dansespluriel Index du Forum dansespluriel
forum consacré aux danses, tous styles
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Don Quichotte, R. Noureev, 16 novembre-30 décembre 2012
Aller à la page: <  1, 2, 313, 14, 1519, 20, 21  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    dansespluriel Index du Forum -> Les spectacles et les festivals -> Opéra de Paris
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Elisabeth


Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 2 217
Localisation: Orléans
Féminin

MessagePosté le: Lun 10 Déc - 08:47 (2012)    Sujet du message: Don Quichotte, R. Noureev, 16 novembre-30 décembre 2012 Répondre en citant

Hélas, il y a du vrai dans ce qu'écrit Cathy Crying or Very sad  ... On sent la fin de règne. C'est que les jeunes se blessent sans cesse qui est préoccupant.
Karl Paquette, en tout cas, ne s'économisait pas ce samedi 8 décembre ! Pour moi, c'est une Etoile. On ne va pas lui reprocher d'être présent.
Quant à Hervé Moreau, il s'est arrêté pour blessure pendant trois longues années.
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 10 Déc - 08:47 (2012)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Cams


Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 741
Localisation: Palaiseau
Féminin

MessagePosté le: Lun 10 Déc - 10:08 (2012)    Sujet du message: Don Quichotte, R. Noureev, 16 novembre-30 décembre 2012 Répondre en citant

Mon commentaire va un peu tranché avec les précédents messages.
Hier j'étais à la représentation Froustey/Alu et j'avoue que c'est la meilleure représentation que j'ai vu en classique depuis que je vais régulièrement à l'Opéra (ok ça ne fait que 5 ou 6 ans!). Je ne me rappelle même pas la dernière fois que je suis sortie aussi enthousiasmée d'une représentation!
Tout était là. L'enthousiasme, la technique, l'âme tout simplement.

Mathilde Froustey semblait avoir mangé du lion après sa déception de samedi. Elle semblait euphorique d'être du scène et a tout emporté sur son passage dès sa première variation.
François Alu de son côté a montré de quel bois il se chauffait dès sa première variation avec une qualité de danse assez incroyable. Il a ensuite eu quelques problèmes d'ajustement avec Mathilde dû au manque de répétition mais tout c'est estompé très vite. La présence des deux sujets a totalement galvanisé la troupe et chaque membre du corps de ballet était à son meilleur avec un investissement et une énergie qui faisait plaisir à voir.
Les deux solistes de la matinée se sont vraiment fait plaisir en enchaînant les virtuosités. François Alu a même envoyé de grands frissons de plaisir dans la salle avec deux portés à une main durant lesquels il a balladé Mathilde Froustey sur la moitié de la scène!
Le premier acte qui a semblé si long lors des précédentes représentations est passé à toute allure!

Le deuxième acte était comme un rêve avec un très beau et émouvant pas de deux moulin. On sentait une vraie complicité naître en Froustey et Alu, ce qui était très touchant.
Les gitans de leur côté étaient absolument déchaînés. Cette partie est toujours très réussie mais hier il y avait ce petit quelque chose en plus qui a renversé le public qui n'a pas ménagé ses bravo!
La scène des Dryades étaient assez semblable à celle de mercredi et donc très réussie! Mathilde Froustey a réitéré son numéro d'équilibriste qui fait toujours son petit effet.

Le troisième acte était attendu avec impatience et je dois dire que les mots me manquent pour le décrire! Nous avons eu droit à un festival de pirouettes et de sauts tous plus impressionnants les uns que les autres. Mathilde Froustey a montrer beaucoup de maîtrise dans sa variation et une belle prise de risque dans ses fouettés dont la moitié était des triples.
François Alu de son côté a déchaîné le public avec des sauts assez hallucinants.

Comme dit plus haut, cela faisait longtemps que je n'étais pas ressortie de l'Opéra à ce point enthousiasmée. J'ai eu l'impression de totalement redécouvrir le ballet et la troupe. Cela faisait tellement plaisir de voir tous ces danseurs si investits et talentueux. Il y avait le feu sur scène et on regrette vraiment que ce genre de représentations soient si rares!

