dansespluriel Index du Forum dansespluriel
forum consacré aux danses, tous styles
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

L'Histoire de Manon (20 avril-20 mai 2015)
Aller à la page: <  1, 2, 311, 12, 1315, 16, 17  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    dansespluriel Index du Forum -> Les spectacles et les festivals -> Opéra de Paris
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
lorna


Hors ligne

Inscrit le: 11 Avr 2015
Messages: 79
Localisation: Paris
Masculin

MessagePosté le: Sam 16 Mai - 11:18 (2015)    Sujet du message: L'Histoire de Manon (20 avril-20 mai 2015) Répondre en citant

Valérie Beck a écrit:
 
Citation:
 Lorna metionne Guillem dans Manon. Je l'ai vue également et parfaitement oubliée. Enfin j'exagère un peu, mais à peine !


Tout l'inverse!  Je m'en rappelle étonnament bien, et j'avais adoré Romoli et Gillot!
Et Guérin était une étoile qui me touchait énormément!

Voilà, c'est ce que je disais : un mystère!  En fait, c'est comme les affinités dans la vie; certaines personnes personnes nous inspirent immédiatement un sentiment de sympathie, d'intimité avant même qu'on fasse leur connaissance, et d'autres nous sont indifférentes, même après qu'on les connaisse

Oui, je pense la même chose.
D'abord, le courant passe ou pas, on aime ou pas, de manière assez subjective ; et c'est seulement après qu'on essaie de trouver des raisons objectives pour expliquer notre ressenti. Dans cette deuxième phase pourtant on peut trouver des points de convergence entre ceux qui ont été sensibles à l'artiste et ceux qui ne l'ont pas été ; mais c'est quand même le sentiment premier qui prime...
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 16 Mai - 11:18 (2015)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Cathy
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Sam 16 Mai - 11:47 (2015)    Sujet du message: L'Histoire de Manon (20 avril-20 mai 2015) Répondre en citant

Je pense que toutes nos réactions dépendent sans doute de ce qu'on attend de la danse et de l'artistique Car finalement, il y a de nombreux points de corrélations entre les danseurs qu'on aiment et ceux qu'on n'aiment pas. Il me semble que certains sont plus sensibles au pur "artistique" à savoir l'interprétation alors que pour d'autre l'émotion naîtra d'une belle arabesque, d'une manière de tourner la tête, d'une manière de bouger. Rares sont les danseuses qui font l'unanimité contrairement aux danseurs. Pour ces derniers, j'ai l'impression que la technique, l'élévation, les qualités de porteur sont plus importantes que le côté "pur" interprétation. Il n'y a absolument pas le même type de querelle sur les danseurs. Sur Bolle par exemple, tout le monde est plutôt d'accord sur le fait qu'il danse bien, mais qu'il ne dégage pas grand chose ou qu'il en fait trop, alors que sur Aurélie, c'est son interprétation de Manon qui divise (pas sa technique). Il y a aussi des attentes de conception des personnages et des ballets pour les académiques. Personnellement, je sais que l'interprétation est totalement secondaire pour un rôle académique, c'est un plus ! Une superbe interprète qui n'a pas la technique me laissera toujours un arrière goût d'insatisfaction.
Revenir en haut
Valérie Beck
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 4 502
Localisation:
Féminin

MessagePosté le: Sam 16 Mai - 12:06 (2015)    Sujet du message: L'Histoire de Manon (20 avril-20 mai 2015) Répondre en citant

 
Citation:

 Il me semble que certains sont plus sensibles au pur "artistique" à savoir l'interprétation




C'est la personnalité qui transparait dans la danse qui peut toucher aussi, au delà de l'interprétation; une histoire de personne au fond, de  ce que profondément l'artiste dévoile de lui même et qui nous touche ou pas ; il présente un miroir et l'on retrouve une part de ses sentiments, émotions, sensations, mais comme sublimés ou bien, il nous conduit là où l'on aurait jamais été seul, et cela une Guillem ou une Pontois le faisaient pour une grande partie du public avec une technique hors pair; ce n'était pas forcément l'exploit technique qui touchait, mais bien leur personnalité artistique

je ne crois pas à la technique d'un côté, l'artistique de l'autre puisque de toute façon l'une est au service de l'autre

