dansespluriel Index du Forum dansespluriel
forum consacré aux danses, tous styles
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

La Bayadère - ONP - du 17 novembre au 31 décembre 2015
Aller à la page: <  1, 2, 311, 12, 13, 14, 15  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    dansespluriel Index du Forum -> Les spectacles et les festivals -> Opéra de Paris
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Elisabeth


Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 2 217
Localisation: Orléans
Féminin

MessagePosté le: Jeu 17 Déc - 08:42 (2015)    Sujet du message: La Bayadère - ONP - du 17 novembre au 31 décembre 2015 Répondre en citant

Merci au photographe MikeNeko !

J'attends maintenant sa prose Laughing .
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 17 Déc - 08:42 (2015)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Elisabeth


Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 2 217
Localisation: Orléans
Féminin

MessagePosté le: Jeu 17 Déc - 14:36 (2015)    Sujet du message: La Bayadère - ONP - du 17 novembre au 31 décembre 2015 Répondre en citant

Jean-Jacques Sempéré, Responsable de spectacles à la Direction des costumes, perruque maquillage Bastille, nous explique comment il procède pour le maquillage de l'Idole dorée

le maquillage de l Idole dorée
Revenir en haut
bilboette


Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 810

MessagePosté le: Jeu 17 Déc - 16:37 (2015)    Sujet du message: La Bayadère - ONP - du 17 novembre au 31 décembre 2015 Répondre en citant

Merci, Elisabeth, de nous avoir signalé cet article fort sympathique ! Voilà un contenu très agréable et pédagogue dont j'ignorais qu'il se trouvait sur le site de l'Opéra de Paris mais j'applaudis ! Seul bémol à mes yeux : pourquoi ne pas ajouter une légende aux photos pour préciser le nom des danseurs ? Toujours cet entre-soi typique de la danse en France, on ne met pas de légende, soit les gens sont des "vrais" et savent soit tant pis pour eux, ils sont arrivés en ne sachant pas et repartiront pas plus avancés (pardon, je râle, mais cet état d'esprit est un peu ma bête noire).


Merci également MikeNeko pour ces très belles photos ! Je vous envie car c'est la distribution que j'aurais aimé voir. Myriam Ould Braham et Charline Giedenzanner font partie de mes danseuses favorites.
Revenir en haut
Valérie Beck
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 4 767
Localisation:
Féminin

MessagePosté le: Sam 19 Déc - 00:26 (2015)    Sujet du message: La Bayadère - ONP - du 17 novembre au 31 décembre 2015 Répondre en citant

Quelques mots rapides sur la représentation de ce soir! ( Kimin, Shapran, Bourdon)


1) c'est officiel, je déteste le menton dressé en l'air et la bouche pincée et les yeux ronds de Bourdon, on ne dirait pas une princesse, mais une pimbèche, une vraie tête à claque!
ce n'est pas demain que je la trouverai divine! Rolling Eyes
.
2) La star, ce soir, c'est le corps de ballet - bien que trois  Ombres  fatiguées  tremblaient sur la première ligne et faisaient pitié...

3 )  pour les Solistes russes

 Kimin saute, vole, bondit, mais avait l'air à côté de Solor comme si quelque chose l'empêchait d'entrer dans l'histoire
Blessure pour Shapran ???   Question Question Question qui a fini son acte 3 raide comme la justice, avec des bras immobiles et un visage crispé?

bref, on dirait qu'il s'est passé quelque chose, elle semblait dire " je finis mon ballet mais je souffre le martyre!"
quelqu'un sait???

ça a donné des saluts bizarres, avec les deux russes sinistres, sans sourire, ne donnant pas la main aux autres
 et les autres, ne sachant comment s'organiser avec les invités

 Vikonski n'a pas fait la 3ème ombre, alors qu'elle a été présente sur les deux premiers actes, blessure pour elle,c'est sûr!

4) Fayçal Karoul arrive à  rendre musical l'orchestre Colonne à force de patience et de travail  : pour lui hip hip hip!!! hourrra!!!