J'ai trouvé sur Youtube une petite vidéo. Elle n'est pas de moi et est prise de très loin mais cela donne une petite idée.

Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Lyly
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 10 Déc - 12:38 (2012)    Sujet du message: Don Quichotte, R. Noureev, 16 novembre-30 décembre 2012 Répondre en citant

Le seul problème reste à mon sens la version chorégraphique (trop de "trucs" improbables pour les hommes)
Sinon il n'y avait guère de doutes sur la capacité de ceux là à réussir leur coup !
Avec N Ritmanic, ils  n'étaient que  deux à danser ainsi à l'école de danse : les deux avaient d'ailleurs le" rôle titre du jeune bagnard" en alternance dans "Piège de Lumières"
Au final, après l'article de Cathy (fort juste), voilà peut-être une nouvelle façon de faire, une lueur d'espoir  !  l'Opéra va peut-être comprendre que l'exubérance technique maîtrisée n'est pas honteuse !

Hélas, les recrutements de ces dernières années ne sont pas allés dans ce sens, bloqué comme l'est l'ODP (et le public qui en a pris l'habitude) sur certains physiques
J'ai lu d'ailleurs, ça et là ces derniers temps, des remarques  légèrement critiques sur le physique de M Alu (ex: "attention à la ligne", "ne sera t il pas trop petit pour A Renavand"?) et tant que l'on réfléchira la danse comme cela , on se privera de bons danseurs
Il faudrait aussi en finir avec les "remodelages" Noureev , en tous cas pour la danse des garçons

NB : la pratique des tweets et de la mise à tous vents de ses états d'âme me semblent limites (cf: les soubresauts qui ont conduit à cette représentation)
Revenir en haut
Elisabeth


Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 2 217
Localisation: Orléans
Féminin

MessagePosté le: Lun 10 Déc - 14:01 (2012)    Sujet du message: Don Quichotte, R. Noureev, 16 novembre-30 décembre 2012 Répondre en citant

Dans l'entretien qu'il a eu avec Gérard Mannoni en mars dernier, François Alu parle de son physique.

"Je travaille beaucoup tous les jours pour allonger ma silhouette, pour affiner mon travail de bas de jambes afin de pouvoir aborder un jour des ballets vraiment classique aussi, mais je ne me sens pas encore très Prince Désiré de la  Belle au bois dormant.

"Je ne suis pas petit, mais je n'ai pas une morphologie très en longueur".



 
   

http://www.altamusica.com/entretiens/document.php?action=MoreDocument&D…

On apprend aussi que sa maman est professeur de danse mais qu'il n'avait pas le feu sacré ... avant de voir Patrick Dupond !


désolée, mon message est un peu bancal, je n'arrive pas à supprimer ces lignes Wink
Revenir en haut
Cams


Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 741
Localisation: Palaiseau
Féminin

MessagePosté le: Lun 10 Déc - 16:18 (2012)    Sujet du message: Don Quichotte, R. Noureev, 16 novembre-30 décembre 2012 Répondre en citant

Franchement quand on le voit sur scène ce n'est absolument pas choquant!!

Ok il n'a pas les lignes de Pierre-Arthur Raveau ou Mathieu Ganio mais il a un tel charisme et une technique tellement incroyable qu'en fiche! c'est juste beau!
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
gargouille
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 10 Déc - 16:54 (2012)    Sujet du message: Don Quichotte, R. Noureev, 16 novembre-30 décembre 2012 Répondre en citant

Les voici:
Revenir en haut
Lucie


Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2012
Messages: 850
Localisation: Ile-De-France
Féminin

