dansespluriel Index du Forum dansespluriel
forum consacré aux danses, tous styles
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Royal Opera House, London
Aller à la page: <  1, 2, 39, 10, 11
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    dansespluriel Index du Forum -> Les spectacles et les festivals -> la danse à l'étranger
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
bilboette


Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 878

MessagePosté le: Mar 21 Mar - 20:28 (2017)    Sujet du message: Royal Opera House, London Répondre en citant

Hier lundi 20 mars j'ai assisté au programme mixte contemporain du moment à Covent Garden :

Premier ballet de la soirée : The Human Seasons de David Dawson

L'amie qui m'accompagnait et qui avait acheté le programme et eu le temps de le feuilleter car arrivée en avance, m'a dit avant le début de cette pièce qu'elle évoquait des junkies. Sans indication, j'aurais été bien en peine de le deviner et même en le sachant, je n'ai pas vu ou ressenti le moindre rapport (contrairement à par exemple l'excellente chanson Heroin du Velvet Underground dans laquelle les accélérations sont très évocatrices). De façon générale, cette pièce n'évoquait rien, ne faisait naître aucune émotion, atmosphère, aucune histoire comme cela peut être le cas d'un ballet comme Dances at a Gathering où bien qu'il n'y ait ni argument ni nom pour les personnages, on se prend à imaginer des liens entre eux, des interactions...
La chorégraphie était belle bien que sans grande originalité, et magnifiquement servie par de beaux danseurs : c'était donc plaisant à regarder. Au début, car après, on se faisait la réflexion que ça commençait à trainer en longueur pour au bout de quatre ou cinq fois finir par se dire que là, il serait temps que ça se termine. Quand les lumières se sont rallumées et que j'ai consulté mon feuillet de distribution, j'ai été choquée de voir que ce ballet n'avait dure que 35 minutes : j'aurais dit beaucoup plus tant ça avait paru long !
Côté costumes, c'est minimaliste avec des justaucorps ajourés qui sont ma foi plutôt jolis. Décor minimaliste aussi et qui a souffert de la comparaison avec Tree of Codes vu récemment à Sadler's Wells.

After the Rain de Christopher Wheeldon

Côté ambiance, même combat que pour le premier ballet : il n'y en a pas.
J'ai trouvé qu'à la différence du ballet précédent, la chorégraphie manquait de fluidité. Ça accroche, c'est par moment trop acrobatique pour être enchaîné sans accrocs par les danseurs pourtant excellents, et le pas de deux central m'a fait l'effet d'un couple qui n'arrive pas à se trouver une position confortable - attend, enlève ton bras pour voir... - non, peut-être si je passe ma jambe comme ça alors ? Flûte, non plus... etc. Vraiment dommage car malgré l'excellence des deux danseurs et l'excellent partenariat entre eux, aucune émotion, aucune tension ne naît, et ce n'est même pas beau.
Côté costumes, au départ on est dans la continuité du ballet précédent avec tous les danseurs vêtus de justaucorps un peu originaux. Quand Marianela Nunez et Tiago Soares reviennent pour leur duo, ça empire : lui porte un simple pantalon blanc et elle se retrouve affublée d'un justaucorps rose pâle qui doit être le costume le moins flatteur imaginable. La pauvre, je m'imagine à sa place j'aurais détesté qu'on me refile ça à porter sur scène. Et de mon point de vue de spectatrice, à ce moment là je commençais à me dire que ce programme ne devait pas coûter trop cher : un justaucorps en coton rose pâle et zéro décors ou effets lumineux, ça fait un peu production au rabais (alors que je n'ai rien contre le style minimaliste si c'est bien fait et pertinent !).
A la tombée du rideau, applaudissements chaleureux dont je me suis demandée dans quelle proportion ils étaient destinés à la création, ou aux deux interprètes phares très populaires ici.

