dansespluriel Index du Forum dansespluriel
forum consacré aux danses, tous styles
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Tricentenaire de l'école de danse
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    dansespluriel Index du Forum -> Les spectacles et les festivals -> Opéra de Paris
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Lucie


Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2012
Messages: 826
Localisation: Ile-De-France
Féminin

MessagePosté le: Jeu 18 Avr - 20:58 (2013)    Sujet du message: Tricentenaire de l'école de danse Répondre en citant

merci Elisabeth! vous avez très bien répondu à ma question, donc les stagiaires qui ne sont pas encore dans la cdb sont habillés comme les petits rats 
_________________
Si vous me cherchez sur Twitter: Milcah7
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 18 Avr - 20:58 (2013)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Elisabeth


Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 2 109
Localisation: Orléans
Féminin

MessagePosté le: Ven 19 Avr - 07:38 (2013)    Sujet du message: Tricentenaire de l'école de danse Répondre en citant

Vous parlez de quels stagiaires, Lucie ?
Revenir en haut
Cathy
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Ven 19 Avr - 08:14 (2013)    Sujet du message: Tricentenaire de l'école de danse Répondre en citant

 Les stagiaires du corps de ballet sont vêtus comme les membres, ils défilent en première ligne du cdb féminin ou masculin. Les stagiaires de l'école de danse sont eux aussi habillés comme leurs camarades. Les danseurs en collants noirs sont les élèves de l'école de danse, mais bon il se peut que les élèves de dernière année semblent aussi vieux ou aussi jeunes que les stagiaires et membres du cdb !
Revenir en haut
Valérie Beck
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 4 485
Localisation:
Féminin

MessagePosté le: Ven 19 Avr - 12:16 (2013)    Sujet du message: Tricentenaire de l'école de danse Répondre en citant

Dans mon précédent commentaire, j'avais oublié ceci!



 
Citation:
 Bon d'habitude j'essaye de faire différent sur les différentes plateformes sur lesquelles j'écris (normal d adapter le discours à ses interlocuteurs), mais là, flute, je n'allais pas me brider et puis j'avais envie d'emmener les belles images rapidement au monde des rêves
Du coup, je leur ai servi le même plat que j'avais préparé pour nous ^^, façon bourguignon


Ha ha!!! Mr. Green

d'habitude, quel plat préparez vous pour les autres plateformes?  

En fait, ici, l'administratrice étant végétarienne et folle de pâtes à l'italienne.... un bon plat de pâtes, pour la prochaine fois, ça ira aussi!!! Wink
_________________
mon blog de danse http://www.shabastet.com/

formation professeur de yoga http://www.art-et-yoga.fr/

http://www.artetyoga.fr/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
MikeNeko


Hors ligne

Inscrit le: 03 Jan 2013
Messages: 670
Localisation: Nogent sur Marne
Masculin

MessagePosté le: Ven 19 Avr - 13:03 (2013)    Sujet du message: Tricentenaire de l'école de danse Répondre en citant

D'habitude c'est poule-au-pot si je suis inspiré, je prépare précautionneusement,avec du bon riz de rizière thailandaise fait à l'étuveuse et de bons morceaux, ça reste sobre mais pas snob et je peux partager mon amour de la popotte.
Si je ne suis pas inspiré, eh bien, gratin de chou fleur... chou fleur à l'eau bouillante salée, béchamel, hop emmental rapé et à gratiner au four. Pas de chichis, c'est simple mais ça se partage facilement.

Alors qu'ici, bon c'est surprise... oeufs cocotte, bar à la croute de sel, charlotte aux poires et tiramisu fraises et crème de framboise. Bien évidemment avec du chieuv-laitue-vinaigre balsamique avant les desserts.