MessagePosté le: Lun 10 Déc - 20:12 (2012)    Sujet du message: Don Quichotte, R. Noureev, 16 novembre-30 décembre 2012 Répondre en citant

pour en revenir à ce que dit Cathy, et ce qu'on dit aussi ici, j'ai acheté le magazine "Danse" de ce mois et les différents articles sur l'Opéra de Paris disent la même chose... 
_________________
Si vous me cherchez sur Twitter: Milcah7
Revenir en haut
Valérie Beck
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 4 767
Localisation:
Féminin

MessagePosté le: Lun 10 Déc - 22:01 (2012)    Sujet du message: Don Quichotte, R. Noureev, 16 novembre-30 décembre 2012 Répondre en citant

 
Citation:
 Comme dit plus haut, cela faisait longtemps que je n'étais pas ressortie de l'Opéra à ce point enthousiasmée. J'ai eu l'impression de totalement redécouvrir le ballet et la troupe. Cela faisait tellement plaisir de voir tous ces danseurs si investits et talentueux. Il y avait le feu sur scène et on regrette vraiment que ce genre de représentations soient si rares!




donc vous imaginez, quand vous avez connu l'opéra pendant plusieurs années, avec ce feu  sacré, et ses repreesntations tellement exceptionnelles ce que l'on peut ressentir de voir à chaque saison tout cela disparaître peu à peu par lambeaux, y compris la magie des décors, des costumes, le talent des danseurs, la symbiose du corps de ballet, etc.... pour certaines soirées, il reste la forme, et encore, vidée de toute vie

c'est pour cela que depuis quelques années, déjà, je ne vais plus voir tel ou tel ballet, mais tel ou tel danseur ( Leriche, Ciaravolla, Ganio, et  quelques autres comme Abbagnato ou MA Gillot suivant ce qu'elle danse) car je sais au moins qu'avec ces talents là, je ne serai pas déçue, si tout le reste s'écroule!


 
_________________
mon blog de danse http://www.shabastet.com/

formation professeur de yoga
http://www.art-et-yoga.fr/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Amélie


Hors ligne

Inscrit le: 10 Sep 2012
Messages: 323
Féminin

MessagePosté le: Mar 11 Déc - 10:05 (2012)    Sujet du message: Don Quichotte, R. Noureev, 16 novembre-30 décembre 2012 Répondre en citant

J'étais à la représentation du samedi en matinée. Un peu déçue par la défection du couple Froustey/Raveau, j'y allais en traînant un peu la jambe... J'en suis ressortie vraiment ravie, enthousiaste face au couple Dorothée Gilbert / Karl Paquette.

Dorothée, c'est vraiment une Etoile de classe internationale. Elle est drôle, elle a une danse sublime, elle a une technique flamboyante, elle croit en tout ce qu'elle fait... et pour la première fois, je lui ai vu un vrai lyrisme en Dulcinée. Des équilibres qui semblent ne pas vouloir s'arrêter, un très beau travail de bras... Une vraie grande Etoile. Elle a tiré Karl Paquette vers le haut, qui a vraiment assuré. Alors oui, ce n'est pas Nicolas Le Riche, ce n'est pas François Alu, c'est parfois brouillon, mais c'est une belle danse, quelqu'un qui croit en son personnage, et oui, qui séduit sur scène. Une étoile, peut-être pas celle qui marquera une génération, mais une étoile tout de même, sympathique et très investi. Le couple avec Dorothée Gilbert fonctionne très bien, on les sent très complices dans leurs pantomimes, et le pas de deux de l'acte 2 était vraiment beau.

Le couple a vraiment galvanisé le corps de ballet. L'acte 1 est passé très vite, mis à part quelques longueurs plus dûes au ballet en lui-même (le prologue, la danseuse de rue...). L'acte 2 était porté aussi par d'excellents seconds rôles, Allister Madin survolté en Gitant (ça aurait été intéressant de le voir en Basilio), et Marine Ganio exquise en Cupidon (à suivre de très près maintenant qu'elle est Sujet). Dommage que la Reine de Dryades du jour, Sarah Kora Dayanova, ait été un peu éteinte. La scène du mariage faisant vraiment plaisir à voir. Karl Paquette avait encore du souffle (mais comment fait-il, sérieusement ?), allez bien-sans-m'éblouir, mais il y a toujours chez lui un côté sympathique qui fait tout passer. Dorothée était sublime, sans en faire forcément trop (enfin tout de même, elle a doublé-triplé ses fouettés), une danse exquise. Marion Barbeau était vraiment bien en Demoiselle d'honneur, des pirouettes attitudes moelleuse et 4 tours les doigts dans le nez (talent à suivre !).

