dansespluriel Index du Forum dansespluriel
forum consacré aux danses, tous styles
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

l'opéra Garnier en procès : des débuts aux réquisitoires de novembre
Aller à la page: <  1, 2, 37, 8, 912, 13, 14  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    dansespluriel Index du Forum -> Les spectacles et les festivals -> Opéra de Paris
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
bilboette


Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 790

MessagePosté le: Ven 13 Nov - 01:09 (2015)    Sujet du message: l'opéra Garnier en procès : des débuts aux réquisitoires de novembre Répondre en citant

Mea culpa, Ileana vous avez tout à fait raison, le tissu est peut-être effectivement celui d'origine, et celui que nous connaissons un remplacement pas 100% identique. L'article est tout de même tourné de façon un peu ambigüe car je n'avais pas compris ou envisagé cette éventualité. Mais laissons leur le bénéfice du doute !

Cette histoire de cloisons escamotées et remises en place une à deux fois par jour, je n'y crois pas une seconde précisément à cause du point que vous soulevez : cela voudrait dire déplacer (et donc stocker en journée / soirée) les fauteuils supplémentaires, et également nos chers bancs, miroirs etc. Impensable !
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 13 Nov - 01:09 (2015)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Valérie Beck
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 4 485
Localisation:
Féminin

MessagePosté le: Ven 13 Nov - 08:45 (2015)    Sujet du message: l'opéra Garnier en procès : des débuts aux réquisitoires de novembre Répondre en citant

Je vous trouve bien naives toutes les deux; l'opéra veut faire plus d'argent

Il va s'amuser à commander des milliers de mètres carre de brocart historique qui coûte une fortune???
Il a déjà chargé quelqu'un de faire les dessins d'après l'époque, puis de faire faire ce tissu historique???
Vous y croyez vous?
Quand on connait le prix du mètre d'un tel tissu, plusieurs centaines  voir milliers d'euros, laissez moi rigoler!
déjà un brocart non historique d'ameublement coute une centaine d'euros;
et alors que les travaux ont été lancés sans autorisation, l'architecte lui aurait trouvé le décorateur intérieur, qui aurait fait ses recherches, dessiné le tissu, fait faire le tissu, tout cela en quelques mois sans aucune annonce?

dans ce cas pourquoi rajouter trente chaises????

Vous imaginez la somme investie pour la somme récupérée?
Gall avait fait entièrement rénover la salle en 1993; elle a été fermée toute une saison
Si Lissner veut faire pareil cela signifie qu'il devra lui aussi fermer la salle toute une saison, et puis faisons le calcul :

cela voudrait dire  : on récupère 200 000 euros avec les trente places et on dépense plusieurs millions pour la rénovation  et on perd des millions en fermant la salle????
Car si la salle doit être entièrement renovée, ce sera comme au temps de Gall : elle devra être fermée!

Alors, laissez moi rigoler avec cette histoire arrangée pour la presse de tissus historique!
c'est encore une entourloupe médiatique pour montrer que oui, il prend soin de Garnier! diable
_________________
mon blog de danse http://www.shabastet.com/

formation professeur de yoga http://www.art-et-yoga.fr/

http://www.artetyoga.fr/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Lucie


Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2012
Messages: 826
Localisation: Ile-De-France
Féminin

MessagePosté le: Ven 13 Nov - 16:38 (2015)    Sujet du message: l'opéra Garnier en procès : des débuts aux réquisitoires de novembre Répondre en citant

En tant que membre de l'AROP j'ai reçu un mail de la part de ce cher directeur de l'Opéra adressé à tous ces mécènes qu'il ne voudrait perdre c'est sûr !


On n'apprend pas grand chose de plus.
Il répète plusieurs fois et en gras qu'aucune cloison ne sera supprimée (sauf durant les spectacles mais il ne le précise qu'en fin de mail) !


Il assure que Garnier a crée ses cloisons amovibles pour qu'elles soient retirées pour accueillir + de monde quand c'est nécessaire (comme gagner + d'argent en plus de l'augmentation colossale des tarifs...), que cela permet aux 3e et 4e rangs de mieux voir (c'est évident et c'est assez louable mais on peut se poser la question si l'Opéra n'abuse donc pas trop en superposant trop de rangs dans les loges ? C'est récent autant de places/loge ou cela a toujours été ?), meilleur acoustique, blabla.


