dansespluriel Index du Forum dansespluriel
forum consacré aux danses, tous styles
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Le sacre du printemps - Hodson, Brun, Nijinsky? ( ou j'en perds mon latin!)

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    dansespluriel Index du Forum -> Les spectacles et les festivals -> Ballets - Oeuvres
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Valérie Beck
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 4 491
Localisation:
Féminin

MessagePosté le: Lun 27 Mai - 20:05 (2013)    Sujet du message: Le sacre du printemps - Hodson, Brun, Nijinsky? ( ou j'en perds mon latin!) Répondre en citant

Beaucoup de bruit en ce moment autour du sacre!    ( voir la lettre de Tamara Nijinsky ICI)

en 1993, j'assistais, fort peu convaincue, à la reconstitution dudit Sacre à Garnier   par Millicent Hodson sans y trouver mon compte

les danseurs avaient l'air perdu, tout était fade, ( sauf la Pietra, absolument hyper convaincante en Elue!!!! 10 minutes de pur bonheur)

un peu plus tard, je visionnais la version encore plus mollassonne du Marinsky; franchement, les danseurs ont l'air de se demander eux mêmes ce qu'ils dansent!!! Laughing

pas convaincant non plus!


et puis, cette année, j'ai rencontré Dominique Brun qui s'est livrée à une reconstitution à partir de la partition originale

elle avait travaillé sur cette oeuvre pour le film Coco, et a donné cette année sa version toujours d'après Nijinsky à Versailles


et j'aime bien!

Voici un court extrait   ICI

elle a aussi remonté le Faune, toujours d'après les notes et la partition!
_________________
mon blog de danse http://www.shabastet.com/

formation professeur de yoga http://www.art-et-yoga.fr/

http://www.artetyoga.fr/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Lun 27 Mai - 20:05 (2013)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Cams


Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 709
Localisation: Palaiseau
Féminin

MessagePosté le: Mer 29 Mai - 11:20 (2013)    Sujet du message: Le sacre du printemps - Hodson, Brun, Nijinsky? ( ou j'en perds mon latin!) Répondre en citant

J'ai vu dans le journal qu'il y avait ce soir sur Arte une soirée complète consacrée au Sacre mais je ne sais pas bien de quoi elle sera composée.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Valérie Beck
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 4 491
Localisation:
Féminin

MessagePosté le: Mer 29 Mai - 18:19 (2013)    Sujet du message: Le sacre du printemps - Hodson, Brun, Nijinsky? ( ou j'en perds mon latin!) Répondre en citant

Oui, Cams, j'ai mis le lien dans un autre topic!!!


il y a

le Sacre ( d'après Nijinsky, "remontage" Hudson interprété par le Marinsky et l'incontournable Gergiev, dont je suis loin d'être une fan!)
puis la version de Sasha Waltz

puis Danse sur un volcan, ou l'année 1913 vue du point de vue " culture"

et enfin le film Coco Chanel et Igor Stravinsky


la soirée commence à 20h45 pour se finir à deux heures du matin!!! 
_________________
mon blog de danse http://www.shabastet.com/

formation professeur de yoga http://www.art-et-yoga.fr/

http://www.artetyoga.fr/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Valérie Beck
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 4 491
Localisation:
Féminin

MessagePosté le: Ven 7 Juin - 21:24 (2013)    Sujet du message: Le sacre du printemps - Hodson, Brun, Nijinsky? ( ou j'en perds mon latin!) Répondre en citant

Un dossier télérama ICI 


 
Citation:


 

“Le Sacre du printemps”, ce grand coup de ballet
Musiques | 29 mai 1913. Stravinsky tire un obus musical depuis un lieu tout aussi novateur : le Théâtre des Champs-Elysées flambant neuf. Scandale. 100 ans après, “Le Sacre du printemps” a été rejoué là où il a éclot. A revoir en replay sur Arte+7.