Je n'ai pas trouvé que Bolle avait une belle technique  par exemple ; c'était scolaire et même un  laborieux! 

pour repartir sur ces mêmes exemples, Martinez, Leriche, Romoli et Paquette qui n'ont pas du tout la même technique de danse m'ont toujours emmenée sans problème dans leur univers

 
_________________
mon blog de danse http://www.shabastet.com/

formation professeur de yoga http://www.art-et-yoga.fr/

http://www.artetyoga.fr/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Val


Hors ligne

Inscrit le: 01 Avr 2015
Messages: 448
Féminin

MessagePosté le: Sam 16 Mai - 12:12 (2015)    Sujet du message: L'Histoire de Manon (20 avril-20 mai 2015) Répondre en citant

Je suis comme Shana, quand je vais voir un ballet, je vais voir un spectacle et pour moi, artistique ou technique, ce n'est pas ça qui m'importe, c'est l'histoire qu'on me raconte, l'univers auquel on me fait accéder (ou pas). 
Revenir en haut
Cathy
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Sam 16 Mai - 12:47 (2015)    Sujet du message: L'Histoire de Manon (20 avril-20 mai 2015) Répondre en citant

C'est bien ce que je dis. Je suis émue par une simple arabesque, un simple mouvement de buste qui traduit tous les sentiments du personnage. Quant à Bolle, techniquement, il était absolument impeccable, je n'ai aucunement noté de tremblement, mais là il a une interprétation premier degré. Chez Aurélie, ce n'est pas ostentatoire, je suis sensible à sa manière de jouer. Et franchement des deux autres Des Grieux, c'est Bolle qui a les plus belles réceptions, tout se fait sans bruit et sans aucun raté, contrairement à Matthieu Ganio ou Josua Hoffalt, où il y eu de petits ratés. Maintenant leur jeu s'accordait avec celui de leur partenaire, ce qui n'était pas le cas entre Aurélie et Bolle. Mais bon on peut reprocher beaucoup de choses à Bolle, mais pas un manque de technique. Chez les danseurs, je suis moins sensible au problème "artistique". Mais bon même si Paquette est sympathique, je n'ai pas aimé son Lucien, et il m'a déçue. Les fautes m'ont laissé un goût d'inachevé, et dans ce genre de rôle, c'est quand même frustrant, car Lucien hormis la technique, le rôle n'a aucun intérêt.
Le Riche, Martinez étaient de très bons techniciens, Romoli aussi, même s'il était moins extraordinaire, il n'avait pas ses ratés de nos étoiles actuelles, il était "lourd", mais il n'y avait pas toutes ces fautes continuelles, toutes ces approximations.

L'artistique naît d'une technique maîtrisée certes. Mais bon c'est le minimum exigé d'une étoile ! Delphine Moussin ne m'a jamais emballée dans les rôles techniques, je n'aimais pas sa Nikiya, car elle commettait trop d'erreurs, et dans ce genre de ballet, ça ne passe pas. Dans Manon Aurélie (oui Aurélie) est retombée par deux fois de ses pointes, mais cela ne m'a pas gênée. Dans ce genre de ballet, je m'en moque.

Ce qui est sûr, c'est que vous avez bien les mêmes attentes du ballet, ce qui n'est pas mon cas.

Autre exemple, Val sur Dorothée Gilbert en Manon où nous avons des ressentis totalement différents ! Vous n'avez pas aimé son troisième acte alors que je l'ai beaucoup aimé justement, vous ne lui avez trouvé aucune sensualité alors que j'en ai trouvé au second acte, etc. C'est assez drôle de voir à quel point nos avis sont opposés Laughing !