J'en dirai plus demain! là je vais  
_________________
mon blog de danse http://www.shabastet.com/

formation professeur de yoga
http://www.art-et-yoga.fr/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
bilboette


Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 810

MessagePosté le: Sam 19 Déc - 00:39 (2015)    Sujet du message: La Bayadère - ONP - du 17 novembre au 31 décembre 2015 Répondre en citant

Merci Valérie pour vos impressions et votre habituelle sincérité !

J'espère que vous avez passé une belle soirée, tous les trois ! J'ai hâte de lire vos impressions plus détaillées ce week-end.
Revenir en haut
anne-claire


Hors ligne

Inscrit le: 19 Oct 2013
Messages: 145
Localisation: Paris
Féminin

MessagePosté le: Sam 19 Déc - 10:21 (2015)    Sujet du message: La Bayadère - ONP - du 17 novembre au 31 décembre 2015 Répondre en citant

J'y serai pour ma part lundi. A défaut de Kristina Shapran, j'espère au moins voir Kim Kimin.


Petite remarque sur les saluts: lors des retransmissions au cinéma du Bolchoï, j'ai constaté que les danseurs restent dans leur personnage. En gros, Rothbart ne va pas sympathiser aux saluts avec Odette et Siegfried. Cela pourrait expliquer la froideur entre les Français et les Russes (évoquée également sur Dansomanie)? Nikiya et Solor dans leur bulle ?
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Valérie Beck
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 4 767
Localisation:
Féminin

MessagePosté le: Sam 19 Déc - 11:17 (2015)    Sujet du message: La Bayadère - ONP - du 17 novembre au 31 décembre 2015 Répondre en citant

soirée du 18 décembre 2015

Kimin/ Shapran/ Bourdon/ Alu/ Giezendanner/ O Neil/ Charlot/ Saint Martin/ Colosante

Très beau spectacle que cette représentation du 18 décembre 2015, malgré des solistes disparates et vraiment mal accordés entre eux.
La star reste…. les costumes et le corps de ballet ! Et Fayçal Karaoui qui fait sonner l’orchestre Colonne avec doigté, réussit à rendre la partition écoutable presque de bout en bout, donne de la tenue aux solistes et équilibre cordes, cuivres et bois dans un dosage subtil ou la transparence le dispute à l’énergie, ce qui est une vraie prouesse avec Colonne.
Mr Karoui, décidément, je suis de vos fans !

Kim Kimin
est un phénomène, cela va s’en dire : il a une élévation étonnante, une facilité déconcertante pour enchaîner les sauts, mais, manque de répétition ou trop grande pression, il a eu beaucoup de mal à entrer dans son personnage de Solor, ne lui donnant vraiment aucune consistance, et, plus troublant, perdant le rythme à la suite d’applaudissements précoces en cours de variation : le pauvre s’est retrouvé hors tempo si bien qu' il a terminé avant la fin de la musique, meublant tant bien que mal les secondes restantes avec sur son visage une angoisse qui faisait peine à voir .
Du côté de Shapran qui m’avait plutôt fait bonne impression en vidéo dans ce rôle, c’est difficile d’être positive : sa Bayadère n’a rien de sacré et semble un peu brutale ; ses mains font davantage penser au bout des ailes des pélicans qu’à ceux d’un cygne ; elle a un visage renfrogné et du 1er au dernier acte, on ne voit aucune évolution dans son personnage. Le dernier fut le plus laborieux. Pendant les saluts, elle semblait encore être en peine, ce qui a glacé le plateau… d'un côté, on avait Bourdon et Karoui, tout souriant, qui cherchaient à leur donner la main, et de l’autre, les deux Russes apeurés et comme mécontents d’eux-mêmes qui étaient là, perplexes, Shapran osant à peine saluer…

Inutile de dire que dans de telles conditions, il n’y a pas eu du « duo » entre les solistes, ni de dialogue entre les différents protagonistes.

