dansespluriel Index du Forum dansespluriel
forum consacré aux danses, tous styles
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Les Enfants du Paradis - José Martinez. ONP - 28 mai - 6 juin 2015
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    dansespluriel Index du Forum -> Les spectacles et les festivals -> Opéra de Paris
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Val


Hors ligne

Inscrit le: 01 Avr 2015
Messages: 450
Féminin

MessagePosté le: Jeu 4 Juin - 08:27 (2015)    Sujet du message: Les Enfants du Paradis - José Martinez. ONP - 28 mai - 6 juin 2015 Répondre en citant

anne-claire a écrit:
Pas mal de chamboulement dans mon planning. Je devais voir Eve Grinsztajn et Yannick Bittencourt hier soir, et j'avais craqué pour une place vendredi dernier avec Laetitita Pujol et Mathieu Ganio.

J'ai été un peu déçue par ma soirée de vendredi, et pourtant je partais sur un a priori favorable: l'ambiance magique à l'arrivée au Palais Garnier, une distribution avec des danseurs que j'apprécie, les superbes décors et costumes, l'histoire. Au final, je me suis un peu ennuyée, et, comme TimeWarp, j'ai préféré le deuxième acte au premier. Le premier acte m'a semblé assez décousu, on ne s'attache pas aux personnages et à part, quand Karl Paquette est sur scène, il n'y a pas vraiment d'étincelles. C'est vraiment sa performance qui m'a marquée: charismatique dans les parties théâtrales, magnétique dans le grand escalier en Othello jaloux assassinant Desdémone (sublime Charlotte Ranson) et virtuose (si! si!) dans le pastiche de ballet du début du 2ème acte aux côtés d'une Nolwenn Daniel radieuse. Il va encore finir sa saison avec le record du plus grand nombre de représentations du côté des étoiles et cette dévotion à son art est assez remarquable.
Garance n'est sans doute pas le rôle idéal pour Laetitia Pujol, pas suffisamment séductrice et  canaille, et si elle danse magnifiquement la chorégraphie de José Martinez, on ne croit pas trop à son histoire d'amour avec Mathieu Ganio. Pour ma part, j'aurais bien vu un duo Eleonora Abbagnato - Mathieu Ganio sur cette oeuvre.


Pour cause de travail, j'ai renoncé à ma soirée d'hier et troqué ma place pour une place à la soirée de samedi. Là aussi la distribution est séduisante sur le papier, et une deuxième vision du ballet me permettra peut-être de mieux l'apprécier (ce qui m'était déjà arrivé l'année dernière avec Notre Dame de Paris).


Il est dans l’ordre des choses, surtout si on voit le ballet pour la première fois, de plus remarquer Frederick Lemaître. Le personnage fait pour ça ! Dans le film, c’est pareil, Pierre Brasseur « dévore » l’écran…  
 
Le ballet est très touffu et il faut un peu l’apprivoiser pour en saisir toutes les nuances et comprendre les enjeux. Je trouve également que la chorégraphie aide à cela en dévouant des styles différents aux différents danseurs, comme on peut reconnaître à la voix des acteurs le style des personnages. 
 
Moi aussi je ne comprends pas pourquoi Eleonora n'a pas repris le rôle, surtout qu'elle n'a pas fait grand chose cette saison après son superbe retour sur Manon, je ne crois pas qu'elle soit sur la fin de saison. Je l'avais trouvé très bien à la création.  
 
Arpès, c'est dommage que Ludmila soit blessée, elle était aussi une excellente Garance...
  
   
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 4 Juin - 08:27 (2015)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Val


Hors ligne

Inscrit le: 01 Avr 2015
Messages: 450
Féminin

MessagePosté le: Jeu 4 Juin - 08:30 (2015)    Sujet du message: Les Enfants du Paradis - José Martinez. ONP - 28 mai - 6 juin 2015 Répondre en citant

