dansespluriel Index du Forum dansespluriel
forum consacré aux danses, tous styles
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

l'opéra Garnier en procès : des débuts aux réquisitoires de novembre
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5, 612, 13, 14  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    dansespluriel Index du Forum -> Les spectacles et les festivals -> Opéra de Paris
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
ileana


Hors ligne

Inscrit le: 05 Sep 2012
Messages: 933
Localisation: Paris
Féminin

MessagePosté le: Ven 6 Nov - 20:21 (2015)    Sujet du message: l'opéra Garnier en procès : des débuts aux réquisitoires de novembre Répondre en citant

Un nouvel article sur le site de France Musique

«L’Opéra est allé plus vite que prévu»

http://www.francemusique.fr/actu-musicale/modification-des-loges-de-l-opera…

Le contenu est étrange et me laisse pantoise.


 
Citation:
Ces modifications concernent trois cloisons du Palais Garnier, devenues amovibles grâce à des rails installés au plafond. « En déplaçant les cloisons, ils peuvent augmenter le nombre de places », explique Pascal Prunet, architecte en chef des monuments historiques, chargé de suivre ce projet. Un principe assumé par le directeur adjoint de l’Opéra de Paris, Jean-Philippe Thiellay : « Dans un contexte où les subventions baissent, il faut maximiser les recettes des billetteries. »


Bon, c'est clairement dit, c'est une histoire de gros sous ! Mais TROIS cloisons ? Trois ??? Moi je compte 2 cloisons enlevées dans 5 loges au 1er et 5 loges au 2nd étage : ça fait pas 20 cloisons ça ?


Citation:

C’est donc en connaissance de cause qu’un accord de principe sur une installation future de cloisons amovibles a été validé en 2014 entre l’Opéra National de Paris, la Drac et l’architecte Pascal Prunet.

Ah bon, c'est le job de la Drac et de l'architecte en chef des monuments historiques de veiller sur les recettes de la billeterie de l'Opéra ?

 
Citation:

Or cette autorisation des travaux n’est pas signée, même si la Drac prévoit de le faire avec quelques réserves : « Nous donnerons un accord pour les travaux mais il faut prendre en compte l’habillage des rails par exemple et il faut que l’Opéra respecte de remettre les cloisons en journée », rappelle Dominique Cerclet.

Remettre les cloisons en journée ? Croyez-vous encore au Père Noël, Monsieur Cerclet ?

 
Citation:

Pour Dominique Cerclet, conservateur régional des monuments historiques à la Drac, « l’Opéra de Paris est allé un peu plus vite que prévu, ils ont pris de l’avance mais je ne peux nier qu’il existait un accord de principe. »

Oh, ben pas grave, l'Opéra est donc allé juste un peu vite, pas de quoi fouetter un chat, semble nous dire le conservateur régional des monuments historiques !

 
Citation:

Problème : l’Opéra de Paris avait déjà vendu ses places dégagées grâce aux nouvelles cloisons amovibles. « Une fois que l’on a l’accord de principe et la validation du prototype, il n’y a pas de retour en arrière », assure Jean-Philippe Thiellay.


Ah oui, pas de retour en arrière possible ? Bon, eh bien s'il n'en tenait qu'à moi, Monsieur Thiellay, vous seriez viré illico de votre poste de directeur adjoint de l’Opéra de Paris, que vous n'êtes pas digne d'assumer.



 
Citation:
Pas de retour en arrière possible, le projet des cloisons amovibles - qui semblaient faire l’unanimité de tous les côtés - reste à l’ordre du jour. Seules les finitions, les ajustements et autres habillages peuvent encore être soumis aux expertises de la Drac et de l’architecte Pascal Prunet.

L'unanimité de tous côtés ? Comme c'est beau ça ! Vive la France, pays des barbares !