Le meilleur passage de Shapran reste sans doute la deuxième partie de la danse du serpent, juste avant de mourir, lorsqu’une joie tout hystérique s’empare d’elle. On est à des années-lumière d’Aurélie Dupont, tellement digne dans cette variation. Shapran, elle, le danse avec une intensité, un engagement qui mêle euphorie, triomphe et douleur… son potentiel est apparu enfin, et ce qui vit en elle. Le reste laisse à penser qu’il y avait quelque chose qui n’allait pas. A aucun moment, on a pu sentir les solistes heureux de danser, d’être là…
Peut-être souffrait-elle du dos? elle n’a fait aucun cambré dans la variation du désespoir, et ne s’est pas roulée à terre avec Gamzatti lors de la dispute. Au 3ème acte, son visage nous disait : « vivement que ça finisse et que je tienne le coup jusqu’au bout, mais je souffre tellement… ! »

De Bourdon,
je dirai que si la danseuse est passable pour reprendre l’expression de Mr Darcy, sa Gamzatti n’a ni la flamboyante, ni le côté altier, ni le mordant, ni le brio, ni l’étincelance, ni l’élégance d’une Platel, Pagliero, ou Gilbert. Que ce soit les fouettés, les grands jetés, la batterie, les petits pas ou les équilibres, tout est correct, sans plus. Côté interprétation, à part relever le menton en l’air, ce qui n’est pas du meilleur effet et pincer les lèvres, il n’y a pas grand-chose de plus et guère de nuances…


Passons au positif : le corps de ballet, globalement en forme et heureux d’être en scène ! C’est grâce à ce cher corps de ballet que j’ai passé malgré tout une excellente soirée, mettant de côté ma déception face aux solites…
Les costumes n'ont plus le côté flambant neuf et désharmonisé de 2012 : ouf!

Charline Giezendanner
nous a offert dans sa danse Manou toute la poésie teintée d’humour, et d’espièglerie dont elle seule à le secret ; sa complicité avec les deux adorables fillettes de l’école était pleine de grâce et de fraîcheur et de ce qu'il fallait d'agacement amusé quand celles-ci tirent sur sa robe. Quelle modestie chez cette danseuse, quelle élégance, quelle simplicité naturelle, quelle lumière, enfin !
C’est toujours, toujours un immense plaisir de la voir.

Les trois Ombres ne me laisseront pas un souvenir impérissable et pourtant il y avait Hannah O Neil que j’adore, mais sa première Ombre n’était pas assez planante ni mystérieuse. Sa variation était trop rapide, même si elle était exquise par sa grâce naturelle ; celle de Colosante était bien trop humaine – ce sont des Ombres, que diable ! - celle Silvia Saint Martin était honnête, sans plus.

C’est dans cet acte que nos deux Russes ont le plus souffert : plus du tout d’expression sur le visage de Shapran, si ce n’est de la peur de ne pas finir, et le pauvre Kim faisait ce qu’il pouvait pour sauver le tout.

La descente des ombres
a été superbe jusqu’à ce que les 32 se retrouvent toutes ensemble,
Là, malheureusement, au bout de la 20ème représentation, certaines sont épuisées, et les muscles tremblent malgré elles : il y en avait trois côte à côte dont les jambes vacillaient au point de nous faire avoir peur pour elles…

Les Négrillons sont bien blancs… sauf un enfant particulièrement lumineux qui a naturellement une jolie peau foncée et qui dont le sourire, splendide, a mis instantanément toute la salle en joie … un petit moment spontané comme on les aime dans les spectacles vivants.

Le brahmane de Charlot manquait un peu de nuance, Yann Saiz n’avait pas son pareil pour camper ce personnage et lui donner mille contradictions entre son devoir de prêtre et son amour pour la Bayadère…
Le Rajah de Laurent Novis est maître chez lui et déteste ne pas être obéi ! Bigre !Pas question d'être contredit ni dérangé dans sa tranquillité ! Que se soit pour marier Gamzatti, obtenir l'accord de Solor, ou se débarasser de Nikya, le Rajah s'impose à tous et en tout!  C’est fou comme avec peu de choses, certains danseurs parviennent à dire autant !

