dansespluriel Index du Forum dansespluriel
forum consacré aux danses, tous styles
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

L'Histoire de Manon (20 avril-20 mai 2015)
Aller à la page: <  1, 2, 312, 13, 14, 15, 16, 17  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    dansespluriel Index du Forum -> Les spectacles et les festivals -> Opéra de Paris
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Ornella


Hors ligne

Inscrit le: 19 Avr 2013
Messages: 733
Localisation: France
Féminin

MessagePosté le: Sam 16 Mai - 20:06 (2015)    Sujet du message: L'Histoire de Manon (20 avril-20 mai 2015) Répondre en citant

Dans une interview proche de ses adieux, Ciaravola affirmait ne pas faire partie des grandes techniciennes, mais elle m'a quand même beaucoup impressionnée dans Onéguine (Ah! ces jambes... ces portés...).

Pour ma part, un artiste me touche quand il dépasse la technique (qu'il a, donc), c'est-à-dire qu'il donne l'impression de ne plus s'en soucier, comme si tout coulait de source Razz   mais cela n'est donné qu'aux virtuoses...

Au sujet de Bolle, le 8, il a tremblé comme une feuille pendant quelques secondes (le trac ?), mais sous le regard bienveillant de sa partenaire, cela n'a pas duré.
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 16 Mai - 20:06 (2015)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Cathy
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Sam 16 Mai - 20:15 (2015)    Sujet du message: L'Histoire de Manon (20 avril-20 mai 2015) Répondre en citant

Juste une précision, Nikiya seul est un rôle technique ! Le troisième acte est une gageure, mais Juliette n'en est pas un pour la danseuse. Quant à Odette/Odile, justement Isabelle ne l'a JAMAIS dansé, elle n'a dansé qu'en gala le pas de deux du cygne blanc qui n'est pas ce qu'on appelle un pas de deux technique ! Et c'est vous qui avez dit qu'Isabelle était une formidable technicienne ! Isabelle est une actrice alors si le terme d'artiste ne vous plait pas. Sans doute est-ce là notre différence, une simple différence de terme.
De toute façon nous ne convaincrons pas, vu qu'une fois encore nous n'avons pas la même définition de technique et d'artistique !

Bon quant à Bolle, sans doute regardais-je à ce moment-là Aurélie, car quand je l'ai regardé, je ne l'ai pas vu trembler ! Maintenant même un technicien peut trembler car il ne prend pas bien son appui ! Ce que j'ai vu une fois encore ce sont ses réceptions absolument moelleuses qu'aucun danseur de l'Opéra n'a plus !
Revenir en haut
Valérie Beck
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 4 497
Localisation:
Féminin

MessagePosté le: Sam 16 Mai - 20:32 (2015)    Sujet du message: L'Histoire de Manon (20 avril-20 mai 2015) Répondre en citant

 
Citation:



 qu'Isabelle était une formidable technicienne



Oui elle pourrait en remontrer à beaucoup sur le travail du bas de jambe dans la Sylphide, par exemple !  Quelle précision, quel esprit, quelle propreté de pas! et sans minauder!
la technique n'est pas la virtuosité! Wink    la virtuosité, c'est encore autre chose: Pontois n'était pas virtuose ( comme Guillem ou Motte ou Pujol) mais technicienne! Wink Wink

Pontois  n'a jamais fait des fouettés à se damner, elle n'a jamais monté la jambe bien haut! mais sa techique était solide
 par ailleurs, les artistes n'ont pas toujours un regard objectif sur eux mêmes! 

Mais Lacotte et Thesmard disaient de Ciaravola : on ne pensait plus voir de la danse à ce NIVEAU!!! Okay   et Lacotte a meme fait sortir Thesmard de son lit pour venir voir Isabelle! 
_________________
mon blog de danse http://www.shabastet.com/

formation professeur de yoga http://www.art-et-yoga.fr/

http://www.artetyoga.fr/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Cathy
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Sam 16 Mai - 20:43 (2015)    Sujet du message: L'Histoire de Manon (20 avril-20 mai 2015) Répondre en citant

Pontois était une virtuose à ce moment-là... Une équilibriste, elle tenait sur ses pointes, et elle levait la jambe pour l'époque. Il ne faut pas oublier que c'est avec Guillem, que les jambes à l'oreille ont été vulgarisées, mais Pontois était considérée comme LA technicienne par excellence, et la virtuose. Et les fouettés de Pontois étaient extraordinaires... Isabelle était très bien dans la Sylphide, mais disons alors que j'aime encore plus la virtuosité que la pure technique si on est dans votre optique.  Et Guillem et Pujol étaient alors de véritables virtuoses, tout comme Dupont ! Ce sont des techniciennes émérites qui savent tout faire...
Enfin sinon entre ce qui se dit dans des interviews, dans des reportages,dans des conférences et ce qui se passe vraiment... Sinon oui Isabelle était magnifique dans la dame, je ne l'ai jamais niée. Je déplore simplement son côté "exhibitionniste" du pied qu'elle a développé à partir de sa nomination. Mais bon j'adore Isabelle, il faut bien une exception à la règle.
Revenir en haut
bilboette


Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 790

MessagePosté le: Dim 17 Mai - 20:48 (2015)    Sujet du message: L'Histoire de Manon (20 avril-20 mai 2015) Répondre en citant

Je ne rentrerai pas dans le débat, car j'avoue ne pas avoir une idée très arrêtée de ce que sont technique et artistique ; je dirais juste que là où je vous rejoins, Valérie, c'est que je ne peux pas concevoir artistique sans technique, pas de prestation réussie sans technique maîtrisée pour moi, si un danseur est à la peine techniquement, si on sent la difficulté, si les pas ne passent pas... aucune émotion ne peut naître. Un danseur comme Karl Paquette, qui n'a pas une technique brillante MAIS honorable, et a un charisme incroyable, beaucoup de talent d'interprète, de partenaire, et un je-ne-sais-quoi en plus qui le rend extrêmement attachant, m'emballe. Mais techniquement, sans être brillant, cela tient la route. Delphine Moussin, je n'ai jamais vue une grande artiste, toujours une danseuse à la peine qui tombait de ses pointes et paraissait trop épuisée pour tenir dès les 5 premières minutes du ballet, et ça m'a gâché toutes les représentations où je l'ai vue. Impossible de voir un personnage, tant que je vois une danseuse qui peine physiquement. Pour voir un personnage et être emportée, j'ai besoin d'oublier que je suis à l'Opéra devant des danseurs qui ont appris une chorégraphie, travaillé, répété, qui ont peut-être mal quelque part, du mal avec tel ou tel pas...
Je m'arrête car je sens que tout ça est bien confus !

Très belle soirée demain à tous les chanceux qui ont une place !
Revenir en haut
Philippe
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mar 19 Mai - 02:52 (2015)    Sujet du message: L'Histoire de Manon (20 avril-20 mai 2015) Répondre en citant

Je ne cherche plus de place pour le 20... Merci. (j'ai fini par trouver une dernière place pour ce soir pour mon amie sur la bourse... pour une fois qu'une place ne me passe pas sous le nez, ça tombe ce soir !  )


Mon "debrief" de ce soir sur le topic des adieux d'Aurélie
Revenir en haut
Val


Hors ligne

Inscrit le: 01 Avr 2015
Messages: 448
Féminin

MessagePosté le: Mer 20 Mai - 22:50 (2015)    Sujet du message: L'Histoire de Manon (20 avril-20 mai 2015) Répondre en citant

Soirée très étrange pour moi ce soir, qui a très mal commencée, au point que j’ai failli partir au deuxième entracte, ce qui ne m’arrive jamais, et donc, je suis restée. Bien m’en a pris car j’ai vraiment adoré le dernier acte. D’abord Yann Saïz y a été époustouflant (dommage qu’il n’était pas sur la soirée Dupont/Bolle !!!) et puis parce que le couple principal s’est révélé bon,  très bon, non seulement dans la scène de la chambre, mais aussi dans le pas de deux final, plutôt émouvant.  

 
Auparavant, le premier acte fut médiocre. Quelle idée d’avoir propulsé Hugo Marchand dans cette galère ? Ce sera une bonne expérience pour lui dans le futur peut-être, mais là, c’était plutôt dur !!! Mauvais acting, partenariat approximatif, jambes qui flanchent, tout y était, pas très aidé par sa partenaire, Dorothée Gilbert yeux écarquillés, scolaire et bien plus inhibée finalement qu’avec Josua Hoffalt… François Alu babillait comme s’il mâchait du chewing gum et hochait de la tête en guise de jeu et c’est peut-être finalement Muriel Zusperreguy qui s’en tirait le mieux.  
  