Hooo et puis tant pis si je passe pour une nouille, mais le bon vieux classique de tagliatelles-crème fraiche paysanne-persil feuille et ciboulette fraichement coupés et roulez jeunesse pour les végétariens. Avec des tomates cerises entre-coupées en 4, lissées à l'huile d'olive et une noix de buffala à l'intérieur. (si le lait de bufflonne n'est pas proscrit ^^)

Enffffin bon je vais me donner faim alors que je viens de finir
_________________
Pour l'avoir sous la patoune, la mémoire de l'Opéra National de Paris : http://memopera.fr/
Revenir en haut
Valérie Beck
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 4 485
Localisation:
Féminin

MessagePosté le: Ven 19 Avr - 19:29 (2013)    Sujet du message: Tricentenaire de l'école de danse Répondre en citant

Donc" balletophile"  (!!!)   et gourmet!!!!! chouette!!! car la cuisine végétarienne ne proscrit pas la gourmandise!!!!  ni le bon vin!!!!  

 
_________________
mon blog de danse http://www.shabastet.com/

formation professeur de yoga http://www.art-et-yoga.fr/

http://www.artetyoga.fr/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
MikeNeko


Hors ligne

Inscrit le: 03 Jan 2013
Messages: 670
Localisation: Nogent sur Marne
Masculin

MessagePosté le: Ven 19 Avr - 20:41 (2013)    Sujet du message: Tricentenaire de l'école de danse Répondre en citant

*sert Shana* , bon appétit patronne (et à la bonne votre)

edition: teu teu -.- ne soyons pas megalomane mon petite mike ! personne n'a a connaitre mes petits secrets ... et démasqué ^^

Bon et sur ce, j'ai la Sylphide Flemming Flindt/Lucette Aldous à regarder !
_________________
Pour l'avoir sous la patoune, la mémoire de l'Opéra National de Paris : http://memopera.fr/


Dernière édition par MikeNeko le Ven 19 Avr - 21:07 (2013); édité 2 fois
Revenir en haut
Valérie Beck
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 4 485
Localisation:
Féminin

MessagePosté le: Ven 19 Avr - 20:58 (2013)    Sujet du message: Tricentenaire de l'école de danse Répondre en citant

A la vôtre, cher MikeNeko!



 
Citation:

 enfin j'en avais plus dans ma prime jeunesse, écrivain, compositeur, dessinateur, c'est que ça bouillonnait dans cette tête.



Et où tout cela est il passé? 
_________________
mon blog de danse http://www.shabastet.com/

formation professeur de yoga http://www.art-et-yoga.fr/

http://www.artetyoga.fr/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
MikeNeko


Hors ligne

Inscrit le: 03 Jan 2013
Messages: 670
Localisation: Nogent sur Marne
Masculin

MessagePosté le: Ven 19 Avr - 21:05 (2013)    Sujet du message: Tricentenaire de l'école de danse Répondre en citant

A flute, trop tard Wink
Et bien, à la trappe dans les grands ménages chez mes parents...
L'émancipation relativement jeune pour les études apprend la débrouillardise... mais met en péril les biens restés au pays ^^
Il doit rester quelques peintures ceci dit ... je ne sais pas trop. Mes romans eux ont disparu avec les disques durs, mais je pense que des vieux camarades doivent en avoir un ou deux imprimés sur papier-listing ^^

Ce n'est pas bien grave de toute façon, je me réserve ma retraite pour m'y remettre avec mes futurs petits enfants si je leur trouve une grand maman qui leur donnera une maman
_________________
Pour l'avoir sous la patoune, la mémoire de l'Opéra National de Paris : http://memopera.fr/
Revenir en haut
Valérie Beck
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 4 485
Localisation:
Féminin

MessagePosté le: Ven 19 Avr - 21:18 (2013)    Sujet du message: Tricentenaire de l'école de danse Répondre en citant

  hmmmm..... cela me rappelle la sublime phrase de Clint Eastwood dans le film " sur la route de Madison"  - " j'avais de bons rêves autrefois, et je suis content de les avoir eus, car c'étaient de bons rêves"  Il dit cela à la belle Meryl, une phrase, lui dit il, qu'il avait gardé au chaud, il ne savait pas pour qui, pour quoi....