Le Fakir de A Kirscher était bondissant à souhait et toujours à protéger les amours des deux héros

La minéralité naturelle et le charisme de l’Idole dorée d’Alu ont enflammé la salle… avec sa morphologie tout en muscles et sa puissance en scène, son idole dorée, majestueuse et imposante évoque le Terrible Shiva…

Voilà, les trois actes ont passé vite, malgré les bémols dus aux solistes.
Mon fils n’en a pas perdu une miette et mon mari est encore sous le charme de Kimin.
Nous sommes rentrés tous les trois, le cœur en fête.
Merci à tous les artistes pour cette belle soirée
_________________
mon blog de danse http://www.shabastet.com/

formation professeur de yoga
http://www.art-et-yoga.fr/


Dernière édition par Valérie Beck le Sam 19 Déc - 15:24 (2015); édité 1 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
bilboette


Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 810

MessagePosté le: Sam 19 Déc - 14:06 (2015)    Sujet du message: La Bayadère - ONP - du 17 novembre au 31 décembre 2015 Répondre en citant

Merci pour votre compte-rendu Valérie ! Je partage tout à fait votre impression sur Charline Giedenzanner mais vous avez su l'exprimer mieux que moi ! Merci également donc d'avoir trouvé les mots justes pour rendre hommage à cette danseuse que j'adore !

Je suis heureuse que vous trois ayez passé une belle soirée malgré les bémols ! C'est à ça qu'on mesure la qualité intrinsèque d'un ballet je trouve et la Bayadère, même massacrée comme je l'avais vue une fois, reste un beau spectacle qui émerveille.
Revenir en haut
Valérie Beck
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 4 767
Localisation:
Féminin

MessagePosté le: Sam 19 Déc - 14:53 (2015)    Sujet du message: La Bayadère - ONP - du 17 novembre au 31 décembre 2015 Répondre en citant

Merci Bilboette!

@Anne Marie

Sauf que là, Héloise leur a tendu deux fois la main, mais eux ne l'ont pas vue, et semblaient dans l'embarras,
donc Héloïse et  Fayçal se tenaient la main et ne savaient plus si ils devaient se séparer ou pas

c'était embarrassant

Je suppose que ceux qui verront ces deux artistes lundi - dans le cas où Shapran ne serait pas blessée - verront une toute autre représentation!
Ils auront le temps de prendre leur marque, d'ajuster tout ce qui les a " perturbé" hier soir

  Shapran  a un feu qui couve en elle, mais qu'elle n'a pas pu exploiter
 Kimin, la plus belle technique dont on puisse rêver, mais n'a pas pu être Solor, tout concentré qu'il était sur sa partenaire

Je suppose aussi que la dispute entre Gamzatti et Nikya sera revue pour que les deux soient en phase
car voir Héloise rouler au sol et tordre ses bras car l'autre est restée assise au lieu de rouler sur elle même, ça ne fait pas plaisir à voir!

Bref, je vous envie, car je devine ce que le spectacle peut devenir!
_________________
mon blog de danse http://www.shabastet.com/

formation professeur de yoga
http://www.art-et-yoga.fr/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
lorna


Hors ligne

Inscrit le: 11 Avr 2015
Messages: 85
Localisation: Paris
Masculin

MessagePosté le: Sam 19 Déc - 16:29 (2015)    Sujet du message: La Bayadère - ONP - du 17 novembre au 31 décembre 2015 Répondre en citant

Voici mes impressions sur cette représentation du 18 décembre, que j'ai adorée, malgré ses imperfections :

Pour la "périphérie", rapidement :
- les 3 ombres : je ne les pas beaucoup aimées, pour des raisons différentes. J'ai préféré Philbert/Giezendanner/Gorse (surtout).
- Mallem et Révillon : ils mettent le feu !!
- Alu : forcément grandiose !
- les ombres : certaines instabilités encore plus flagrantes (la fatigue cumulée ?), mais ça reste magnifique et envoûtant
- danse Manou : Giezendanner mieux que Clément, mais le côté mutin et enjoué ne m'a pas paru évident (manque de rythme et de précision)

Pour les têtes d'affiche :

Kim fa-bu-leux : virtuosité, amplitude, élévation incroyables ... et sans effort apparent. Il est prodigieux, c'est un extra-terrestre. Et en plus je l'ai trouvé bon interprète, avec un magnifique lyrisme classique, et une pantomime juste et expressive. Pour ma part, aucune réserve. J'aurais aimé le voir danser encore et encore !

