dansespluriel Index du Forum dansespluriel
forum consacré aux danses, tous styles
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Vos plus forts souvenirs de spectateurs

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    dansespluriel Index du Forum -> danse et danses -> Echanges sur la danse
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Valérie Beck
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 5 261
Localisation:
Féminin

MessagePosté le: Sam 11 Jan - 10:48 (2014)    Sujet du message: Vos plus forts souvenirs de spectateurs Répondre en citant

Dans un autre topic, il était question d'une émotion ou d'un souvenir unique  ( merci aux deux membres du forum qui ont participé à cet échange! Laughing ) ici, nous pouvons mettre autant de souvenirs qu'il nous plaiera!

Alors ne nous privons pas!

Pour une fois, je vous laisse commencer!!! Au plaisir de vous lire, j'espère!
_________________
mon blog de danse http://www.shabastet.com/

Formation personnelle de yoga en 3 ans, de professeur en 4 ans et de yoga nidra en 2 ans
http://www.art-et-yoga.fr/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Sam 11 Jan - 10:48 (2014)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Joelle


Hors ligne

Inscrit le: 06 Juin 2013
Messages: 1 503
Localisation: Paris
Féminin

MessagePosté le: Sam 11 Jan - 13:23 (2014)    Sujet du message: Vos plus forts souvenirs de spectateurs Répondre en citant

 J'en ai tout plein !!!! Des émouvants, des marrants !


Le 10 octobre dernier à Garnier, les adieux d'Agnès Le Testu qui pleurait sur scène lors de son ovation par le public déchaîné.... 

Fin juin dernier, Sylvie Guillem faisant sa mutine et refusant d'obéir à Akram Khan durant Sacred Monsters... 

Le 10 juin à Rueil, F. Alu qui semblait flotter dans les airs sur scène (et hop encore un bond) sans se dire qu'il fallait qu'il redescende !

Le 4 décembre, Mathias Heymann qui casse tout sur son passage avec un Oiseau Bleu superbe et aérien...
Le 25 décembre, encore Mathias H. qui nous interprète un Désiré inspiré et flamboyant !

Au mois de septembre, les danseurs de Dada Masilo qui tombent les uns après les autres sur scène à la fin du spectacle pour symboliser les dégâts du sida en Afrique du Sud...

Lors de la Sylphide, Evgenia Obratzsova qui se marre en voyant James/Mathias lui courir après, même qu'il a failli se rétamer sur la scène... Oops !!!!

S. Valastro qui se prend une baffe bien sonore de la part d'Isabelle Ciaravola dans La Dame aux Camélias. Ce n'était pas du chiqué !

A. Dupont qui pleure lors des saluts de sa première de la Dame aux Camélias...

Le cracheur de brouillard artificiel qui tombe en panne sur le côté droit de la scène lorsque la barque (Belle au Bois Dormant) emmène J. Gernez et M. Heymann faire leur petit tour en barque... tandis que les musiciens dans la fosse de Bastille poussent un "ouf" de soulagement - Au moins les vapeurs de neige carbonique ne vont pas leur tomber dessus ce soir et sur leurs instruments...

Souvenir de mon cher et tendre : hier soir lors de la dernière du Bolchoi, le banquier balance à Lucien toute une liasse de billets (au lieu d'un seul) et le pauvre Lucien a bien du mal à terminer dans les temps sa chorégraphie, le temps de ramasser tous les billets !

Lors du Gala Noureev du 6 mars, I. Ciaravola qui se plante dans sa chorégraphie sur Raymonda et qui laisse échapper un "merde" retentissant !
_________________
Comme quoi le rock et le ballet peuvent faire bon ménage dans une même tête !
Revenir en haut
Valérie Beck
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 5 261
Localisation:
Féminin

MessagePosté le: Sam 11 Jan - 13:30 (2014)    Sujet du message: Vos plus forts souvenirs de spectateurs Répondre en citant

Joelle, quelle liste fabuleuse!!! j'espère que vous avez un endroit où conserver tous ces trésors!
_________________
mon blog de danse http://www.shabastet.com/

Formation personnelle de yoga en 3 ans, de professeur en 4 ans et de yoga nidra en 2 ans
http://www.art-et-yoga.fr/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Joelle


Hors ligne

Inscrit le: 06 Juin 2013
Messages: 1 503
Localisation: Paris
Féminin

MessagePosté le: Sam 11 Jan - 13:31 (2014)    Sujet du message: Vos plus forts souvenirs de spectateurs Répondre en citant

 Oui ! Dans ma tête !!!!   :-)
_________________
Comme quoi le rock et le ballet peuvent faire bon ménage dans une même tête !
Revenir en haut
Valérie Beck
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 5 261
Localisation:
Féminin