Dans cette série, hier soir fut de loin la plus satisfaisante et j’ai bien envie d’y retourner vendredi ou samedi.  
Amandine Albisson et Stéphane Bullion ont pleinement rempli leurs rôles de leaders en recentrant l’histoire sur les héros. Je pense qu’ils ont su articuler clairement les différentes périodes de l’histoire avec cohérence et harmonie. 
Amandine aborde le rôle avec une fraîcheur naturelle bienvenue. Elle danse aussi bien que Laëtitia avec un punch supplémentaire qui montre à la fois sa simplicité mais son « occupation » de la scène est plus évidente. Cette simplicité naturelle lui permet de passer sans problème de l’acte un où elle charme les garçons au deuxième acte où elle est réservée mais jamais bourgeoise snobinarde, puis amoureuse partagée de Baptiste. Elle reste Garance. Ce côté simple et touchant est en parfaite harmonie avec son partenaire. J’ai beaucoup apprécié les pas de deux, à la fois amoureux et d’abandon avec Baptiste et celui très réservé de l’ennui avec un excellent Yann Saïz…  
Stéphane  que j’avais moi aussi beaucoup aimé en 2011 a me semble-t-il fait évoluer le rôle d’un Baptiste triste et rêveur, il sait aussi dans la taverne en faire un homme « réel » qui peut être l’ami de Frédéric Lemaître. Et puis, lui aussi, il danse –trop peu hélas effectivement – avec maestria, une réelle utilisation de son corps pour dire des choses. J’ai notamment trouvé que son solo devant la loge de Garance, à la fois poétique mais puissant, d’une violence désespérée assez bouleversante.  
Josua Hoffalt est un très bon Frédérick Lemaître. Evidemment, le rôle est plus classique mais je trouve qu’il apporte un côté insolent, content de soi, plutôt très sympathique. Sa danse est grande et propre, en revanche; il y a eu me semble-t-il quelques problèmes de partenariat, à la fois avec Valentine Colasante et aussi avec Marion Barbeau dans l’escalier. (J’avoue toujours avoir trouvé ce passage très anecdotique mais hier, je me suis aperçue quand même qu’il était plus intéressant avec les autres danseurs).  
Audric Bezard a été remplacé par Vincent Chaillet, toujours aussi excellent mais il est vrai que le rôle est plutôt un rôle de « master of ceremony », ce qu’il fait très bien.   
Pour terminer « C’est honteux », comme hurle un danseur, mais la fiche de distribution était à moitié fausse à part les solistes principaux ! (ce devait être un reste de la veille !) 
Revenir en haut
Valérie Beck
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 4 512
Localisation:
Féminin

MessagePosté le: Jeu 4 Juin - 22:59 (2015)    Sujet du message: Les Enfants du Paradis - José Martinez. ONP - 28 mai - 6 juin 2015 Répondre en citant

Mis à part Laetitia Pujol, pas du tout convainquante en Garance, le reste de la troupe est super!  vraiment, bravo à eux tous!

Vincent Chailley est Lacenaire

Paquette est Frédérik Lemaitre

Zusperreguy est Nathalie

Ganio est Baptiste

bref un spectacle généreux, réjouissant ( mis à part le barbant interlude avec les affreux tutus cinéma, dignes du  Champs Elysées époque Drucker dans les années 80! Rolling Eyes )

le deuxième acte est déséquilibré par rapport au premier qui suit fidèlement le film!  c'est dommage

il n'empèche, un spectacle plein de vie, servie par une partition pleine de poésie!

j'y reviendrai demain

Pour notre chère Nolwenn, voir le topic qui lui est consacré!
_________________
mon blog de danse http://www.shabastet.com/

formation professeur de yoga http://www.art-et-yoga.fr/

http://www.artetyoga.fr/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Val


Hors ligne

Inscrit le: 01 Avr 2015
Messages: 450
Féminin

MessagePosté le: Ven 5 Juin - 09:00 (2015)    Sujet du message: Les Enfants du Paradis - José Martinez. ONP - 28 mai - 6 juin 2015 Répondre en citant

Valérie Beck a écrit:
le deuxième acte est déséquilibré par rapport au premier qui suit fidèlement le film!  c'est dommage



Vraiment, ce n'est pas du tout le souvenir qu'il me reste, qu'avez-vous trouvé de différent et qui vous manque ?
Revenir en haut
Valérie Beck
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 4 512
Localisation:
Féminin

MessagePosté le: Lun 8 Juin - 20:02 (2015)    Sujet du message: Les Enfants du Paradis - José Martinez. ONP - 28 mai - 6 juin 2015 Répondre en citant

Désolé, Val, pas encore eu le temps d'écrire mon compte rendu ni de vous répondre

je croûle sous tout, le travail et mes différentes et nombreuses activités... je n'ai même plus le temps de venir lire ici!!!
mais promis, je vous répondrai!
_________________
mon blog de danse http://www.shabastet.com/

formation professeur de yoga http://www.art-et-yoga.fr/

http://www.artetyoga.fr/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Val


Hors ligne

Inscrit le: 01 Avr 2015
Messages: 450
Féminin

MessagePosté le: Lun 8 Juin - 20:43 (2015)    Sujet du message: Les Enfants du Paradis - José Martinez. ONP - 28 mai - 6 juin 2015 Répondre en citant