Le 01/06/2013 à 00h00- Mis à jour le 04/06/2013 à 10h07
Gilles Macassar - Télérama n° 3307

Reconstitution du Théâtre Marinsky (Saint-Pétersbourg) de la chorégraphie et des costumes originaux en 2013. © Vincent Pontet/ Wikispectacle

Un an avant que la Grande Guerre de 14-18 n'embrase l'Europe entière, la musique ouvre violemment les hostilités. Le 29 mai 1913, les Ballets russes de Serge de Diaghilev lâchent sur Paris un obus orchestral de première puissance : Le Sacre du printemps, d'Igor Stravinsky. Chorégraphié par Nijinski, danseur vedette de la troupe, ce ballet transforme en champ de bataille le Théâtre des Champs-Elysées, inauguré un mois plus tôt avenue Montaigne. Chargée d'un reportage dessiné sur le spectacle et sa préparation, Valentine Hugo se souvenait : « Ce fut comme si la salle avait été secouée par un tremblement de terre, elle semblait vaciller dans le tumulte. » Mais le théâtre bâti par les frères Perret, premier édifice parisien à être construit en béton armé, repose sur des fondations solides. Un siècle plus tard, il demeure toujours la salle de concert aux architectures – intérieure et extérieure – les plus élégantes, alliant, avec un bon goût indémodable, modernité et classicisme, esthétisme et fonctionnalité.

Le Sacre du printemps, 100 ans plus tard, au Théâtre des Champs-Elysées.
“De la musique de sauvage avec tout le confort moderne”
Quant à la composition de Stravinsky, le scandale de sa création marque un tournant historique, l'avènement d'une nouvelle ère musicale, balayant l'académisme et le ronron ambiants. Le mot mi-admiratif, mi-narquois de Debussy a fait fortune : « De la musique de sauvage avec tout le confort moderne. » Musique de sauvage comme, à la même époque, Les Demoiselles d'Avignon, de Picasso, La Femme au chapeau, de Matisse, sont de la peinture de sauvage. Fatiguée des tourments égotistes du romantisme, lassée des alanguissements morbides du symbolisme, l'Europe semble vouloir se régénérer en puisant une force brute, une vigueur vierge dans l'art primitif. Recette aussi salutaire qu'efficace. Fleuron permanent des programmes symphoniques, Le Sacre du printemps témoigne d'une vitalité intacte, comme le théâtre de l'avenue Montaigne, restauré à l'identique à la fin des années 1980. Deux centenaires jumeaux, qui s'apprêtent à souffler vaillamment les bougies de leur gâteau d'anniversaire.






Tout ceci est assez faux!!!!


le Sacre du printemps de Stravinsky n'est qu'un " coup d'épée dans l'eau"

lui même se reniera plus ou moins....

à la même époque, naît l'école de Vienne et le dodécaphonisme, puis la musique sérielle

Ensuite c'est Darmstadt et Boulez,

Et ensuite?


Chaque compositieur essaie de trouver un langage qui lui soit propre


Il y a les essais d'un certain nombre de compositeurs à l'époque; l'allegro Barbaro de Bartok ou son Chateau de Barbe bleue ( 1911) sont déjà des essais extraordinaires

Et puis on essaie : la musique concrète  ou bruit et musique se rejoignent ( Schaeffer, Henry), assisté par ordinateur  ( Xenakis); qui utilise les quarts de ton( Ohana)

on n'en finit pas d'essayer de trouver comment échapper au cycle naturel des quintes....

On va même chercher du côté du spectral ( travail sur les harmoniques des sons fondamentaux,  comme Gérard Grisey)

Ou bien on revient à l'essentiel ( les minimalistes; Steeve Reich)

Ou bien on essaie du côté de " l'ethnique"  ( trois contes de l'honorable fleur d'Ohana)

On crée de nouveaux repères temporels sans mesure ( Messiaen)

Etc....  etc, etc, comme dirait le Roi ( de Anna)




C'est une œuvre formidable mais SANS DESCENDANCE; elle est juste présente à une époque charnière

quoique .... après la guerre, c'est les années folles, c'est le groupe des six, chapeauté par Cocteau ( Honneger, Milhaud, Taillefer, Auric, Poulenc, Durey, mais Poulenc ne disait il pas qu'on pouvait faire de la musique avec les accords des autres? Milhaud ne clamait il pas qu'il aimait le music hall? )


Mais Gilles Massacar est il au courant.... ??????
_________________
mon blog de danse http://www.shabastet.com/

formation professeur de yoga http://www.art-et-yoga.fr/

http://www.artetyoga.fr/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 06:45 (2016)    Sujet du message: Le sacre du printemps - Hodson, Brun, Nijinsky? ( ou j'en perds mon latin!)

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    dansespluriel Index du Forum -> Les spectacles et les festivals -> Ballets - Oeuvres Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2016 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
snowSilver style by Daniel Briant 2004