Shapran : contrairement à Valérie, j'ai adoré ses bras ET ses mains, notamment dans sa variation de l'acte I, elle avait une façon de les utiliser, très rigoureuse et graphique. Elle gardait les mains bien à plat, les doigts serrés, et les angles étaient souvent marqués au niveau des coudes et des poignets. C'est à l'évidence un choix interprétatif, et je trouve que c'est très bien vu, car une danseuse sacrée n'est pas un cygne, et en plus cela correspond bien à la statuaire indienne, ce qui est parfaitement cohérent avec les éléments d'inspiration de La Bayadère. En tout cas, cela donnait à sa danse une dimension sacrée et métaphysique. Ce passage m'a donné les larmes aux yeux (le public ne semble pas avoir aimé plus que ça, les applaudissements étaient juste polis, mais moi ça m'a transporté).
La variation du serpent aussi était magnifique et poignante, avec beaucoup de raffinement et de "couleurs" différentes : toujours cette aura sacrée, mais avec en plus l'imploration, la douleur, une forme de colère et de rage aussi (je ne sais pas si beaucoup de danseuses pensent à développer cet aspect), et l'exaltation du désespoir... On voit qu'elle connaît bien le rôle de Nikya et qu'elle l'a beaucoup mûri et réfléchi.
Donc, le caractère sacré puis tragique du personnage est magnifiquement rendu de mon point de vue. L'amoureuse est davantage restée à l'état d'esquisse, la pas de deux de l'acte I fonctionnait mieux avec Hernandez/Bourdon qu'avec Kim/Shapran. Je pense que c'est largement dû au tempérament de la danseuse féminine. Bourdon est plus "solaire" et Shapran plus "lunaire", pour schématiser. En vrai, c'est le soleil qui m'attire, mais à l'opéra comme au ballet, je suis davantage ému par le mystère, la mélancolie et le tragique : la part d'ombre...
J'attendais beaucoup de l'acte blanc, je suis resté sur ma faim. Je la sentais moins impliquée et moins précise. Après une variation entachée de quelques accrocs, elle est restée très peu de temps à recueillir les applaudissements, s'empressant de rejoindre les coulisses, comme mécontente de ce qu'elle venait de faire. Dommage...

Bourdon : je pense qu'elle commence à fatiguer, avec le rythme de travail que plusieurs d'entre vous souligniez. Je m'attendais à plus de brio, à une danse plus ciselée. Elle semblait légèrement à la peine dans ses fouettés finaux, là où Viikinkoski s'est montrée pleine de verve et d'énergie. Je suis loin d'avoir pour Bourdon un rejet aussi fort que Valérie, mais il est vrai qu'elle ne me transporte pas souvent (la dernière fois, c'était le "duo d'amour" avec Hernandez). Je trouve qu'elle sait nuancer sa danse, parce qu'elle a un réel savoir-faire en tant que danseuse, mais pas son expression, c'est difficile à expliquer. Et du coup, j'ai parfois l'impression désagréable de "voir" sans "ressentir", comme si quelqu'un me parlait avec les mots et les tournures parfaitement adaptées sans que je croie à sa sincérité ou à sa propre conviction.
Mais encore une fois, j'ai beau essayer de trouver des explications, ce n'est sans doute qu'une question d'affinités. Et, comme il est indéniable qu'elle fait bien plus que simplement "faire le job" et que tant de spectateurs sont sensibles à ses interprétations, elle mérite au moins de ne plus rester dans le corps de ballet.
En tout cas, je l'ai trouvée très crédible en princesse et la confrontation avec Shapran était tout à fait réussie (hormis le loupé signalé par Valérie), grâce au jeu juste et nuancé des deux rivales. Il y avait une vrai tension communicative, si je puis dire.