En fait, je crois comprendre la teneur de l'article : les dégâts projetés doivent être encore plus grands que je que j'imaginais, et les 3 "cloisons amovibles" doivent être les cloisons qui subsistent encore  pour former 5 loges de face. Donc on a prévu de les supprimer aussi pour faire une seule grande loge ? De mieux en mieux...

Et les 20 cloisons défuntes, carrément enlevées, et, semblerait-il, mises à la poubelle, pour quoi ne sont-elles pas mentionnées dans cet article ?

_________________
Abonnez-vous à mon blog-feuilleton Histoire du Ballet de l'Opéra au 19ème siècle http://balletopera19eme.canalblog.com/
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 6 Nov - 20:21 (2015)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Valérie Beck
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 4 512
Localisation:
Féminin

MessagePosté le: Ven 6 Nov - 20:59 (2015)    Sujet du message: l'opéra Garnier en procès : des débuts aux réquisitoires de novembre Répondre en citant

Incroyable, Iléana, dites moi, on est toujours en FRANCE?????? Pays donneur de leçons??? ça n'est pas possible!!!

Quand on lit cela, on se dit qu'il y a dû y avoir du graissage de pattes dans l'air.... car tout s'achète!!!!

Quel prix a-t-on payé pour s'arroger le droit de décloisonner les loges???

 
_________________
mon blog de danse http://www.shabastet.com/

formation professeur de yoga http://www.art-et-yoga.fr/

http://www.artetyoga.fr/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
ileana


Hors ligne

Inscrit le: 05 Sep 2012
Messages: 933
Localisation: Paris
Féminin

MessagePosté le: Sam 7 Nov - 11:38 (2015)    Sujet du message: l'opéra Garnier en procès : des débuts aux réquisitoires de novembre Répondre en citant

Ancien plan de Garnier en main, j'ai fini par comprendre (laborieusement) l'étendue des dégâts :


1) Suppression totale, et semble-t-il définitive, à chaque étage de huit cloisons (mises à la poubelle) de façon à créer cinq grands espaces sans âme en lieu et place des treize loges voulues par Charles Garnier et consubstantielles à l'architecture des salles à l'italienne.
2) Installation, en lieu et place des 3 cloisons qui demeuraient, de 3 cloisons mobiles afin de pouvoir « quand nécessaire » créer un espace unique encore plus vaste (allant de l'ex-loge 25-27 à l'ex-loge 26-28), avec encore quelques fauteuils supplémentaires.


Attention ! L'autorisation demandée a semble-t-il déjà été donnée tacitement par le conservateur régional des monuments historiques à la Drac et par l'architecte en chef des monuments historiques. Et surtout, elle ne semble porter que sur les cloisons mobiles du point 2. Les 8 autres cloisons supprimées à chaque étage semble enterrées définitivement.
_________________
Abonnez-vous à mon blog-feuilleton Histoire du Ballet de l'Opéra au 19ème siècle http://balletopera19eme.canalblog.com/
Revenir en haut
ileana


Hors ligne

Inscrit le: 05 Sep 2012
Messages: 933
Localisation: Paris
Féminin

MessagePosté le: Dim 8 Nov - 13:58 (2015)    Sujet du message: l'opéra Garnier en procès : des débuts aux réquisitoires de novembre Répondre en citant

Hugues Gall monte au créneau pour sauver les loges de Garnier et ne mâche pas ses mots !

https://www.change.org/p/stéphane-lissner-non-à-la-défiguration-du-palais-g…

Le Journal du Dimanche, 8 novembre 2015-11-02

Hugues Gall : « Les vandales ne sont pas qu’à Palmyre. »


 
Citation:
En acceptant la proposition de collaborateurs mal avisés de supprimer les cloisons des loges du palais Garnier, Stéphane Lissner commet une mauvaise action. Je ne peux pas imaginer que sa bonne foi n’ait pas été surprise dans une affaire qui ne concerne pas seulement le directeur de l’Opéra, là que pour six ans, mais l’ensemble des propriétaires du lieu, les Français et la nation.
 
