dansespluriel Index du Forum dansespluriel
forum consacré aux danses, tous styles
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Royal Opera House, London
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    dansespluriel Index du Forum -> Les spectacles et les festivals -> la danse à l'étranger
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Kaelle


Hors ligne

Inscrit le: 18 Mar 2015
Messages: 127
Féminin

MessagePosté le: Mer 23 Sep - 22:45 (2015)    Sujet du message: Royal Opera House, London Répondre en citant

bilboette a écrit:
Pour la petite histoire et pour rebondir sur votre commentaire sur la danse classique "ringarde" et/ou "élitiste", la place sur laquelle était diffusé le ballet est le QG des sans abris d'ici, et l'un d'entre eux a regardé tout le ballet debout à mes côtés, les yeux brillants. Debout trois heures dans le froid et la pluie, c'est bien que le spectacle est captivant !

Quelle belle anecdote vous nous contez là, Bilboette !! Si un ballet peut réchauffer les cœurs de certains, c'est super !! Mais c'est vrai que "Romeo et Juliette" est un ballet particulièrement émotionnel. Je pense qu'avec "Onegin", c'est le ballet qui m'a le plus bouleversée à la fin d'une représentation.
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 23 Sep - 22:45 (2015)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
bilboette


Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 790

MessagePosté le: Mer 23 Sep - 23:11 (2015)    Sujet du message: Royal Opera House, London Répondre en citant

C'est vrai, j'ai trouvé ça chouette ! Et la dame qui faisait partie de l'organisation est venue très gentiment nous offrir un programme, puis un poncho avec un petit mot gentil quand il s'est mis à pleuvoir... Une autre dame qui comme nous regardait debout a aidé mon voisin à enfiler son poncho car il avait un sac à dos et ça n'était donc pas facile tout seul... J'ai beaucoup aimé cette attitude pleine de gentillesse et où tout le monde était traité de la même façon, aussi bien les familles venues exprès pour le spectacle avec moult sièges pliants, thermos de thé, plaids et parapluies, que les gens peut-être arrivés là un peu par hasard. J'ai hélas un peu de mal à imaginer une attitude similaire en France (bon, j'ai déjà du mal à imaginer une projection gratuite d'un ballet en direct de Garnier, avec commentaires enthousiastes et reportages passionnants lors des entractes...).

Je vois qu'à l'adresse suivant sont en ligne des vidéos se rapportant à cette projection : http://www.roh.org.uk/news/watch-members-of-the-cast-and-creative-teams-on-…
Encore une fois le ORH fait bien les choses je trouve avec la mise en ligne de toutes ces vidéos ! Tous les commentaires sont en Anglais mais les vidéos comportent de belles images de répétitions.
Revenir en haut
Valérie Beck
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 4 485
Localisation:
Féminin

MessagePosté le: Jeu 24 Sep - 07:07 (2015)    Sujet du message: Royal Opera House, London Répondre en citant

Citation:

 J'ai hélas un peu de mal à imaginer une attitude similaire en France

Moi aussi!  Des projections gratuites, peut être, mais toutes ces attentions!  ça semble même surréaliste quand on vous lit!
_________________
mon blog de danse http://www.shabastet.com/

formation professeur de yoga http://www.art-et-yoga.fr/

http://www.artetyoga.fr/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
TimeWarp


Hors ligne

Inscrit le: 09 Déc 2012
Messages: 409
Masculin

MessagePosté le: Jeu 29 Oct - 16:39 (2015)    Sujet du message: Royal Opera House, London Répondre en citant

Lundi dernier j'ai vécu ma première fois au Royal Ballet! 
C'était à l'occasion de la première du Mixed Bill qui voyait la création mondiale de Carmen de Carlos Acosta.