Il faut  garder   vos rêves au chaud!

J'ai gardé celui d'être danseuse et d'avoir ma compagnie   de mes 4 ans  jusqu'a 40 ans.... puis le rêve est devenu réalité  - a force de labeur, et de rêve pur; trois " créations", 7 années de partage....
comme je me sens apaisée aujourd'hui!   Je danse toujours  mais sans ce besoin de compagnie qui me taraudait et ne me laissait pas en paix!
 
notre jeunesse et ses rêves a toujours raison!  Il ne faut pas l'oublier!

Et une grand maman traîne sans doute dans le coin!..... Wink
_________________
mon blog de danse http://www.shabastet.com/

formation professeur de yoga http://www.art-et-yoga.fr/

http://www.artetyoga.fr/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Lucie


Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2012
Messages: 826
Localisation: Ile-De-France
Féminin

MessagePosté le: Ven 19 Avr - 23:26 (2013)    Sujet du message: Tricentenaire de l'école de danse Répondre en citant

Elisabeth a écrit:
Vous parlez de quels stagiaires, Lucie ?


je parlais de Philippe Solano mais toutes mes excuses en fait le noir que je voyais sur la photo (prise au niveau de la taille) était en fait un pantalon de survêtement...  Laughing  donc il était bien en collants blancs! Fausse alerte 
_________________
Si vous me cherchez sur Twitter: Milcah7
Revenir en haut
Valérie Beck
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 4 485
Localisation:
Féminin

MessagePosté le: Dim 21 Avr - 02:26 (2013)    Sujet du message: Tricentenaire de l'école de danse Répondre en citant

Rosita Boisseau dans le Monde; rien de bien palpitant à lire, mais l'article est LA
_________________
mon blog de danse http://www.shabastet.com/

formation professeur de yoga http://www.art-et-yoga.fr/

http://www.artetyoga.fr/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Elisabeth


Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 2 109
Localisation: Orléans
Féminin

MessagePosté le: Lun 22 Avr - 12:06 (2013)    Sujet du message: Tricentenaire de l'école de danse Répondre en citant

Rencontre autour du Tricentenaire de l’Ecole Française de Danse
Amphithéâtre Bastille – 19 avril 2013


En ce vendredi pluvieux avait lieu une rencontre autour du Tricentenaire de l’Ecole de Danse. Alors que je pensais que la possibilité de voir réunies les différentes écoles tenterait beaucoup de gens, il n’y avait vraiment pas foule, et parmi ceux qui étaient là, je pense, beaucoup de personnes « du sérail ».

Martine Kahane, maître de cérémonie, présente tout d’abord les protagonistes de la rencontre, avant de leur donner la parole. On commence par les écoles les plus récentes.

Elle donne d’abord la parole à John Neumeier, en qualité de directeur de la « Balletschule des Hamburg Ballett ». Il commence en français mais continue très vite en anglais. Pourtant son français, certes bourré de fautes mais tout à fait charmant, est tout à fait compréhensible. L’école fut fondée en 1978. Il dit en substance qu’il n’a jamais voulu être directeur d’une Compagnie et d’une école mais que, en tant que chorégraphe il avait besoin d’un excellent matériau. Comme un orchestre, il a besoin d’avoir son propre instrument. Il dit également que les auditions sont remplies de destins très tristes. Des danseurs se trouvent là qui ne devraient pas danser … Un constat difficile.
L’école est dans le même batiment que le ballet. C’est une sorte de petit cosmos. Les grands élèves travaillent avec la Compagnie.

Puis c’est au tour de Sarah Abenroth, Associate Director de la « John Cranko Schule-Stuttgarter Ballett », fondée en 1971, de s’exprimer.
C’était le rêve de John Cranko d’avoir sa propre école pour pouvoir alimenter sa Compagnie et ne plus recruter à l’extérieur. La technique enseignée est celle de Vaganova. Il y a 120 étudiants de 22 nationalités différentes.