Et nous en avons déjà discuté, mais il y a bien technique et artistique... On ne peut pas dire que Moussin était une technicienne, ni Ciaravola (sans doute ceci étant la seule exception peut-être du fait qu'elle n'ait pas non plus abordé certains rôles du répertoire), Pujol en est une, Gilbert aussi. Les deux premières étaient réputées pour leurs interprétations, les deux suivantes beaucoup moins !
Revenir en haut
Val


Hors ligne

Inscrit le: 01 Avr 2015
Messages: 448
Féminin

MessagePosté le: Sam 16 Mai - 13:46 (2015)    Sujet du message: L'Histoire de Manon (20 avril-20 mai 2015) Répondre en citant

La Nikiya de Delphine Moussin est un de mes souvenirs inoubliables du ballet de l'opéra de Paris   En revanche, je n'avais pas aimé sa Dame aux camélias   
Il y a beaucoup de danseurs qui conviennent à des rôles et pas à d'autres à mon avis et à mon goût, c'est certain, et c'est cela qui fait la différence, plutôt que technique/artistique... C'est donc aussi une question de goût personnel... 
Moi aussi, j'aime les arabesques et les épaulements (je suis une fan des épaulements), mais si il n'y a rien à côté, ce n'est pas possible, même en classique. Donc oui, peut-être alors je suis plus prête à faire des concessions sur la technique que sur l'artistique. Mais pour moi, il n'y a pas de différence entre classique et néo-classique ou contemporain. Un danseur et une danseuse doivent prendre en possession leur rôle et pas faire une démonstration de technique. 
Revenir en haut
Cathy
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Sam 16 Mai - 14:21 (2015)    Sujet du message: L'Histoire de Manon (20 avril-20 mai 2015) Répondre en citant

Comme j'ai dit, je détestais la Nikiya de Moussin, Mater Dolorosa à l'extrême et sans technique au troisième acte, où il n'y a que de la technique à déployer, non là ça ne le fait pas mais pas du tout pour moi Laughing !

Ce qui est quand même bizarre, c'est que ce soit systématiquement des goûts opposés sur des danseurs aux caractéristiques opposés. Aurélie Dupont technicienne brillante mais considérée comme froide, Dorothée Gilbert, encore une technicienne brillante mais sans artistique....
Delphine Moussin, une pure interprète, à la technique très perfectible pour ne citer que trois danseuses.

Kitri, Nikiya sans technique, ça ne le fait pas mais pas du tout pour moi, une danseuse qui chute de ses fouettés même si c'est pardonnable, ça me gâche quelque peu le spectacle, aussi excellente soit-elle à côté.

La danse classique est avant tout une démonstration technique dans les ballets académiques, dans les ballets style Dame, Onéguine, Romeo, etc. c'est l'artistique qui prime, mais maintenant il y a démonstration d'artistique et démonstration d'artistique... Maintenant je peux apprécier ou voir les qualités des danseuses, mais pas leur interprétation, je n'aimais pas les interprétations de Letestu qui m'est toujours apparue superficielle, trop démonstrative, de même que Pujol (J'ai beaucoup aimé la partie technique de Manon, mais pas son jeu), Isabelle Ciaravola en faisait des tonnes avec son "pied" les derniers temps, même si je l'appréciais par ses mouvements non par son jeu à proprement parlé ! Dans le black pdd de la Dame, c'était sa manière de casser ses bras, son corps qui faisait naitre l'émotion, pas forcément les expressions de son visage.
Revenir en haut
Val


Hors ligne

Inscrit le: 01 Avr 2015
Messages: 448
Féminin

MessagePosté le: Sam 16 Mai - 14:37 (2015)    Sujet du message: L'Histoire de Manon (20 avril-20 mai 2015) Répondre en citant

Ah non, Delphine, c’était une ombre surgie des éthers, la pureté absolue dans le dernier acte de la Bayadère, pas du tout mater dolorosa… le bonheur total…   
D’ailleurs, je n’ai aucun souvenir d’une autre Nikiya m’ayant touché à ce point là… J’ai beaucoup aimé sa Giselle également… tout comme celle de Laëtitia…  
  
Laëtitia et aussi Dorothée Gilbert sont des exemples intéressants. J’ai beaucoup aimé la Tatiana de Dorothée par exemple alors sa Nikiya n’avait aucun intérêt. En revanche, elle était une très bonne Gamzatti. Je pense qu’il y a des rôles qu’elle ne sait pas aborder. C’est le cas pour moi de sa Manon. Mais peut-être ça va venir…  
  
Laëtitia, je suis partagée aussi… j’aime sa danse, la manière dont son corps bouge, sa fragilité, mais j’ai quelquefois du mal avec ses interprétations que je trouve souvent à côté de la plaque. Mais quand ça passe, alors c’est superbe. J’ai aimé sa Manon mais pas sa Dame… J’ai aimé son Parc de Preljocaj mais pas sa Lune dans Caligula, etc.  