Cette création m'a globalement déçu, et vu les tweets et les critiques je ne suis pas le seul. Une jolie scénographie mais une chorégraphie assez pauvre et qui vire régulièrement vers le vulgaire. Et par pitié, qu'on arrête avec le taureau/spectre de la mort. On touche au ridicule. Pauvre Matthew Golding... Heureusement il y a quelques beaux moments, comme les pas de deux (on sent l'influence de McMillan) et la variation de Carmen dans la prison.
Les danseurs par contre sont supers. Marianela Nunez réussi l'exploit de ne pas être vulgaire dans cette chorégraphie et est vraiment touchante,Federico Bonnelli s'en donne à coeur joie en Escamillo crâneur, et Carlos Acosta, même si le rôle de Don José est moins valorisant dans cette version, est en pleine forme et fait un personnage très attachant.

Pour les trois autres pièces, Viscera était très sympathique (même si j'avoue m'être un peu endormi, deux nuits dans un dortoir d'auberge de jeunesse ont eu raison de moi) avec de belle personnalité au niveau des solistes, surtout chez les filles.

La deuxième partie de la soirée fut la meilleure. Tout d'abord un fascinant Afternoon of a Faun mené par les superbes Vadim Muntagirov et Sarah Lamb. Une belle alchimie entre ses deux danseurs. Et un Tchaïkovsky Pas de Deux explosif avec Steven McRae et ses tours en superbes tours en l'air et Iana Salenko et ses pirouettes interminables. Lors de la coda je n'avais jamais vu de portés poissons aussi bien réalisés. (Si Steven McRae pouvait venir donner des master class à ce sujet à l'Opéra...).

Malgré la déception de Carmen, j'ai passé une très bonne soirée.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Valérie Beck
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 4 485
Localisation:
Féminin

MessagePosté le: Jeu 29 Oct - 20:49 (2015)    Sujet du message: Royal Opera House, London Répondre en citant

Quel étrange programme, je crois qu'il sera retransmis en direct dans des salles de cinéma?

Ah, vous avez vu Steve McRae en vrai! Il est tellement formidable en video qu'il doit vraiment être fabuleux sur scène!

Quand on voit des gens de talent, on ressort toujours tellement galvanisé d'une salle de spectacle!
Merci Timewarp, pour votre retour!
_________________
mon blog de danse http://www.shabastet.com/

formation professeur de yoga http://www.art-et-yoga.fr/

http://www.artetyoga.fr/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Valérie Beck
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 4 485
Localisation:
Féminin

MessagePosté le: Ven 30 Oct - 09:07 (2015)    Sujet du message: Royal Opera House, London Répondre en citant

 Timewarp, The Guardian partage votre avis en tous points semble-t-il!
Un joyeux mélange non maîtrisé qui rend le tout confus et lourd

A LIRE ICI

Une petite photo pour illustrer!


_________________
mon blog de danse http://www.shabastet.com/

formation professeur de yoga http://www.art-et-yoga.fr/

http://www.artetyoga.fr/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
TimeWarp


Hors ligne

Inscrit le: 09 Déc 2012
Messages: 409
Masculin

MessagePosté le: Dim 1 Nov - 15:31 (2015)    Sujet du message: Royal Opera House, London Répondre en citant

En effet le programme sera diffusé au cinéma avec la même distribution que j'ai vu.
Merci pour le lien vers The Guardian.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
bilboette


Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 790

MessagePosté le: Mar 3 Nov - 20:50 (2015)    Sujet du message: Royal Opera House, London Répondre en citant

Merci à vous deux pour le compte-rendu et le lien !
Vous me rappelez qu'il faut que je mette la main sur les dates de retransmission au cinéma, j'avais repéré ça il y a un moment et j'allais oublier !