Au final, étoiles, solistes, corps de ballet, tout le monde était sur la même longueur d'onde. Et le public n'avait qu'une envie : que ça ne s'arrête pas, de taper des mains avec les danseurs et d'aller faire la fête avec eux.

Ce fut une vraie belle représentation, et Dorothée Gilbert est vraiment à ne pas rater. ça m'a rassuré, parce que sortir aussi enthousiasme d'un ballet Noureev par l'Opéra de Paris, ça faisait longtemps que ça ne m'était pas arrivé. Comme quoi, c'est encore possible Laughing . Le problème est surtout que Dorothée Gilbert est toute seule. A son niveau, elles ne sont que deux Etoiles vraiment top : elle et Myriam Ould-Braham. C'est trop peu pour tenir une série de 26 représentations. Idem pour les Basilio, ils n'étaient que deux, ils se sont blessés, et il n'y a plus personne (Karl est un Basilio sympathique, pas mémorable mais sympathique, mais lui donner 12 représentation ???). Les premiers danseurs ont été nommés parce qu'ils savaient un peu tout faire, parce qu'ils étaient maléables. Mais quand il s'agir de danser, bien, un rôle, d'étoile, il n'y a plus personne.

Au final, une Sujet, même pas classé aux deux derniers concours de promotion, va être l'une des deux plus belles Kitri de cette série. Et un Coryphée (oui, parce que François Alu ne sera Sujet qu'en janvier), tiendra 4 représentations. Et personne ne se pose de question, tout le monde trouve ça normal. Il y a un creux des génération énorme, dû à des nominations ou l'on a préféré des gens maléables à des personnalités brillantes, plus classiques dans la danse. Cela se paye maintenant, où il est impossible de monter une série d'un grand ballet classique sereinement.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Valérie Beck
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 4 767
Localisation:
Féminin

MessagePosté le: Mar 11 Déc - 10:31 (2012)    Sujet du message: Don Quichotte, R. Noureev, 16 novembre-30 décembre 2012 Répondre en citant

Merci Amélie pour votre compte rendu !

je dois voir précisément cette distribution demain, avec MA Gillot en reine des dryades ( j'espère qu'elle le dansera)
j'avoue que j'aurais préféré revoir Ciaravolla dans le rôle, mais MA Gillot est tellement surprenante parfois!....

j'ai déjà vu par le passé Karl Paquette ( alors avec Abbagnato)  et passé ma déception première ( j'avais vu Leriche/Letestu précédemment) il avait fini par m'embarquer dans le ballet ....

au fait, je m'y perds un peu dans les distributions, mais Laetitia Pujol danse t'elle? est elle blessée? car si ma mémoire est bonne, c'est sur Kitri qu'elle a été nommé
elle n'a que 37 ans, donc aurait pu aussi reprendre le rôle

est elle sur Forsythe elle aussi?
_________________
mon blog de danse http://www.shabastet.com/

formation professeur de yoga
http://www.art-et-yoga.fr/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Cams


Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 741
Localisation: Palaiseau
Féminin

MessagePosté le: Mar 11 Déc - 11:28 (2012)    Sujet du message: Don Quichotte, R. Noureev, 16 novembre-30 décembre 2012 Répondre en citant

Elle ne danse pas sur Don Quichotte.
Je crois pas qu'elle soit non plus sur Forsythe mais avec toutes ces distributions on s'y perd!!
Dimanche on m'assurait que Benjamin Pech dansait sur Forsythe et je ne me rappelais plus avoir lu son nom sur les distrib!