Citation:


Il me semble impensable qu’on ait pris cette décision aussi grave sans l’aval de Fleur Pellerin. Si tel est le cas, elle serait par conséquent complice. Sinon, ça en dit long sur le respect qu’on porte à son autorité.

 
Citation:
J’ai été alerté par des spectateurs scandalisés. Brigitte Lefèvre (NDLR : ancienne directrice de la danse) m’a appelé, sidérée. Sylvain Fort, responsable de Forum Opéra sur internet, a lancé une pétition, que j’ai signée comme près de 2 500 personnes. Je reçois des messages d’indignation en provenance d’Amérique et d’Europe. Embarrassée, l’administration de l’Opéra adopte la ligne de défense qui consiste à dire que les cloisons sont amovibles. On les laisse la journée pour que les touristes voient le palais dans son intégrité, on les retire en soirée pour les spectacles. C’est prendre les gens pour des imbéciles et je n’en suis pas. Qu’en est-il de la manutention quotidienne ? Si on se met à manipuler les cloisons, au bout de trois ou quatre fois, elles seront fichues et iront pourrir dans les combles ou les caves.


Bravo Monsieur Gall !


Quant à l'argument qu'on commence à voir un peu partout "les cloisons sont amovibles. On les laisse la journée pour que les touristes voient le palais dans son intégrité, on les retire en soirée pour les spectacles."

il est scandaleux car en fait, il y a une double défiguration :

• suppression totale, à chaque étage de huit cloisons de façon à créer cinq grands espaces en lieu et place des treize loges anciennes.

• installation, en lieu et place des trois cloisons qui demeuraient encore, de trois cloisons mobiles afin de pouvoir « quand nécessaire » créer un espace unique encore plus vaste, avec encore quelques fauteuils supplémentaires.

En clair, seules 3 cloisons pourraient être éventuellement replacées en journée. Les 8 autres auraient été mises au rebut, donc impossibles à replacer, ce qui aurait de toutes façons demandé un travail de manutention impossible à réaliser en quelques heures.

De qui se moque-t-on ?

_________________
Abonnez-vous à mon blog-feuilleton Histoire du Ballet de l'Opéra au 19ème siècle http://balletopera19eme.canalblog.com/
Revenir en haut
bilboette


Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 790

MessagePosté le: Dim 8 Nov - 14:52 (2015)    Sujet du message: l'opéra Garnier en procès : des débuts aux réquisitoires de novembre Répondre en citant

J'ai lu et me suis réjouie de cet article écrit par Hugues Gall, j'en aime le ton passionné et engagé mais très digne.

J'ai beaucoup apprécié qu'il dise qu'il ne fallait pas prendre les gens pour des idiots avec cet argument de "oui oui oui ma brave dame, des petits lutins viendront remettre les cloisons dans la journée, et les enlever avant le spectacle..." Rolling Eyes
Revenir en haut
ileana


Hors ligne

Inscrit le: 05 Sep 2012
Messages: 933
Localisation: Paris
Féminin

MessagePosté le: Dim 8 Nov - 15:07 (2015)    Sujet du message: l'opéra Garnier en procès : des débuts aux réquisitoires de novembre Répondre en citant

J'apprécie aussi qu'Hugues Gall replace les choses dans leur contexte financier et souligne combien financièrement l'opération n'a pas de sens.

Malgré tout, ce qui m'interpelle c'est que même Hugues Gall, qui doit quand même avoir un bon réseau d'info, n'a pas l'air de savoir que la majorité des cloisons ont été mises au rebut et qu'il n'y a même pas la possibilité éventuelle de les "remettre en journée" (on est bien d'accord, de toutes façons, on voulait nous faire croire au Père Noël?)