Flight Pattern de Crystal Pite

J'ai appris là aussi avant le spectacle et grâce au programme de ma voisine que cette pièce s'intéressait aux réfugiés. J'étais un peu sceptique car j'aime rarement les ballets trop politiques et/ou qui se concentre sur des thèmes trop sombres (je garde un très mauvais souvenir d'une soirée Gat/Duato/Prejlocaj à Garnier qui se concentrait sur ce genre de thèmes drogue/guerre/misère)
Le rideau se lève sur une foule de gens, hommes et femmes, massés les uns contre les autres et qui avancent courbés en oscillant en rythme. Puis les mouvements changent et laissent place à une successions d'affrontements et de câlins, là pour montrer je suppose à la fois la solidarité et les rivalités qui naissent parmi les gens embarqués dans de grands exodes. Cela m'évoque Les Raisins de la Colère que j'avais beaucoup aimé et trouvé bien plus émouvant que ce qui se passe sur scène, d'un manque de subtilité total.
Pendant que je m'ennuie ferme (et que ma voisine consulte sa montre de façon répétée dès les premières minutes) je m'interroge - sincèrement - sur le but, la raison d'être, les intentions de ce type de ballet. Qu'est-ce sensé apporter ? Un éclairage sur les événements évoqués ? Un autre regard sur des gens que l'effet de masse a dépouillé de leur individualité et déshumanisés ? Je me pose sincèrement la question des intentions et possibles résultats quand c'est réussi et si quelqu'un parmi vous a un avis à ce sujet je serais très curieuse de l'entendre ! En tout cas sur scène je ne vois rien de tout ça.
Arrive la nuit et tout le monde s'installe pour dormir, enlève son manteau, le roule en boule et s'en sert comme oreiller... Puis le jour revient, tout le monde se remet en marche (après un passage qui m'a complètement échappé où une des femmes recueille les manteaux de tout le groupe que les gens viennent lui déposer sur les bras, et s'en va en titubant sous le poids de la pile de tissu), une porte s'ouvre, tout le monde la franchit sauf deux danseurs qui restent seuls en scène quand la porte se ferme. La femme s’assoit dans un coin et l'homme se tord de douleur dans tous les sens et se jette par terre en respirant très fort (subtilité toujours... Rolling Eyes ) avant de s'écrouler.
Côté chorégraphie c'est d'une pauvreté affligeante avec des mouvements dignes d'un spectacle de fin d'année d'école de danse amateur (je parle en connaissance de cause ayant
Côté costumes c'est l'austérité à laquelle on peut s'attendre compte tenu du thème. La mise en scène bien que minimaliste est cette fois très réussie avec de simples jeu sur une porte géante qui s'ouvre et se ferme et la lumière qu'on voit au travers.
Là encore à ma grande surprise applaudissements nourris et nombreux bravo. Personnellement j'ai applaudi les danseurs, tous très investis et méritant, mais étais perplexe devant le succès de l’œuvre elle même. Effet politiquement correct ? Je ne sais pas...

Pour conclure et vous l'aurez probablement compris Mr. Green selon moi, trois ballets oubliable qui ne dureront pas. Je serais surprise de voir ce programme repris (heureusement que costumes et décors n'ont pas du coûter cher !). Enfin, 35 minutes, 20 minutes puis 35 minutes de danse entrecoupée de deux longs entractes de 25 et 30 minutes cela fait léger (mais vu la teneur des ballets, tant mieux !!). Pour moi, une soirée plaisante (à me lire, on ne dirait peut-être pas, mais si ! Pas d'émotion ni d'émerveillement au rendez-vous mais un très bon lundi soir à Covent Garden avec une petite glace à l'entracte et en bonne compagnie, c'était très agréable), un programme oubliable mais que je ne regrette pas d'avoir vu ; je me réjouis à ce titre des prix abordables et du système de réservation qui me permet de temps en temps de décider une semaine à l'avance d'aller voir un ballet et de trouver un petite place (£21 hier soir) à la visibilité très convenable.

Prochaine fois à Covent Garden pour moi, le 1er avril pour voir Joyaux, là encore une réservation de la semaine dernière. J'ai hâte d'y être !
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 21 Mar - 20:28 (2017)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Valérie Beck
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 5 421
Localisation:
Féminin

MessagePosté le: Mar 21 Mar - 20:54 (2017)    Sujet du message: Royal Opera House, London Répondre en citant

Merci Bilboette, vous avez egayé ma soirée!  Mr. Green
Je vous cite!
Citation:



 c'était donc plaisant à regarder. Au début, car après, on se faisait la réflexion que ça commençait à trainer en longueur pour au bout de quatre ou cinq fois finir par se dire que là, il serait temps que ça se termine.



1er fou rire, car c'est ce que j'ai ressenti avec Genus de Mcgrégor : toute excitée au début, 10 minutes après, " ben , et alors, quand ça commence???? Question et au bout de 40 minutes : diable diable diable diable ras le bol de voir encore les mêmes battements et vagues pseudo smurf des années 70


et ensuite vous écrivez 
Citation:



 et le pas de deux central m'a fait l'effet d'un couple qui n'arrive pas à se trouver une position confortable - attend, enlève ton bras pour voir... - non, peut-être si je passe ma jambe comme ça alors ? Flûte, non plus... etc



Le nombre de fois où je me suis dit la même chose! En ayant l'impression que le chorégraphe avait laissé les danseurs improviser et essayer " différents trucs "plus ou moins ratés!