Il précise qu'il ne veut pas qu'on écoute les fausses infos qui circulent sur le net, infos sans fondements assurément. Que l'état actuel n'est pas définitif (OUF HEUREUSEMENT !), que tout est fait avec autorisation, etc.


Toutes les cloisons seront retirées avant les spectacles et remises après... (C'est cool de payer 200€ pour être collé à 50 personnes !), que les miroirs, patères et le reste seront remis comme avant.


Bref il essaye d'étouffer le feu qui commence à prendre.


De toute façon, même si certains arguments me semble justifiés (il faut bien rénover de temps en temps), je ne peux être d'accord avec le fait que le spectateur lambda qui s'offre le luxe d'une place en loge de face à 200€ ne puisse jouir du plaisir de voir ses loges cloisonnées alors que le touriste lambda qui paye 10€ puisse lui les voir sans y entrer... 
Et puis l'argument de Garnier qui dit que ces cloisons peuvent être retirées en cas de nécessité ça tombe à l'eau. À la rigueur pour les grandes soirées "privées" comme les Adieux de Le Riche... Mais pour toute la programmation ?? 
_________________
Si vous me cherchez sur Twitter: Milcah7
Revenir en haut
MikeNeko


Hors ligne

Inscrit le: 03 Jan 2013
Messages: 670
Localisation: Nogent sur Marne
Masculin

MessagePosté le: Ven 13 Nov - 17:20 (2015)    Sujet du message: l'opéra Garnier en procès : des débuts aux réquisitoires de novembre Répondre en citant

Je n'ai pas suivi les développements récents, mais si le directeur a annoncé que c'était une mesure de modularité exceptionnelle qui sera en place, la danse sera toujours "exceptionnelle".
Je peux me méprendre, par exemple s'il a menti au régisseur concernant les plans de salle de la saison, mais j'en doute...
_________________
Pour l'avoir sous la patoune, la mémoire de l'Opéra National de Paris : http://memopera.fr/
Revenir en haut
Valérie Beck
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 4 485
Localisation:
Féminin

MessagePosté le: Ven 13 Nov - 17:39 (2015)    Sujet du message: l'opéra Garnier en procès : des débuts aux réquisitoires de novembre Répondre en citant

 
Citation:
 la danse sera toujours "exceptionnelle".
Que voulez vous dire Mikeneko???
_________________
mon blog de danse http://www.shabastet.com/

formation professeur de yoga http://www.art-et-yoga.fr/

http://www.artetyoga.fr/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
MikeNeko


Hors ligne

Inscrit le: 03 Jan 2013
Messages: 670
Localisation: Nogent sur Marne
Masculin

MessagePosté le: Ven 13 Nov - 17:47 (2015)    Sujet du message: l'opéra Garnier en procès : des débuts aux réquisitoires de novembre Répondre en citant

Valérie Beck a écrit:
 
Citation:

 la danse sera toujours "exceptionnelle".

Que voulez vous dire Mikeneko???
On peut dire adieux aux cloisons en dehors des galas...
_________________
Pour l'avoir sous la patoune, la mémoire de l'Opéra National de Paris : http://memopera.fr/
Revenir en haut
Valérie Beck
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 4 485
Localisation:
Féminin

MessagePosté le: Ven 13 Nov - 17:56 (2015)    Sujet du message: l'opéra Garnier en procès : des débuts aux réquisitoires de novembre Répondre en citant

Merci MikeNeko! Alors nous sommes d'accord! Celles ci avec miroirs et tout le reste ne seront mises que lors des galas pour les grands mécènes!! 
C'est pour cela qu'il faut signer les deux pétitions! Le gouvernement est déjà revenu en arrière plusieurs fois ces derniers temps! 
_________________
mon blog de danse http://www.shabastet.com/

formation professeur de yoga http://www.art-et-yoga.fr/

http://www.artetyoga.fr/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
ileana


Hors ligne

Inscrit le: 05 Sep 2012
Messages: 926
Localisation: Paris
Féminin

MessagePosté le: Ven 13 Nov - 18:08 (2015)    Sujet du message: l'opéra Garnier en procès : des débuts aux réquisitoires de novembre Répondre en citant

En effet Valérie, vous avez raison...

