si elle dansait sobrement on pourrait apprécier la virtuosité, mais elle grimace, elle gigote dans tous les sens, sa tête et ses épaules n'arrêtent pas de s'agiter, on n'en voit même plus si ce qu'elle fait est correct. Je suppose qu'il y a là une fois de plus une question de culture et de sensibilité, qu'on a déjà abordée dans ce fil ! J'aime mieux la sobriété et peut-être certaines personnes verraient-elle de l'expression et du lyrisme là où moi j'ai sincèrement vu des grimaces et du gigotage de tête et de bras. J'ai aussi trouvé ses bras raides et très arides, les bras tout tendus en l'air pour moi ce n'est pas un port de bras, c'est moche et ennuyeux ! Enfin ses pointes étaient extrêmement usées ; je conçois qu'on n'aille pas en scène avec des pointes neuves et qu'on se sente plus à l'aise sur des chaussons un peu cassés, mais là c'était extrême et j'ai trouvé ça presque gênant dans cette pièce où le travail de pointes extrêmement rapide et brillant est un des éléments clefs.



Le contraste est énorme entre Natalia Osipova et le corps de ballet féminin, en grande forme, qui dans cette pièce ultra rapide et difficile avec brio, classe, élégance, et une pointe de détachement amusé.



Enfin le partenariat entre les deux solistes est inexistant. Steven MacRae danse pour le public, et pour sa partenaire ; il regarde le public, semble même nous faire des clins d'oeil par moments, sa danse est généreuse, et lors des pas de deux il est plein d'attentions pour sa partenaire. On sent que c'est un partenaire très sûr, et il lance à sa ballerine des regards complices. Hélas Natalia Osipova danse pour elle-même. De tous les pas de deux je ne l'ai pas vue regarder son partenaire une seule fois, le pauvre tous ses regards complices, sourires et tentatives d'insuffler un peu d'interprétation dans la chorégraphie tombaient à plat. Résultat les pas de deux ne fonctionnent pas du tout et je n'ai pu m'empêcher de me dire que c'était un sacré gâchis car Steven MacRae est de toute évidence un partenaire en or.



En conclusion un ballet enthousiasmant, servi par un corps de ballet en pleine forme, un Steven MacRae fabuleux comme à son habitude. Ce ballet convient bien à la troupe, pour moi il est définitivement à revoir, si possible avec Steven MacRae dans le rôle masculin, et une autre partenaire. J'aimerais bien voir ce que Marianela Nunez donnerait dans ce rôle.





Enfin une dernière remarque concernant Natalia Osipova : j'ai trouvé extrêmement dommage et choquant qu'elle ne s'exprime pas en Anglais pendant les reportages et interviews diffusées lors des entractes. L'Anglais est une langue qu'il est difficile de maîtriser parfaitement mais dans laquelle il est facile de se débrouiller, et personne ne tiendra rigueur à quelqu'un dont ce n'est pas la langue maternelle s'il y a quelques fautes de grammaire. Ne pas faire l'effort manque d'élégance et de la part d'une danseuse soliste du Royal Ballet, je trouve ça tout simplement inacceptable (exactement comme quand la com' officielle de l'Opéra de Paris est faite en Anglais).





Après un entracte, place au deuxième ballet de la soirée : Les Deux pigeons.
Seconde découverte de la soirée que ce ballet, pas dansé à Londres depuis 30 ans. Seconde très belle découverte, j'ai beaucoup aimé cette pièce, pleine d'humour, de fraîcheur, et de bonne humeur.


Là encore une chorégraphie d'une grande musicalité, parfaitement bien servie par Lauren Cuthbertson qui a la fraîcheur du rôle, Vadim Muntagirov (qui lui, s'exprime en Anglais !) toujours aussi beau avec ses longues lignes, sa belle danse et son jeu très limpide, et Fumi Kaneko qui remplaçait Laura Morera blessée, et prenait un plaisir évident à jouer la peste allumeuse. Tous les trois, ainsi que le corps de ballet, semblaient vraiment s'amuser et ont sentait qu'ils aimaient cette chorégraphie et avaient plaisir à la danser et à la faire (re)découvrir au public.


Le partenariat entre Lauren Cuthbertson et Vadim Muntagirov fonctionne très bien, on aimerait les revoir distribués ensemble. Tous deux sont excellents acteurs et faisaient vraiment vivre leurs personnages.

Le corps de ballet n'est pas en reste que ce soit pour la danse ou pour l'interprétation et on passe un excellent moment avec cette pièce (et ses pigeons !).