Je suis déçue de voir que la Carmen d'Acosta est visiblement ratée, j'avais hâte de découvrir cette création.
Marianela Nunez est fabuleuse et elle a une fraîcheur qui à mon avis l'empêche d'être vulgaire quel que soit le rôle, un peu comme la merveilleuse Julie Andrews parmi les actrices. Vadim MUntagirov était un de mes coups de cœur de l'an dernier. J'ai hâte de le revoir. Quant à Steven McRae, il est fabuleux !! Je suis encore sous le charme de son solo de claquettes découvert lors du world ballet day il y a pile un mois !
Revenir en haut
TimeWarp


Hors ligne

Inscrit le: 09 Déc 2012
Messages: 409
Masculin

MessagePosté le: Mar 10 Nov - 10:01 (2015)    Sujet du message: Royal Opera House, London Répondre en citant

Cette soirée sera diffusée au cinéma jeudi soir.
Même si la Carmen d'Acosta n'est pas terrible, je vous conseille d'y aller surtout pour les superbes Marianela Nunez et Federico Bonelli. Et puis Afternoon of a Faun avec Lamb/Muntagirov et Tchaïkovsky Pas de Deux avec Salenko/McRae, c'est à voir!
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Valérie Beck
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 4 485
Localisation:
Féminin

MessagePosté le: Mar 10 Nov - 13:10 (2015)    Sujet du message: Royal Opera House, London Répondre en citant

ah, jeudi soir, quel dommage! bon, j'ai peu de chance de m'y rendre alors! 
_________________
mon blog de danse http://www.shabastet.com/

formation professeur de yoga http://www.art-et-yoga.fr/

http://www.artetyoga.fr/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
TimeWarp


Hors ligne

Inscrit le: 09 Déc 2012
Messages: 409
Masculin

MessagePosté le: Mar 10 Nov - 15:38 (2015)    Sujet du message: Royal Opera House, London Répondre en citant

Certains cinéma diffusent les ballets en différé, c'est comme ça que l'année dernière j'avais vu voir le live de La Fille Mal Gardée un samedi après midi, ne pouvant me rendre au direct qui était en semaine.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
bilboette


Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 790

MessagePosté le: Mer 11 Nov - 20:33 (2015)    Sujet du message: Royal Opera House, London Répondre en citant

J'irai voir cette retransmission demain soir. J'ai hâte !

Certains d'entre vous iront-ils également ?
Revenir en haut
bilboette


Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 790

MessagePosté le: Ven 13 Nov - 01:46 (2015)    Sujet du message: Royal Opera House, London Répondre en citant

Je rentre comme prévu de cette soirée, retransmise en direct de Covent Garden au cinéma.

Il est un peu tard aussi il vous faudra pardonner mes impressions un peu brouillonnes...

La soirée s'ouvre avec Viscera, de Liam Scarlet. Chorégraphie qui ne restera pas dans l'Histoire selon moi, mais est plaisante. Un pas de deux, très lent et doux, encadré par deux parties "corps de ballet" très enlevées et animales, qui ont donné à la pièce son titre. Marianela Nunez est envoutante dans le pas de deux central. Laura Morera, meneuse du corps de ballet, est fabuleuse aussi et dégage une belle énergie.

Après un premier entracte, retour sur la scène de Covent Garden pour Afternoon of a Faun de Robbins. J'avais déjà vu cette œuvre et m'étais profondément ennuyée tout en ayant la désagréable impression de passer à côté de quelque chose. Cette fois-ci, est-ce l'écran géant et les gros plans, ou bien le petit speech d'introduction reçu pendant l'entracte ? Je ne sais pas mais j'ai mieux apprécié la pièce. Vadim Muntagirov, que j'avais beaucoup aimé dans The Winter's Tale, me plaît toujours autant. Il est beau, habité, et dès la première minute il campe un personnage. Sarah Lamb l'accompagne, et il n'y a rien à faire, je n'accroche pas avec cette danseuse, vue pour la première fois en 2008. Sept ans que chaque fois que je la vois j'espère être agréablement surprise et changer d'avis, hélas, ça n'étais pas encore pour ce soir. Elle est là mais pour moi elle se contente d'être là, elle n'interprète pas de personnage. Même là alors qu'il s'agit d'être une danseuse en studio (pas vraiment un rôle de composition) elle n'y arrive pas.