 
Ce que je cherche quand je vais voir un ballet, c'est la manière dont les danseurs s'emparent du rôle avec leur vision ou leur personnalité, la manière dont ils vont rendre vivante une histoire... Et même dans le classique, on peut faire ça... et les erreurs, on s'en fout (bon évidemment, il ne faut pas avoir un niveau crasse). Si je veux voir un truc parfait techniquement, alors je me mets un DVD de Zakharova!  
  
Sur les garçons, je ne sais que dire ce qui m’a déplu chez Roberto Bolle. En fait, je le trouve superficiel. Ce qui m’a plu chez Florian Magnenet, c’est la manière dont il vibrait, parfois juste ça, cela suffit pour emporter l'adhésion... 
Revenir en haut
Valérie Beck
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 4 502
Localisation:
Féminin

MessagePosté le: Sam 16 Mai - 17:32 (2015)    Sujet du message: L'Histoire de Manon (20 avril-20 mai 2015) Répondre en citant

 
Citation:



 mais il y a bien technique et artistique.





Non, pour être quand même musicienne de formation, je sais que non!

La technique c'est tout ce qui reste quand on n'a pas le l'artistique, il ne faut pas prendre les choses à l'envers!

Une étude de Chopin sera moche sans technique

Giselle sera moche sans technique et à ce niveau là, on parle de technique superlative

mais s'il n'y a que la technique c'est froid et ennuyeux

mais je persiste

ce n'est cela qui compte, mais ce qui transparait de l'artiste dans sa danse
et comme pour la musique, on peut exceller dans Odette, et faire une Kitri pas inoubliable

J'ai bien cité Pontois et Guillem, car leur technique fait l'unanimité, alors s'il vous plait Cathy, arrêter d'opposer technique et artistique, ça n'a pas le moindre sens!

on a tous souffert de voir certains danseurs ne pas maîtriser la technique d'un rôle, aussi sympathique soit il!

mais il y a des rôles moins exigeants que d'autres sur ce plan là, où qui n'exige pas une technique de très très haut vol, ou une technique bien spéciale pour le rôle

Quelqu'un a écrit ici que Hecquet arrivait à faire dire quelque chose à ses fouettés : et c'est vrai!
Cette fille donnerait de l'esprit à une bûche

et côté technique, ses fouettés étaient superbes, mais il y avait " un truc en plus"
_________________
mon blog de danse http://www.shabastet.com/

formation professeur de yoga http://www.art-et-yoga.fr/

http://www.artetyoga.fr/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Cathy
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Sam 16 Mai - 18:18 (2015)    Sujet du message: L'Histoire de Manon (20 avril-20 mai 2015) Répondre en citant

Il y a de la technique ET de l'artistique. On ne peut pas dire que Ciaravola soit une technicienne, alors que c'est une artiste. D'ailleurs c'est comme en patinage, il y a bien une note technique pour la difficulté des pas exécutés, et une note artistique pour le reste, ce qui ressort.
Sauf que les fouettés de Laura sont la seule chose avec laquelle j'ai eu un problème chez elle CQFD Embarassed Embarassed !

Pour Kitri et Odette, ce sont des tempéraments différents, comme dans le théâtre, il y a des emplois et c'est difficile de faire soubrette quand on a de la classe et inversement ! Platel était un superbe cygne tout comme Agnès et elles se fourvoyaient en Kitri mais au moins elles assuraient techniquement les rôles et ça sauvait les spectacles. Une danseuse qui tombe dans le grand pas de Paquita, même une sujet, c'est quelque chose que je ne supporte pas... J'ai beaucoup de mal avec les fouettés où la danseuse n'arrive pas à les terminer nets ! Pontois n'était pas considérée comme une "artiste", elle était une pure technicienne, et on disait qu'elle ne savait pas jouer !