La "Canada’s National Ballet School" fut fondée en 1959 par deux femmes. Seule école, en Amérique du Nord, à proposer trois éléments clefs : Danse, éducation et hébergement. La directrice associée (dont je n’ai pas retenu le nom) est en poste depuis 24 ans. Ses élèves ont intégré plus de 80 Compagnies autour du monde.

C’est en 1926 que fut créée « The Royal Ballet School » par Ninette de Valois, grande figure du ballet britannique. La directrice de l’école n’ayant pu se déplacer, c’est Nicola Tranah, professeur, qui la remplace. Elle insiste sur l’influence de Frederik Ashton. L’école est scindée en deux : la lower school et la upper school. Dans cette dernière, il y a beaucoup d’étudiants étrangers (beaucoup viennent suite à un concours).

C’est en 1813 que fut créée la « Scuela di Ballo Accademia Teatro alla Scala »
Aujourd’hui, c’est un français, Frédéric Oliviéri (qui fut sujet à l’Opéra de Paris) qui la dirige. Il y a 10 ans fut créée, en parallèle, une université des métiers du spectacle. Il y en a 350 en initiation (de 6 à 10 ans), puis un examen permet d’intégrer la formation des plus grands (11 à 18 ans) – 198 élèves et une section accueille 52 adultes pour les former à l’enseignement.

« The Bolschoï Ballet Academy « fut créée en 1773.
C’est Marina Leonova qui la dirige. Avant de parler de son école, elle souhaite un bon anniversaire à l’école de l’Opéra de Paris. L’école forme des artistes pour la Compagnie. De nombreuses disciplines sont enseignées, comme le management, et même l’accompagnement de la danse. Les élèves participent à la vie du Bolchoï mais l’école est indépendante. C’est une école d’Etat. L’instruction y est donc gratuite. Il y a environ une centaine d’élèves étrangers. Un lien particulier s’est tissé avec la Corée et le Japon.

C’est Thomas Lund, tout jeune directeur de « The Royal Danish Ballet School » qui prend la parole. Il précise que lui vient de débuter sa carrière de directeur, et que si sa collègue du Canada est en poste depuis 24 ans, en comparaison, lui serait à l’école du Royal Danish Ballet, depuis seulement 24 mn ! Il nous parle de l’histoire du ballet avec Bournonville, Hans Speck, Harald Lander. L’école fut fondée en 1770. A l’école, ils essayent de former les élèves afin qu’ils dansent sans accent, acquièrent une solide technique (certains ballets comme « Etudes » ne peuvent être dansés sans une technique poussée) et surtout qu’ils sachent raconter une histoire.

La première partie de la rencontre est terminée.
Martine Kahane se tourne vers la représentante du Royal Ballet et lui demande « qu’est-ce qui nous rassemble ? Quelles sont nos différences ? »
Réponse de l’intéressé : « Ce qui nous rassemble, ce sont les qualités des danseurs, leur sens artistique, la propreté de la technique. Ce qui nous différencie, c’est le physique des danseurs.
Et en Russie ? Madame Leonova explique qu’il y a plus de choses qui nous réunissent. « Les maîtres français nous ont beaucoup donnés ». Elle dit en riant qu’en voyant les Ballets Russes de Diaghilev le monde a compris « que nous étions plutôt de bons élèves ! » Elle insiste sur le succès qu’ont les danseurs russes en France et les danseurs français en Russie.

La représentante du Canada souligne le fait que la proximité géographique des Etats-Unis n’implique pas une proximité artistique. Enfin, c’est ce que j’ai compris dans ses propos. Elle avait l’air de vouloir se détacher à tout prix des Etats-Unis.