Le studio de danse enlevé de la scène, place après une courte pause à Tchaïkovski Pas de Deux. Première surprise pour moi, les costumes qui ne sont pas bleus mais blanc pour le soliste, et rose pour sa partenaire ! Je ne sais pas pourquoi je pensais que les costumes de cette pièce ne changeaient pas d'une compagnie à l'autre mais étaient fixés par le Balanchine Trust. Ce détail bête m'a dérangée pendant toute la pièce ! D'ailleurs je préfère les costumes bleus. Ceux-ci, de deux couleurs différentes, me faisaient l'effet de costumes empruntés à deux ballets différents faute de mieux. De plus j'ai trouvé que la forme du costume d'Iana Salenko ne la mettait pas en valeur du tout.
Steven MacRae est fabuleux. Il a le brio qu'on attend dans cette pièce, sa technique est enthousiasmante, ses réceptions en cinquième impeccablement fermée sont impressionnantes, et, il joue. On n'est pas au pays de Shakespeare pour rien, même dans une pièce sans argument comme celle-ci, il nous raconte une histoire, avec ses sourires, ses bras, sa façon de regarder sa partenaire. On rêverait de danser avec Steven MacRae, tant il semble bon partenaire. A ses côtés j'ai été déçue par Iana Salenko. Son expression du visage figée à l'extrême m'a dérangée : on dirait que son sourire est peint sur son visage, résultat quand elle regarde son partenaire, il ne semble pas qu'elle lui sourie puisque le faux sourire figé ne s'est pas détendu un instant, ça manque d'expression, d'interaction, de vie. Plus important, j'ai trouvé qu'elle manquait de musicalité. Elle "lisse" la variation et les pas, au lieu de faire alterner les ralentis et pauses bien nettes qui selon moi vont avec ce ballet.
En revanche, les deux portés du final étaient époustouflants. Je crois n'en avoir jamais vus d'aussi près du sol. Lors du premier il y a eu quelques "han" dans la salle de cinéma !

Enfin après un second entracte, la fameuse Carmen de Carlos Acosta. Je rejoins ce que j'ai lu ici et là (même si en prévision de cette soirée, je m'étais contentée de ce fil de discussion et n'étais pas allée lire les articles de journaux mentionnés plus haut, histoire de ne pas arrivée avec trop d'a priori) : le ballet n'est pas un coup d'éclat. Trop vulgaire pour moi mais c'est une affaire de goût et je confesse mon ignorance quant à l’œuvre originale (peut-être est-elle plus triviale qu'on ne le pense maintenant, comme les pièces de Shakespeare ?). Un peu brouillon en termes de style : de nombreuses influences et beaucoup de genres mélangés, opéra chanté, danse classique, flamenco, et j'en oublie. Pas inintéressant dans l'idée mais pas réussi dans la forme selon moi, le ballet peine à trouver son style et tout ça est un peu fouillis. J'ai trouvé cette production très cinématographique : les lumières, les décors, effets, costumes. D'ailleurs la diffusion des ballets au cinéma a changé la donne pour ces derniers : auparavant, la consigne était qu'un costume devait être beau vu depuis le troisième rang d'orchestre, maintenant avec les diffusions de gros plans sur écrans géants, les costumes doivent être parfaits vus de près, comme pour le cinéma.
En revanche, l’œuvre est servie par la troupe 100% investie. Marianela Nunez est Carmen et elle est absolument incroyable. Elle EST vraiment Carmen. Quasi méconnaissable par rapport à son apparition dans Viscera une heure plus tôt. Et tellement bonne actrice. Impressionnant... Et toujours sa danse d'une grande beauté. A ses côtés, Carlos Acosta dansait ce soir pour la dernière fois sur la scène de Covent Garden. On peine à croire qu'il fait ses adieux, il semble si jeune. Il est si beau, si parfait lui aussi, si émouvant, si vrai en Don José... On aimerait qu'il continue à danser pour nous encore quelques années !
Federico Bonelli s'en donne à cœur joie en Escamillo. Il en fait des tonnes, frime, séduit, et on sent qu'il s'éclate dans ce rôle un peu caricatural.
Le corps de ballet se donne lui aussi à 100 % pour cette œuvre. Probablement par loyauté, amitié et admiration pour Carlos Acosta. Peut-être est-ce moi qui fantasme mais j'ai eu le sentiment qu'ils donnaient tous le meilleur d'eux-mêmes pour servir cette œuvre de leur collègue.
J'ai vu dans ce ballet beaucoup de clins d'oeil à d'autres œuvres du répertoire, les disques rouges&noirs et les jeux de tables m'ont rappelé le Boléro, les deux amies de Carmen m'ont rappelé les deux sœurs dans Onéguine, qui tentent d'empêcher le duel. Quelques autres m'échappent maintenant... Malgré tout : trop peu de danse dans cette pièce d'une heure dans laquelle Carlos Acosta a voulu fourrer un peu trop de tout. D'autant plus frustrant ce soir qu'avec ces trois formidables solistes, on aurait aimé les voir danser plus !