Pas de souci, moi aussi, je suis surbookée... J'y suis retournée samedi mais comme le film est un peu loin dans ma mémoire, je n'ai pas vraiment été choquée...
Mais la représentation était un peu originale car les danseurs ont semble-t-il repris la "tradition" des dernières en  faisant des blagues sur scène... L'ambiance du ballet s'y prête je crois.
J'ai vraiment adoré cette distribution. Amandine Albisson et Stéphane Bullion forment un beau couple, très justes dans leurs rôles respectifs et très complices ensemble. Le dernier pas de deux était merveilleux...
Les saluts ont été longs et festifs. Amandine a salué Vincent Cordier et Stéphane a offert un bouquet à Christine Peltzer, puis les deux se sont rejoints au centre de la distribution pour saluer, c'était très sympathique.  Je pense donc que ce devaient être leurs adieux
Revenir en haut
anne-claire


Hors ligne

Inscrit le: 19 Oct 2013
Messages: 138
Localisation: Paris
Féminin

MessagePosté le: Mar 9 Juin - 21:11 (2015)    Sujet du message: Les Enfants du Paradis - José Martinez. ONP - 28 mai - 6 juin 2015 Répondre en citant

Oui cette dernière était vraiment réussie et cette distribution (et peut-être la deuxième vision) m'a vraiment fait apprécier le ballet. Amandine Albisson a proposé sa lecture du rôle de Garance: spontanée, nature, elle crève l'écran  Confused  (et je ne fais pas partie de ses inconditionnels), et semble beaucoup s'amuser dans ce ballet. Cela fonctionne bien avec Stéphane Bullion toujours intelligent et subtil dans la construction de ses personnages. Sa danse est moins belle dans l'absolu que celle de Mathieu Ganio, mais l'histoire qu'il nous raconte est plus intéressante. Avec Amandine Albisson, ils ont beaucoup d'allure dans les pas de deux, nous rappelant l'association du danseur avec Agnès Letestu (dont la silhouette rappelle un peu celle d'Amandine). Il y a vraiment un style et une morphologie différentes entre les interprètes de Garance et de Nathalie (Mélanie Hurel) et je trouve que cela rend leur rivalité plus crédible. Mélanie Hurel est également très émouvante.
Josua Hoffalt est sans doute un peu moins charismatique que Karl Paquette dans les parties théâtrales, mais je trouve intéressant le développement de la camaraderie entre Frédérick Lemaître et Baptiste que je n'avais pas perçue à la première vision. Je l'ai trouvé effrayant dans l'intermède d'Othello avec ces portés périlleux de Desdémone (Marion Barbeau) dans l'escalier de marbre. Superbe également de légèreté dans le ballet dans le ballet aux côtés de Valentine Colasante dont j'apprécie la danse vive, précise et musicale. 
En bonus, une photo des adieux de Christine Peltzer et Vincent Cordier.



Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Elisabeth


Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 2 125
Localisation: Orléans
Féminin

MessagePosté le: Mer 10 Juin - 07:20 (2015)    Sujet du message: Les Enfants du Paradis - José Martinez. ONP - 28 mai - 6 juin 2015 Répondre en citant

Merci, anne-claire, pour cette photo souvenir.
Revenir en haut
Val


Hors ligne

Inscrit le: 01 Avr 2015
Messages: 450
Féminin

MessagePosté le: Jeu 11 Juin - 08:42 (2015)    Sujet du message: Les Enfants du Paradis - José Martinez. ONP - 28 mai - 6 juin 2015 Répondre en citant

Merci... Christine Peltzer était très émue, cela se voit bien sur la photo !
Revenir en haut
Valérie Beck
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 4 512
Localisation:
Féminin

MessagePosté le: Jeu 11 Juin - 13:42 (2015)    Sujet du message: Les Enfants du Paradis - José Martinez. ONP - 28 mai - 6 juin 2015 Répondre en citant

Merci pour les photos Val!