MessagePosté le: Sam 11 Jan - 13:55 (2014)    Sujet du message: Vos plus forts souvenirs de spectateurs Répondre en citant

Oui, vous avez raison, les plus forts souvenirs restent, d'où ce topic
ainsi, je reverrai toujours Claire Motte s'élancer dans son tutu rouge pour le pas de deux de Don Quichotte il y a.... juste quarante ans!

mais garder quelques petites traces ici et là, sous forme de journal, de récits, ou autre, non?
_________________
mon blog de danse http://www.shabastet.com/

Formation personnelle de yoga en 3 ans, de professeur en 4 ans et de yoga nidra en 2 ans
http://www.art-et-yoga.fr/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Joelle


Hors ligne

Inscrit le: 06 Juin 2013
Messages: 1 503
Localisation: Paris
Féminin

MessagePosté le: Sam 11 Jan - 14:24 (2014)    Sujet du message: Vos plus forts souvenirs de spectateurs Répondre en citant

 Ben si... je poste certains de ces souvenirs sur le forum ou sur Facebook.

En voici un qui est un long, je m'en excuse, mais il résume bien la soirée que nous avons passée :


Tapis rouge, rideau rouge et paillettes…
Gala du Tricentenaire de l’Ecole de Danse – Palais Garnier – Lundi 15 avril 2013

Nous apprécions toujours nos visites à l’Opéra Garnier et nous rions beaucoup du style « choucroute » du bâtiment, sans parler de ses «ors», mais cette fois-ci c’était pire que d’habitude… avec le tapis rouge sur les marches… entre autres…
Nous nous faufilons discrètement par le côté (Pas de photographes ! Merci !) malgré les barrières et atterrissons ...
dans les bras des Messieurs de la Sécurité, encore plus gentils et prévenants que d’habitude (on voit la différence avec les concerts de rock !), puis c’est la précipitation pour récupérer un bel exemplaire du programme de ce fameux Gala du Tricentenaire. (Nota : je me dis à chaque fois que ce n’est pas la peine d’acheter le programme, et à chaque fois je craque…)

Une fois l’achat fait, encore quelques marches à monter et oh surprise ! Des fleurs partout, qui décorent le grand escalier, les balcons. C’est très beau, cela sent très bon et leurs couleurs vont bien avec toutes les robes de soirée qui se baladent dans l’escalier.
Les ouvreurs/vendeurs de programmes sont les mêmes que d’habitude (y’en a même un qui ressemble vaguement à Romain Duris avec une grande mèche très romantique et une voix qui porte . Ils/elles sont habillés avec encore plus de soin que d’habitude.

Un peu abasourdis par le décorum, nous montons les marches, entourés de smokings, nœuds papillon, robes de soirée et autres « ma chère comment allez-vous ? » pour nous réfugier dans l’un des ascenseurs et monter jusqu’au troisième niveau. Ledit ascenseur que nous partageons à plusieurs, s’arrête au 2ème étage, mais refuse de s’ouvrir au grand désespoir d’une charmante dame âgée avec sa canne. Nous poursuivons notre ascension jusqu’au 3ème, et là il daigne s’ouvrir, libérant ses spectateurs anxieux.

Arrivés à bon port au 3ème étage, nous trouvons notre charmante ouvreuse qui nous amène à nos places en loge de face – premier rang bien centré. Parfait pour la vue panoramique sur la scène et impeccable pour mon vertige incontrôlable !!! Mais comme nous avons craqué sur ces (très chers) billets au dernier moment, nous nous estimons bien contents d’avoir récupéré de telles places !
Agrippée fiévreusement à la (très basse) rambarde, je risque un œil prudent sur le balcon juste en dessous de nous (parfait pour balancer des œufs si l’envie nous en prenait…) et voyons arriver Bernadette C. (sans son mari) et Alain D. (sans sa cravate au grand désespoir de notre voisine d’à côté…). Il paraît qu’on a raté Aurélie F. (certainement dans sa loge habituelle) et aussi Valérie T. (sans son compère).

Le public de cette soirée est assez spécial… Plus âgé que d’habitude - Gala AROP (Association pour le Rayonnement de l’Opéra national de Paris) oblige sans doute… - très bien habillé, avec un mix d’habitués, de touristes étrangers qui ont réussi à se faufiler, de passionnés aussi, et également pas mal de personnes qui sont là pour être vues… sans oublier les deux néophytes de service (Joëlle + Eric) !

 Le spectacle ne commence pas à l’heure… et se terminera d’ailleurs en retard, alors que toutes les représentations auxquelles nous avons assisté jusqu’à maintenant sont en général chronométrées pile poil…

Mais enfin le grand rideau rouge se lève et nous découvrons un grand cadre doré de tableau qui servira de base à la première oeuvre « D’ores et Déjà ». C’est une très belle réussite : les jeunes « apprentis-danseurs » – que des garçons sur ce tableau – nous offrent un très joli spectacle. Ils dansent bien ensemble – je pense à la pression qu’ils ont sur les épaules depuis des mois… - Entre la musique, la danse et ce décor épuré, c’est vraiment superbe.