 Verdict une très belle soirée !! J'en suis sortie le sourire aux lèvres. L'énergie et l'enthousiasme des danseurs étaient communicatifs !


Prochain rdv avec le Royal Ballet, début avril pour Giselle, mais en attendant la semaine prochaine retransmission de La Traviata.
Revenir en haut
Elisabeth


Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 2 109
Localisation: Orléans
Féminin

MessagePosté le: Ven 29 Jan - 12:08 (2016)    Sujet du message: Royal Opera House, London Répondre en citant

merci bilboette, pour vos commentaires, bien tranchés, sur la soirée Ashton.

Vraiment, il va falloir que j'essaye d'aller voir les retransmissions du Royal Ballet. Il faudra simplement me déplacer à Paris, car à Orléans, ce n'est pas au programme.
Lors de la journée "danse", j'avais regardé la classe du Royal Ballet et j'avais remarqué le fougueux Steven MacRae, qui, même en studio, brillait !
Revenir en haut
bilboette


Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 790

MessagePosté le: Ven 29 Jan - 19:02 (2016)    Sujet du message: Royal Opera House, London Répondre en citant

Ah, Elisabeth, quel dommage que ces soirées ne soient pas retransmises près de chez vous. S'il faut se déplacer à Paris, tout de suite ça n'est pas le même coût. J'apprécie justement de pouvoir avoir accès à toute cette offre culturelle pour £5 par séance, et sans avoir à réserver des mois à l'avance. C'est une chance !!

Avez-vous pu voir les vidéos des reportages diffusés lors des entractes ? Elles sont en générales bien ficelées et même si ça ne remplace bien entendu pas la soirée, c'est tout de même sympa à regarder.

Je garde moi aussi un souvenir marquant de Steven MacRae lors du world ballet day, son solo de claquettes m'avait subjuguée. Et chaque fois que je le vois, je le découvre encore plus brillant que dans mon souvenir.
Revenir en haut
Valérie Beck
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 4 485
Localisation:
Féminin

MessagePosté le: Sam 30 Jan - 09:47 (2016)    Sujet du message: Royal Opera House, London Répondre en citant

Bilboette, nous avons le même souvenir pour le world ballet day : le solo de claquettes de steve mcRae que d'ailleurs, vous nous aviez signalé! J'ai été subjuguée par l'artiste et la danse! et j'aimerais bien qu'on l'invite à Paris!



et pour Ossipova, une fois encore, je vous rejoints; on me l'a vantée dans Giselle comme la meilleure Giselle actuelle, j'ai été voir la video, et j'ai cru voir un des Trocks échappé qui faisait le rôle Mr. Green   Elle joue à être plus russe que les russes dans l'expressivité, ça devient du cirque!
bref, moi non plus je ne suis pas sensible à ces grimaces!

dommage quand même  pour ce ballet qui a du perdre beaucoup!

et merci à vous pour votre commentaire sur les deux Pigeons !
_________________
mon blog de danse http://www.shabastet.com/

formation professeur de yoga http://www.art-et-yoga.fr/

http://www.artetyoga.fr/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
bilboette


Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 790

MessagePosté le: Sam 30 Jan - 13:45 (2016)    Sujet du message: Royal Opera House, London Répondre en citant

Je suis contente, Valérie, de lire que nous avons le même ressenti devant la danse d'Osipova. Je me sentais un peu dure en me relisant, et pourtant, j'ai modéré mes propos ! Effectivement c'était rageant car ce ballet enthousiasmant et formidablement interprété par tous les autres artistes, y perdait. J'espère le revoir avec une autre soliste féminine.

En attendant, cela fait deux ans que je choisis soigneusement mes distributions à Covent Garden pour éviter Osipova, j'avais même du renoncer à un programme qui me plaisait car il n'y avait pas une date sans elle (!) et je me demandais si j'avais raison : je sais maintenant grâce à cette retransmission télé que je continuerai à faire de même.
Revenir en haut
TimeWarp


Hors ligne

Inscrit le: 09 Déc 2012
Messages: 409
Masculin

MessagePosté le: Sam 30 Jan - 17:37 (2016)    Sujet du message: Royal Opera House, London Répondre en citant

Merci Bilboette pour votre compte rendu, il faut vraiment que je trouve cette captation. Ce programme m'attire beaucoup et la distribution sur le papier est excellente (oui je fais parti des adorateurs d'Osipova  Laughing ).
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
bilboette


Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 790

MessagePosté le: Sam 30 Jan - 18:46 (2016)    Sujet du message: Royal Opera House, London Répondre en citant