Il est vrai que les saluts étaient un peu bizarres, il y avait comme un flottement ou de la gêne.
Mais c'est peut-être tout simplement parce que l'équipe ne s'était pas accordée auparavant sur le rituel (d'ailleurs, je ne sais pas si ça se règle d'avance ou si ça s'improvise).
Sur le même thème, il y a eu un petit couac à l'acte 3. Après un grand manège de Kim, les bravos fusent mais Kim se retire immédiatement dans les coulisses et ne revient saluer que quelques secondes plus tard, et entre-temps le chef a repris et les ombres commencent à entrer sur scène. Pourtant, à l'acte 2, Kim avait déjà fait la même chose : disparaître de longues secondes en coulisses avant de revenir saluer (c'est peut-être l'usage au Mariinsky...)
Revenir en haut
Lucie


Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2012
Messages: 850
Localisation: Ile-De-France
Féminin

MessagePosté le: Sam 19 Déc - 17:00 (2015)    Sujet du message: La Bayadère - ONP - du 17 novembre au 31 décembre 2015 Répondre en citant

Merci pour vos impressions 


Je suis déçue Valérie qu'Héloise Bourdon ne vous touche pas, cette artiste a réussi à me faire changer d'avis sur elle depuis quelques temps, mais les goûts et les couleurs ne se commandent pas.


J'espère que lundi le trio sera plus en forme et réglé 
Pauvre Héloise, elle donne beaucoup ces derniers temps, j'espère qu'elle pourra se reposer un peu
_________________
Si vous me cherchez sur Twitter: Milcah7
Revenir en haut
Valérie Beck
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 4 767
Localisation:
Féminin

MessagePosté le: Sam 19 Déc - 19:16 (2015)    Sujet du message: La Bayadère - ONP - du 17 novembre au 31 décembre 2015 Répondre en citant

@lucie, bah, Héloïse a de nombreux fans, très présents le 18, qui l'ont soutenue de tout coeur!
Elle n'a pas besoin d'une fan de plus! Wink
Lorna exprime merveilleusement bien son ressenti face à elle - oui, elle fait plus que faire le " job" c'est sûr, mais je la trouve étonnament vide, sans personnalité, et sans ce petit  quelque chose qui me touche instantanément chez tant d'autres comme  Mateci, Gorse, Giezendanner...

@Lorna : j'ai réussi à voir par vos yeux le temps de la lecture, c'est formidable la magie des mots!
et vous avez raison, les angles évoquent bien la statuaire indienne et sont très présents dans la danse indienne que ce soit de l'Odissi, celle que je pratique, ou du baratha...
sauf que chez Shapran,  j'en  trouve l'expression sèche et dénué d'âme, et pire, je trouve ses mains brutales... mais c'est, - une fois encore comme en tout en art- une histoire d'affinités, rien de plus!
J'ajouterai qu'après  avoir vue  Shapran sur youtube dans différents rôles, j'étais impatiente de la voir en vrai!
Avez vous remarqué qu'elle a fini sa première variation non pas en pivot sur une pointe piquée dans le sol, - ce que j'adore - mais en tour attitude comme Giselle quand elle sort de la tombe et danse sa variation!
_________________
mon blog de danse http://www.shabastet.com/

formation professeur de yoga
http://www.art-et-yoga.fr/


Dernière édition par Valérie Beck le Dim 20 Déc - 09:50 (2015); édité 1 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Valérie Beck
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 4 767
Localisation:
Féminin

MessagePosté le: Sam 19 Déc - 20:56 (2015)    Sujet du message: La Bayadère - ONP - du 17 novembre au 31 décembre 2015 Répondre en citant

A la recherche d'informations, j'ai été lire le forum Dansomania :  un des membres qui s'appelle  Aurélie  dit que le costume de Shapran  a  craqué dans le dos
Personnellement, je n'ai rien vu du tout, et pourtant, je n'étais pas loin pour une fois, et équipée de jumelles
Ceci expliquerait alors cela ? Mais les couturières n'ont rien pu faire?
Je lance un nouvel appel : qui en sait plus???