John Neumeier dirige l’école avec Marianne Kruse et Gigi Hyatt (qui sera la future directrice de l’école). Il veut montrer au monde que les danseurs allemands peuvent être excellents. Finalement l’école s’est internationalisée. Ce n’était pas le but initial. Il montre du doigt les dangers de la technologie. Pour lui, l’école doit créer les danseurs (create) et non pas les fabriquer (make). Le plus important est l’esprit créatif (creative spirit). Des danseurs ayant cet esprit créatifs il cite Roberto Bolle, Elisabeth Platel et Natalia Makarova.

Vient le temps des remerciements.
Elisabeth Platel remercie John Neumeier d’avoir donné « Yondering » à l’Ecole de Danse.
Brigitte remercie chaleureusement tous les protagonistes et en particulier John Neumeier « qui nous rassemble » et rend hommage à Gilbert Mayer, dans la salle, qui fut son « petit père » et a bien connu Harald Lander. Applaudissements.

Une rencontre qui aurait gagné à se transformer en colloque et à durer plusieurs jours. Faute de temps, il faut bien dire que l’on a seulement effleuré les sujets évoqués.
Revenir en haut
MikeNeko


Hors ligne

Inscrit le: 03 Jan 2013
Messages: 670
Localisation: Nogent sur Marne
Masculin

MessagePosté le: Lun 22 Avr - 13:01 (2013)    Sujet du message: Tricentenaire de l'école de danse Répondre en citant

Merci Elisabeth pour le compte-rendu

J'avais réservé une place, mais malheureusement, comme je l'avais craint, je n'ai pas pu me libérer à temps (je devais partir à 15h30 pour y être à temps... difficile).
Pour le coup nous nous serions croisés, dommage !
Ce n'est que partie remise.

Effectivement, c'était court au vu du nombre d'intervenants...
_________________
Pour l'avoir sous la patoune, la mémoire de l'Opéra National de Paris : http://memopera.fr/
Revenir en haut
Elisabeth


Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 2 109
Localisation: Orléans
Féminin

MessagePosté le: Lun 22 Avr - 14:09 (2013)    Sujet du message: Tricentenaire de l'école de danse Répondre en citant

Citation:
J'avais réservé une place, mais malheureusement, comme je l'avais craint, je n'ai pas pu me libérer à temps (je devais partir à 15h30 pour y être à temps... difficile).
Pour le coup nous nous serions croisés, dommage !
Ce n'est que partie remise.


Ce sera pour une prochaine fois MikeNeko ! La rencontre a finalement duré environ 1h20, un peu plus qu'une rencontre "ordinaire".

Gala des Ecoles de Danse du XXIème siècle, samedi 20 avril 2013, Garnier

Je me demande si ce n’est pas la première fois que j’assiste à un gala, à part le gala des étoiles au théâtre des Champs –Élysées où je ne retournerai plus (je ne supporte pas les musiques enregistrées !). Pas de fleurs dans le grand escalier, pas de tapis rouge, pas de traitement de faveur, mais un public différent. On le sent un peu fébrile, heureux et intéressé. On croise beaucoup de professeurs de l’école et du ballet, de danseurs qui se sont mis sur leur trente-et-un. Quelques femmes ont sorti leurs belles toilettes. Je m’installe dans une baignoire, au premier rang, place qui n’a qu’un défaut : « on n’est pas de face ! », mais dont le rapport qualité/prix est tout à fait correct (en plus il n’y a pas à craindre d’avoir une tête devant).Au balcon on reconnaît de nombreuses personnalités de la danse dont Pierre Lacotte et Claude Bessy.

L’Ecole de Danse débute et clôt la représentation.

On débute par La Nuit de Walpurgis remontée par Claude Bessy d’après la chorégraphie originale de Léo Staats. On écoute volontiers « les tubes » du Faust de Gounod. Les enfants dansent avec grâce et discipline. Cette Nuit de Walpurgis a le mérite de faire monter sur scène quasiment toutes les divisions/filles. Plus ou moins représentées bien sûr. Les plus craquants sont les petits négrillons, petits rats de 5ème et même, pour l’un d’entre eux, 6ème division qui jouent leur rôle avec beaucoup de sérieux. Ce fut un très joli moment et une belle entrée en matière pour cette belle soirée.