Enfin, les saluts et les adieux de Carlos Acosta. Beaucoup de fleurs, beaucoup d'émotion. Carlos Acosta a reçu une ovation très chaleureuse du public, et de ses collègues sur scène. Sa petite fille l'a rejoint et elle ne semblait pas intimidée ou impressionnée outre mesure ! Assez amusant ! Après un petit discours, le directeur du ROH a tendu un micro à Carlos Acosta afin qu'il dise à son tour quelques mots, et le danseur, très ému, a expliqué combien la danse était un travail d'équipe : danseurs, répétiteurs, équipes techniques en coulisses, personnel administratif. J'ai trouvé ça d'une grande humilité et très touchant. Enfin il a conseillé aux danseurs de la jeune génération de ne pas avoir peur de faire des erreurs car tout le monde en fait, et de profiter car une carrière de danseur passe vite. Il va laisser un grand vide au Royal Ballet, que ce soit pour sa danse magnifique et puissante et son style unique, et pour sa personnalité lumineuse et profondément attachante. J'étais heureuse d'avoir pu assister à cette soirée, bien qu'au cinéma !

Rendez-vous est pris pour le 16 décembre, retransmission ciné de Casse Noisette !
Revenir en haut
Valérie Beck
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 4 485
Localisation:
Féminin

MessagePosté le: Ven 13 Nov - 09:20 (2015)    Sujet du message: Royal Opera House, London Répondre en citant

et bien, Bilboette, c'est cela que vous appelez des impressions brouillonnes????
Alors là, moi, après vous avoir lue, je ne vais plus jamais oser écrire!
Vous êtes d'une précision extraordinaire, et j'ai vraiment vu toute la soirée défiler sous mes yeux!
Un grand merci à vous!

mais qu'appelez vous l'oeuvre originale? Celle de Mérimée, d'une beauté à couper le souffle?
_________________
mon blog de danse http://www.shabastet.com/

formation professeur de yoga http://www.art-et-yoga.fr/

http://www.artetyoga.fr/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Elisabeth


Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 2 109
Localisation: Orléans
Féminin

MessagePosté le: Ven 13 Nov - 18:08 (2015)    Sujet du message: Royal Opera House, London Répondre en citant

Merci bilboette

Et voici quelques photos (sur le site thestage.co.uk de Carlos Acosta lors de ses adieux

Carlos Acosta
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 09:27 (2016)    Sujet du message: Royal Opera House, London

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    dansespluriel Index du Forum -> Les spectacles et les festivals -> la danse à l'étranger Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  >
Page 7 sur 10

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2016 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
snowSilver style by Daniel Briant 2004