Pour moi ma définition de l'Artiste c'est celui qui interprète son rôle, tel un acteur, alors que le technicien ne sait pas forcément jouer.
Revenir en haut
Valérie Beck
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 4 502
Localisation:
Féminin

MessagePosté le: Sam 16 Mai - 18:39 (2015)    Sujet du message: L'Histoire de Manon (20 avril-20 mai 2015) Répondre en citant

Ciaravola a une technique de très haut vol!  donc déjà, votre exemple tombe mal

ensuite, le patinage est d'abord un sport,  donc je ne vois pas non plus la comparaison !

et enfin, si vous prenez un cours d'instrument  dans les classes supérieures, ou pour avoir votre prix, on ne vous parlera la plupart de temps que de technique afin que votre artistique puisse s'exprimer

un bon maître ne vous dire pas " plus de sentiment ici, moins d'émotion là" mais  essaie ce doigté, travaille de cette façon  : il se servira de la technique pour que vous arriviez à exprimer votre artistique; c'est d'abord la mécanique des doigts et c'est grâce à cela ensuite qu'on peut exprimer son artistique, si on en a un!  ce qui n'est pas toujours le cas, même chez des gens remarquables doués

pour les grands rôles, je ne comprends pas non plus pourquoi vous faites des tas : un tas ici, un tas là!

Un rôle est un rôle : ensuite, certains vont mieux à d'autres que d'autres, c'est tout!  et ensuite, un tel préferera telle danseuse sur tel role et un autre pas!



 
_________________
mon blog de danse http://www.shabastet.com/

formation professeur de yoga http://www.art-et-yoga.fr/

http://www.artetyoga.fr/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Cathy
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Sam 16 Mai - 18:48 (2015)    Sujet du message: L'Histoire de Manon (20 avril-20 mai 2015) Répondre en citant

Isabelle n'a pas une technique de très haut vol, elle ne sait même pas faire de fouettés, il n'y a rien d'exceptionnel. Je ne l'ai jamais vu en faire. Elle retombait facilement de ses pointes. Elle interprète ses rôles. Nous n'avons pas la même conception de la technique visiblement. Vous trouvez que Bolle n'est pas technicien, alors que ce que j'ai vu était maîtrisé.

Evidemment la technique de base est acquise quand on est danseur à l'Opéra, mais il y a une technique superlative qui met en valeur certains rôles. Et personnellement voir des danseuses qui ne savent pas faire de fouettés à l'italienne, qui ne savent pas battre l'entrechat, qui ne savent pas tourner, sauter, ça ne m'intéresse pas plus que cela... Elles brilleront par d'autres qualités.
Quant à Guillem, j'ai toujours trouvé qu'elle ne savait pas jouer, comme toute bonne technicienne qu'elle était. La seule qui avait les deux c'était Loudières. Nous en avons parlé, et je la trouvais au départ horriblement froide et insipide ! Ce n'est qu'en vieillissant, qu'elle a su "interpréter" les rôles et donner autre chose. Mais là encore c'est bien notre perception des rôles, de la base de la danse qui nous sépare Embarassed Laughing

De toute façon, nous ne convaincrons jamais !
Revenir en haut
Valérie Beck
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 4 502
Localisation:
Féminin

MessagePosté le: Sam 16 Mai - 18:55 (2015)    Sujet du message: L'Histoire de Manon (20 avril-20 mai 2015) Répondre en citant

c'est vous qui voulez que la conception des choses nous séparent! si cela vous plait! Wink

rien d'autre ne nous sépare que la sensibilité!  et la façon de recevoir les choses, c'est tout!

Alors vous n'avez pas vu les jambes du bellâtre trembler dans sa 1ere variation a tel point que j'ai cru qu'il allait perdre l'équilibre? ' Vous n'avez pas vu sa tête rentrer dans les épaules dans certains tours?  Et l'élevation misérable des sauts? Laughing   les pointes tendues d'une façon appliquées et scolaires  ( qu'il admirait peut être au passage!)

franchement, si c'est cela votre belle technique pour un garçon


 
_________________
mon blog de danse http://www.shabastet.com/

formation professeur de yoga http://www.art-et-yoga.fr/

http://www.artetyoga.fr/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Cathy
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Sam 16 Mai - 19:04 (2015)    Sujet du message: L'Histoire de Manon (20 avril-20 mai 2015) Répondre en citant

Non, je n'ai pas vu la jambe trembler. Je vous l'ai dit le soir même ! Je vous ai parlé de ses réceptions silencieuses qui m'ont séduite contrairement aux danseurs de l'Opéra. Des Grieux n'est pas un rôle à saut ! Alors là franchement le manque d'élévation, çà ne me choque pas, je ne la remarque même pas ! Je n'ai pas été emballée, mais je n'ai pas été choquée, comme j'ai pu l'être par Paquette sur Paquita qui était incapable de terminer un saut sans tressauter  ou manque de tomber !
 