D'une manière générale, je comprends que vous ayez passé une bonne soirée quand même car les artistes ont l'air talentueux, et parfois même si les ballets ne nous laissent pas de souvenir impérissable, on est juste heureux d'avoir vu lesdits artistes sur scène et d'être sorti de chez soi pour voir de la danse!
merci pour ce partage! Okay
_________________
mon blog de danse http://www.shabastet.com/

Formation personnelle de yoga en 3 ans, de professeur en 4 ans et de yoga nidra en 2 ans
http://www.art-et-yoga.fr/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
bilboette


Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 878

MessagePosté le: Mar 21 Mar - 21:37 (2017)    Sujet du message: Royal Opera House, London Répondre en citant

Haha je suis contente de vous avoir fait rire, Valérie !!


 
Citation:
 parfois même si les ballets ne nous laissent pas de souvenir impérissable, on est juste heureux d'avoir vu lesdits artistes sur scène

Vous faites bien de dire ça, vous mettez le doigt sur le point que j'ai oublié de mentionner : je connais bien cette impression et l'ai déjà expérimentée, hélas hier soir et je m'en faisais la réflexion, les ballets étaient tellement nuls que même ça n'était pas possible. Ce pas de deux avec Marianela Nunez et Tiago Soares, tous deux excellents et d'une grande complicité, était tellement moche qu'on ne pouvait même pas se réjouir de les voir, les admirer, comme c'est le cas parfois avec des chorégraphies peu inspirées mais pas intrinsèquement moches... Je me suis fait la réflexion que c'était un sacré gâchis, de tels artistes...

C'était donc plutôt une bonne soirée à être sortie de chez soi, pour se rendre dans un joli lieu, en début de semaine donc pas encore fatiguée, en compagnie d'une copine, et avoir mangé une très bonne petite glace à l'entracte en déambulant dans les jolis couloirs de Covent Garden. Triste constat pour le spectacle mais au moins et en partie grâce au prix de la place et à mon absence complète d'attentes, je n'en suis pas ressortie énervée comme ça m'est parfois arrivé !
Revenir en haut
Valérie Beck
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 5 421
Localisation:
Féminin

MessagePosté le: Mar 21 Mar - 21:41 (2017)    Sujet du message: Royal Opera House, London Répondre en citant

Merci Bilboette d'avoir pris la peine d'éclaircir votre ressenti! C'est vrai qu'aller voir un spectacle, c'est tout cela aussi : notre humeur, qui est ou pas avec nous, le jour de la semaine, les soucis qu'on emporte ou pas avec soi... tout cela a une incidence sur notre façon de " recevoir", de " ressentir une oeuvre", et surtout, surtout , notre attente!
Pour Balanchine, par exemple, je n'en avais aucune, je ne m'étais créé aucun ballet dans la tête à l'avance, et ne l'ayant jamais vu sur scène n'avait aucun point de comparaison.... cela change tout!
_________________
mon blog de danse http://www.shabastet.com/

Formation personnelle de yoga en 3 ans, de professeur en 4 ans et de yoga nidra en 2 ans
http://www.art-et-yoga.fr/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
TimeWarp


Hors ligne

Inscrit le: 09 Déc 2012
Messages: 451
Masculin

MessagePosté le: Mer 22 Mar - 02:06 (2017)    Sujet du message: Royal Opera House, London Répondre en citant

Merci Bibloette pour votre compte rendu que j'ai lu avec plaisir! 

Votre avis sur la création de Crystal Pite me rassure d'une certaine façon. J'avoue être resté plutôt hermétique à la création qu'elle a faite à Garnier en début de saison, et je me sentais bien seul devant les concerts de louanges que j'ai entendu autour de cette pièce.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Val


Hors ligne

Inscrit le: 01 Avr 2015
Messages: 610
Féminin

MessagePosté le: Mer 22 Mar - 09:01 (2017)    Sujet du message: Royal Opera House, London Répondre en citant

Si on avait trouvé le ballet de Pite intéressant (moi-même à la deuxième vision je m’étais posé des questions sur sa viabilité dans le temps), c’est surtout parce que cela fait deux ans que Millepied nous inflige des œuvres insipides toutes similaires et que cela changeait !  
Personnellement, j’ai vu le pas de deux  After the rain avec sa créatrice, Wendy Wheelan,  et  je ne l’avais pas trouvé si ennuyeux avec une musique assez inspirante, mais ce n’était qu’un pas de deux déconnecté, sans le reste du ballet, peut-être est-ce mieux ? 

 
Revenir en haut
TimeWarp


Hors ligne

Inscrit le: 09 Déc 2012
Messages: 451
Masculin

MessagePosté le: Mer 5 Avr - 10:38 (2017)    Sujet du message: Royal Opera House, London Répondre en citant

Le Royal Opera House vient de dévoiler sa prochaine saison.