Dans cette louche affaire, il y a un très louche quiproquo sur les "cloisons" dont on parle : je mets ma main au feu que la majorité des gens n'ont pas compris que les fameuses "cloisons mobiles" n'étaient qu'au nombre de 3 par étage.
_________________
Abonnez-vous à mon blog-feuilleton Histoire du Ballet de l'Opéra au 19ème siècle http://balletopera19eme.canalblog.com/
Revenir en haut
bilboette


Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 790

MessagePosté le: Dim 8 Nov - 15:44 (2015)    Sujet du message: l'opéra Garnier en procès : des débuts aux réquisitoires de novembre Répondre en citant

Vous avez raison, Ileana, j'ai trouvé très juste qu'il souligne le montant ridicule des gains. J'ai d'ailleurs lu ailleurs, qu'un des arguments pour la construction de l'Opéra Bastille (il n'y a pas si longtemps que ça tout de même !) était que la capacité de la salle de Garnier ne pouvait être augmentée, en raison de son statut de monument historique classé et intouchable. Et tous les grands ballets classiques lucratifs sont maintenant donnés à Bastille, alors, on nage encore plus dans le ridicule !

Quant aux 8 / 3 cloisons, c'est tout à fait juste : si ce n'avait pas été expliqué ici, moi qui ne suis pas allée à Garnier depuis un moment et ne m'étais pas penchée sur un plan de salle, n'aurais pas compris qu'on parlait de 3 cloisons en plus des 8 déjà supprimées. Je trouvais que 3, ça ne me semblait pas beaucoup et que, tiens, j'aurais dit qu'il y en avait plus de trois pour délimiter toutes ces loges, mais je n'aurais pas compris l'étendue des dégâts. Cette façon de présenter les choses en "enfumant" le débat est hautement malhonnête je trouve !!

Bref, j'arrête de râler et je file traduire notre pétition...
Revenir en haut
ileana


Hors ligne

Inscrit le: 05 Sep 2012
Messages: 933
Localisation: Paris
Féminin

MessagePosté le: Dim 8 Nov - 15:52 (2015)    Sujet du message: l'opéra Garnier en procès : des débuts aux réquisitoires de novembre Répondre en citant

https://www.facebook.com/jpthiellay?fref=ufi
Sur la page facebook de Brigite Lefèvre (qui a signé la pétition à Mr Lissner), Jean-Philippe Thiellay, directeur adjoint de l'Opéra, communique :
 
Citation:


A la suite de questions posées sur les loges de face du Palais Garnier, la direction de l’Opéra a communiqué les informations suivantes.

L’Opéra de Paris a élaboré, au premier semestre 2014, un projet consistant à remplacer, aux 1er et 2ème niveaux des loges de face du Palais Garnier, les cloisons existantes et amovibles, par des cloisons mobiles intégrées et facilement rétractables. Ce projet repose sur le principe suivant : en reculant la cloison avant chaque spectacle, il est possible de proposer au public 30 places supplémentaires avec une très bonne visibilité ; une fois le spectacle terminé, la cloison reprend sa place et l’apparence de la salle, avant et après les spectacles, ne sera en rien modifiée. Ce projet, élaboré avec l’architecte en chef des bâtiments historiques qui a réalisé toutes les études, revient à moderniser le système de cloisons amovibles qui existe déjà dans ces loges.

De plus, l’Opéra a saisi l’occasion de rénover ces loges dont les cloisons amovibles en bois étaient très abîmées, et, notamment, de poser des tissus et des velours conformes aux originaux. Le confort acoustique du public sera également sensiblement amélioré. Enfin, le mobilier des loges (banquettes, miroirs, tablettes, rideaux de séparation, embrasses de rideaux, patères de bronze) reste à l’identique.

Conformément aux règles applicables à un monument historique, le projet a été élaboré avec la DRAC (Direction régionale des affaires culturelles) et l’Architecte en chef des monuments historiques en charge du Palais Garnier. Un accord de principe a été donné en juin 2014 et le prototype a été installé à l’été 2015, au 1er niveau des loges de face seulement ; si les cloisons amovibles existantes ont été retirées aux 2èmes loges de face, les prototypes n’y ont pas encore été installés, dans l’attente de la validation définitive.