Dans la lettre de Lissner à l'Arop (il en aura mis du temps à communiquer avec ses mécènes !) je note tout de même un élément qui m'avait échappé : Lissner n'était effectivement pas encore en place quand ce projet fou a germé !
_________________
Abonnez-vous à mon blog-feuilleton Histoire du Ballet de l'Opéra au 19ème siècle http://balletopera19eme.canalblog.com/
Revenir en haut
Valérie Beck
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 4 485
Localisation:
Féminin

MessagePosté le: Ven 13 Nov - 19:01 (2015)    Sujet du message: l'opéra Garnier en procès : des débuts aux réquisitoires de novembre Répondre en citant

 
Puisque je parlais de mes élèves dans un autre topic, pour les 6ème , justement, on retrace brièvement l'évolution du théâtre  à la fin d'une séquence : à l'antique, Epidaure ou un autre, puis à l'italienne, puis version Bayreuth
et les enfants sont toujours émerveillés quand le video projecteur projette  sur grand écran cette grande salle rouge et or : j'entends à chaque fois des " ooohhhhhh" enthousiastes dans la salle,  ces petits bouts de chous de 11 ans  sont émerveillés!

quand on finit par Bastille, l'enthousiasme n'est plus  du tout le même, même si je leur dis qu'on voit bien partout! Mr. Green
_________________
mon blog de danse http://www.shabastet.com/

formation professeur de yoga http://www.art-et-yoga.fr/

http://www.artetyoga.fr/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
bilboette


Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 790

MessagePosté le: Ven 13 Nov - 19:47 (2015)    Sujet du message: l'opéra Garnier en procès : des débuts aux réquisitoires de novembre Répondre en citant

Non Valérie, je ne suis pas naïve, simplement je reconnais que l'hypothèse avancée par Ileana concernant le tissu pourrait être valide. Mon instinct n'y croit pas une minute mais dans les faits ça se tient, alors je veux bien accorder le bénéfice du doute sur ce point qui n'est qu'anecdotique, car de toute façon le coup des cloisons amovibles qu'on déplacerait, ainsi que moult mobilier, plusieurs fois par jour, suffit à démontrer que cette communication est une blague et que l'Opéra nous prend pour des imbéciles !

Après sur le point du tissu, je pense comme vous. A plus forte raison car l'article ne dit pas "nous avons fait des recherches et allons rétablir le tissu original, celui qui est actuellement dans la salle datant d'une restauration de telle année", mais bien "regarder on va retapisser avec un tissu identique à l'original" et hop deux photos de tissus qui n'ont rien à voir...

Ce que vous racontez de vos élèves est tellement vrai, et c'est selon moi une raison de plus de veiller sur cette magnifique salle qu'est Garnier... Son pouvoir de fascination est unique et aucune des autres pourtant très belles et renommées salles de spectacles parisiennes (le Châtelet, Pleyel, le TCE...) n'égale Garnier en cela.
Revenir en haut
Valérie Beck
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 4 485
Localisation:
Féminin

MessagePosté le: Ven 13 Nov - 20:58 (2015)    Sujet du message: l'opéra Garnier en procès : des débuts aux réquisitoires de novembre Répondre en citant

Article très intéressant :   http://www.resmusica.com/2015/11/13/loges-de-garnier-lavis-dun-avocat/



 
Citation:
 ResMusica : Quels sont les recours pour stopper les travaux des loges de Garnier?
Me Jérôme Grand d’Esnon : N’importe quelle personne physique ou morale qui a intérêt à agir peut écrire à la Ministre par simple courrier pour lui demander que les travaux soient arrêtés. Si elle ne répond pas dans les deux mois, son silence vaut rejet de la demande, et ce rejet peut être attaqué devant le tribunal administratif.

 
Citation:
  
RM : Quelles sont les conditions pour avoir un intérêt à agir ?
JGE : Il serait possible de soutenir qu’en l’espèce, une simple personne physique qui a un abonnement à l’Opéra de Paris aurait un intérêt à agir et pourrait saisir le juge des référés ou écrire à la Ministre.


 
 
Citation:
 RM : La Ministre de la Culture dispose-t-elle de moyens d’actions ?
JGE : Oui, en tant que Ministre de tutelle elle pourrait saisir de sa propre initiative l’Inspection générale des Affaires Culturelles pour lui demander un rapport à rendre sous 2 à 3 semaines, et écrire au Directeur de l’Opéra pour lui demander de suspendre les travaux jusqu’à ce que l’Inspection rende son rapport. C’est, a minima, ce qu’on serait en droit d’attendre de la part des autorités de tutelle.