TimeWarp, je vous le recommande vivement !! Si en plus vous aimez Osipova vous devriez aimer 100% de la soirée car elle était le seul bémol pour moi. Je crois avoir lu qu'un dvd était en préparation... A surveiller ! 
Revenir en haut
TimeWarp


Hors ligne

Inscrit le: 09 Déc 2012
Messages: 409
Masculin

MessagePosté le: Mer 6 Avr - 23:45 (2016)    Sujet du message: Royal Opera House, London Répondre en citant

Je rentre du cinéma où je viens d'assister à la retransmission live de Giselle! Si ce ne fut pas une représentation transcendante, on passe toujours un très bon moment avec cette compagnie.

La star de la soirée est sans hésitation Vadim Muntagirov. Sa danse est sublime (aaaah ses entrechats ) et il a fait preuve d'une maturité au niveau du jeu à laquelle je ne m'attendais venant de sa part. J'ai toujours en tête l'adolescent timide du document Agony and Ecstasy.
A ses côté Marianela Nunez est Giselle. Je suis un fan inconditionnel de cette danseuse, mais il faut admettre que Giselle n'est pas son meilleur rôle, elle qui était une superbe Myrtha (et qui alterne les deux rôles sur cette série!). Je l'ai trouvé plus crédible au premier qu'au deuxième acte. Après ça reste Marianela Nunez et elle a livré une belle prestation avec de très jolis équilibres.

La déception de la soirée vient de la Myrtha de Itizar Mendizabal. Dès son entrée elle affiche un visage trop sévère histoire de faire comprendre que "Bouh c'est la méchante" (faut dire qu'elle n'était pas aidé par le maquillage outrancier). Une interprétation sans nuance. Dommage...

Niveau second rôle je retiens le pas de 6 de grand luxe avec en tête Yuhui Choe et Alexander Campbell (et la délicieuse Francesca Hayward), la superbe Bathilde de Christina Arestis et le duo des Willis Olivia Cowley/Beatriz Stix Brunell.

Le corps de ballet était de très bonne tenue au premier acte, moins au deuxième.

La soirée fut tout de même très plaisante, et je dois avouer que de toutes les productions de Peter Wright, sa Giselle reste ma préférée!
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Valérie Beck
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 4 485
Localisation:
Féminin

MessagePosté le: Jeu 7 Avr - 07:24 (2016)    Sujet du message: Royal Opera House, London Répondre en citant

Merci Timewarp pour votre retour! Vous m'épatez! vous semblez bien connaître tous les danseurs et danseuses de cette troupe! 
_________________
mon blog de danse http://www.shabastet.com/

formation professeur de yoga http://www.art-et-yoga.fr/

http://www.artetyoga.fr/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
TimeWarp


Hors ligne

Inscrit le: 09 Déc 2012
Messages: 409
Masculin

MessagePosté le: Dim 6 Nov - 19:48 (2016)    Sujet du message: Royal Opera House, London Répondre en citant

J'ai assisté à la retransmission live d'Anastasia mercredi au cinéma, je voulais faire un compte rendu plus tôt, mais le concours m'en a empêché. Je me rattrape.

J'avais hâte de voir cette retransmission, j'aime beaucoup MacMillan et ce ballet pas donné depuis 20 ans faisait envie. Et puis quel cast: Osipova, Nunez, Watson, Bonneli et Soares sur la même scène! Le rêve!

Au final mon enthousiasme est très vite retombé. On peut comprendre devant les deux premiers actes pourquoi le ballet a été oublié du répertoire ces dernières années. Il est loin le MacMillan de Manon, Roméo et Juliette ou Mayerling... Dans les deux premiers actes il ne se passe pas grande chose (pour ne pas dire rien). Au 1er acte tout le monde s'amuse sur le yacht de la famille, puis le père d'Anastasia reçoit une lettre annonçant de mauvaise nouvelle. Entracte. C'est tout... Le seul intérêt de cet acte et de voir Osipova (n'est ce pas en fait juste pour elle que le ballet a été repris?), elle est rayonnante dans cette première partie, puis j'avoue que son entrée sur patins à roulette fait son petit effet (même si elle a déchiré un peu son collant en les enlevant). J'ai été étonné de voir Alexander Campbell et Roychi Hirano, fraichement promus princiapls, dans des rôles de demi-solistes. J'aime toujours autant le premier et me demande toujours pourquoi le deuxième a été promu... Quand à Rasputine/Thiago Soares, il passe les 3/4 de son temps en fond de scène à observer ce qui se passe avec un regard sombre, le danseur a quand même beaucoup de présence, mais ce rôle aurait mérité un meilleur développement... A noter une très belle performance des trois soeurs d'Anastasia, menée par la très belle Olivia Grace-Cowley!