- Alice's Adventures in Wonderland de Christopher Wheeldon.
- Une célébration national en l'honneur de Kenneth McMillan qui réunira les six plus grandes compagnies anglaises sur la scène du Royal Opera, le Royal Ballet, l'English National Ballet, le Northern Ballet, le Birmingham Royal Ballet, le Scottish Ballet et le Yorke Dance Project. Huit ballets seront dansés entre le 18 octobre et le 1er novembre.
- Un triple bill contemporain avec deux créations, une de Twyla Tharp et une d'Arthur Pita, ainsi qu'une reprise de Untouchable d'Hofesh Shechter.
- Le retour de Sylvia de Frederick Ashton.
- Casse Noisette
- Giselle
- The Winter's Tale de Christopher Wheeldon
- Un triple bill consacré au compositeur Leonard Bernstein avec des créations de Wayne McGregor et Christopher Wheeldon ainsi qu'une reprise de The Age of Anxiety de Liam Scarlett.
- Manon
- Un triple bill comprennant Obsidian Tear de McGregor, Marguerite et Armand d'Ashton et Elite Syncopations de McMillan.
- Une nouvelle production du Lac des Cygnes, avec des chorégraphies additionnelles de Liam Scarlett.

Six productions auront les honneurs d'une retransmission en direct dans les cinémas: Alice's Adventures in Wonderland, Casse Noisette, The Winter's Tale, le triple bill Bernstein, Manon et Le Lac des Cygnes.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Valérie Beck
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 5 421
Localisation:
Féminin

MessagePosté le: Mer 5 Avr - 10:57 (2017)    Sujet du message: Royal Opera House, London Répondre en citant

Merci Timewarp pour cette annonce! Que pensez-vous de cette saison, vous qui avez eu l'occasion d'assister à la retransmission  de certains de ces ballets?
_________________
mon blog de danse http://www.shabastet.com/

Formation personnelle de yoga en 3 ans, de professeur en 4 ans et de yoga nidra en 2 ans
http://www.art-et-yoga.fr/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
TimeWarp


Hors ligne

Inscrit le: 09 Déc 2012
Messages: 451
Masculin

MessagePosté le: Mer 5 Avr - 11:21 (2017)    Sujet du message: Royal Opera House, London Répondre en citant

On peut reprocher un certain côté "plan plan" à la programmation, pas de grandes nouveautés, la plupart des ballets sont dansés tout les deux ans (voire tout les ans pour Casse Noisette) et sont à chaque fois transmis au cinéma. Après ça permet d'avoir des distributions variées, et c'est en dansant ses oeuvres régulièrement qu'on les danse mieux. Et actuellement le niveau de la compagnie est excellent!
En tant que grand fan de Leonard Bernstein je suis ravi que cette soirée soit filmée. L'ancienne production du Lac était d'un goût plutôt douteux, c'est une bonne chose qu'une nouvelle voit le jour. Et j'aime beaucoup l'initiative de réunir les 6 compagnies nationales pour la célébration MacMillan.
Je regrette par contre que Sylvia n'ai pas le droit à une captation, plutôt que Casse Noisette qu'on a déjà vu deux ans de suite (avec la même distribution). Et j'avoue que j'espérais une reprise de La Bayadère.
Après ça fait plaisir de voir une compagnie qui arrive à proposer plusieurs créations tout en restant fidèle à son répertoire de base.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Valérie Beck
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 5 421
Localisation:
Féminin

MessagePosté le: Mer 5 Avr - 11:34 (2017)    Sujet du message: Royal Opera House, London Répondre en citant

Merci, Timewarp!
_________________
mon blog de danse http://www.shabastet.com/

Formation personnelle de yoga en 3 ans, de professeur en 4 ans et de yoga nidra en 2 ans
http://www.art-et-yoga.fr/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Valérie Beck
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 5 421
Localisation:
Féminin

MessagePosté le: Mar 25 Juil - 22:11 (2017)    Sujet du message: Royal Opera House, London Répondre en citant

Le Royal ballet a publié sa saison. En ligne ici

Liam Scarlett revisite le Lac...  sinon, Giselle, Casse Noisette, Manon... bon, toujours un peu les mêmes, mais on en s'en lasse pas, n'est ce pas?
Et puis Sylvia  ( Asthon), Marguerite et Armand, Alice au pays des merveilles, Winter tales ( Wheeldon)
Une création de Mcgregor...

En fait, si on mixait la saison opéra de paris avec celle-ci, ça ne serait pas mal du tout! Laughing

_________________
mon blog de danse http://www.shabastet.com/

Formation personnelle de yoga en 3 ans, de professeur en 4 ans et de yoga nidra en 2 ans
http://www.art-et-yoga.fr/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 15:20 (2017)    Sujet du message: Royal Opera House, London

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    dansespluriel Index du Forum -> Les spectacles et les festivals -> la danse à l'étranger Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2, 39, 10, 11
Page 11 sur 11

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com