dansespluriel Index du Forum dansespluriel
forum consacré aux danses, tous styles
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Un air de Résistance : l'opéra et ses résistants pendant l'Occupation

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    dansespluriel Index du Forum -> Danse et multimédias -> La danse dans les médias
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Valérie Beck
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 5 273
Localisation:
Féminin

MessagePosté le: Dim 7 Avr - 22:04 (2013)    Sujet du message: Un air de Résistance : l'opéra et ses résistants pendant l'Occupation Répondre en citant

Je viens de voir un très intéressant documentaire sur la Résistance au sein de l'opéra de Paris

Que l'opéra de Paris fut utilisé comme outil de propagande, on y pense  mais voici un article qui explique ce que l'on trouve dans ce documentaire


 
Citation:

  Documentaire. France 5 à 22h05

Neuf jours  après l’entrée des troupes allemandes dans Paris, Hitler visitait le Palais Garnier. Le Reich comptait sur cet outil de propagande pour écrire la légende d’une Allemagne éternelle. “La Damnation de Faust” de Berlioz, oeuvre inspirée du “Faust” de Goethe, ouvrit la saison le 24 août 1940. Toutes les loges étaient occupées par des dignitaires nazis ou des politiciens français en vue.
Depuis les coulisses, les machinistes n’en perdaient pas une miette. Parmi eux, un chef tapissier nommé Jean Rieussec. L’Union des Syndicats de la Région parisienne, une organisation clandestine noyautée par le PCF, lui a demandé d’organiser la résistance au sein des syndicats du spectacle. Rappelons (ce qu’omet de faire le documentaire) que le Parti et les mouvements qui s’y rattachent avaient été dissous par décret à la suite de la signature du pacte germano-soviétique, une semaine avant l’entrée en guerre de la France. A l’automne 1940, une “Charte du travail” est votée par le régime de Vichy. Toute manifestation, toute incitation à la grève sont désormais interdites. Les syndicats sont remplacés par des comités professionnels nommés par le ministère du Travail. Une régression inadmissible, à laquelle vient s’ajouter la dégradation des conditions de vie due à l’Occupation.
Ce documentaire ne rappelle pas non plus qu’en 1940, “l’Humanité” clandestine s’indigne de la misère qui frappe le peuple français mais ne s’en prend jamais aux alliés de l’Union soviétique. Loin de guider l’opinion, le Parti est à la remorque. On ne peut comparer la création des premiers réseaux de la France libre et la diffusion de tracts déplorant que les enfants et les vieux manquent de charbon.
Dans un premier temps, l’action des machinistes se limite à cela. L’accent est mis sur les problèmes quotidiens : coût de la vie, pénuries alimentaires, difficultés de ravitaillement. Plus tard, on favorisera l’évasion des prisonniers de guerre, on aidera les employés juifs, les réfractaires au Service du Travail obligatoire. Mais pas question de saboter quoi que ce soit. Inlassablement, les machinistes harcèlent la direction pour de nouvelles embauches, des cartes d’alimentation. Ils iront jusqu’à débrayer pour obtenir une augmentation de 15 %, puis de 30 % de salaire. Même si revendiquer n’est pas sans risque sous l’Occupation (250 mineurs du Nord-Pas-de-Calais ont été déportés, 88 ont été exécutés pour avoir cessé le travail), cela frappe moins l’imagination que les trains qui sautent, les parachutages d’armes, la guerre clandestine.
Pendant que Rieussec étend son réseau à tout le 9e arrondissement en nouant des contacts avec des prêtres de La Trinité ou des cheminots de Saint-Lazare, les représentations se succèdent comme à l’accoutumée, ou presque. Un soir, un musicien du rang insère quelques fragments de “la Marseillaise” dans “Carmen”, un autre soir, ce sont quelques mesures de la chanson “Alsace et Lorraine” dans un ballet. Cette forme subtile de résistance est appelée “contrebande musicale”.
Deux mouvements cohabitent maintenant au Palais Garnier : celui des machinistes et celui des musiciens. Dans l’ignorance l’un de l’autre. Clandestinement, les musiciens enregistrent des chansons qui appellent à la lutte armée. Les risques augmentent, l’étau se resserre autour de l’Opéra, nous dit-on. Mais la seule victime de toute la guerre sera le machiniste Jean Hugues, lui aussi militant communiste, pris en otage à la suite d’une série d’attentats et qui mourra à Birkenau en 1943.
Le 17 août 1944, l’Opéra rejoindra la grève patriotique initiée par les cheminots. Les machinistes prendront une part active aux combats pour la Libération de Paris, les musiciens se montreront plus discrets. Jean Rieussec, avec un groupe de FFI, s’emparera de la mairie du 9e arrondissement, participera à l’attaque de la Kommandantur, place de l’Opéra. C’est en tout cas ce qu’il relate dans le dossier qu’il remplira pour obtenir le statut de combattant volontaire de la Résistance. Qui lui sera refusé pour des motifs inconnus. Peut-être parce que cette résistance dans les théâtres lyriques fut d’abord un combat humble, sans faits d’armes, aux antipodes des coups de cymbale wagnériens sous les plafonds de l’Opéra, avant que les repeigne Chagall.
Eric de Saint-Angel



INFO complémentaires ICI
_________________
mon blog de danse http://www.shabastet.com/

Formation personnelle de yoga en 3 ans, de professeur en 4 ans et de yoga nidra en 2 ans
http://www.art-et-yoga.fr/


Dernière édition par Valérie Beck le Lun 8 Avr - 19:26 (2013); édité 1 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Dim 7 Avr - 22:04 (2013)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
MikeNeko