Le deuxième acte fut long mais moins catastrophique techniquement. Le couple Lescaut et sa maîtresse cabotinait sans grand talent avant de complètement s’éteindre. J’ai retrouvé la danse fluide de  Dorothée Gilbert dans sa variation mais elle m’a paru complètement gratuite, sans intention. Hugo Marchand soufflait tellement fort dans sa variation que c’était vraiment pénible. C’est donc finalement Aurélien Houette qui règne sur la soirée chez Madame avec son regard brillant et son allure dédaigneuse. La partie de cartes tombe à plat et finalement, j’ai regardé ce qu’il se passait derrière avec les autres personnages…  
  
Au troisième acte donc Yann a fait une superbe composition dans le port. Vraiment, tant seul qu’avec les prostituées et Manon et Des Grieux. Là on comprenait qu’il était le maître, pourquoi et comment. Dans la chambre, il est violent et, oh miracle, Dorothée Gilbert s’est révélée… la lutte fut haletante, vraiment poignante et les retrouvailles avec Des Grieux très tendues…  Cela a bien introduit le pas de deux final qui, je l’avoue, ne m’a guère passionnée qu’avec Eleonora et Florian, et qui l’a s’est révélé bouleversant. Hugo s’est vraiment mis à nu, Dorothée a vraiment joué le jeu de la faiblesse, tout était réuni pour atténuer le côté acrobatique détestable de ce pas de deux.  
  
Je ne dirai donc pas que j’ai passé une très bonne soirée, mais je ne suis finalement pas mécontente d’avoir vu ça !  
Revenir en haut
Philippe
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 20 Mai - 23:03 (2015)    Sujet du message: L'Histoire de Manon (20 avril-20 mai 2015) Répondre en citant

Merci de ce compte rendu encore tout chaud...
En vous lisant j'ai moins de regrets de ne pas y être allé
Revenir en haut
Philippe
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 20 Mai - 23:06 (2015)    Sujet du message: L'Histoire de Manon (20 avril-20 mai 2015) Répondre en citant

Quoique... Joëlle a l'air d'avoir aimé... on attends son compte rendu impatiemment...
Revenir en haut
ileana


Hors ligne

Inscrit le: 05 Sep 2012
Messages: 927
Localisation: Paris
Féminin

MessagePosté le: Mer 20 Mai - 23:17 (2015)    Sujet du message: L'Histoire de Manon (20 avril-20 mai 2015) Répondre en citant

J'en dirai plus demain, mais mes impressions sont proches de celles de Val. 3ème acte bouleversant après deux actes qui ne m'ont globalement pas transportée.
_________________
Abonnez-vous à mon blog-feuilleton Histoire du Ballet de l'Opéra au 19ème siècle http://balletopera19eme.canalblog.com/
Revenir en haut
Joelle


Hors ligne

Inscrit le: 06 Juin 2013
Messages: 1 473
Localisation: Paris
Féminin

MessagePosté le: Mer 20 Mai - 23:24 (2015)    Sujet du message: L'Histoire de Manon (20 avril-20 mai 2015) Répondre en citant

Tout n'était pas parfait et quelque part c'est normal...
J'ai trouvé Dorothée Gilbert très bien, peut-être la plus inspirée des Manon (en ai vu trois en tout), Hugo Marchand a bien joué son rôle d'amoureux transi. OK je crois qu'il n'a pas tout réussi au niveau technique, mais c'était un gros boulot et il a très bien fait passer les émotions..  Il est en tout cas plus expressif que notre adorable Roberto qui semble parfois un peu en mode "pilotage automatique"...
François Alu a réussi à faire rire la salle, ce n'était pas le but du rôle je sais, mais il nous a fait de superbes pirouettes & co (et à un moment on a même entendu sa tête cogner fortement le sol de Garnier...)
Aurélien Houette était impérial en affreux Mr GM (je m'en doutais qu'il le serait) et Yann Saiz a fort bien joué l'affreux geolier (plus méchant que Karl P.)
_________________
Comme quoi le rock et le ballet peuvent faire bon ménage dans une même tête !
Revenir en haut
anne-claire


Hors ligne

Inscrit le: 19 Oct 2013
Messages: 136
Localisation: Paris
Féminin

MessagePosté le: Jeu 21 Mai - 00:15 (2015)    Sujet du message: L'Histoire de Manon (20 avril-20 mai 2015) Répondre en citant