Nous n'avons pas la même conception, à partir du moment où vous voyez en Isabelle une merveilleuse technicienne, alors qu'elle ne l'est pas. Et j'ai bien parlé au départ de différence d'attente envers les danseurs et les rôles...
Revenir en haut
Valérie Beck
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 4 502
Localisation:
Féminin

MessagePosté le: Sam 16 Mai - 20:06 (2015)    Sujet du message: L'Histoire de Manon (20 avril-20 mai 2015) Répondre en citant

Cathy, vous aimez bien le débat mais une fois de plus, non, je ne vois pas en Ciaravola une merveilleuse technicienne : je vois une artiste qui est capable de prendre des risques énormes et qui maîtrise magnifiquement certains rôles parce qu'elle en a la technique ; quoi,  Bayadère, Juliette, Odette/Odile  ne requièrent pas de technique????
j'aime Pujol, Letestu, Pontois, Motte, Guillem : ne sont pas des techniciennes AUSSI? 

C'est vous qui voulez absolument cette séparation artistique /technique qui n'existe !   et qui caricaturez mes réponses en en extrayant une partie pour étayer vos thèses! haha! Wink

Je vais résumer ma pensée pour la dernière fois, je ne veux pas lasser nos lecteurs

1)La technique est au service de l'artistique : sans, on ne peut rien exprimer
2) Certains rôles vont mieux que d'autres aux danseurs
3) Certains sont de purs techniciens
4) Certains arrivent avec une technique moins forte que d'autres à exprimer MIEUX leur vision d'un rôle
5) L'artistique seul n'existe pas :  la base de l'art est  la technique

tiens , Wiki


 
Citation:


 Une technique (du grec τέχνη ou technèN 1) est une ou un ensemble de méthode(s) ; dans les métiers manuels (menuiserie, forgerie ...) , elle est souvent associée à un savoir-faire professionnel. La technique couvre l'ensemble des procédés de fabrication, de maintenance et de gestion, qui utilisent des méthodes issues de connaissances scientifiques ou simplement des méthodes dictées par la pratique de certains métiers. On peut alors parler d'art, dans son sens premier, et de science appliqué



en art , il ne peut donc y avoir opposition de l'art et de l'artistique

6)L'artistique, c'est uniquement la faculté qu'a un technicien ( un danseur ) d'exprimer sa perception d'un rôle au plus proche de ce qu'il ressent
on peut avoir une conception d'un rôle sans parvenir à l'incarner par manque de technique et dans ce cas

On peut aussi limiter un rôle  la technique pure

7)MAIS : Certains artistes parviennent avec une technique plus fragile que leurs collègues à exprimer plus de choses ( maturité, métier, sensibilité, personnalité, charisme, savoir faire acquis à force de faire de la scène)  

8) un artiste nous touche non pas en fonction de notre attente, mais quand son champ de sensibilité/émotion s'accorde au nôtre, ce qui peut être variable d'un jour à l'autre, d'un rôle à l'autre, car nous ne sommes pas toujours dans le même état de perception et eux dans le même état " d'émission"

9) ce qui fait au final,  qu'un artiste peut toucher un spectateur mais pas un autre  : la sensibilité, la façon de recevoir les choses, l'imagination,  la vie qu'il a derrière lui joue dans cette façon de ressentir, de percevoir.

voilà, j'en ai fini pour ce soir!!! Laughing    
_________________
mon blog de danse http://www.shabastet.com/

formation professeur de yoga http://www.art-et-yoga.fr/

http://www.artetyoga.fr/


Dernière édition par Valérie Beck le Sam 16 Mai - 20:12 (2015); édité 2 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 12:30 (2016)    Sujet du message: L'Histoire de Manon (20 avril-20 mai 2015)

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    dansespluriel Index du Forum -> Les spectacles et les festivals -> Opéra de Paris Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2, 311, 12, 1315, 16, 17  >
Page 12 sur 17

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2016 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
snowSilver style by Daniel Briant 2004