Toujours pas le temps d'un compte rendu complet, mais pour le deuxième acte, j'aime beaucoup dans le film, la cohabitation du rire ( l'excellent Pierre Brasseur qui massacre l'auberge des adrets des trois auteurs,  en en faisant qu'à sa tête, le duel où il arrive ivre, la rencontre avec Lacenaire qui venait le zigouiller et qui  au final dine avec lui,  avec son homme de main tout intimidé par le grand acteur, ) et de l'émotion  toujours sur le fil avec Baptiste, Garance et Nathalie

là, j'ai trouvé ce deuxième acte très contraint, très polissé, et trop éliptique, et mal construit au final, ce qui n'est pas la faute de Martinez mais plutôt de Roussillon que je trouve pas très bon dramaturge, où il suit tout trop à la lettre, ou il fait des coupes que je n'aurais pas faites

et  le ballet neo classique coupe littéralement l'histoire, sans parler des affreux costumes de Letestu ( on se croirait dans Champs Elysées de Drucker dans les années 80 à l'époque des ballets Redha! j'étais fan, mais 35 ans après, ça fait daté quand même!!!! Rolling Eyes )

après  ce bavardage super long,  et pas très convaincant, on a du mal à reprendre le fil

voilà en gros!

mais j'écrirai plus et plus en détail plus tard!
_________________
mon blog de danse http://www.shabastet.com/

formation professeur de yoga http://www.art-et-yoga.fr/

http://www.artetyoga.fr/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Val


Hors ligne

Inscrit le: 01 Avr 2015
Messages: 450
Féminin

MessagePosté le: Jeu 11 Juin - 14:07 (2015)    Sujet du message: Les Enfants du Paradis - José Martinez. ONP - 28 mai - 6 juin 2015 Répondre en citant

C'est Anne-Claire qu'il faut remercier pour la photo  Wink
En fait, j'ai abordé le pastiche Balanchine comme l'Auberge des Adrets, avec les trois auteurs sur le côté gauche de la scène... J'ai d'ailleurs trouvé Josua Hoffalt plus taquin dans le cours du ballet qu'Alessio Carbone et  Karl Paquette. Il faisait des gestes qui seraient fort déplacés dans un ballet, tout comme Pierre Brasseur disgresse dans le film. C'était le début de l'acte deux mais c'est vrai que le lien avec la scène suivante dans le salon du comte n'est pas très liée.
Revenir en haut
Ornella


Hors ligne

Inscrit le: 19 Avr 2013
Messages: 733
Localisation: France
Féminin

MessagePosté le: Jeu 11 Juin - 20:50 (2015)    Sujet du message: Les Enfants du Paradis - José Martinez. ONP - 28 mai - 6 juin 2015 Répondre en citant

Je regrette beaucoup de ne pas avoir été disponible pour aller voir ce ballet : (
Revenir en haut
Valérie Beck
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 4 512
Localisation:
Féminin

MessagePosté le: Dim 14 Juin - 20:16 (2015)    Sujet du message: Les Enfants du Paradis - José Martinez. ONP - 28 mai - 6 juin 2015 Répondre en citant

toujours pas eu le temps d'écrire mon compte rendu, mes blogs et sites ne sont plus mis à jour non plus! Ces mois de juin!.....
_________________
mon blog de danse http://www.shabastet.com/

formation professeur de yoga http://www.art-et-yoga.fr/

http://www.artetyoga.fr/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Valérie Beck
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 4 512
Localisation:
Féminin

MessagePosté le: Sam 20 Juin - 10:38 (2015)    Sujet du message: Les Enfants du Paradis - José Martinez. ONP - 28 mai - 6 juin 2015 Répondre en citant

Un rapide et lointain compte rendu, mais parfois, c'est bien aussi d'écrire quand le temps a commencé son travail de destruction de souvenirs!


De ce ballet,  il me reste le lumineux Karl Paquette, qui décidément  aura tout fait cette année, y compris revêtir le costume du lion pour la plus grande joie du public!
il n'y a que lui pour mettre en joie 2000 personnes, rien qu'en se costumant en lion!
et il faut le voir s'envoler dans le ballet néo classique et y déployer une technique solide, brillante, enthousiasmant de sa présence solaire toute une salle sous le charme


Zusperreguy, très convaincante et émouvante en Nathalie,  incarne son rôle avec vérité et finesse de jeu.