L’aspect actuel du Palais Garnier n’est donc que temporaire et les échanges avec la DRAC et l’Architecte se poursuivent pour parvenir à une solution définitive respectueuse de ce monument qui appartient au patrimoine de chacun.



https://www.facebook.com/browse/likes?id=986431161398265https://www.facebook.com/brigitte.lefevre.522/posts/986426464732068?comment…


Ce texte m'étonne à des tas de niveaux :

- Serait-il vraiment question de conserver toutes les cloisons de toutes les loges (et non seulement 3 par étage) et de les rendre amovibles ?

- si c'est bien le cas (au point où j'en suis, j'en doute fortement) quid du coût ? ces travaux coûteront une fortune ! Tout ça pour 30 places supplémentaires ?

- Va-t-on vraiment faire coulisser ces cloisons avant et après chaque spectacle ? Avec quel personnel ? A quel coût ? Et combien de temps tiendront -elles le choc à ce rythme ? 

- Le mobilier des loges (banquettes, miroirs, tablettes, rideaux de séparation, embrasses de rideaux, patères de bronze) reste à l’identique : comment c'est possible ça, avec des cloisons qui vont et viennent, coulissent, s'emboîtent, se rétractent ?  De la magie ?

- Le confort acoustique du public sera également sensiblement amélioré. Ah oui, vraiment ? Etudes à l'appui ? Dans ce cas pourquoi Mr Thiellay ne les cite-t-il pas .


- "une fois le spectacle terminé, la cloison reprend sa place et l’apparence de la salle, avant et après les spectacles, ne sera en rien modifiée." Bah oui, mais comment dire Mr Thiellay, nous, c'est pendant le spectacle que nous aimons s avourer l'intimité d'une loge. Comme l'a écrit une signataire de la pétition
"ces loges font partie de la magie de cette opéra, elles procurent une sensation d'intimité dans notre émotion face à la musique".


C'est aussi avant le spectacle et pendant les entractes que les spectateurs se plaisent à admirer la somptueuse ordonnance de la salle de Garnier. Beaucoup viennent même d'abord pour ça, assez peu sensibles à la musique ou à la danse.



- Pourquoi Mr Thiellay s'exprime-t-il par la voie ultra confidentielle d'un commentaire sur la page facebook de Brigitte Lefèvre ? Il n'a pas d'autre media à sa disposition ?

-Quant aux cloisons anciennes "très usées", il aurait très certainement suffi de les retapisser !

Bref, je suis perplexe ! Et vous ?
_________________
Abonnez-vous à mon blog-feuilleton Histoire du Ballet de l'Opéra au 19ème siècle http://balletopera19eme.canalblog.com/
Revenir en haut
bilboette


Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 790

MessagePosté le: Dim 8 Nov - 16:04 (2015)    Sujet du message: l'opéra Garnier en procès : des débuts aux réquisitoires de novembre Répondre en citant