Et je rejoins Amélie sur le creux de générations qui est absolument énorme. Il y a en ce moment une nouvelle génération de petits jeunes d'une vingtaine d'année qui est assez formidable. Ils sont en plus pas mal distribués. Mais entre eux et la génération qui va bientôt partir à la retraite, il n'y a pas grand monde.  
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
bilboette


Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 810

MessagePosté le: Mar 11 Déc - 11:51 (2012)    Sujet du message: Don Quichotte, R. Noureev, 16 novembre-30 décembre 2012 Répondre en citant

Merci à tous pour vos messages, je poste peu ces temps-ci car en plein déménagement et sans connexion internet fixe, mais je vous lis avec plaisir et intérêt ! Et, déménagement oblige, je n'ai pas pris de places pour cette série de DQ (emploi du temps trop flou), donc merci à vous de me la faire vivre par procuration ! 
Revenir en haut
Lucie


Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2012
Messages: 850
Localisation: Ile-De-France
Féminin

MessagePosté le: Mar 11 Déc - 12:42 (2012)    Sujet du message: Don Quichotte, R. Noureev, 16 novembre-30 décembre 2012 Répondre en citant

il me semble bien que Laetitia Pujol est sur Forsythe autour de Noël je crois, mais ça a pu changer depuis..


je suis tombée sur cette vidéo de la soirée du 5 décembre pour ceux et celles qui veulent vivre ou revivre) cette soirée (avec l'équilibre en fin de vidéo! Youhou époustouflant!)



_________________
Si vous me cherchez sur Twitter: Milcah7
Revenir en haut
Cams


Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 741
Localisation: Palaiseau
Féminin

MessagePosté le: Mer 12 Déc - 09:36 (2012)    Sujet du message: Don Quichotte, R. Noureev, 16 novembre-30 décembre 2012 Répondre en citant

Et voici la version avec François Alu!

Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Amélie


Hors ligne

Inscrit le: 10 Sep 2012
Messages: 323
Féminin

MessagePosté le: Mer 12 Déc - 10:36 (2012)    Sujet du message: Don Quichotte, R. Noureev, 16 novembre-30 décembre 2012 Répondre en citant

Cams a écrit:
Et je rejoins Amélie sur le creux de générations qui est absolument énorme. Il y a en ce moment une nouvelle génération de petits jeunes d'une vingtaine d'année qui est assez formidable. Ils sont en plus pas mal distribués. Mais entre eux et la génération qui va bientôt partir à la retraite, il n'y a pas grand monde.  
Ce qui est triste, c'est que la génération actuelle est quand même excellente. Dorothée Gilbert, Myriam Ould-Braham, Mathieu Ganio, Mathias Heymann, et dans une moindre mesure Josua Hoffalt, ce sont quand même toutes de vraies grandes Etoiles, de classe internationale, d'excellents danseurs et danseuses ! Ils n'ont rien à envier à la génération d'avant. Le problème, c'est qu'ils ne sont que 5... alors que dans les années 80/90, ils étaient 15, d'où cet effet de creux des générations. Si des Mathilde Froustey, Laura Hecquet, Sébastien Bertaud, Eléonore Guérineau, voir Allister Madin, étaient montés plu tôt / mieux distribués, ça ne serait peut-être pas la même chose.  

Merci pour les vidéos au passage ! J'ai hâte de découvrir François Alu le 19 (mon petit cadeau de Noël en avance ), et je croise les doigts pour que Mathilde Froustey ait une nouvelle date.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 13:59 (2017)    Sujet du message: Don Quichotte, R. Noureev, 16 novembre-30 décembre 2012

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    dansespluriel Index du Forum -> Les spectacles et les festivals -> Opéra de Paris Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2, 313, 14, 1519, 20, 21  >
Page 14 sur 21

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2017 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
snowSilver style by Daniel Briant 2004