Hors ligne

Inscrit le: 03 Jan 2013
Messages: 670
Localisation: Nogent sur Marne
Masculin

MessagePosté le: Dim 7 Avr - 22:25 (2013)    Sujet du message: Un air de Résistance : l'opéra et ses résistants pendant l'Occupation Répondre en citant

Ah flute, loupé ... merci pour l'info, il faudra que j'aille à la pêche à la rediffusion internet
_________________
Pour l'avoir sous la patoune, la mémoire de l'Opéra National de Paris : http://memopera.fr/
Revenir en haut
Valérie Beck
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 5 273
Localisation:
Féminin

MessagePosté le: Lun 8 Avr - 07:02 (2013)    Sujet du message: Un air de Résistance : l'opéra et ses résistants pendant l'Occupation Répondre en citant

voici la rediffusion  ; cliquez ICI   


_________________
mon blog de danse http://www.shabastet.com/

Formation personnelle de yoga en 3 ans, de professeur en 4 ans et de yoga nidra en 2 ans
http://www.art-et-yoga.fr/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Valérie Beck
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 5 273
Localisation:
Féminin

MessagePosté le: Lun 8 Avr - 19:22 (2013)    Sujet du message: Un air de Résistance : l'opéra et ses résistants pendant l'Occupation Répondre en citant

Je n'ai pu m'empêcher hier de penser au film de Gerard Oury, la Grande Vadrouille, qui sous des dehors de farce, a vraiment compris quel rôle l'opéra de Paris a joué pendant l'occupation

en outre, G O était bien renseigné car le Faust de Berlioz est la PREMIERE oeuvre  a avoir été donnée lorsque l'opéra de Paris a été réouvert après que Paris, déserté, fut envahi et occupé par les Nazis

Hélas, ça n'est pas en français, mais cette scène, donne historiquement " l'ambiance" de l'ONP pendant l'Occupation

Rendons hommage ici même, aux resistants de l'opéra de Paris

Savez vous par exemple que Poulenc a glissé dans ses Animaux modèles, une ligne musicale issue directement de " vous n'aurez pas l'Alsace et la Lorraine"

( oeuvre, soit dit en passant, chorégraphiée par Lifar, qui n'avait évidemment pas les références musicales pour comprendre la citation!)



_________________
mon blog de danse http://www.shabastet.com/

Formation personnelle de yoga en 3 ans, de professeur en 4 ans et de yoga nidra en 2 ans
http://www.art-et-yoga.fr/


Dernière édition par Valérie Beck le Lun 8 Avr - 19:47 (2013); édité 2 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
MikeNeko


Hors ligne

Inscrit le: 03 Jan 2013
Messages: 670
Localisation: Nogent sur Marne
Masculin

MessagePosté le: Lun 8 Avr - 19:39 (2013)    Sujet du message: Un air de Résistance : l'opéra et ses résistants pendant l'Occupation Répondre en citant

Merci pour le lien Et oui j'ai pensé à la même chose !!!
A dans 1h Wink

Edit: ce fut effectivement très intéressant ! J'aime les empêcheurs d'occuper en rond
Et sur ce... on ne va pas y couper, à la Grande Vadrouille !
_________________
Pour l'avoir sous la patoune, la mémoire de l'Opéra National de Paris : http://memopera.fr/
Revenir en haut
Valérie Beck
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 5 273
Localisation:
Féminin

MessagePosté le: Jeu 11 Avr - 06:58 (2013)    Sujet du message: Un air de Résistance : l'opéra et ses résistants pendant l'Occupation Répondre en citant

ah, je n'avais pas vu que vous aviez édité votre message!!!


moi aussi, ça m'a donné envie de revoir la Grande Vadrouille; Tea for two!!!

et puis j'adore la teigne qu'est Louis de Funes !  et la direction d'orchestre, un morceau d'anthologie!!!! " c'était parfait, parfait, oui, oui, parfait, sauf vous, là, gnagngna, et vous làaussi, et là, le tuba, et vous deux, nous n'arrêtez pas de parler... non, non, finalement, .... c'était horrible, abominable, on recommence!!!!!!" Mr. Green
_________________
mon blog de danse http://www.shabastet.com/

Formation personnelle de yoga en 3 ans, de professeur en 4 ans et de yoga nidra en 2 ans
http://www.art-et-yoga.fr/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
MikeNeko


Hors ligne

Inscrit le: 03 Jan 2013
Messages: 670
Localisation: Nogent sur Marne
Masculin

MessagePosté le: Jeu 11 Avr - 20:00 (2013)    Sujet du message: Un air de Résistance : l'opéra et ses résistants pendant l'Occupation Répondre en citant

De l'orgueil bon sang !
Papapaaaaaaaa papaaaaa papaaaa papapapapachaaac papapaaa papaaa bon sang enfin gnignigniiii c'est de la bouillie tout ça !
_________________
Pour l'avoir sous la patoune, la mémoire de l'Opéra National de Paris : http://memopera.fr/
Revenir en haut
Valérie Beck
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 5 273
Localisation:
Féminin

MessagePosté le: Ven 12 Avr - 07:07 (2013)    Sujet du message: Un air de Résistance : l'opéra et ses résistants pendant l'Occupation Répondre en citant

  hahaha, j'adore les " gnignigni " de de Funès!!!  et voilà, ma journée commence avec un bon fou rire, rien qu'à l'imaginer perché sur les épaules du pauvre Bourvil!

autre moment d'anthologie, le lit-percussion!!!! Mr. Green
_________________
mon blog de danse http://www.shabastet.com/

Formation personnelle de yoga en 3 ans, de professeur en 4 ans et de yoga nidra en 2 ans
http://www.art-et-yoga.fr/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 02:49 (2017)    Sujet du message: Un air de Résistance : l'opéra et ses résistants pendant l'Occupation

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    dansespluriel Index du Forum -> Danse et multimédias -> La danse dans les médias Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com