Ganio est  parfait pour le rôle de Baptiste , qui malheureusement n'est pas assez " dansant"; une ou deux variations supplémentaires au lieu des scènes de mime auraient été bienvenues;  car toutes ces scènes de mime directement sorties du film font un drôle d'effet dans ce contexte, elles sont un peu fades, un peu longues, parce que JL Barraut est juste inégalable,  - et quand bien même on ne l'aurait jamais vu, il n'en reste pas moins que le mime filmé de près ne donne pas la même chose sur une grande scène -  et on regrette de ne pas voir autre chose que ce que l'on connait déjà ; 


et un Lacenaire aux petits oignons en la personne  de Vincent Chailley; il a une façon de s'effiler comme la pointe d'un couteau, de se faire homme en deux dimensions, tranchant comme un ombre, de se montrer à la fois cinglant, calculateur, esprit brillant mais inquiétant
un rôle sur mesure pour lui où il déploie une technique brillante et un jeu de haut vol


Je n'ai pas du tout aimé la proposition de Pujol en Garance;   pas un instant, elle ne parvient à s'imposer  quelque soit son parti pris de jeu
trop effacée, trop douce, ou trop enfantine, on a  en plus peine à croire à son amour pour Baptiste;   sa relation avec F Lemaître ou avec le comte n'est guère plus convaincante. Ciaravola manque beaucoup dans ce rôle
sa danse est toujours aussi belle, mais le personnage a du mal à exister; on dirait qu'elle n'ose pas incarner son personnage;


la madame Hermine de S Romberg n'est pas non plus bien formidable,  le jeu est bien trop appuyé; même commentaire pour  le comte de Pech  qui manque d'un quelque chose pour le rendre " réel"; quel contraste avec son excellent Mr de GM d'il y a un mois!


Le premier acte est joyeusement enlevé avec une troupe soudée, et malgré une scénographie très scolaire qui s'emploie à reproduire trop fidèlement, le film, on se laisse très facilement  emporté par cette histoire
Martinez arrive à donner de la vie à toutes ses petites mosaiques de scènes qui s'enchaînent assez rapidement
Le second acte manque de ressort à tous points de vue, du fait de cette sorte d'alliance ratée entre les différents protagonistes

 le ballet néo-classique m'a ennuyée et complètement fait sortir d'une histoire dans laquelle je n'ai plus jamais pu rentrer


Je me dis qu'il n'a pas du être facile pour Martinez d'arriver à composer quelque chose de fluide avec un canevas aussi rigide que ce que lui a concocté F Roussillon, mais ce qui me frappe dans cette oeuvre,  c'est sa générosité : clins d’œil multiples, hommages, Martinez a su mêlé à un propos chorégraphique inventif, sensible, joyeusement désordonné parfois comme sur un plateau de cinéma, des pas de deux sont superbes,  et son histoire est bien menée
les nombreuses références au théâtre, au cinéma, à la danse, à tous ces arts de la scène, sont habilement mêlés à l'histoire
on aimerait le voir créer d'un bout à l'autre son propre ballet


la musique est soi est assez plaisante, même si elle n'est pas inoubliable
elle a parfois un côté " collage musical" mais elle suit tant bien que mal elle aussi la scénographie, ce qui a dû être parfois un vrai casse tête pour le compositeur


on ressort du coup de ce spectacle un peu mitigé, convaincu qu'on aurait pu voir un spectacle bien plus emballant, avec une autre Garance, et un découpage du film un peu plus libre pour donner le ressort dramatique qui lui manque malgré tout le talent que la plupart des danseurs déploient sur scène 


Je n'ai malheureusement vu que de très loin l'Othello de Paquette et de Ranson, et le regrette....


Je n'ai pas vu les autres distributions mais j'ai pu m'en faire une idée grâce à vos commentaires!
_________________
mon blog de danse http://www.shabastet.com/

formation professeur de yoga http://www.art-et-yoga.fr/

http://www.artetyoga.fr/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Elisabeth


Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 2 125
Localisation: Orléans
Féminin

MessagePosté le: Sam 20 Juin - 13:08 (2015)    Sujet du message: Les Enfants du Paradis - José Martinez. ONP - 28 mai - 6 juin 2015 Répondre en citant

Merci à tous pour vos commentaires.

Citation:
le ballet néo-classique m'a ennuyée


Moi aussi, Valérie, j'avais eu la même impression à la dernière reprise.
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 10:52 (2016)    Sujet du message: Les Enfants du Paradis - José Martinez. ONP - 28 mai - 6 juin 2015

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    dansespluriel Index du Forum -> Les spectacles et les festivals -> Opéra de Paris Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4  >
Page 3 sur 4

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2016 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
snowSilver style by Daniel Briant 2004