Puis suit une chorégraphie de Roland Petit, Gymnopédies , sur la musique d’Erik Satie, dansée par trois élèves de l’école de la Scala. Une courte pièce qui ne m’a pas vraiment emballée mais les trois danseurs (deux garçons et une fille) se sont cependant donnés à fond.

L’école du ballet royal du Danemark avait choisi de montrer un pas de trois extrait d’une chorégraphie de Bournonville, Le Corps des Volontaires du Roi. Un moment très agréable avec des élèves-danseuses déjà très femmes à rebours de la danseuse-femme/enfant que l’on trouve parfois chez nous. Et un jeune danseur de 17 ans, Sebastian Haynes, jeune homme au physique encore gringalet mais aux dons fulgurants, dont on entendra certainement parler.

L’école du ballet du Canada a choisi de nous monter une chorégraphie d’Aszure Barton de 2006 à laquelle je n’ai pas du tout accroché. Mais les élèves s’y sont montrés très à l’aise.

C’est l’école du Bolchoï qui termine la première partie avec un extrait du ballet Les Millions d’Arlequin . Alors là, en regardant le couple de solistes, je n’ai pas l’impression de voir des élèves mais des professionnels. Ils sont sûrs d’eux, enchaînent les portés et les pas difficiles. Il faut retenir leurs noms : Ksenia Ryzhova et Artur Mkrtchyan (pas évident à écrire !).

Après l’entracte, ce sont les élèves de l’école de Stuttgart qui ouvrent la danse … si j’ose dire !
Ils dansent une amusante pochade de 2001, Come Neve al Sole, chorégraphiée par Rolando d’Alessio. Je dois dire que j’ai beaucoup apprécié ce moment de fraîcheur. Les deux élèves Agnès Su et Marti Fernandez Paixà dansaient bien ensemble. C’était vraiment sympathique.

Un de mes coups de cœur de la soirée fut le pas de deux Rhapsody chorégraphié par F. Ashton à l’occasion du 80ème anniversaire de la reine mère Elizabeth. Malgré le peu de répétitions (ce programme ne devait pas être dansé au départ), les deux jeunes danseurs, Annette Buvoli et Evan Loudon ont parfaitement rendu la fluidité et la musicalité du mouvement. C’était de toute beauté et trop court.

John Neumeier a choisi de montrer un extrait de Spring and Fall . Quatre danseurs sur scènes pour une ambiance très « neumeierienne ». Des danseurs puissants et habités.

Péchés de Jeunesse, que Jean-Guillaume Bart créa pour l’école de danse en 2000, fermait le ban.
Ce fut vraiment agréable de revoir ce joli ballet qui est un bel hommage à l’école française. J’ai particulièrement apprécié le premier pas de deux, aux moments si tendres, et qu’ont su bien rendre Roxane Stojanov et Mathieu Rouaux, élèves de 1ère division qui ne dépareraient pas dans le corps de ballet. Je croise les doigts pour eux !

Après une très courte pause, préparatifs obligent, nous voilà emportés par le Défilé des Ecoles réglé par Claude Bessy sur une musique de Mendelssohn. Un moment intense, très émouvant. Voir tous ces enfants et adolescents si heureux d’être en scène était un vrai moment de bonheur. Le public applaudit tous les danseurs et leurs directeurs qui les ont rejoints, avec chaleur. Puis le rideau se baisse et les spectateurs se lèvent, se tournent vers le balcon et ovationnent Claude Bessy.

Une belle soirée d’anniversaire pour l’école du ballet de l’Opéra de Paris.
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 09:28 (2016)    Sujet du message: Tricentenaire de l'école de danse

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    dansespluriel Index du Forum -> Les spectacles et les festivals -> Opéra de Paris Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4  >
Page 2 sur 4

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2016 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
snowSilver style by Daniel Briant 2004