 Les choses changent un peu au deuxième tableau – La nuit de Walpurgis – où cette fois seules les filles sont sur scène. Un léger manque d’ensemble se fait parfois sentir et parmi les solistes (candidates à l’entrée au Corps de Ballet très prochainement), une ou deux loupent certains pas.. . J’ai même vu un lacet de pointes se défaire (gros danger possible pour la demoiselle). C’est un peu plus chaotique, malgré de jolis passages.
Claude Bessy vient saluer à la fin de ce tableau, et c’est très émouvant de revoir cette grande Dame… Elle ne s’éternise pas sur scène d’ailleurs.

 Après le temps des élèves, voici le temps des pros avec le troisième tableau – Célébration – dansé par des interprètes du Ballet de l’Opéra et avec Ludmilla Pagliero et Mathieu Ganio, Etoiles de l’Opéra de Paris. A part une brève prestation au Gala Noureev du 6 mars, c’est la première fois que nous voyons Mathieu Ganio en scène. Et nous avons bien aimé !

A l’entracte, je réalise que le spectacle a déjà vingt bonnes minutes de retard… le choc ! Nous réussissons à attraper une coupe de Champagne au buffet pris d’assaut (gracieusement offert lors de cette soirée) et un mini-canapé pour nous remettre de nos émotions.

La suite s’amorce avec « Péchés de Jeunesse » avec les élèves de l’Ecole de Danse, mais là… Est-ce la fatigue qui commence à se faire sentir ? Ou bien le manque de répétitions ? Nos charmants apprentis-danseurs et danseuses ne dansent pas toujours ensemble et du haut du 3ème niveau, cela se voit beaucoup… Le tableau est néanmoins plaisant.
Pour terminer, une petite « bourrée » vendéenne – intitulée Aunis - dansée par trois membres du ballet de l’Opéra de Paris. Et là aussi, c’est une totale réussite. Trois danseurs et deux accordéonistes. La synchro y est, le rythme et la pêche aussi ! Que demander de plus ? Merci Messieurs !

Et maintenant… ce que tout le monde attend avec impatience…. ZE défilé des élèves de l’Ecole de Danse, puis de tout le Corps de Ballet des Etoiles (bon… y’en a deux qui manquent à l’appel).
C’est un spectacle à lui tout seul ce défilé.

 J’en avais beaucoup entendu parler, et c’est l’une des raisons qui m’a fait craquer au dernier moment pour ce spectacle de gala. Et bien, nous n’avons pas regretté un seul instant. Les photos et vidéos de ce défilé sont en otage avec mon cher et tendre parti en déplacement et qui ne revient qu’en fin de semaine… Je n’ai qu’une petite photo floue à ma disposition pour le moment. Oh rage, Oh désespoir…

Nous redescendons sur terre (enfin sur les pavés parisiens) la tête pleine d’étoiles et de lumières, mais c’est pour remonter aussi sec et aller rencontrer un charmant Monsieur et son épouse, grâce à qui nous avons eu la chance de récupérer des places pour un autre gala.

 Un souper très mondain est prévu juste après le spectacle, et nous nous faufilons à nouveau dans les méandres des escaliers de l’Opéra pour aller saluer ces personnes. Je dois dire que je suis contente de ne pas avoir assisté à ce diner, trop collet monté à mon goût (même s’il paraît qu’il avait lieu en présence de certains danseurs)…
Je ferai la bise une prochaine fois à Mathieu, Nicolas, Karl, Benjamin, Mathias et tous les autres ! (sans oublier de saluer leurs charmantes alter egos Ludmilla, Eleonora, Myriam, Agnès, Isabelle et toutes les autres !)
_________________
Comme quoi le rock et le ballet peuvent faire bon ménage dans une même tête !
Revenir en haut
Valérie Beck
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 5 261
Localisation:
Féminin

MessagePosté le: Lun 13 Jan - 17:38 (2014)    Sujet du message: Vos plus forts souvenirs de spectateurs Répondre en citant

Merci Joelle pour ce long billet! moi, j'adore les longs textes, les romans interminables, bref.... donc j'en redemande!

si vous en avez d'autres, n'hésitez pas à les poster!


 
_________________
mon blog de danse http://www.shabastet.com/

Formation personnelle de yoga en 3 ans, de professeur en 4 ans et de yoga nidra en 2 ans
http://www.art-et-yoga.fr/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 00:10 (2017)    Sujet du message: Vos plus forts souvenirs de spectateurs

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    dansespluriel Index du Forum -> danse et danses -> Echanges sur la danse Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com