Citation:
 RM : Quelles sont les sanctions prévues en cas de travaux réalisés sur des bâtiments historiques protégés sans accord formel de la DRAC ?
JGE : Le Code de l’Urbanisme prévoit des amendes en cas de non observation des règles de construction ou de démolition et notamment en cas d’inobservance d’une autorisation préalable ce qui semble être le cas en l’espèce. Mais ces sanctions sont très rarement appliquées et quasiment jamais dans la sphère publique.
RM : Peut-on estimer que l’absence de sanctions pénales a pu jouer un rôle dans la décision de réaliser des travaux sans autorisation formelle de la DRAC?
JGE : Il est possible que les avantages d’une politique du fait accompli l’aient emporté devant la faiblesse du risque de sanctions. Mais cela ne rend pas cette opération légale pour autant et les recours sont toujours possibles aujourd’hui.


_________________
mon blog de danse http://www.shabastet.com/

formation professeur de yoga http://www.art-et-yoga.fr/

http://www.artetyoga.fr/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
ileana


Hors ligne

Inscrit le: 05 Sep 2012
Messages: 926
Localisation: Paris
Féminin

MessagePosté le: Ven 13 Nov - 21:36 (2015)    Sujet du message: l'opéra Garnier en procès : des débuts aux réquisitoires de novembre Répondre en citant

Bon, eh bien je crois que je vais me fendre d'une lettre à notre Ministre, ça tombe bien c'est la première année où je suis abonnée à 'Opéra... malheureusement pas en loges de face.
_________________
Abonnez-vous à mon blog-feuilleton Histoire du Ballet de l'Opéra au 19ème siècle http://balletopera19eme.canalblog.com/
Revenir en haut
ileana


Hors ligne

Inscrit le: 05 Sep 2012
Messages: 926
Localisation: Paris
Féminin

MessagePosté le: Ven 13 Nov - 23:07 (2015)    Sujet du message: l'opéra Garnier en procès : des débuts aux réquisitoires de novembre Répondre en citant

Voilà ma lettre. A votre avis ça s'envoie en recommandé ?



A Madame Fleur Pellerin,
Ministre de la Culture et de la Communication
3, rue de Valois
75001 Paris
 
 
Madame la Ministre,
 
 
Abonnée à l’Opéra de Paris et spectatrice assidue, j’ai décidé de vous écrire au sujet de la destruction entreprise des loges de face de l’Opéra Garnier.
 
Je pense en effet que chaque citoyen a son mot à dire sur le devenir de ce joyau de notre patrimoine, et peut-être doublement son mot à dire lorsque, comme c’est mon cas, il impliqué à la fois en tant que citoyen contribuable et en tant que spectateur régulier.
L’Opéra Garnier est mondialement considéré comme un chef d'œuvre de l'architecture théâtrale du XIXe siècle. Comme tel, il est classé, extérieurement et intérieurement, par décision du 19 octobre 1923 et chaque modification envisagée ne devrait l’être que pour d’excellentes raisons, dûment pesées, mais certainement pas pour augmenter les recettes de la billetterie.
C’est pourtant pour ce motif, pour placer trente fauteuils supplémentaires, que les premier et deuxième étages de face ont été défigurées au cours de l’été dernier par la suppression des loges voulues par Charles Garnier et consubstantielles à l'architecture des salles à l'italienne. Elles sont remplacées par de vastes espaces sans âme, dans lesquels les spectateurs sont installés de façon fort peu commode (fauteuils très rapprochés, bruits gênant que n’atténuent plus aucune cloison, colonnes mises à nu gênant la bonne vision) n’en déplaise à la direction de l’Opéra, qui affirme se préoccuper d’une « amélioration du confort des spectateurs en termes de visibilité, d’accessibilité et d’acoustique. »


L'effet architectural produit par la suppression des cloisons est désastreux, rompant la scansion régulière de la salle, qui lui conférait splendeur et harmonie. En lieu et place des loges centrales, des trous béants défigurent désormais la salle, lui donnant l’aspect d’un vieillard édenté.