J'ai lu également ce commentaire-réponse et me suis posée la même question que vous quant au mobilier : je suis contente que vous souleviez ce point, car à force de tout cet enfumage, et n'étant pas allée à Garnier depuis un moment, je finis par me dire que ce sont mes souvenirs qui sont défaillants. Je ne vois en effet pas comment miroirs, patères et banc peuvent être intouchés si les cloisons sont ôtées, même temporairement. Rassurez-moi, je ne perds pas encore la mémoire, les bancs sont bien derrière les sièges, perpendiculaires à ceux-ci et en dessous du miroir, en gros ces bancs adossés aux fameuses cloisons et qu'on n'utilise (utilisait ?) pas pendant le spectacle mais avant, après et à l'entracte éventuellement ? Si j'ai bonne mémoire, comment pourraient-ils rester en place si on ôté les cloisons et ajoute des sièges ? Je ne parle même pas des patères et miroirs fixés sur les cloisons, c'est ridicule. Et des cloisons coulissantes qu'on escamoterait et remettrait en place deux fois par jour. Là aussi ma connaissance un peu vieillissante de la salle me trompe peut-être mais... je ne vois pas où les cloisons viendraient se placer pendant le spectacle, si elles étaient montées sur glissières ? Je ne crois pas que ce soit physiquement faisable ! Sans compter, vous avez raison Ileana, une complexité technique conséquent, surtout dans un bâtiment et avec des matériaux de cet âge, qui engendrerait un coût faramineux. A l'heure où l'Opéra dit vouloir gagner 30 places pour augmenter les recettes, ça m'étonnerait qu'il soit dans le même temps prêt à débourser le montant de tels travaux.

Et bien sûr, je suis tout à fait d'accord avec vous : l'Opéra se visite dans la journée, certes, mais c'est avant tout une salle de spectacle. C'est donc lors des représentations que la salle doit être visible dans son intégrité, avec ses loges ! Qui aident de fait à apprécier le spectacle, à s'isoler de la salle, des éternuements des voisins, de l'agitation éventuelle, et créent comme un petit cocon qui aide à être happé par la magie de ce qui se passe sur scène.
Faudrait-il maintenant, quand on souhaite faire découvrir Garnier à quelqu'un, y prévoir deux visites ? Une en journée, en s'assurant que la salle sera ouverte (ce qui n'est pas le cas lors de répétitions sur scène), pour voir la salle, et une en soirée, pour y voir un spectacle dans une salle défigurée ? On plane non ?
Revenir en haut
Valérie Beck
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 4 512
Localisation:
Féminin

MessagePosté le: Dim 8 Nov - 17:16 (2015)    Sujet du message: l'opéra Garnier en procès : des débuts aux réquisitoires de novembre Répondre en citant

Je suis désolée, je n'arrive pas à lancer la pétition, tout ce que j'arrive à faire aujourd'hui, c'est de supprimer notre topic sur la pétition en ligne!

du coup, je n'ai plus le texte d'Iléana ni rien Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad

si quelqu'un a le temps aujourd'hui, il va sur change.org, il faut qu'il ait un compte facebook

j'avais lancé au nom des spectateurs et des visiteurs de l'opéra garnier!

il met le titre et la lettre d'Iléana, que j'espère elle a gardé!

j'ai trop de travail qui m'attend et je n'ai fait que des bêtises!

à plus tard!
_________________
mon blog de danse http://www.shabastet.com/

formation professeur de yoga http://www.art-et-yoga.fr/

http://www.artetyoga.fr/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Valérie Beck
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 4 512
Localisation:
Féminin

MessagePosté le: Dim 8 Nov - 17:18 (2015)    Sujet du message: l'opéra Garnier en procès : des débuts aux réquisitoires de novembre Répondre en citant

Ah si finalement ça a marché :


c'est là   https://www.change.org/p/fleur-pellerin-ministre-de-la-culture-pour-la-rest…
_________________
mon blog de danse http://www.shabastet.com/

formation professeur de yoga http://www.art-et-yoga.fr/

http://www.artetyoga.fr/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
ileana


Hors ligne

Inscrit le: 05 Sep 2012
Messages: 933
Localisation: Paris
Féminin

MessagePosté le: Dim 8 Nov - 20:44 (2015)    Sujet du message: l'opéra Garnier en procès : des débuts aux réquisitoires de novembre Répondre en citant

Le Figaro : Opéra de Paris : c'est Garnier qu'on assassine ! http://www.lefigaro.fr/culture/2015/11/08/03004-20151108ARTFIG00040-opera-d…
Un titre ronflant pour un article creux, qui ne s’engage pas.