Ce qui m'a surpris aussi, c'est que souvent on entend des applaudissements une fois le rideau baissé quand il y a des invités; là, rien du tout!! Exclamation
_________________
mon blog de danse http://www.shabastet.com/

formation professeur de yoga
http://www.art-et-yoga.fr/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
lorna


Hors ligne

Inscrit le: 11 Avr 2015
Messages: 85
Localisation: Paris
Masculin

MessagePosté le: Dim 20 Déc - 10:14 (2015)    Sujet du message: La Bayadère - ONP - du 17 novembre au 31 décembre 2015 Répondre en citant

Valérie Beck a écrit:
@Lorna : j'ai réussi à voir par vos yeux le temps de la lecture, c'est formidable la magie des mots!
et vous avez raison, les angles évoquent bien la statuaire indienne et sont très présents dans la danse indienne que ce soit de l'Odissi, celle que je pratique, ou du baratha...
sauf que chez Shapran,  j'en  trouve l'expression sèche et dénué d'âme, et pire, je trouve ses mains brutales... mais c'est, - une fois encore comme en tout en art- une histoire d'affinités, rien de plus!

Avez vous remarqué qu'elle a fini sa première variation non pas en pivot sur une pointe piquée dans le sol, - ce que j'adore - mais en tour attitude comme Giselle quand elle sort de la tombe et danse sa variation!
Je suis content que vous ayez compris ce que je voulais dire. Le but du forum est atteint : communiquer ses impressions .

Je suis d'accord avec vous, il y avait quelque chose de sec et de brutal (bien que je n'en aie perçu qu'un soupçon) chez Shapran, mais je ne trouve pas ce choix (car je pense que c'est délibéré) hors de propos, puisque, pour poursuivre le parallèle avec la danse indienne, il me semble qu'il y a des gestes brusques et saccadés les danses que vous citez (mais je peux me tromper, les quelques spectacles d'odissi et de baratha que j'ai vus au Théâtre de la Ville remontent à 15 ans).

Concernant votre dernière remarque, vous me perdez car je ne connais quasiment rien au vocabulaire de la danse Embarassed . C'est pareil pour l'opéra et le concert, je ne sais pas reconnaître une note de musique. J'aborde tout cela avec simplement l'intuition du profane Wink .
Mais j'ai souvent pensé à Giselle en effet devant la Nikiya de Shapran, notamment dans la variation du serpent dont la fin, telle qu'interprétée par la danseuse russe, rappelle vraiment la scène de la folie du ballet romantique.
J'ai lu que Shapran rêve de danser Giselle à Paris. Si cela se réalise, il ne faut pas que je la manque !
Revenir en haut
Valérie Beck
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 4 767
Localisation:
Féminin

MessagePosté le: Dim 20 Déc - 18:12 (2015)    Sujet du message: La Bayadère - ONP - du 17 novembre au 31 décembre 2015 Répondre en citant

 
Citation:

 mais je ne trouve pas ce choix (car je pense que c'est délibéré) hors de propos, puisque, pour poursuivre le parallèle avec la danse indienne, il me semble qu'il y a des gestes brusques et saccadés les danses que vous citez (mais je peux me tromper, les quelques spectacles d'odissi et de baratha que j'ai vus au Théâtre de la Ville remontent à 15 ans).

Pour la danse indienne, il existe 7 styles dit classiques, bien trop différents les uns des autres pour qu'on puisse les réduire à quelques mouvements!
De même pour les mains, il existe  plus de 40 positions de doigts possible, donc on ne peut pas les réduire aux doigts serrés et aux mains plates! Wink

mais ceci n'a pas d'importance, le plus important étant que j'ai compris votre point de vue, et que, comme vous le dites si justement Lorna, si un forum ne sert pas à comprendre des émotions et avis différents de celui qui est le nôtre, autant le fermer ou ne plus y écrire!

Par ailleurs, quitte à me répéter, j'envie ceux qui verront Shapran et Kimin demain, car une fois " régler" les problèmes de costume et de mise en scène, ils auront sans doute plus de liberté intérieure pour habiter leurs personnages et ce sera sûrement splendide!
_________________
mon blog de danse http://www.shabastet.com/

formation professeur de yoga
http://www.art-et-yoga.fr/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 14:01 (2017)    Sujet du message: La Bayadère - ONP - du 17 novembre au 31 décembre 2015

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    dansespluriel Index du Forum -> Les spectacles et les festivals -> Opéra de Paris Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2, 311, 12, 13, 14, 15  >
Page 12 sur 15

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2017 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
snowSilver style by Daniel Briant 2004