La direction de l’Opéra affirme que cette situation est temporaire et que les cloisons des loges seront remplacées par des cloisons mobiles qui coulisseraient avant et après chaque spectacle, de façon à restituer l’aspect antérieur des loges en dehors des spectacles. Mais qu’en est-il pour les spectateurs, qui viennent de toute la France, et souvent du monde entier, après avoir acheté un billet coûteux pour avoir le privilège d’assister à un spectacle de qualité, mais aussi pour avoir la jouissance, l’espace d’une soirée, d’une salle historique dans toute sa splendeur ? La disparition pendant les spectacles des loges de face, espaces intimes, pleins d’ombre et de magie, évocateurs de tout un passé parisien, priverait déjà ces spectateurs de la possibilité de vivre une expérience unique et privilégiée qui représentait jusqu’à l’été dernier un attrait majeur de l’Opéra Garnier. Avant les spectacles et pendant les entractes, les spectateurs seraient en outre  privés de la vision dans son état originel d’une salle unique au monde (et classée). La beauté serait-elle réservée aux seuls visiteurs et non aux spectateurs ?


Les prototypes de cloisons mobiles mis en place (sans autorisation formelle) montrent combien l’intérieur même des « loges » nouveau style est défiguré par des rails hideux et une visserie apparente. Certes, ces rails devraient à terme être recouverts de tissu. On a du mal à croire qu’ils pourraient alors rester fonctionnels !
Il faudrait de toute façon être bien naïf pour croire que les nouvelles cloisons mobiles pourraient effectivement être remises en place après chaque spectacle ! Quid de l’obligation de déplacer et replacer sans cesse les fauteuils supplémentaires ayant pris la place des anciennes cloisons ? Quid du personnel supplémentaire qui devra être affecté à ces manipulations ? Quid de l’usure rapide du matériel « mobile » qui ne manquera pas de survenir ?


Enfin, la suppression des loges telles qu’elles ont été conçues à l’origine ne peut qu’occasionner des modifications défavorables de la qualité acoustique de la salle. Même si la direction de l’Opéra assure que « des études » ont été effectuées, le minimum serait de fournir le nom des acousticiens ayant réalisé ces études et donné leur avis favorable.


Madame la ministre, ainsi que le mentionnent les textes concernant votre fonction, il vous incombe de préserver notre patrimoine national culturel, dont l’Opéra Garnier est un authentique fleuron. Vous saurez le faire, la France vous fait confiance.


Personnellement, je m’adresse directement à vous afin d’obtenir la restauration à l’identique, dès la saison 2016-2017, des premières et secondes loges de face, avec un cloisonnement prévu pour rester en place sauf exception, comme l’avait voulu Charles Garnier.



Je vous prie bien vouloir agréer, Madame la Ministre, l’expression de ma très haute considération.
 
_________________
Abonnez-vous à mon blog-feuilleton Histoire du Ballet de l'Opéra au 19ème siècle http://balletopera19eme.canalblog.com/
Revenir en haut
bilboette


Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 790

MessagePosté le: Sam 14 Nov - 01:36 (2015)    Sujet du message: l'opéra Garnier en procès : des débuts aux réquisitoires de novembre Répondre en citant

Ileana, si vous envisagez de rapporter une éventuelle non réponse de sa part dans le délai de deux mois évoqué ci-dessus, seul un recommandé avec accusé de réception prouvera que le courrier a bien été reçu à une date donnée. Donc, j'aurais tendance à dire que oui...
Revenir en haut
Elisabeth


Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 2 109
Localisation: Orléans
Féminin

MessagePosté le: Sam 14 Nov - 07:02 (2015)    Sujet du message: l'opéra Garnier en procès : des débuts aux réquisitoires de novembre Répondre en citant

Oui, un recommandé avec avis de réception bien sûr. Une lettre "simple" peut toujours "disparaître ... Un recommandé avec avis de réception, vous avez une preuve.

Citation:
il impliqué à la fois
(il est impliqué)

Très bien votre lettre, Valérie : nette, claire et précise.

Il ne me reste plus qu'à en écrire une aussi. Si tous les abonnés lui envoie une lettre, cela risque de faire beaucoup, et tant mieux.
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 09:27 (2016)    Sujet du message: l'opéra Garnier en procès : des débuts aux réquisitoires de novembre

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    dansespluriel Index du Forum -> Les spectacles et les festivals -> Opéra de Paris Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2, 37, 8, 912, 13, 14  >
Page 8 sur 14

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2016 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
snowSilver style by Daniel Briant 2004