Je me dis que le deuxième acte sera d'un meilleur cru, et non! C'est la fête au château ! La danseuse préférée du papa d'Anastasia est invitée à danser un pas de deux très compliqué (et pas forcément très esthétique) avec son partenaire. Pendant la soirée Anastasia va se rendre compte qu'elle est la maîtresse de son père. Puis les révolutionnaire vont débarquer, gâchant la jolie fête. Entracte. C'est tout...
Osipova est toujours aussi bien, mais cet acte met surtout en valeur l’interprète de la ballerine, Marianela Nunez est comme à son habitude resplendissante. Le pauvre Federico Bonneli était un peu off ce soir là, lui qui d'habitude irradie... Mais qu'est ce que ce pas de deux est vilain (et les pauvres ne sont pas gâtés par les costumes...). Edward Watson fait quelques brèves apparitions et il faut lire la distribution pour comprendre qu'il est le mari d'Anastasia... Pendant ce temps là Rasputine fait toujours la tête en fond de scène.

Je me dis que le troisième acte sera d'un meilleur cru, et ce fut heureusement le cas. Cet acte fut crée des années avant les deux premiers et présenté seul dans le cadre d'un triple bill. La question est: pourquoi en avoir fait un ballet en trois actes alors que cette pièce se suffisait à elle même? On voit ici Anna Anderson, une femme internée dans un asile psychiatrique et qui est devenu persuadé qu'elle était la princesse Anastasia disparue. La chorégraphie et la musique se fait plus contemporaine, l'ambiance est complètement différentes. Les personnages reviennent en flash back. Thiago Soares et Edward Watson récupère des parties dansées plus conséquentes, mais surtout Osipova nous livre une fantastique performance, à aucun moment elle n'est ridicule dans ses crises de folies, même filmée en gros plan. Je sais qu'elle n'est pas très appréciée ici, mais je suis fan!

Le prochain live sera en décembre avec la reprise de Casse Noisette, il est dommage que la distribution soit la même que l'année dernière (avec Federico Bonneli à la place de Nehemiah Kish), même si Francesca Hayward et Alexander Campbell sont fantastiques en Clara et Peter!


Dernière édition par TimeWarp le Lun 7 Nov - 10:24 (2016); édité 1 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Valérie Beck
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 4 485
Localisation:
Féminin

MessagePosté le: Lun 7 Nov - 08:29 (2016)    Sujet du message: Royal Opera House, London Répondre en citant

Merci Timewarp pour votre retour! Votre enthousiasme fait plaisir à lire, et je suis ravie que vous soyez fan d'Osipova, cela diversifie les points de vue sur ce forum !  De plus, comme  je n'avais jamais entendu parler de ce ballet, vous avez pu nous donner une idée assez précise de cette pièce. 
_________________
mon blog de danse http://www.shabastet.com/

formation professeur de yoga http://www.art-et-yoga.fr/

http://www.artetyoga.fr/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
TimeWarp


Hors ligne

Inscrit le: 09 Déc 2012
Messages: 409
Masculin

MessagePosté le: Mer 23 Nov - 18:38 (2016)    Sujet du message: Royal Opera House, London Répondre en citant

Hier soir, le Royal Ballet a organisé une petite répétition publique (un peu comme nos rencontres à l'amphithéâtre de Bastille) autour de La Belle au Bois Dormant. Celle ci était retransmise en direct sur YouTube où elle est toujours disponible. Une très belle initiative qui je l'espère donnera des idées à certain(e)s.

Je pose le lien ici, il y a beaucoup de blabla, mais aussi des passages très intéressant, notamment à partir de la sixième minute, une passionnante répétition de la pantomime de Carabosse menée par Moniqua Manson. Elle y fait répéter Olivia Crowley qui n'a jamais dansé le rôle et Kristen McNally qui le connaît déjà bien.
Vers la 50ème minute, on voit aussi une répétition de deux jeunes danseuses sur les variations des fées.

https://www.youtube.com/watch?v=Kl-zGm4UWEs
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 09:28 (2016)    Sujet du message: Royal Opera House, London

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    dansespluriel Index du Forum -> Les spectacles et les festivals -> la danse à l'étranger Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  >
Page 9 sur 10

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2016 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
snowSilver style by Daniel Briant 2004