Libé : Au Palais Garnier, les nouvelles places font un four  http://next.liberation.fr/culture-next/2015/11/08/au-palais-garnier-les-nouvelles-places-font-un-four_1412076
Cet article s’engage, si possible, encore moins que le précédent.
La Croix : Stéphane Lissner défend les travaux à l’Opéra Garnier http://www.la-croix.com/Culture/Musique/Stephane-Lissner-defend-les-travaux… Cet article est encore pire, à moins que ce ne soit de l'ironie ?
Citation:
Les quelque 700 000 touristes qui visent chaque année ce monument de l’architecture éclectique du Second Empire, bâti entre 1861 et 1874, ne devraient donc rien remarquer.

On semble ici carrément donner raison à Monsieur Lissner, qui n’évoque pas un instant les recettes de la billetterie, mais la vétusté des loges et le manque de bonnes places à Garnier.



 
Citation:
 « Il faut savoir, poursuit-il, que sur les quelque 2000 places de l’opéra Garnier, 500 sont extrêmement médiocres, voire avec une visibilité nulle. Cela faut donc le coup de réfléchir au moyen d’offrir au public davantage de bons fauteuils. » (faut donc le coup, sic)



Bah oui, créer 30 places va fondamentalement modifier la donne !
_________________
Abonnez-vous à mon blog-feuilleton Histoire du Ballet de l'Opéra au 19ème siècle http://balletopera19eme.canalblog.com/
Revenir en haut
Valérie Beck
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 4 512
Localisation:
Féminin

MessagePosté le: Dim 8 Nov - 20:46 (2015)    Sujet du message: l'opéra Garnier en procès : des débuts aux réquisitoires de novembre Répondre en citant

Oui, ça commence à bouger, et je suis fière, car, grâce à Iléana, on a été un des premiers supports  sur le web à exprimer notre consternation!
tant mieux si l'indignation gagne du terrain, peu à peu!!!
_________________
mon blog de danse http://www.shabastet.com/

formation professeur de yoga http://www.art-et-yoga.fr/

http://www.artetyoga.fr/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
ileana


Hors ligne

Inscrit le: 05 Sep 2012
Messages: 933
Localisation: Paris
Féminin

MessagePosté le: Dim 8 Nov - 23:34 (2015)    Sujet du message: l'opéra Garnier en procès : des débuts aux réquisitoires de novembre Répondre en citant

Lol Valérie ! Merci pour cet hommage ;+)

Bon, en attendant je vais profiter à fond de mon abonnement en 3ème loge de côté, au cas où les cloisons deviennent bientôt magico-coulissantes sur les côtés aussi...

Bonne nuit à tous !
_________________
Abonnez-vous à mon blog-feuilleton Histoire du Ballet de l'Opéra au 19ème siècle http://balletopera19eme.canalblog.com/
Revenir en haut
ileana


Hors ligne

Inscrit le: 05 Sep 2012
Messages: 933
Localisation: Paris
Féminin

MessagePosté le: Dim 8 Nov - 23:40 (2015)    Sujet du message: l'opéra Garnier en procès : des débuts aux réquisitoires de novembre Répondre en citant

Je note parmi les personnes qui ont signé la pétition à Stéphane Lissner :


Claude Thfoin Arch/Acousticien FRANCE




Ne pas altérer définitivemement l'acoustique de la salle ! cf études et analyse de la salle - Labo acoustique Univ.Jussieu Avec JL.Roubert arch.de l'Opéra à l'époque ..!!
_________________
Abonnez-vous à mon blog-feuilleton Histoire du Ballet de l'Opéra au 19ème siècle http://balletopera19eme.canalblog.com/
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 10:52 (2016)    Sujet du message: l'opéra Garnier en procès : des débuts aux réquisitoires de novembre

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    dansespluriel Index du Forum -> Les spectacles et les festivals -> Opéra de Paris Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5, 612, 13, 14  >
Page 5 sur 14

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2016 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
snowSilver style by Daniel Briant 2004