Des 4 distributions vues (Pagliero / Hoffalt, Pujol / Ganio, Gilbert / Hoffalt, Gilbert / Marchand), c'est cette représentation qui m'a le plus emballée. Je réviserai peut-être mon opinion après le visionnage des adieux d'Aurélie Dupont. Dans l'absolu, le duo Gilbert / Hoffalt est plus équilibré techniquement et Josua Hoffalt maîtrise mieux la chorégraphie de McMillan que le jeune Hugo Marchand. Par contre, sur le plan de l'émotion, j'ai trouvé que Hugo Marchand était beaucoup plus investi dans son interprétation: on avait l'impression qu'il vivait vraiment son rôle sur scène, et le dernier pas de deux est sublime (on oublie le côté patinage artistique de la chorégraphie). C'est en tout cas très prometteur (après une série de Casse-Noisette réussie cette hiver) et on l'imagine déjà en Roméo l'année prochaine.
Dorothée Gilbert est ma Manon préférée, dommage qu'elle n'ai eu droit qu'à deux petites représentations. Chapeau à elle d'avoir accepté de danser avec un tout jeune danseur dans ce rôle à haut risque avec ces portées spectaculaires.
L'autre plus de cette représentation est l'unique apparition de François Alu dans le rôle de Lescaut. Jusqu'à ce soir, je ne voyais pas l'aspect "pyrotechnique" du rôle. Il faut avouer que c'était assez spectaculaire. Par ailleurs, Muriel Zusperreguy m'a semblé beaucoup plus intéressante avec ce Lescaut qu'avec Alessio Carbone. Le duo idéal dans ces rôles reste néanmoins Stéphane Bullion et Alice Renavand. Le Lescaut de Stéphane Bullion est moins monolithique et plus subtil que celui de François Alu.
Comme Val, je trouve le geôlier de Yann Saïz glaçant et la confrontation avec Dorothée Gilbert était vraiment bouleversante.


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Joelle


Hors ligne

Inscrit le: 06 Juin 2013
Messages: 1 473
Localisation: Paris
Féminin

MessagePosté le: Jeu 21 Mai - 08:45 (2015)    Sujet du message: L'Histoire de Manon (20 avril-20 mai 2015) Répondre en citant

Quelques p'tites photos !!!!


https://www.facebook.com/media/set/?set=a.10200689964648716.1073741899.1749…
_________________
Comme quoi le rock et le ballet peuvent faire bon ménage dans une même tête !
Revenir en haut
Cathy
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Jeu 21 Mai - 08:54 (2015)    Sujet du message: L'Histoire de Manon (20 avril-20 mai 2015) Répondre en citant

Joelle a écrit:
Tout n'était pas parfait et quelque part c'est normal...
J'ai trouvé Dorothée Gilbert très bien, peut-être la plus inspirée des Manon (en ai vu trois en tout), Hugo Marchand a bien joué son rôle d'amoureux transi. OK je crois qu'il n'a pas tout réussi au niveau technique, mais c'était un gros boulot et il a très bien fait passer les émotions..  Il est en tout cas plus expressif que notre adorable Roberto qui semble parfois un peu en mode "pilotage automatique"...
François Alu a réussi à faire rire la salle, ce n'était pas le but du rôle je sais, mais il nous a fait de superbes pirouettes & co (et à un moment on a même entendu sa tête cogner fortement le sol de Garnier...)
Aurélien Houette était impérial en affreux Mr GM (je m'en doutais qu'il le serait) et Yann Saiz a fort bien joué l'affreux geolier (plus méchant que Karl P.)

La scène de l'ivresse doit faire rire normalement ! Après s'il fait rire à sa mort, non ! Mais Lescaut est un rôle léger !
Revenir en haut
Val


Hors ligne

Inscrit le: 01 Avr 2015
Messages: 448
Féminin

MessagePosté le: Jeu 21 Mai - 09:15 (2015)    Sujet du message: L'Histoire de Manon (20 avril-20 mai 2015) Répondre en citant

Cathy a écrit:
Joelle a écrit:
Tout n'était pas parfait et quelque part c'est normal...
J'ai trouvé Dorothée Gilbert très bien, peut-être la plus inspirée des Manon (en ai vu trois en tout), Hugo Marchand a bien joué son rôle d'amoureux transi. OK je crois qu'il n'a pas tout réussi au niveau technique, mais c'était un gros boulot et il a très bien fait passer les émotions..  Il est en tout cas plus expressif que notre adorable Roberto qui semble parfois un peu en mode "pilotage automatique"...
François Alu a réussi à faire rire la salle, ce n'était pas le but du rôle je sais, mais il nous a fait de superbes pirouettes & co (et à un moment on a même entendu sa tête cogner fortement le sol de Garnier...)
Aurélien Houette était impérial en affreux Mr GM (je m'en doutais qu'il le serait) et Yann Saiz a fort bien joué l'affreux geolier (plus méchant que Karl P.)

La scène de l'ivresse doit faire rire normalement ! Après s'il fait rire à sa mort, non ! Mais Lescaut est un rôle léger !


Il faut dire également qu'Alu avait sa claque hier. Cela devient très ridicule, je trouve. Cela me rappelle les grandes heures de la claque d'Emmanuel Thibault Rolling Eyes
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 10:46 (2016)    Sujet du message: L'Histoire de Manon (20 avril-20 mai 2015)

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    dansespluriel Index du Forum -> Les spectacles et les festivals -> Opéra de Paris Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2, 312, 13, 14, 15, 16, 17  >
Page 13 sur 17

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2016 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
snowSilver style by Daniel Briant 2004